1 juin 2013

Un VRAI kit de survie pour les temps de chaos

La lecture de certains sites et forums survivalistes constitue beaucoup plus souvent une source d'amusement - du moins en ce qui me concerne - que d'enrichissement véritable.

Entre la fusée de détresse et la sempiternelle couverture en feuille d'alu comme base du kit survie, tout semble bon pour envoyer les doux rêveurs en manque de sensations fortes au casse-pipe assuré !

Aussi vous ai-je préparé un petit cocktail de ce qui serait, à mon sens, une base de départ pour espérer survivre en temps de chaos...



Le choix des équipements, parmi l'immense variété disponible de nos jours, peut tourner au vrai casse-tête pour les moins avisés d'entre nous. Sensés être tous indispensables et meilleurs les uns que les autres, on finit rapidement par ne plus savoir lesquels choisir et quel budget y consacrer.

C'est ainsi que de plus en plus d'apprentis survivalistes, voulant s'émanciper du diktat de la bien-pensance Bisounours façon " Tout va très bien Madame la Marquise ", tombent avec autant de facilité dans le piège de la fashion apocalyptique. Il convient donc de rester vigilent et résolument pragmatique, surtout lorsque celle-ci est proposée à coût exorbitant par ceux qui disent posséder L'instinct de survie...

Car de dérive commerciale en avis soi-disant averti, on peut très vite terminer si l'on y prend garde avec un kit aussi adapté au chaos qu'une écharpe à un ours polaire. La preuve ci-dessous et en image avec l'un des fleurons du genre, qui ravira sans aucun doute les hordes barbares que nous aurons face à nous le jour où les lumières vont s'éteindre.




Il est pas mignon cet exemplaire-là ? Y'a même la petite pelle pour enterrer ses gros popos... et aussi des lunettes de soleil - entre autre gâterie. Car tout le monde sait bien que des lunettes de soleil sont un accessoire indispensable pour survivre au chaos.

Voilà donc le genre d'information que l'on trouve sur une majorité de forums survivalistes. Et tout ce gentil petit monde se bat tout aussi gentiment pour savoir s'il vaut mieux inclure une fourchette à quatre dents plutôt qu'à trois dans le kit idéal sensé nous préparer à toutes les éventualités. Et en plus, ils ont vraiment l'air d'y croire !

Tout ce bric-à-brac devant aller, comme de bien entendu, dans la pochette Maxpedition à 70 euros pièce, soit environ le prix auquel vous reviendrait le kit au complet que je préconise dans cet article, et ce, rien que pour l'emballage... Et après, ces mêmes doux rêveurs s'étonneront que le reste de la population - professionnels inclus - les prennent pour des billes ou des illuminés ! Bien entendu, je ne dis pas que tous ces articles sont inutiles, loin s'en faut. Mais au-delà du confort indéniable qu'ils procurent, sont-ils réellement aptes à sauver la vie de leur propriétaire en cas de péril sérieux ? De récupérer une arme ? D'ouvrir une porte verrouillée ?

Je crois que le problème majeur de beaucoup de survivalistes est qu'ils ne réalisent pas la gravité de la situation à laquelle pourrait se retrouver confrontée la population, notamment celle des grandes villes cernées de barbares issus de la diversité. Ils se préoccupent de confort, avant même de songer à rester en vie !

Ceci étant dit, laissez-moi vous montrer ce qui serait, à mon sens, l'équipement minimal réellement nécessaire pour quiconque voudrait s'assurer une petite chance de survivre au chaos.




Vous avez noté la différence ? Maintenant dites-moi franchement : avec lequel de ces deux kits préfèreriez-vous aborder une situation de chaos ? Lequel serait le plus utile à votre avis ?

Si vous avez opté pour le premier, alors je pense que vous n'avez peut-être pas besoin de poursuivre la lecture. Vous pourriez, par exemple, rejoindre les forums spécialisés dans les Maxpeditrucs et continuer de rêver... Par contre, si tout comme moi vous choisiriez le second, alors je vous invite à continuer pour en savoir un peu plus sur comment vous constituer un tel kit.


L'arme


Comme je l'ai écrit auparavant, n'importe quel livre ou forum qui ne vous conseillerait pas d'inclure une arme, avant toute autre chose, dans un kit de survie est aussi inutile qu'une manivelle à un sous-marin nucléaire.

Je n'aurai de cesse de le répéter à l'attention de ceux et celles qui ne l'auraient pas encore compris ou qui persisteraient à penser le contraire : la SÉCURITÉ (ou plutôt son absence...) est l'issue première et commune à toute situation de chaos. Vous devez être en mesure de vous protéger, avant même de songer à vous nourrir.

À cette fin, nous choisirons le Calibre 12 artisanal, car c'est une arme puissante, robuste, et simplissime dans son fonctionnement. Elle est entièrement démontable et tient peu de place. On peut facilement la loger dans un contenant transportable et l'emporter incognito.




Il est inutile de parler à nouveau de l'efficacité du calibre 12, sa polyvalence, l'abondance de sa munition, etc. Tout cela, vous le savez déjà si vous avez lu mes articles précédents.

Vous avez eu l'occasion de voir diverses déclinaisons de cette arme de survie par excellence dans les vidéos de démonstration. La seule modification que je préconise par rapport aux différents modèles présentés est la réduction de la crosse à son minimum, soit une dizaine de centimètres (tube de 5 pouces).

L'arme peut être épaulée mais le tir se fait au jugé car la crosse est trop courte pour permettre de prendre une visée. L'ensemble constitué du corps principal avec le manchon réducteur et la crosse fait moins de 50 cm, de même que le canon.

Notez que chacune de ces deux parties peut être utilisée telle quelle dans une optique de défense puisqu'il s'agit avant tout de barres de fer...

Je rappelle une nouvelle fois qu'il s'agit là d'une arme de SURVIE. Sa destination n'est surtout pas un usage intensif à la chasse ou au combat. C'est l'arme de la dernière chance, lorsqu'il ne reste rien d'autre et que l'on doit sauver sa peau ou récupérer des armes, des vraies celles-ci, même s'il faut pour cela ne l'utiliser qu'une fois. Les tubes ne sont pas faits pour encaisser la pression répétée de cartouches puissantes, mais ils sont suffisamment solides pour que l'on puisse tirer des cartouches à charge réduite voire à charge normale sans appréhension.

Il est évident que si l'on avait la possibilité de partir avec un fusil à pompe dans les mains, il ne faudrait pas hésiter une seconde. Mais il convient toujours d'envisager le pire, y compris que les armes véritables que l'on avait prévues ne soient temporairement plus accessibles, pour une raison ou une autre.


En écrivant cela, je pense notamment à une réquisition par la force des armes déclarées, comme nos sociétés très démocratiques l'on déjà fait pour l'or dans le passé, voire une interdiction d'acquisition vers laquelle les directives en projet de l'UE nous acheminent doucement.

La destinée logique de cette arme de survie est d'être cachée dans son contenant avec le reste du matériel, puis le tout laissé de coté jusqu'au jour où les circonstances nous imposeraient de la ressortir.

Certains pourraient se poser la question : mais pourquoi ne pas mettre une arme véritable dans ce kit de survie ? Il y a plusieurs raisons qui me paraissent évidentes :


  • Le gain de place : il serait impossible de faire tenir une arme traditionnelle dans un contenant de 50 cm de long sur 10 de large, à moins de scier la crosse et le canon. Pour ma part, j'estime que réaliser ce genre de transformation sur un fusil de chasse à cinq cents euros serait particulièrement stupide ;
  • L'économie : une telle arme de survie ne coûte pratiquement rien, à part quelques heures de travail. On aurait donc aucun remord à la laisser enterrée pendant des années, voire même à la perdre.
  • L'absence de traçabilité.


Les munitions


Du fait de la rusticité de l'arme, et surtout de sa confortabilité très relative, il est à proscrire l'emploi des cartouches à balles et à billes qui sont trop puissantes et occasionnent un recul important. Il en est de même pour les cartouches Magnum, qui devront être impérativement évitées.

Nous en resterons donc aux cartouches à plombs traditionnellement utilisées pour la chasse. Les plus courageux pourront inclure celles que nous avons appelées les " mini-chevrotines " dans l'article en question. Ces dernières sont particulièrement efficaces pour la défense personnelle et la destruction.

Ce qui signifie concrètement, pour revenir aux standards que nous avons définis précédemment :
  • Du plomb de 6
  • Du plomb de 2/0 (= 00) ou 4/0
Le tout jeté en vrac dans le contenant pour combler l'espace restant...




On peut aussi ne prendre que des mini-chevrotines, par exemple la 2/0, et délaisser le plomb de 6. J'avoue que c'est sans doute l'option que je choisirais personnellement si le cas devait se présenter, sachant que du 6 dans un canon court n'offre pas d'intérêt supplémentaire. Dans tous les cas, il ne revient qu'à vous d'essayer les deux cartouches et retenir celle qui vous paraît la plus appropriée.

Ceux qui n'auraient encore qu'une confiance relative dans la solidité de cette arme prendront des cartouches à 28gr de charge au lieu des 32gr habituels. Ces cartouches sont les moins puissantes disponibles sur le marché. Elles sont utilisées pour le ball-trap et contiennent généralement du plomb de 7 1/2.

N'achetez surtout pas des cartouches à billes caoutchouc de type " Gomme Cogne " qui sont une hérésie totale en matière de défense et tout juste bonnes à se faire tuer.


L'ouvre-boite


Ou du moins, l'engin ci-dessous que j'appelle ainsi... C'est une barre-levier plate, d'une trentaine de centimètres, disponible pour quelques euros dans tous les bons magasins de bricolage. Très efficace pour ouvrir une porte récalcitrante (ou autre) lorsqu'il faut absolument se trouver un abri.




Le couteau


Accessoire basique et indispensable, comme il est inutile de rappeler. On choisira de préférence un couteau solide et polyvalent, bâti d'une seule pièce, et doté d'une lame d'une quinzaine de centimètres. Par exemple, un modèle tel que le Schrade extreme survival SCHF7 :




Pour le prix (une trentaine d'euros), ce couteau bénéficie d'une forme et de caractéristiques très intéressantes : excellente prise en main, polyvalence, lame effilée en pointe facile à aiguiser (acier carbone 1070 ), full tang, pommeau acier... Ce n'est qu'un exemple, et ceux qui ont les moyens pourront sûrement trouver mieux.

Dans la même gamme de prix, vous trouverez le couteau Autrichien GLOCK modèle 78. Lame noire extrêmement tranchante de 17 centimètres, manche et étui en plastique Kaki (existe aussi en noir avec une scie au dos M81). Modèle quasiment indestructible qui bénéficie d'un étui rigide et d'un système de maintien de la lame particulièrement bien conçu permettant de porter le couteau manche en bas (par exemple sur un brêlage de ceinture) :




Un petit Opinel ou un couteau suisse, glissé au fond du contenant, trouvera toujours son utilité.


L'ensemble constitué par l'arme démontée, les munitions, l'ouvre-boite et les deux couteaux - soit un poids de 4,5 kg environ - sera rangé dans le contenant et l'espace restant comblé avec des cartouches en vrac. Il est indispensable d'y adapter une sangle de transport suffisamment large et confortable. Une fois fermé, le contenant tel qu'il est montré ci-dessous sera protégé de l'humidité grâce aux joints toriques se trouvant au départ du filetage des deux bouchons placés aux extrémités.




Le PVC est un matériau extraordinaire qui permet de créer facilement une multitude d'accessoires au gré de nos besoins. Nous traiterons dans un prochain article de la fabrication d'un étui tactique sur mesure pour un couteau de combat.

S'il fallait que le kit soit enterré pour une longue période, on n'hésitera pas à plonger les deux bouts dans de la cire chaude à plusieurs reprises, en veillant à bien recouvrir la jointure des bouchons, et en laissant refroidir entre chaque bain. Une fois cette opération réalisée, vous disposerez alors d'un contenant parfaitement étanche, le meilleur que vous puissiez trouver ! Libre à vous d'en aménager plusieurs du genre en n'y mettant que des cartouches - ou ce que vous voulez - pour les dissimuler ensuite dans des caches connues de vous seul.

Note : Puisque l'on parle de PVC, je rappelle à toutes fins utiles que ce matériau ne doit en AUCUN CAS être utilisé pour stocker des aliments tels que céréales ou autres, comme j'ai pu le voir sur un forum dédié à la conservation de la nourriture. Ce serait le meilleur moyen pour la contaminer aux phtalates et autres produits chimiques dérivés.

63 commentaires:

  1. salut, super kit, juste mon avis perso pour le poignard glock,je le trouve difficile a aiguiser a moins d avoir un aiguiseur special il faut se rappeler qu un couteau qui ne coupe pas ne sert a pas grand chose a part piquer, ce qui est vite limite en cas de survie. maintenant si tu lui adjoint un opinel ou un mora , ca va . je mettrai aussi un poncho qui permet de multiples utilisations: se proteger des intempéries quand tu marche , te tenir a l abri du froid quand tu es au repos, récuperer de l eau de pluie, contenant de fortune, etc...fais tout de meme gaffe pour ton arme improvisée, il ne faut pas beaucoup plus aux enfoirés qui nous gouvernent pour récuperer les adresses ip et nous emmerder profond

    RépondreSupprimer
  2. j'ai aussi eu des pb d'affutage et de tenu du fil sur le terrain avec le couteau glock.
    que pensez vous du srk de chez cold steel?
    même gamme de prix et il me semble un meilleur tranchant.
    bon il est moins dedier au combat, mais plus au bushcraft à mon sens.
    l'usage terrain sera 99% de son utilisation, il me parrait donc bien adapté.
    votre avis?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cold Steel, CRKT, United Cutlery, ka'bar ;)

      Supprimer
    2. Bonjour!
      Je soumets ces articles en kit de survie:

      - Machette scie Gator long à la ceinture + un bon opinel dans une poche de gilet
      Une bonne machette (avec scie) comme il en existe d'autres
      - Pierre à feu Bear Grylls
      Le briquet, c'est chouette mais pas infaillible
      - Filtre Katadyn Pocket
      Pouvoir boire une eau saine est déjà survivre. De plus cette pompe est d'une grande légéreté.
      - Flacon de bétadine + petit matériel de suture + pansements et 2/3 compresses
      Qu'en pensez-vous?

      Supprimer
    3. Bonjour,

      J'en pense que vous devriez relire cet article et d'autres... je ne sais plus où j'ai lu ça sur ce blog ( il me semble ), mais il y a eu référence a cette machette... dans le sens "gadget" dangereux: la soie ne fait pas tout le manche, juste quelques anémiques centimètres... tapez donc sur un rondin 50 ou 100 coups, gaillardement, ^^, et vous vous retrouverez probablement avec la lame volant je ne sais où ( probablement vers vous :/ ).

      D'autre part, la scie me semble ( sur et certain même ^^ ) plus dangereuse qu'utile: allez donc sciez, tôt ou tard votre scie se coincera dans le bois et là vous risquer que votre main glisse sur la lame d'un coté, la scie de l'autre ( bon, comme vous avez prévu le coup, vous avez votre bétadine ;-p ) ...

      Cordialement, B.

      Supprimer
    4. Bonsoir,
      Merci pour le tuyau concernant la soie; je vais regarder cela de plus prés! Quant à la scie, je ne sais pas ce que vaut ce modèle; j'ai simplement le souvenir ancien d'un coupe-coupe ainsi affublé et il avait très bien fonctionné! La bétadine n'aura pas encore son utilité!
      Cordialement

      Supprimer
    5. Bien le bonsoir,

      Pour ce qui est des machettes, regardez ce qu'utilisent les coupeurs de cannes a sucres, ceux qui s'en servent dans la jungle ( ou d'autres lors de troubles dans certains pays...).
      Il semblerait qu'il ne soit pas nécessaire qu'elles coûtent cher ^^. Elles sont en général un peu plus légère et en acier ( + facile a aiguiser ), voyez par exemple tramontina ( marque qui me vient a l'esprit, mais il y en a d'autres), celles des armées.... ( ^^ je vous dis ça, mais j'ai tout de même acheté, il y a quelques années, http://www.herbertz-messerclub.de/outdoor/macheten/407/herbertz-machete-klinge-45-cm-mit-nylonscheide ... je ne m'en servirais pas pour enlever des ronces -ni faire du bois- ...^^).

      Et pour la scie, perso, je crois qu'un outil n'est vraiment bon que quand il est dédié a un usage seul. Si votre machette n'a d'autre usage que faire du bois, autant prendre une hachette et une vraie scie, ce sera plus efficace et plus sûr que la gator.

      Bien cordialement, B.

      Supprimer
    6. Bien l'bonjour mr Dumolet!
      Le coupe-coupe (je préfère cette appelation, après 22 ans d'Afrique noire), je connais. Je cherche quelque chose qui soit confortable au niveau du maintien avec du poids en tête (pour tailler dans le bois c'est nickel), qui ne rouille pas trop vite...Les lames de ressort bien affûtées, ça fait du bon boulot! Personne ne dira le contraire! Quant à celle que vous vous êtes offerte, elle est vraiment alléchante! C'est un choix qui me conviendrait!
      A bientôt

      Supprimer
    7. Bonjour,

      Tout à fait d'accord avec Brad.

      Pour la scie, mon père était ébéniste aussi je me sens autorisée à en parler : hormis pour refendre des buches, rien ne vaut une bonne égoïne pour couper des buches, des poteaux de diamètre raisonnable..

      On va dix fois plus vite qu'avec une machette ou autre accessoire approchant.

      La prise en main avec la poignée est meilleure que sur un manche plus ou moins dans le prolongement de la lame. La lame a moins de chances de plier, bien qu'elle offre une longue course. Glissée à plat contre le dos du sac, avec une protection des dents, elle occupe un minimum de place. Pas très lourde 280 gr.

      Si ! sur une vidéo j'ai vu un bushcrafteur, qui a choisi cette option après avoir cassé des scies à chaine. Mais c'est bien le seul.

      Une erreur de sa part peut-être, il a pris un modèle à 5 €, pas sûre qu'il ait la bonne denture, il n'en parle pas.. et quid de la qualité de l'acier.


      Il y a une scie pour chaque usage.

      On trouve plusieurs sortes de dentures : une pour couper dans le sens du fil du bois, une autre pour couper en travers du fil, et enfin à triple biseau affutage permanent, pour gros débit, comme ce modèle au prix de 16,50 €.

      http://www.castorama.fr/store/Scie-egoine-Jet-Cut-SP-450-mm-PRDm255733.html?navAction=push&sortByValue=relevance&navCount=0#prodTabs

      On aura pas besoin de la réaffuter au bout de trois coupes.

      La lame ayant un avoiement ( épaisseur trait de scie par rapport à épaisseur de la lame), elle ne devrait pas coincer, sauf si le bois est mal calé et que la fente a tendance à se refermer à cause du poids.. ou bien la résine qui colle : dans ce cas il faut frotter un bout de savon ( ou mieux paraffine ) sur la lame.


      Pour abattre un arbre, gros ou moyen ( j'aidais mon grand père pour tenir le passe partout : http://www.lanouvellerepublique.fr/var/nrv2_archive/storage/images/contenus/articles/2013/10/04/comice-les-bucherons-a-l-honneur-1636684/115516783/30543129-1-fre-FR/115516783_slider.jpg) il faut d'abord faire une entaille du coté où il doit tomber. Entaille plus ou moins grosse selon le diamètre du tronc.

      http://i.ytimg.com/vi/oKVJh9ySQFY/0.jpg


      Puis on attaque le sciage du coté opposé, en oblique direction le fond de l'encoche. Ca évite de coincer la lame, sinon il faudra des coins pour ouvrir la fente.

      Évidement si l'arbre penche fortement d'un coté, en l'absence de contraintes autres, il faut respecter son penchant naturel.

      Sinon on peut le déséquilibrer en coupant les branches basses du coté opposé à la chute.

      http://plandejardin-jardinbiologique.com/comment_20abattre_20un_20arbre_20en_20image.jpg?v=2edp6878s12rl

      Cette technique permet une cassure nette à la fin, au lieu que l'arbre se déchire en deux jusqu' à deux mètres de haut en tournant. Ca évite de prendre le morceau scié en pleine tronche.

      http://plandejardin-jardinbiologique.com/crbst_1066.html

      Idem quand on coupe une grosse branche au couteau : j'en vois peu commencer à faire une encoche à la sortie de la coupe , alors au dernier coup de couteau le bois se déchire de façon plus ou moins minable et c'est difficile à finir de le couper sans la raideur et sans appui..

      Pour 260 gr et 16,50 € je vote pour la vraie égoïne.


      Supprimer
  3. Etes-vous sûr du prix dont vous parlez pour le SRK de cold steel ? Car il coûte pratiquement trois fois plus que le glock... Ceci dit, le SRK était un très bon couteau, avant qu'ils n'abandonnent l'acier Carbone V pour de l'AUS-8A (fabriqué par Aichi le japonais). Les nouveaux modèles ne sont dont plus aussi solides qu'avant et ne tiennent pas aussi bien l'affutage, même s'ils sont plus résistants à l'humidité.
    Le SRK est un bon couteau de moyenne gamme, assez versatile, pas trop lourd, pas trop épais pour sa taille, à condition de trouver un modèle avec lame en acier carbone, ce qui n'est pas évident.
    Ca reste du couteau industriel, avec parfois des mauvaises surprises tels que du jeu dans le manche ou la garde après quelque temps. Le tranchant rasoir n'est pas spécialement facile à obtenir après que l'original ait disparu...
    Conclusion : personnellement, vu le prix du SRK, à savoir plus de 100 euros, je choisirais un modèle artisanal fait par un bon artisan coutelier. A la limite, j'achèterais même trois Glock ! Mais bon, c'est juste mon avis...
    Cordialement
    D'autre part, comme je l'ai dit plus haut,

    RépondreSupprimer
  4. merci pour l'info
    j'en etais resté au srk d'il y à 20 ans.
    ayant eu à l'epoque celui de mon paternel dans les mains, il m'avait semblé de bonne facture avec un prix fort accessible si mes souvenirs sont bons........... haa le celebre rhumatisme du neurone.....
    ça ne nous rajeuni pas....

    RépondreSupprimer
  5. Vous parlez des saisies d'armes , réquisitions ou même interdictions d'acquisition ? C'est a dire que comme les armes sont déclarés en préfecture en cas d'évènements grave , l'état pourrait envoyer des fonctionnaires saisir nos armes ? Alors que la racailles en a des quantités énormes dans leurs caves , non déclarés bien sur !Il faudrait faire un article dessus avec des solutions pour évité cela . Admettons dans un contexte dur , ils se pointent et je refuse de coopéré ( bien entendu elles sont cachés, enterrés ) Ils peuvent m'arrêter ou me fusiller ? Pensez vous q un jour elles seront interdite, confisquée et nous devront les rendre? L'état veut désarmer ses citoyens mais peut t il le faire ? C'est contre démocratique , anti liberté ça ! Aux armes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce-que tu te crois vraiment en "démocratie" !?

      La pègre cosmopolite au pouvoir dispose de tous les pouvoirs y compris celui de faire tirer sur le Peuple en toute légalité.

      Connais-tu le texte baptisé pompeusement "CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L'UNION EUROPÉENNE" ?

      A l'instar de la "déclaration des droits de l'homme et du citoyen", il déclame de grands principes pour mieux les neutraliser.

      Ainsi, ladite charte dispose en son "Article 2
      Droit à la vie
      1. Toute personne a droit à la vie.
      2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté."

      Ouf, nous voila protégé ... Ben non ...

      La suite du texte (14.12.2007 FR Journal officiel de l'Union européenne C 303/17):

      «La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire :

      a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;

      b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue ;

      c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection.»

      Autrement dit, au niveau de cette saloperie mondialiste qu'est l'UE, tout est prêt pour liquider "légalement" les opposants politiques.

      "pour effectuer une arrestation régulière" : tu fais mine de t’enfuir ? Une balle ... Et même si tu ne fais rien du tout, tu te prendras une balle quand même, les policiers témoigneront que tu essayais bien de t'enfuir ...

      "pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue" : rien de nouveau sous le soleil, c'est la fameuse corvée de bois qui se solde invariablement par un "abattu au cours d'une tentative d'évasion" ...

      "pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection" : la loi c'est la pute du pouvoir, donc pas de problème de ce coté là, autrement dit le régime peut tout à fait ordonner aux "FO" (lol) de tirer au FM sur la foule ...

      Bienvenu dans le monde réel bonhomme ...





      Supprimer
    2. Bjr, la confiscation des armes est prévues par les textes définissants l'état d'urgence et l'état de siège. Pourquoi le législateur les ferait déclarer alors que cela coute cher de mettre en place des fichiers informatiques et de les tenir à jour (fonctionnaires). Le but évidant est la traçabilité en cas de problème soit individuel soit majeur. Il n'y aurait qu'un chaos brutal et immédiat qui ne permettrait pas à l'état de se retourner. Après, pour les récalcitrants, le peloton d'exécution est également prévu en cas de désobéissance si le pays est en état de guerre. Rien de choquant tout est écrit dans nos textes législatifs votés par les institutions élues par le peuple. Cdlt

      Supprimer
  6. Anonyme 06.Bon article,bien pensé.On ne prévoit pas cette "roue de secours" et aucun autre que vous n'en parle dans les articles survivalistes.On nous fait stocker un tas de conserves(c'est bien).Mais il faut pouvoir les manger tranquille.D'où l'intérêt d'être fortement armé.C'est pour ça que cette "roue de secours" (idée géniale) peut se montrer très utile.Merci pour ça et pour vos idées innovantes en la matière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre très aimable commentaire. Tout le plaisir est pour moi...

      Supprimer
  7. pourquoi faire cette forme de TE au fond du pipe-gun et pas un simple bouchon, comment est fait le percuteur?

    je pense que je remplacerais l'ouvre boite par une pelle robuste qui sera plus polyvalente, évidement ca ne rentreras plus dans la boite.

    merci, plein de bonne idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La forme en TE est conçue pour caler confortablement l'arme dans le creux de l'épaule et donc amortir le recul lors d'un tir épaulé. Essayez donc un simple bouchon, vous m'en direz des nouvelles... Concernant votre seconde question, reportez-vous aux articles précédents traitant du sujet.
      C'est curieux chez les survivalistes cette obsession des pelles. Vous croyez réellement qu'une pelle est plus polyvalente qu'une barre-levier ?

      Supprimer
  8. une bonne pelle, fait des trous en plus de casser des portes des vitre , ca fait un excellent levier aussi, ca permet d'ouvrir une porte de voiture enfoncé, ce qu'un simple levier n'est pas capable. ca permet de jeter de la terre sur une route glissante, certaine permette d'enfoncer des petit clou, ca peu éventuellement servir de crochet, avec une petite modif. elle servira aussi d'arrache clou. Les usage d'un pelle pliante sont innombrables, Un levier de 30 CM trouveras vite ca limite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof! je prefere un bon pied de biche, on en trouve de petites tailles...

      Supprimer
  9. bonjour, peut tu nous monter le détail pour la réalisation de ton percuteur? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une fois, tout a été dit dans les deux articles précédents qui traitent du sujet. A vous de faire preuve d'intelligence et de "percuter"... C'est déjà beaucoup que d'exposer tout cela sur un blog public, et je suis d'ailleurs le seul à prendre un tel risque. Vous comprendrez donc que je ne peux en dire plus. Cordialement

      Supprimer
    2. Excellent Charles, excellent :o) J'aurais dû y penser !

      Supprimer
    3. ben c'est vrai que ça va de soit....avec une pelle on peut tout faire...

      Supprimer
  10. entre le kit pour bisounours et ton kit (qui se résume a un flingue un mini pied de biche et une lame),il y a je pense un juste milieu..

    s'est sur qu'avec une arme et un levier tu peut avoir accès au reste mais si tu rajoute de quoi faire du feu un contenant pour boire/cuire,une couverture,une bache et la on est déjà plus dans le réel

    et éventuellement tu peut prendre une pelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de tel que la voie du milieu,c'est juste!Dans tout les cas prendre un minimum de matos et qu'il soit multifonctionnel me semble judicieux.J'ai une question a poser a templar...D'abord merci de prendre un certain risque afin de vulgariser des infos dispo que pour les militaires jusque la.Le mieux pour moi c'est d'aller loin de toute habitation et route et seule(ou a deux),mais crois-tu qu'il est possible de survivre sans armes a feu?En mode loup solitaire ultra discret,Imaginons que tu t'installes un coin piégé sur quelques hectars et sans aucune installation visibles bien sur...avec quelques armes silencieuse genre arc,bolas,fronde.

      Supprimer
    2. Vous deux n'avez pas compris que c'est d'un KIT DE SURVIE dont il s'agit dans cet article, et non pas d'un sac d'évacuation. Je vous signale à toutes fins utiles que les kits de survie militaires tiennent dans une poche de pantalon... Si vous ajouter une pelle, une pioche, une couverture, une bâche et tout le reste, ce n'est plus un kit de survie. Le kit de survie est quelque chose que l'on prend EN PLUS du matériel dont vous parlez, et qui ne nous abandonne jamais quelles que soient les circonstances.

      D'autre part et par pitié, épargnez-moi les phrases du style " On est déjà plus dans le réel... ", qui pourraient laisser entendre que je ne le suis pas. Parce que voyez-vous, j'exerce actuellement mes talents au Moyen Orient, et que plus réel que ça, y'a pas. Que faites-vous donc, ou vivez-vous pour être plus " dans le réel " que moi ? Je dis cela sans aucune animosité, mais il y a certaines choses qui ont le don de m'exaspérer et ce que vous avez écrit est l'une d'entre elles.

      Pour terminer et pour répondre au dernier anonyme du 23 septembre : Non je ne crois pas qu'il soit possible de survivre sans une arme à feu, du moins sur le long terme. La raison est que la France est un petit pays, et que vous ne pourrez pas vous isoler totalement du reste de la population ; à moins de choisir un endroit particulièrement inaccessible, mais dans ce cas, l'isolement fera que vous ne pourrez pas y vivre. Car si vous pensez pouvoir tenir longtemps dans la nature en vivant dans une grotte avec un arc et une fronde, je vous garantis que vous allez au-devant de sérieuses déconvenues...

      Supprimer
    3. Le pied de biche pour fracturer une porte et aller se servir, bien sûr, ... mais faut pas que ce soit la mienne parce que dans ce cas j'assimile ça à une agression contre ma famille et moi et en toute légalité (légitime défense) le mec il se prend deux coups de grenaille n°4 tirés simultanément avec mon coach-gun !

      Supprimer
  11. le risque en france c'est évidemment les autres et pas la nature et donc la survie en milieu urbain ou semi urbain.
    à l'issue si une ombre de société et d'ordre ne s'est pas reconstruite c'est alors dramatique et une voie de garage pour l'espèce humaine toute entière qui s'annonce.

    RépondreSupprimer
  12. pierre templar, même si vous avez des compétences de terrain en milieu hostile, cela ne veux pas dire que vous êtes le seul voir même que les militaires soient les seuls à les avoir, d'autres métiers en ont de solides car travaillant sur le territoire national là ou nous pensons survivre à l'hypothétique étant en campagne et sur le terrain à chaque fois qu'ils partent au travail, je pense aux forces de l'ordre directement en france, en milieu urbain, au contact de délinquants et de criminels armés qu'il faut maitriser, interpeller ou neutraliser.
    il est intéressant de penser que si tout s'effondre il à fort peut de chance que les afghans nous envahissent ou que l'on en découvre un dans la campagne avec son kalash alors
    que l'on récolte des champignons.
    Nous avons tous à apprendre les uns des autres et personne ne connait la vérité ultime, de toute manière on parle ici d'hypothétique et chacun à une vision des choses qui lui est propre surtout de la préparation qu'il veux faire vis à vis de la potentielle catastrophe qu'il imagine.
    peut être que vous et moi seront morts avant certains d'un coup de pied de biche ou de couteau dans le dos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec vous. Je ne suis sûrement pas le seul à détenir quelque compétence et encore moins la vérité ultime. D'ailleurs, ce que je fais ou que je suis n'est d'aucun rapport dans cet article. Je tenais seulement à m'assurer que les lecteurs comprennent ce que j'écris, et sachent le replacer dans son contexte.

      Supprimer
    2. IL EST EXACT que les forces de l ordre reçoivent des formations et sont soumises à des protocoles qui les confrontent à la violence quotidienne. Je vous rappelle néanmoins qu un citoyen lamba devra lui faire face imminement à ces situations sans avoir ni arme de defense ni equipier ni le soutien de ces forces publiques répondant aux ordres et qui encore à ce jour ne s émancipent pas des ordres de leurs supérieurs malgré leur déontologie qui le leur permet lorsque l ordre est un abus caractérisé.

      Supprimer
  13. Chers tous.
    Pour ma part, je ne suis d'aucune partie (métier et/ou activité) qui pourrait avoir la moindre compétence en matière de survie. Par contre, je suis prévoyant. Et je trouve que la compilation d'outils de Pierre Templar est très réaliste. Et je pense qu'au milieu des cartouches, il doit y avoir de la place dans le tube PVC pour une pierre à feu, 2 ou 3 tablettes d'Esbit, et un micro kit chirurgical, avec fil-aiguille courbe stériles (3), 3 scalpels stériles, de la gaze (5 fois 10x10), chlorexidine dans un petit tube, des strip pour sutures rapides (ça se fait très bien dans un espace réduit). Au besoin, si on rajoute 5 cm à la longueur du tube et c'est largement suffisant. J'ai fait un petit kit comme celui-là pour la voiture, c'est souple et ça se loge dans une petite housse étanche faite à la main avec du skai de récupération.
    J'ai déjà un kit complet dans la voiture avec tous les éléments dont parle Pierre Templar, avec un Glock 78 et un Surge de Leatherman, sauf... le canon de 12. Le tout dans tube à carrotage (je n'avais pas pensé au PVC, mais c'est une idée simple et efficace) autour duquel j'ai enroulé 25 m de corde para.
    Effectivement, ce n'est pas pour évacuer une zone, c'est fait pour sauver sa peau et celle de ses proches dans une situation de crise extreme où le pire ennemi que l'on puisse avoir est... l'homme.
    Et sans trop alourdir ce kit, je vais y rajouter quelques barres alimentaires et des capsules de désinfection de l'eau. Car en cas de blessure, il faut pouvoir retrouver un peu d'énergie et pouvoir boire (de toutes façon de petites portions qui puissent se conserver des années sans problème). Parce que le calibre 12, même avec de la confiture de myrilles maison, ce n'est pas très nourrissant.
    Si j'ai un peu de temps, je vous ferai un dossier là-dessus. Il ne me manque plus que la fabrication du fusil de fortune.
    Pour ceux qui doutent qu'un tel "arsenal" puisse un jour se justifier, je vais vous narrer une petite anecdote amusante :
    "En 1998, un episode très neigeux en IDF, je devais sortir de Paris
    et rejoinder ma province (j'ai mis 16 heures pour faire moins de 400 Km, dont 8 heures pour sortir de Paris et sa banlieue...). Alors que cela faisait bien 4 heures que j'avançais au pas, j'ai commencé à voir des carcasses de moto le long de la route, puis des voitures. Et puis j'ai assisté à une scène ubuesque : un gars enfermé dans sa voiture essayant d'échaper à un groupe de 4 gugus décidés à le faire sortir et certainement de lui gauler sa bagnolle. Comme j'ai toujours un Ka-Bar à portée de main dans la voiture, et un manche de pioche dans le coffre, je suis sorti en prenant le nécessaire. Devant une certaine determination, les gars ont foutu le camp, en me promettant qu'ils reviendraient un peu plus tard pour me foutre sur la gueule (je les attend encore, mais c'est l'intention qui compte, n'est-ce pas ?..).
    Et bien il est vrai que si j'étais sorti la fleur au fusil, je vous laisse imaginer la suite, et que ce pauvre gars et moi aurions pris une bonne branlée, en plus du vol de sa voiture.

    Moralité : il y aura toujours des hommes pour enfoncer d'autres hommes, et les enfoncer jusqu'au bout. 15 Cm de neige et hop, c'est la nature humaine la plus profonde et la plus noire qui émerge.

    Et pour tout vous dire, et ne croyant pas être particulièrement paranoïaque, je crois avoir plus à redouter de mon voisin que d'hypothétiques envahisseurs venus égorger nos mères et nos compagnes. Même si ce voisin est au demeurant charmant, que deviendra-t-il si sa maison brûle, si sa fille est blesse, s'il n'a plus aucune resource ?..
    En ce qui me concerne, je prévois, je mets les chances de mon côté et de celui de ma famille, quitte à en faire profiter mon voisin et sa famille si le cas se présente.
    Prévoir n'est pas être bélliqueux par principe.
    Gus

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour. Je viens de découvrir ce site , C'est avec délectation que j'ai parcouru quelques pages . Je me sens moins seul du coup . On me dit asocial parano à tendance schizo . Là je me retrouve dans mon monde .
    Blague à part, je doit admettre que les conseils donnés ici sont de loin plus réalistes que beaucoup d'autres glanés sur la toile .
    Je me permet une petite contribution au sujet du kit survie au niveau lame en suggérant
    http://www.coldsteel.com/Product/95BUSS/BUSHMAN_W_SURVIVAL_SHEATH.aspx
    Ce n'est pas un couteau de combat , mais un bricoleur peut y souder une garde ce qui le rendra apte à la défense. On peut le monter sur un manche d'outil, ce qui en fait une sorte de lance , très pratique pour tenir à distance des CPF quand on ne sait pas se battre au corps à corps .

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour,
    Avez vous réalisé l'article concernant les réalisations en PVC dont vous parlez ?
    Ce point m'interesse, j'ai fait une recherche sur le blog, je n'ai rien trouvé (j'ai peut etre mal cherché, auquel cas, mes excuses)
    Merci par avance pour tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours pas. Je suis à l'étranger actuellement et il m'est impossible de le terminer sans le matériel adéquat. Il va falloir que vous attendiez quelques petits mois supplémentaires...

      Supprimer
    2. Tu vas au magasin de bricolage,au rayon plomberie, tu achète de la colle PVC, un tube d'écoulement d'eau usées, des manchons de raccordement, deux bouchons d'extrémité filetés. Et sans vouloir t'offusquer, si tu n'arrives pas à reconstituer ce puzzle, je ne sais pas si livré à toi-même en situation de crise tu réussira à survivre. Pour moi, le survivalisme est un mot à la mode mais autrefois on appelait ça de la débrouillardise et de l'instinct de survie. ;)

      Supprimer
  16. Slt, que pense tu d'une 22lr demontable, elle pourrait rentrer impec dans "l'étui" avec bcp plus de munitions....

    RépondreSupprimer
  17. Article intéressant, sauf le début, où il se fait son propre article, si vous voyez ce que je veux dire^^
    Vous parlez en effet ici d'une situation particulière, le chaos, ce que d'aucuns appellent crise de niveau 2 et d'autres de niveau 3 ; la crise globale et de longue durée voire permanente. Or ce n'est pas ce dont parlent exclusivement les sites que vous semblez citer, il y a aussi les crises temporaires (comme on en constate régulièrement lors de catastrophes naturelles) voire de très courte durée (incidents personnels : incendie, panne d'électricité, etc.). Votre kit serait tout aussi ridicule en cas de panne de courant de 3 jours ou de tremblement de terre, bien plus fréquents, que ne peut l'être un rouleau de papier toilette pour une crise majeure et mondiale, que l'on n'a toujours pas vu venir. Les probabilités et les faits poussent donc à considérer votre approche avec circonspection, surtout lorsqu'elle se présente comme la panacée. Le "chaos" tel que présenté, j'aimerais bien voir l'étude qui y amènerait de manière aussi radicale et rapide (j'ai lu le rapport du club de Rome et sa mise à jour récente qui parlent de 2030 mais d'une progressivité). Je suis moi-même prudent face à l'avenir, mais je considère aussi tous ces catastrophistes comme des illuminés, les infrastructures ne vont pas s'effondrer comme ça, le progrès technique est acquis, les surfaces cultivables demeurent, la main-d'oeuvre aussi, tout comme les machines, et les moyens de substitution, qui ne sont pas employés de manière généralisée que parce que l'urgence n'est pas encore à nos portes.
    Il y a un monde entre notre niveau de vie et celui des Indiens (d'Inde), et pourtant ce n'est pas le "chaos" chez eux ; quand bien même la situation des plus nantis péricliterait, il n'y aurait pas pour autant un monde à la Mad Max où toute ressource aurait disparu miraculeusement : le nucléaire, l'éolien, le solaire, l'hydraulique, le travail, les connaissances et leur mise en pratique, les surfaces cultivables sont des ressources inépuisables, leur utilisation est acquise. Sans parler du recyclage des matières première qui polluent notre planète, mais sont toujours là, en cas de besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relativement simple de répondre à ca !

      Une crise pétrolière, on ferme la vanne, une chute de l'économie mondiale, on ferme la vanne, une guerre au moyen orient, on ferme la vanne ...On reparlera de l'organisation nécessaire pour nourir toute la population sans tracteur pour labourer le champs, les flics à vélo pour protéger les populations, les chevaux pour tirer les camions afin d'alimenter le grand magasin, passons les ramassages d'ordures et autres incendies, et tout les services offert par la société (route, réseau électrique, distribution des eaux, etc) qui sont dépendant du déplacement des gens ne fut ce que pour leur entretien... y a plus de pétrole, y a plus d'auto !

      Sans pétrole c'est le chaos à coup sur ! Et en moins de 1 mois ca va basculer pas question de longue durée dans ce cas !

      Les autres énergies ca permet d'avoir l'électricité, faut-il encore pouvoir entretenir les installations et dans le cas ou "plus de pétrole", il y aura à coup sur panique, je ne vois pas bien qui irait passer sa journée à entretenir une éolienne, une centrale nucléaire, ou une centrale hydraulique en prenant son vélo plutot que de la passer à chercher de quoi nourir sa famille voir à la protéger !

      Les connaissances et leur mise en pratique ? heuuu on connais quoi aujourd'hui ? le travail en usine, l'informatique, l'électricité, la plomberie, ... ?! on va faire quoi avec ca ! Ou sont-il nos métiers d'autrefois ou, la je te l'accorde, il y avait des connaissances utiles à tous.
      Ceci dit le côté connaissance est quelques chose à quoi le survivaliste attache beaucoup d'importance, élevage, bricolage maison, culture, chasse, pêche, outillage, entretien, etc ...

      Quant à l'exemple de l'Inde ... renseignes toi bien !!! C'est bel et bien le chaos la bas et à chaque petit évenement ou les assistances ne sont pas disponibles... mais tu as surement raison sur le fond, ils sont bien moins dépendant de l'assistance sociale offertent par la société que nous, ce qui explique surement qu'il savent se débrouiller sans ! De plus je ne suis pas sur que la densité de population sois la même que chez nous (2ème mondiale pour chez moi en Belgique)

      Et les rapports des organisations orientées, je me torche avec !
      Si tu veux on parle de croissance économique dont le FMI nous parle chaque années alors que nos emplois s'en vont les uns après les autres, on peut regarder le JT aussi ou on te cache tout avant que ca nous tombe dessus et la on nous dit ben si on avait su !, et l'information ce n'est plus que ca d'ailleur ! On t'as parlé des armes chimiques syriennes qui arrivent en France et qui vont être détruites en Belgique au JT ou des accords en cours par exemple ?! Non bien sur ! Tu sauras tout ca quand les papiers seront signés ou que les fût seront stockés a 100 km de chez toi, histoire que nous ne puissions pas l'empêcher. Ou dans un gros titre genre : "oups une fuite, dézo, condoléances aux 2 000 000 de familles touchées"

      Ce dont on te parle sur ce Blog c'est de réflexion et de mise en situation ! Le chaos est à envisager et des scénario ou tout le monde est bo et gentil ca tiens du délire mais pas de la réflexion ! D'autre part celui ci est un des meilleurs donc ...

      Renseignes toi et demandes toi pourquoi l'armée Suisse s'entraine à protéger ses frontières contre des invasions de réfugiés en cas de guerres civiles dans les pays voisins, aux plans mis en place ce mois de février par les autorités francaise concernant une quelconque contamination nucléaire sur le territoire, à la montée de l'extremisme sur nos beaux pays occidentaux, etc etc etc etc ...

      ENCORE UN BISOUNOURS TSSSSS !!!

      Ps : me laisse aller à chaque fois que j'en vois un de" bisounours ", surement un traumatisme lié à l'enfance lol

      ++

      Thierry.

      Supprimer
    2. Ah Thierry , votre commentaire pourrait bien servir d'exemple pour remettre en place les idées de 99 pourcent de nos concitoyens, naïfs et dépendants.
      Merci.
      Ed

      Supprimer
  18. Juste une petite remarque sur la pelle (ce n'est que de l'Histoire, mais l'Histoire se médite (un peu quand même)
    Les Sturmtruppen allemands et autrichiens (guerre de 1914/1918) ont très vite délaissé la Baïonnette car impossible à manipuler dans les boyaux des tranchées.... à la place ils utilisaient la pelle (bref la pelle ne sert pas qu'à creuser son trou)
    Je crois que ces gens là n'avaient pas à s'encombrer de manière inutile....

    RépondreSupprimer
  19. En cas d'attaque nucléaire ou guerre nucléaire ..

    1) Aurions nous des avertissements ( radio ) sur les zone ciblée temps restant avant explosion ou de simples sirènes ?

    2) Faut il mieux fuir loin des aglos avec sa voiture ou se réfugier dans le sous sol le plus proche, potientiellement le plus profond

    ( en pillant au préalable l'hypermarché et la pharmacie le plus proche si dispose de 10min de marge ? Ou en pillanat ces derniers avec de gros caddies et se réfugiant ds le parking souterrain de ce dernier s'il en dispose ??
    ( impose de connaitre les accès des parkings souterrains de son coin )

    Niveau efficacité protection d'un refuge ..

    3) Si l'on a rien pour s'abriter ( pris de court ) se rouler dans des épaisseur de couvertures ou de laine de roche, matériaux isolants aura t-il un effet ?
    Bis pour une baignade dans une piscine, rivière ?
    Qu'en est -il d'une grotte, d'un tunnel ou se plonger ds l'eau avec un tuba ? Ou plonger ds l'eau à 10m avec une bouteille d'air ?

    4) Comment savoir quelles sont les cibles potentielles dans son voisinage ? ( grande aglo, base militaire .. )

    5) Ou se fournir en pastilles d'iodes si plus aucun circuit de distribution ?

    --- Après blast ---

    Prendre douche dès que possible et jeter vêtements si l'on a été exposé aux retombées en extérieur.

    Rester calfeutré 3 jours ou migrer en direction face au vent ou perpendiculaire pour éviter les premières retombées.

    6) Si calfeutrage total comment peut-tu aérer tu la pièce / refuge dans laquelle tu es réfugié ?

    Ne plus compter sur l'electricité.. les raffineries et dépots pétroliers seront complétement ravagés .. peut être des cuves de stations essence subsisteront ..

    --- Supposons que nous ayont survécu, gestion des vivres et de la sécurité ---

    7) Dans le cas d'un hiver nucléaire : la couverture nuageuse sera t-elle globale ou songer une migration ds l'hemisphere sud / pays tiers monde ? où les villes seront bcp moins ciblées ..

    8) si la couche ozone est bousillée : seul un bunker et un réacteur nucléaire avec cultures hydroponique permettrait - il de survivre ??

    9) En cas de pluie l'irradiation pénêtre dans les sols, peut - on espérer que cette dernière penètre de plus en plus en profondeur afin de permettre une agriculture ?

    10) Pour les cuves d'eau les matériaux radioactifs décanteront - ils naturellement au fond ? Quid des puits de forage pour exploiter de l'eau potable, la décantation est - elle un processus viable ?

    11) Faudrait - il plutôt s'empresser de construire des serres le plus rapidement possible pour isoler certaines terres des retombées radioactives ?

    12) Faut - il se constituer un stock de médicaments de première nécessité ( antibios, péniciline, etc .. ? Quid des carences à prévoir dans notre alimentation ?? Quelle agriculture sera la plus viable pour une survie à long terme ??? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De nombreuses questions ici sont intéressantes, je serais ravi d'y voir des réponses. Le scénario est extrême, mais après, sait-on jamais ?
      Malheureusement je pense que dans le cas où seul un bunker avec un méthode de vie souterraine serait envisageable, à moins d'avoir les moyens de se construire ce genre d'infrastucture, ça me semble plutôt compliqué d'y survivre.

      Supprimer
  20. le risque en france c'est évidemment les autres et pas la nature et donc la survie en milieu urbain ou semi urbain.
    à l'issue si une ombre de société et d'ordre ne s'est pas reconstruite c'est alors dramatique et une voie de garage pour l'espèce humaine toute entière qui s'annonce.

    RépondreSupprimer
  21. Salut, je trouve qu'il y a un fossé entre deux kits proposés et au final je verrai plutot une combinaison des deux (meme si ça peut faire trop).
    Le premier fait trop léger et surplus, la moitié ne sert à rien mais il y a bien qql éléments utiles: la trousse de premier secours, de quoi faire la popote, la couverture de survie, de quoi faire du feu, purif l'eau, boussole, couteau survie/chasse au minimum.
    Le deuxiéme sert à deux choses pour moi: Chasser et se défendre (comme on peut)
    Donc jtrouve qu'aucun des deux n'est parfait, mais si je devais choisir je préfere le premier car avec celui là je peux bouffer, m'orienter, me soigner, me reposer et par consequent continuer à vivre (à survivre enfaite) alors qu'avec le deuxiéme ben on fait pas long feu.
    Et pour ma part je prefere l'armement militaire, bien plus fiable et tout aussi abondant. Donc celui qui a un fusil de chasse devra se frotter avec une arme moyenne portée avec chargeur de 20* minimum. Je devine le vainqueur/vaincu
    à bon entendeur

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour !
    L' eau de javel , peut être utilisée pour assainir de l' eau ( à filtrer & décanter avant si besoin ) , ensuite on attend la nuit que le chlore s' évapore , je crois qu' une goute / litre est suffisante ( à vérifier ) ..en avoir aussi sous la main est bien & pas cher ( 250ml ) !!
    Avoir qques outils ( tournevis multi embouts ) , et autres outils basiques ça aide ..
    Mais comme cité , il s' agit ici d' un kit de survie et non du barda entier..!!

    Une bayonnette de AK47 & son étui rigide ( 20 euros sur des sites d Europe de l' Est ) , car c' est du costaud comme couteau , avec coupe grillage intégré à son étui rigide , et lame avec tranchant et dent de scie ..
    Le guide de survie " U.S " du G.I , est une bonne lecture , après la chasse ..! on peut apprendre à pister / faire des pistes à gibier qui ont leur habitude ( certain gros gibier dormant uniquement " debout " contre des arbres & ont leurs lits favoris aussi , à pieger.!! ) , & n' arrivent plus à se relever si ils tombent .. par exemple ( là pas besoin d' arme de chasse , sauf pour " tuer " la viande ..

    La pelle pliante avec piochon ( costaud , a fait ses preuves ici en montagne jura/vosges lors de sortie detectoriste ..), mais un peu lourde certes ..!

    les bougies chauffe plats sont très bien pour ( juste.!! ) allumer un feu ! idem si on enrobe de cire des allumettes qu' on prendra soins de couper en 2 dans le sens de la longueur avec une fine lame de rasoir ( brûle + & mieux , sans parler de la résistance à l' eau )..

    Bref , le livre de survie est un bon outil , en plus de vrais outils de bricolage multi fonctionnel ..

    Toujours aérer ses fringues & sous vet' & en avoir aux sec !

    Bien vu le " fusil boubou " , dans le même style , une petite mine anti personnel avec du cal 12 est " faisable " ..

    Idem avec des ampoules à filament de 3 volts , pour fabriquer un éventuel " détonateur teleguidé " de cocktail à essence par exemple & si besoin est ..!

    & selon la saison & le climat ( sec / humide / neigeux ) , 1 guide de survie est excellent ( surtout celui des " G.I " ), pour faire 1 Igloo de fortune en 1 heure , avant -15 ° la nuit & sans besoin de faire de " découpes " de bloques de neige / glace ..

    Le gibier a ses habitudes & ses chemins , mais on peut le forcer à en prendre d' autre , et le piéger ( à vous de choisir vos pièges ) ...

    RépondreSupprimer
  23. Pour ma part et pour les couteaux c'est le ontos d'extrema ratio,une lame de 6.3mm cher mais adapté a la survie, j'ai aussi l'ultramarine que l'on peut démonter pour créer une lance une fois fixé a un morceau de bois. Apres pour les armes c'est vraiment pas facile de s'en procurer. sauf permis ou licence de tir!

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour !

    Je ne sais pas si c'est approprié, mais je vous donne ici la liste de mon sac d'évacuation. En effet, je suis assez angoissée au sujet de sa composition, et je souhaite avoir un avis objectif.

    Je suis une maman vivant seule avec sa fille (8 ans), et j'ai constitué un sac pour elle et un pour moi (qui englobe également des affaires pour la petite, pour le cas où elle ne pourrait emporter son propre sac). Je précise que je ne sais pas faire de feu, ni scier un arbre, ni construire une cabane dans les bois, et que ces sacs sont destinés à fuir une situation de chaos, mais pas à survivre seule avec mon enfant dans les bois. Il ne contient donc ni machette, ni couteau de chasse, ni FAMAS...

    Mon sac :
    - sifflet attaché au sac
    - copie des papiers d'identité
    - nourriture/eau: 2 bouteilles d'1,5 litres d'eau, des barres énergétiques, barres de céréales, bonbons, chewing-gums
    - couchage/vêtements: (une tente à portée de main, pour les cas pas vraiment cahotiques, mais nécessitant de se fabriquer un abri de fortune pour quelques nuits), 1 sac de couchage,, et pour chacune de nous : un change complet, bonnet, écharpe, gants, casquette
    - matériel: lampe de poche, marqueur, briquet,allumettes, sacs poubelles 200L (pouvant servir de ponchos...), 2 torchons (pour se couvrir le visage), gobelet, couteau et couverts, jeu de cartes (pour occuper la petite)
    - médical/hygiène:(super compacte, elle mesure 20x30 cm et 10cm d'épaisseur) paquets de mouchoirs, PQ, hygiène féminine, gel antibactérien, trousse d'urgence (savon, dentifrice, brosse à dents, stylo et carnet, piles LR6 pour la lampe de poche, lacets de rechange, épingles à nourrice, petit sachet de lingettes, élastiques à cheveux, spray antiseptique, pansements, pansements suture,pansements ampoules, sérum phy, médicaments (doliprane, antidiarrhée, antivomitif, anxiolitique). Note : en écrivant, effectivement je la trouve bien remplie, mais étant une femme, et avec une enfant, je me dis qu'on sera bien contente de trouver tout ce petit matériel de secours, c'est rassurant et bien utile.

    Sac de la petite :
    - sifflet
    - copie des papiers d'identité
    - sac de couchage, vêtements de rechange et chauds (bonnet, écharpe, gants, casquette), K-way
    - hygiène : PQ, mouchoirs, petite trousse de secours (doliprane, smecta, pansements, élastiques à cheveux, lingettes, pansements ampoules)
    - lampe de poche, piles LR6, gobelet, cuillère, sac poubelle, magazine et stylo
    - 1 bouteille d'1,5l d'eau, des barres de céréales, énergétiques, bonbons, compote...

    Je précise qu'à l'intérieur des sacs, tout est emballé de façon à ne pas être mouillé. Mon sac pèse 10 kg, celui de la petite 5 kg.
    A noter que nous avons un sac de voiture (avec du petit matériel d'hygiène et médical de base, des vêtements de rechange, un peu de nourriture, deux ou trois outils de base), des couvertures, de l'eau.
    Et bien évidemment, comme recommandé par le gouvernement, de quoi tenir une dizaine de jours en eau et nourriture à la maison.
    J'ai également toujours dans mon sac, un double des clefs de la maison, et une petite trousse de médicaments d'urgence, des kleenex, etc.


    Voila, je ne sais pas si quelqu'un aura lu tout ça jusqu'au bout sans s'endormir, si tel est le cas, votre avis est le bienvenu !

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. liloo bienvenue une suggestion ajouter une ou deux gourdes filtrante et des pastilles micropur et doublez le nombre de chaussettes,cele ne fera pas un gros poids supplémentaire,car en cas d'évacuation d'urgence le poids est l'ennemi de la distance a parcourir d'une seule traite .Quel type de chaussures avez vous prévu? c'est primordial.5 sachets de riz total 250 grammes) c'est une semaine de nourriture pour le reste rien à proposer de mieux.cordialement

      Supprimer
    2. Avant qu'ils se retrouvent interdit en vente ( comme en Belgique, Suisse et Allemagne), je me permets instamment de vous conseiller l'acquisition libre d'un revolver très fiable et précis ( entre 230 et 260 euros en marque Pietta :
      le Remington 1858 Navy en .36
      ou le Remignton 1858 Army en .44

      + les fournitures ; une boite de 200 amorces, 200 balles rondes pour le .44( car moins de recul que les balles ogivales), 500g de poudre PNF2, un ensemble nettoyage et graissage et + un ou deux barillets de recharge si vous êtes obligée de tirer plus que 6 coups.

      http://www.westernguns.fr/

      Bon courage !

      Supprimer
    3. Bonjour,

      Juste pour y penser:

      Un sac pour aller où?
      Il vous manque peut-être une ou deux cartes géographiques, un plan.
      Un sac en été n'est pas identique à un sac en hiver.

      N'hésitez pas à alléger, vous trouverez plein de trucs en chemin que les autres auront abandonner ... à cause de sacs trop lourds, de chemins trop longs mais:
      - un multitool,
      - un pied de biche de 30 à 40 cm de 1,5 cm de diamètre, outil très, très polyvalent ... pourquoi pas.

      S'assurer d'avoir la meilleure condition physique possible, vous et votre fille, en pratiquant une/des activités physiques régulières si ce n'est déjà le cas.

      Laurent

      Supprimer
  25. Merci messieurs pour toutes ces suggestions, je vais penser à mettre à jour mon sac ! Pour ce qui est de la préparation physique, n'étant pas une grande sportive...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas non plus un grand sportif, cependant quand il faut... et il faut vraiment.
      Pour ma part, c'est le krav maga.
      Etre grande sportive ou non ne signifie pas grand chose, il ne s'agit de ton identité, il s'agit d'une activité.
      Dans ce contexte, il est question de faire, pas d'être.
      Francois

      Supprimer
  26. je pense qu'un passeport valide est aussi utile ...sinon pas possible de bouger ...

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,
    Je viens de lire l'article initial. Le terme kit de survie n'est pas bon à mon sens. Je l'appellerai plutôt kit de sûreté. En effet si après avoir ouvert une porte avec ces outils pour te protéger, que fait on une fois reclus? Surtout si il fait froid et que l'attente est très longue? Bah, tu crèves d'hypothermie avec tes beaux outils à côté de toi.
    Un kit de survie est un tout. Il doit être le plus versatile possible afin de s'adapter à chaque situation.
    Mes deux balles...

    RépondreSupprimer
  28. Le rédacteur de cet article s'insurge contre les fantaisies de bien des sites de survivalisme , à raison.
    En revanche, je ne comprends pas bien de qui il parle lorsqu'il évoque "les barbares issus de la diversité". De quoi à t il peur ? Des zombies ?…
    Allez en campagne en cas de chaos, les chances sont nettement meilleures à long terme. Comment se nourrir en ville après plusieurs mois ?…
    Et franchement, l'arme, quand on n'a rien, je ne vois pas l'utilité. Pour défendre quoi ? Soi même ? CA signifierait que notre armée aurait été défaite et vous croyez qu'avec un cal 12 et qq cartouches vous ferez mieux ?
    Idem pour les pieds de biche, oubliez ça ne sert à rien et si vous en avez vraiment besoin, vous en improviserez un.
    Une seule chose est nécessaire pour survivre : l'envie de vivre. Et un peu de bon sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. d'ici quelques mois il est plus que probable que beaucoup auront un réveil terrible crise éco, et 1929 U.S en 50x pire!Quand les banques seront en cessation de paiement que se passera t-il d après vous? Vous irez bosser sans recevoir de salaire ni d accès à un quelconque revenu et dc aucun recours pr vous alimenter? Vous aurez bonne mine avec vos principes de non précaution... .Sur ce je respecte votre choix, votre envie de survivre déterminera vos actions, bon courage.

      Supprimer
  29. Ouep ouep. Le ton critique: c'est tous des con c'est moi qui est raison, les autres sint des bisounours et moi un sutvivaliste, c'est pas terrible quand même... voici une éxélente partie d'un kit de survie mais bon in mise tout l'urgence absolue en cas d'agression ou pour agresser... voler ou ne pas se faire voler... Un kit de survie doit simplement répondre à des besoin. Et plus il est complet, plus il est confort... c'est tout. Chacun en defini sa vision des priorité. Prenon par exemple une liste. Du plus utile aux plus confort... a vous de vous arreter dans cette liste au moment ou vous penssé que cela suffit.
    Pour ma part un kit de survie DOIT répondre à la règles des 3.
    1 et oui comme votre kit, se protéger car un coup de bate ou autre peut vous reduit en 3 secondes. Donc armes.
    2 se réchauffer car le froid peut vous tuer en 3 h, donc fringue, pancho, faire du feux, et oui couverture de survie.
    3 s'hydrater car sans eaux on tien que 3 joirs. Donc gourde, au moins...
    Et un sac pour tout emener...
    apres voilà on optimise ou pas ses chance en fonction de son niveau en amenant des eléments different pour completé le kit. Oui en ville un pied de biche c'est top et en pleine nature une machette-scie serai plus utile. Partir seulement armé jusqu'au dent est une façon un peut fantasmé d'envisager la survie. Loin des fashions suvivalistes avec le maxpedition c'est un autre extreme qui est exposeé dans votre article. Le succès est souvent dans l'équilibre et le juste Millieu.

    RépondreSupprimer
  30. Tout d'abord, un grand merci Pierre pour votre travail.
    Depuis que je m'intéresse au survivalisme:
    n'1 : j'ai réalisé que j'étais plus ou moins survivalisme sans le savoir
    n'2 : à peine j'ai commencé à m'intéresser à ce domaine, j'ai vu une belle machine commerciale en sous face
    Effectivement les kits de survie, voir pas loin d'une douzaine de kit pour certains gourous survivalisme, le kit 24h, le 48h, le 72h, le kit piéton, véhicule ,famille ou célibataire.
    Merde je voulais un kit 32h45, trotinette, pacsé, dommage personne ne me prend par la main pour me dire quoi , où et COMBIEN
    Depuis que je m'intéresse au survivalisme je n'ai rien acheté où commandé de spécial.
    J'ai appris à tremper l'acier pour faire mes propres lames, je ne jette plus les bocaux de mes cornichons etc, je ne jette plus mes bidons vides de 5litres de lave glace, je coule mes ogives au lieu de les acheter, j'ai appris à fabriquer moi même beaucoup de choses que j'achetais avant.
    Bref le survivalisme m'a fais faire beaucoup d'économies mais très peut d'achats.
    Et c'est donc dans cet état d'esprit que je rejoint à 100% l'esprit de cet article sur le kit de survie.
    Moi mon seul " kit survivalisme" m'a coûté zéro euros, j'ai juste fouiné dans mon garage, et ça ressemble peut ou proux à celui cité dans l'article, j'ai juste en plus un briquet bic et 2 ou 3 sacs poubelle.
    Et si je précise juste ces 2 points ce n'est pas pour dire que celui ci dessus n'est pas complet, tout est principe et comme le dit très bien Pierre tout ces kits sont à personnaliser, tester, adapter
    L'urbain qui met sa machette dans son kit :mdr

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.