3 mai 2013

Le calibre 12 artisanal : VIDÉOS de démonstration

Faisant suite à notre précédent article sur le Calibre 12 artisanal comme arme de survie en situation de chaos, nous joignons quelques VIDÉOS de démonstration glanées sur la toile.

Il semble que la fabrication de ces engins soit relativement répandue outre-Atlantique, du moins suffisamment pour que l'on dispose d'essais pratiques à cartouches réelles.

Je vous propose une sélection personnelle des meilleures vidéos, augmentée de commentaires techniques sur les différents systèmes.



Note : toutes les vidéos sont en anglais. Même si vous avez des difficultés avec cette langue, je pense qu'elles sont suffisamment explicites pour se passer le cas échéant de bande son...

Ces vidéos montrent le principe tel qu'étudié dans notre premier article consacré au calibre 12 artisanal, à savoir deux tubes qui s'emboitent et coulissent l'un dans l'autre : le premier, qui fait office de canon et reçoit la cartouche, le second, au bout duquel est fixé le percuteur.


Notre première vidéo est une application du système simplifié à l'extrême. Comme vous pourrez le constater, il n'y a pas de crosse ni de poignées, seulement les deux tubes. Démonstration en images par un américain plutôt sympathique...




L'engin fonctionne parfaitement et montre une bonne précision. Il sera d'autant plus fiable que le bout du tube principal qui retient le percuteur sera solide et bien fixé. On peut d'ailleurs voir sur la vidéo que cette partie a été soudée. Cette condition de solidité vaut pour toutes les déclinaisons du système, du plus basique au plus élaboré, et elle est absolument fondamentale. C'est un gage de sécurité pour l'utilisateur.

Le tir dans le cas présent ne peut se faire qu'au jugé, ce qui implique une certaine pratique. Avec un peu d'habitude, c'est une arme efficace et solide.


----------

La seconde vidéo nous montre une arme plus élaborée, dotée d'une crosse et d'une sorte de garde-main.




La visée est ici plus facile, dans la mesure où l'arme bénéficie d'une meilleure prise en main et peut même être épaulée. Le canon est plus court que le modèle de la première vidéo : 18.5" soit 47 cm, au lieu de 26.5" soit 67 cm.

C'est une arme que l'on peut estimer apte à être utilisée jusqu'à une dizaine de mètres, suivant la taille des plombs choisis (voir table des n° dans l'article consacré aux cartouches de chasse). Au delà, la dispersion serait trop importante. Pour palier à cet inconvénient, le p'tit gars qui a fabriqué l'engin a eu l'idée de créer un " choke ", comme dans les armes manufacturées.

Normalement, un choke est une bague de forme très légèrement conique que l'on visse en bout de canon dans le but de rétrécir son diamètre, et donc améliorer les groupements. Ici, il s'est contenté de faire des entailles à la scie sur quelques centimètres dans le sens de la hauteur, et de visser un manchon. En serrant, le manchon rapproche les brins et diminue légèrement le diamètre du canon. Je doute un peu de l'efficacité finale sur ce genre d'engin, mais l'idée elle-même est intelligente et mérite d'être retenue.

Dans tous les cas, on veillera à n'utiliser que des cartouches à plombs, pour des raisons de sécurité et de confort d'utilisation, et JAMAIS de MAGNUM.

Idem pour les cartouches à billes de type Chevrotines qu'il vaudra mieux laisser de coté, à moins d'être absolument sûr de son engin et prêt à encaisser une violente ruade... Je pense que les 4/0 et 2/0 devraient particulièrement bien convenir à ce type d'arme.


----------

La troisième vidéo nous montre un modèle pratiquement identique à celui décrit dans notre premier article. Vous constaterez que le système de percussion est extrêmement fiable, certainement le plus sûr de tous les systèmes vus jusqu'à présent. La vidéo, qui est à mon avis la meilleure sur le sujet, est très détaillée et montre des plans de fabrication.




C'est une belle arme dans sa catégorie. La fabrication est très soignée. Les deux seuls défauts à mon avis sont l'absence de poignées, qui empêche le tir au jugé, et celle de protection sur le tube qui fait office de crosse. D'ailleurs, on peut voir notre bonhomme se prendre une bonne claque dans les dents lors d'un tir ! Il aurait juste suffi de glisser un bout de boudin isolant - du genre de ceux utilisés en chaufferie - lors du montage de la crosse pour amortir le choc et remédier à cet inconvénient...

Les dernières images sont intéressantes et montrent l'arme avec ses munitions prêtes à être stockées dans un container étanche constitué d'un bout de tube en PCV. Nous avons déjà évoqué ce moyen de stockage particulièrement efficace, et nous y consacrerons un article à part entière dans un proche avenir.


----------

La dernière vidéo reprend le modèle simplifié dans ses différentes phases de fabrication, avec le même système de percussion élémentaire que celui montré dans les deux premières vidéos. Je l'ajoute à notre sélection car c'est une vidéo intéressante qui mérite d'être considérée.




----------

En résumé, tous ces modèles, malgré leur rusticité, sont parfaitement fonctionnels. Leur but, rappelons-le, n'est pas de vous faire concourir pour un trophée de chasse, mais de vous donner les moyens de survivre et de vous procurer des armes de meilleure qualité si besoin était.

A ce titre, ils remplissent largement leur mission.



AVERTISSEMENT
 
Je rappelle que la fabrication d'armes artisanales est interdite en France. Je décline à l'avance toute responsabilité pour tout évènement fâcheux de quelque nature qu'il soit pouvant causer dommages ou blessures à ceux qui voudraient néanmoins tenter l'expérience.

Les descriptions et vidéos contenues dans cet article sont données uniquement à titre d'information. Elles ne pourront en aucun cas être considérées comme une incitation par l'auteur à leur mise en pratique.

4 commentaires:

  1. Et pour les cartouches ? Je crois qu'il faille un permis de chasse pour s'en procurer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit dans un article précédent, il faut un permis de chasse OU la licence de tir, ceci pour acheter les armes ou bien les cartouches qui vont avec. L'obtention d'une licence de tir est beaucoup plus facile. C'est un document indispensable que tout survivaliste devrait posséder.

      Supprimer
  2. "Du seul fait de leur existence, les armes détenues par la population, sont une garantie pour notre liberté"
    Général Charles de Gaulle.

    Et j'ajoute,: même s'il s'agit de "pétoires" artisanales...
    Il n'y à pas que les tuyaux de canalisations, on peut trouver des tubes en tous genres chez les ferrailleurs, on peut aussi faire usiner une pièce chez un tourneur.
    Un Patriote.

    RépondreSupprimer
  3. Trop cool les vidéos, ça à relancé mon inspiration... je sens que je vais bien bricoler cet été ^^

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.