21 avril 2014

Le rechargement pour le survivaliste

(Par Stef Desbois, rédacteur de Survivre au Chaos)

Je voulais écrire cet article depuis un moment déjà pour aborder un sujet qui me paraît indispensable lorsqu'on se prépare au chaos : la connaissance des cartouches et leur rechargement.

Je n'entrerai pas ici dans les détails techniques d'une discipline qui demanderait une vie entière pour en faire le tour. Je n'aborderai que l'aspect pratique et survivaliste.





Je vous encourage néanmoins à aller au delà de ce simple article afin d'approfondir vos connaissances, et accumuler du savoir-faire pour pouvoir mener vos propres expériences : connaissance, savoir-faire et expérience, cela semble tellement logique lorsqu'on se prétend survivaliste...

Avant toute chose, le premier achat que vous devrez faire après avoir lu cet article, c'est le manuel de rechargement de René Malfatti. Il en va de votre sécurité. Ne jouez pas aux apprentis rechargeurs, respectez les tables. Tout est à l'intérieur...

Pourquoi recharger vos munitions alors que vous avez, bien entendu, pris le soin de stocker tout ce dont vous avez besoin ? Et bien posez-vous la question ! Combien de temps durera un stock de 1000 cartouches de calibre 12 lors du chaos ? Combien de temps durera le stock de 1000 cartouches en 22lr ?

Vous en aurez surement tiré beaucoup lors des premières semaines... Peut être qu'une bande de zombies vous aura braqué un jour chez vous et dépouillé en vous laissant la vie sauve (peu probable...). Vous avez bien un pote que vous n'avez pas envie de voir crever avec ses gosses et à qui vous allez donner le 12 à pépé avec les quelques cartouches qui vont avec ? Il y aussi le K31 avec sa réserve de munitions que vous avez eu la lucidité de planquer dans les bois, mais vous hésitez maintenant parce qu'il ne vous reste plus que ça.

Et puis il y a l'après. Les stocks de bouffe diminuent, les gosses ont faim ; le chaos est partout, votre potager est ravagé ; il n'y a plus rien dans les magasins...Vous n'allez pas bouffer du plomb, ni essayer de le changer en or ! Mais vous pouvez en faire quelque chose de bien plus efficace et trocable sur le marché noir : une cartouche.




Avec certains éléments que vous allez devoir stocker, vous pouvez être en mesure de fabriquer potentiellement 10000 cartouches et plus, de différents calibres.

Une cartouche à balle se compose de 4 éléments : la balle (généralement en plomb recouvert d'un alliage en cuivre), la douille (généralement en laiton), la poudre à l'intérieur de la douille (il en existe des dizaines différentes), et l'amorce qui vient se fixer "au cul" de la douille.

Vu de l’extérieur, cela fait beaucoup de choses pour pouvoir se servir d'une arme...
L'autre problème c'est la qualité industrielle de tous ces composants qu'il est quasi impossible de fabriquer soi-même.

http://www.youtube.com/watch?v=9-tzaULt1rs


Les amorces


Elles servent à enflammer la poudre par percussion lorsque l'on presse la queue de détente. Impossible à fabriquer, il faut donc les stocker. Un paquet de 100 amorces large rifle coûte environ 5€, 40€ pour mille. 400€ pour 10000...

Vous pourrez allumer la poudre de toutes les cartouches de tous les fusils automatiques ou non avec une seule sorte d'amorce !

10000 amorces dans leur emballage d'origine, ça tient dans quelques boites étanches à 15€.
Il peut être intéressant de stocker des amorces Small pistol pour les armes de poing.




La poudre


Vaste sujet : Laquelle et en quelle quantité ? Je ne parlerai ici que des poudres françaises Vectan, car ce sont les seules que je connaisse bien. Elles couvrent tous les besoins de tous les calibres courants et exotiques (!). Elles sont en vente libre dans certaines armureries.

La poudre pyroxylée utilisée dans toutes les cartouches modernes à balle est impossible à fabriquer soi-même, contrairement à la poudre noire. Il faut donc la stocker.

La Tubal 2000 et 5000 ainsi que la Sp9 sont des poudres "passe partout" avec lesquelles on couvre pas mal de calibres d’armes d'épaule. Il y a aussi des poudres plus vives pour le rechargement des fusils en calibres 12 et des armes de poing tel que la A0 ou la Ba9.

Il faudra donc faire des choix en fonction de vos armes d'abord, mais aussi en fonction des calibres les plus utilisés autour de vous  (300 winchester magnum, 7X64...), et par les polices et les armées du monde (223rem, 308winch et 9mm parabellum).

Pour l'exemple: une cartouche de 308 peut être chargée avec 2,6gr de poudre SP9. Un bidon de 500gr peut donc produire 500/2,6 = 192 cartouches. Il vous faut donc environ 52 bidons de poudre de 500gr (26Kg) pour fabriquer potentiellement 10000 cartouches...

A 40€ les 500gr cela fait un budget de... 2000€ pour la poudre. Sachant que la loi nous autorise à en détenir 10x moins chez soi, il faudra prévoir de la stocker ailleurs que dans la grange !

A ce propos, deux bidons de poudre Vectan (1Kg) tiennent, l'un sur l'autre, dans un tube PVC de 100 de 50cm de long. Si vous prenez la peine d'emballer les bidons sous vide avant de les mettre dans le tube et de bien le refermer avec les bouchons munis de joints toriques, vous avez là une boite bien étanche qui gardera la poudre au sec pendant longtemps (ceci est valables pour tous les éléments de cet article). Pierre nous a déjà dit tout le bien qu'il pensait du PVC et de ce que l'on pouvait faire avec. Il est bien évident que les éléments séparés des cartouches peuvent (doivent !) être stockés dans des caches loin de la maison, si possible enterrés.

Les poudres Vectan sont données pour cinq ans avant la péremption. De nombreuses personnes dans les clubs de tir vous diront qu'elles continuent à recharger leurs cartouches avec des poudres vieilles de plus de 10 ans...




Tirer à pleine charge coûte cher. Je vais donc aborder ici le cœur du survivalisme en matière de rechargement : les charges réduites.

La poudre A0 est une poudre vive généralement utilisée pour les cartouches de chasse de calibre 12. Elle peut être également utilisée pour le calibre 9mm Parabellum des armes de poing.

Elle convient aussi à plusieurs calibres d’armes d'épaule lorsque employée en très faible quantité pour propulser n'importe quelle balle à plus de 500m/s... Cette poudre a l'avantage d'être bien moins chère que les autres (environ 25 à 32€ les 500gr). Vous voyez où je veux en venir ? Nous avons là une poudre pas chère qui peut s'utiliser dans le rechargement des cartouches à balle des armes de poing et d'épaule ainsi que pour le calibre 12. Une seule poudre à tout faire !

L’A0 est une poudre que l’on utilise en très petite quantité et qui donne des résultats largement suffisant (500 m/s) jusqu’à 200 m...

Voyons le coût maintenant. Je mets 0,8gr de A0 dans mes 30.284 (proche du 308) pour mon K31, et j'obtiens 475m/s avec une balle coulée en plomb de 160 grains (je tiens le 10 de la C200 à 100m avec ce rechargement).

500gr / 0,8gr = 625 cartouches ! 10000/625 = 16 bidons de 500gr X 32€ = 512€ de poudre pour pouvoir fabriquer potentiellement 10000 cartouches. Cela fait donc 4 fois moins que les charges pleines… CQFD !

Évidemment, ce que l'on obtient de précision et de pénétration avec une pleine charge et une balle chemisée en cuivre, ne peut pas être obtenu avec une charge réduite et une balle en plomb. Je n'ai jamais mesuré la puissance à 200m d'une balle de 30 qui sort d'un canon à 500m/s mais, pour en avoir déjà tiré beaucoup, j'imagine tout à fait pouvoir faire un carreau sur un chevreuil à 200m.

Je pense aussi qu’avec une balle de calibre 30 tirée en charge réduite à 200m, on doit pouvoir dépasser la puissance du calibre 300 ACC Black Out chargé en subsonique, qui est utilisé par les snipers urbains pour "traiter" des cibles jusqu'à 200m...

Tirer en charge réduite diminue le recul de l'arme, ainsi que la détonation. Un autre avantage lorsqu’on entre dans le monde du tir à charge réduite, c'est d’aborder par la même occasion celui des balles en plomb que l'on peut couler soi-même. Economie financière garantie et réduction de l'usure du pas de rayures de vos canons !




Les balles


Elles sont chère à l'achat (environ 40€ par 100), et nous font dépendre des compagnies qui les fabriquent.

Je pense qu'acheter 4 moules à balles de bonne qualité, ainsi qu’un nécessaire pour fondre le plomb, peut permettre au survivaliste de couvrir tous les calibres courants.

Un bon moule en fonte coûte environ 120/150€, d'autres en aluminium coûte 40€.
Prévoyez un moule pour le 223rem, un pour le 7mm, un pour le 308 et un pour le 9mm parabellum. Les réalistes prévoiront un moule pour le 7X62/39 qui, comme chacun le sait, est la munition de l'AK 47...

Un jour sur ce blog, je plaisantais avec un autre bloggeur en lui disant que je ne stockais pas de l'or ni de l'argent chez moi, mais du plomb. C'est vrai ! j'achète le plomb 1,7 €/kg chez mon ferrailleur du coin (il est cher, c'est un Savoyard !). J'ai un moule en calibre 30 qui me produit des balle de 160 grains (environ 10 grammes).

Un kilo de plomb peut donc me permettre de produire 1000 g/10g=100 balles. Donc 100 kg de plomb peuvent me produire 10000 balles pour 170€. C'est facile à stocker 100 kg de plomb et si vous le fondez régulièrement en lingots cela devient très facile à utiliser lorsque vous en avez besoin. Bien sûr, il faut le purifier par fluxing comme ça on est sur d'avoir des balles de très bonne qualité.

http://www.youtube.com/watch?v=ruvEpuf-7ZY

Le coulage des balles nécessite un peu de matériel. Pas besoin d'avoir un four très sophistiqué pour fondre le plomb, un bon creuset en fonte sur un réchaud avec une petite louche suffisent largement. Cela demande de la méthode, un endroit ventilé, un peu d'entrainement et on arrive facilement à couler 100 balles en moins d'une heure. Un thermomètre à plomb peut être très utile pour la qualité des moulages. Les balles présentant des défauts externes ou de grosses différences de poids peuvent être refondues.

Certains utilisent des alliages avec le plomb comme l'étain ou les linotypes d'imprimerie, afin de durcir les balles pour pouvoir augmenter leur vitesse sans qu'elles ne subissent de déformation (la déformation nuit à la précision). Il est parfois nécessaire d'ajouter un "gaz check" au cul de la balle afin que la pression lors de l'allumage de la poudre dans la douille ne l'endommage pas.

Les alliages et les gaz check représente à mon sens un surcoût qu'il est possible de contourner. Surtout quand on voit le tarif de ces petites coupelles en cuivre (50€ les 1000 !). Il existe une méthode qui était utilisée au 18ème siècle afin de pouvoir tirer des balles en plomb à pleine charge et de contrôler leur expansion dans le "gibier" : le "paper patch".

Il suffit d'enrouler sa balle d'une bande de papier, de la graisser et de la recalibrer ainsi avant de l'introduire dans la douille. Le papier agit comme le blindage en cuivre autour du cœur en plomb des balles manufacturées et les protège des combustions, pressions et frottements à l'intérieur du canon.

Dans la vidéo ci-dessous le tireur utilise des balles coulées en plomb pur avec un paper patch et un gaz check pour du tir à pleine charge ! Je pense qu'avec cette méthode on peut se passer du gaz check en charge réduite, ce qui enlève un surcoût. Je dois tester cette méthode au printemps, je ne manquerai pas de faire un article complet là dessus.

http://www.youtube.com/watch?v=Q98H0-oLSlA

Le plus dur étant souvent de trouver un moule sans gaz check car, évidemment, si le cul de vos balles n'est pas plat (la balle présentant un petit décroché pour placer le gaz check), la compression se fera mal ce qui se ressentira sur la précision. Mais heureusement, ce genre de moules existent encore.

A ce propos, les balles plombs à charge réduite tiennent la dragée haute aux balles chemisées en cuivre pleine charge. C'est sûr qu'après les 200m, il ne faut pas leur demander la lune...




Les douilles


Eléments impossibles à fabriquer. Ce sont les seuls réutilisables de la cartouche, alors il faut en prendre soin !

Les douilles en vrac sont assez chères, environ 0,5€ l'unité pour le 308. Cela varie du simple au double selon les marques.

Il y a deux choses à regarder ici. Lorsqu’on pratique le tir à pleine charge, les douilles ne font pas long feu... pas longtemps quoi. 20, 30, 40 rechargement avant de se fendre ? C’est tout le contraire en charge réduite. Lorsque l'on a trouvé une charge qui soit bien en adéquation avec son arme, l'usage des douilles est quasi infini !

L'autre chose, c'est que vous n'aurez donc pas besoin de 10000 douilles à stocker ! Cela dépendra de vous et du stock que vous avez envie d'avoir. Personnellement je fais les poubelles de mon club et je récupère tout ce qui a été tiré et jeté. Je me constitue ainsi un petit stock des calibres les plus courants. Il va s'en dire que je prévois d'utiliser ces douilles uniquement en charge réduite avec un rechargement testé auparavant pour éviter les mauvaises surprises...

Les douilles doivent être nettoyées après chaque tir (et donc après chaque recalibrage à la presse), afin d'enlever les résidus de graisse et de poudre. Oubliez les machines coûteuses, faites bouillir avec du savon noir, séchage près du feu, un coup de chiffon et c'est reparti !


Les outils pour le rechargement


Ils n'ont pas besoin d'être très sophistiqués. Un kit de débutant d’une marque ou une autre avec une presse et une balance à fléau (elles sont incroyablement précises) sont largement suffisant. Avec le même kit on peut recharger les armes d'épaules et les armes de poing, à condition d'avoir un jeu d'outils par calibre.

Un pied à coulisse est indispensable pour calculer la taille des cartouches ou l'enfoncement des balles. Un marteau à inertie est très pratique lorsqu'on a loupé un rechargement et que l'on doit démonter les cartouches.

Lorsque l'on coule soi-même ses balles, il faut acheter un outil supplémentaire qui permet de les recalibrer, en 308 par exemple. En effet les moules sont donnés pour des diamètres légèrement supérieur tel que 309, 311 etc.




Le rechargement pour le calibre 12 suit le même principe à peu de choses près. Les presses et les outils ne sont pas les mêmes, aussi cela demande un investissement supplémentaire de 150€ environ.

http://www.youtube.com/watch?v=WM2SfPLq_0Y

En achetant vos cartouches de 12 en N°6 (par exemple) par lot de 100 ou plus, vous pouvez faire une bonne opération financière. Rien ne vous empêche de vous entraîner avec et de récupérer les étuis plastiques pour les recharger avec... de la chevrotine ! Là aussi il existe beaucoup de moule à chevrotines sur le marché, à vous de voir ce que vous voulez tirer : 9 grains, 12 grains...

Il n'est rien de plus facile que de couler des chevrotines rondes en plomb pour se faire la main et tant pis si elles ne sont pas parfaites, vu à quoi elles sont destinées ! Je suis plutôt de ceux qui pensent qu'il vaut mieux chasser le petit gibier à la 22lr et garder son Coach gun pour chasser les zombies...

Pour le reste les éléments sont similaires. Il faudra stoker les amorces spécifiques à ce calibre. La poudre étant la même (A0), il faudra faire un choix entre les bourres grasses ou les jupes en plastique (qui doivent s'insérer entre la poudre et le plomb) en grande quantité.

Je ne saurais trop vous conseiller de noter tous vos essais et tous vos rechargements sur un petit carnet. Cela simplifie tellement les choses lorsque l'on a besoin de retrouver un rechargement...

C’était donc une vue d'ensemble du rechargement en temps de chaos. Facile à mettre en place à partir du moment où vous avez su stocker les éléments nécessaires et vous entraîner auparavant avec votre matériel et vos outils de rechargement. Le manuel de rechargement de Mr Malfatti donne une base solide pour la compréhension de cette pratique. Quelques tables par calibre sont présentes dans ce livre.

Vous pouvez contacter la société Nobel sport en leur demandant les tables de rechargement des calibres qui vous intéressent. Le choix est plus étendu. Ils fournissent même les tables pour le calibre 12 !

Si vous êtes capable de vous réapprovisionner en munitions en temps de chaos et même de fournir votre entourage en troquant la précieuse munition, vous devriez sérieusement augmenter vos chances le jour où...

Pour terminer cet article, voici une petite perle du net qui vous apprendra à recharger une cartouche de calibre 12 en situation de survie avec très peu de moyens...

http://www.youtube.com/watch?v=Uz8Al0Ddu30

52 commentaires:

  1. J adoooooooooooooooooooooooore se site

    KL42

    RépondreSupprimer
  2. Belle article. Mais, je préfère me faire un stock très conséquent et aller à la "chasse" pour en trouver ensuite si je suis seul. Je ne suis pas patient...

    Par contre, avoir dans son équipe un adepte est un réel atout.

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant.

    En terme de survie, l'un des rechargements les plus simple reste pour le 12. On peut y glisser tellement de saloperies dans la cartouche, reboucher avec de la cire, etc.

    Et concernant le 12, le plus simple est d'acheter un stock conséquent de cartouches du type Ball Trap, en tout cas le genre pas chère en plomb.
    Ainsi, le rechargement est déjà à moitié fait.
    Restera plus à l'avenir qu'à retirer les plombs pour en faire une balle, par exemple. Un minimum de travail, pour un minimum de risques.

    Le 12 a ses inconvénients, mais le rechargement reste un de ses avantages.

    Les - du 12 :
    - Arme pas très maniable, surtout en zone confinée
    - Tir de loin difficile
    - Bruyant
    - Recul important ; arme non adaptée aux personnes "faibles"
    - Cadence de tir quasi nulle en France (2+1 en semi-auto). D’où l'intérêt de ne pas louper son tir ; donc, d'utiliser de la chevrotine.

    Les + :
    + Pouvoir d'arrêt important.
    + Pouvoir destructeur.
    + Cibles multiples avec un tir de chevrotine bien placé sur groupe.
    + Diversité de ses munitions.
    + Calibre certainement le plus répandu, grâce aux chasseurs.
    + Rechargement le plus simple, par l'achat, notamment, de cartouches plombs en carton.

    Bref, pensez au rechargement de son 12 participe à améliorer la pertinence de son achat.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas d'accord Rhonan concernant l'arme peu maniable en zone confinée. Il est sur qu'un MP5 ou autre arme légère de ce type est plus adaptée mais uniquement dans le tir à l'épaulée. Mais ayant été dans la marine dans une équipe de visite, je peux t'assurer que le fusil à pompe n'est pas plus gênant qu'un FAMAS ou un MP5 dans un lieux confinés tels les compartiments d"un navire. En effet, comme tu le dis si bien dans les + du 12, il y a l'effet "cibles multiples" dû à la gerbe. Tout le monde a déjà vu les équipes d'intervention en action. La crosse du MP5 est dépliée et le tireur l'a dans le creux de l'épaule. Pareil dans l'Armée Française en combat en zone urbaine. J'ai fait deux fois le CENZUB de Sissone et pour palier à la gêne occasionnée par la longueur de FAMAS et permettre une acquisition d'objectif en visée plus rapide, nous y avons appris à porter notre FAMAS de façon différente. Je ne donnerai pas de détail car je ne suis plus dans l'armée depuis longtemps mais respecte toujours mon devoir de réserve, j'espère que vous me comprendrez. Ce que je peux tout de même dire c'est que l'arme est toujours à hauteur d'épaule. Là, avec le calibre 12 à la hanche, vous pouvez plus facilement mettre votre arme à la verticale pour franchir un obstacle, etc. Cela permet de remettre rapidement l'arme à la hanche pour un tir au jugé qui dans un milieu clos laisse peut de chance à votre ennemi.

    N'oublions pas le confort en milieu hostile ou inconnu. Rhein m'en sera témoin, il est compliqué d'évoluer arme à l'épaule. D'ailleurs, l'ISTC a été créée également dans le but de permettre au soldat d'avoir les bons réflexes sans pour autant avoir l'arme à l'épaulée. Là, le calibre 12 équipée d'une sangle vous permet de vous déplacer "tranquille le chat" et d'envoyer la sauce juste avec un mouvement de hanche pour être dans la direction de la cible.

    Dans les plus, tu as oublié de mettre les effets psychologiques de la détonation et du bruit de l'armement dans le cadre d'un pompe. Mais également de la polyvalence en survie (chasse, protection, guerilla).

    J'aimerai par contre, plein de détail sur ta méthode de rechargement en 12. Car tu as l'air bien caler. Si tu peux nous en faire profiter! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un article sur le rechargement du 12, et plus particulièrement la transformation de cartouches existantes, est d'ores et déjà prévu...

      Supprimer
    2. J'ai envie de dire "Parfait"! LOL

      Supprimer
    3. Vous êtes vraiment trop génial Pierre ! Je suis régulièrement votre blog, j'ai essayé d'échanger à plusieurs reprises via "yopmail" (anna nelson du 77), en vain ... J'ai donc laissé tomber. Je voulais vous dire que je trouve votre travail remarquable de réflexion, de bon sens et de connaissances variées. De plus, le thème de vos articles arrive fréquemment pile poil au moment où je me pose précisément une question. Ainsi du rechargement que j'ai commencé aujourd'hui même !
      J'aurais bien aimé participer à votre stage fin juin, mais pas facile de constituer un binôme et ... y aura-t-il des femmes ?
      En tout cas, merci encore à vous pour votre altruisme.
      "A.N"

      Supprimer
    4. Bonjour Anna et merci. Je vous ai moi-même envoyé plusieurs messages par Yopmail, mais sans succès apparemment. Si vous voulez m'écrire, utilisez plutôt le formulaire de bas de page. Concernant cet article, tout le mérite revient à son auteur Stef. Personnellement, je n'ai fait que le publier.
      Pour ce qui est du stage de juin, vous pouvez vous inscrire même sans être en binôme, et je peux d'ores et déjà vous dire que vous ne serez pas la seule femme...
      Au plaisir de vous voir !

      Supprimer
    5. Salut,

      Quand je parle du calibre 12, je pense davantage au fusil de chasse classique (canon non scié), qui présente une certaine longueur et une longueur conséquente, qu'au fusil à pompe.
      Il y a, en effet et à ma connaissance, et vu la difficulté pour un civil de tirer au FAP en France, davantage de tireurs équipés de fusil de chasse avec une longueur moyenne de canon de 71 cm.

      En outre, si le 12 n'est pas bien calé, attention au recul. Vous avez vite fait de vous démonter l'épaule.

      Concernant "les effets psychologiques de la détonation et du bruit de l'armement dans le cadre d'un pompe", je suis d'accord. Il faut être inconscient pour charger / insister sur un mec qui est équipé d'un 12. A bout portant, même le meilleur Hôpital ne pourra rien faire pour vous.

      Mais les zombies ont souvent l’impétuosité et la sagesse de vrais zombies...

      Quant au bruit, c'est un effet à double tranchant. On peut tirer au 22lr sans protection auditive, pas au 12. Ou alors, ce sera au détriment, à terme, de la qualité de votre ouïe.

      Personnellement, j'ai une très bonne ouïe, au détriment d'une vue pas parfaite. Je tiens à la conserver.

      Quant au rechargement, enfin, à partir de cartouche de plombs, tu as de quoi satisfaire ta curiosité sur youtube.

      Comme par exemple, Shenzo95 sur cette vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=NvMtRQuUe7U

      Tu as ça aussi de rapprochant :
      https://www.youtube.com/watch?v=7LY08zcVjD8

      Supprimer
    6. Autre vidéo, le parfait exemple, je pense :
      https://www.youtube.com/watch?v=uB_tiGpBr4A

      Suffi de faire sans perceuse fixe ; y'a moyen. Personnellement, je prendrais plutôt des cartouches 32 gr, plus fiables dans un semi-auto et pas plus chères. Acheter à Décathlon, notamment, la boite de cartouches L 32 g plomb 7.5 X 25, en valisette de 100, ne coûte quasiment rien.

      Supprimer
  5. le 12 s'avère le calibre ultime en milieu urbain, il a plein d'avantages, et hormis la slug ne déboite pasl 'epaule des débutants comme certains le prétendent loin de là....
    on peut tirer de tout en cas d'urgence dans un canon lisse, j'ai vu des cartouches chargées aux clous, verre etc..... ça fonctionne.....
    stocker des munitions à n'en plus finir ou des poudres et amorces c'est pas top top, 30kg de poudre à la maison c'est limite dangereux en plus d'illégal en france.
    ne vous imaginez pas non plus que vous allez restez chez vous, faire des sorties tirer 200 cartouches sur des zombies puis revenir tranquillement en saluant les voisins, "coucou c'est moi je reviens de la chasse, qu'est ce qu'on mange chérie, c'est pas le pied l'apocalypse?,",
    un stock de 500 cartouches de gros calibre est déja pas mal, plus de quoi fabriquer 1000 cartouches supplémentaires au cas ou, et 3000 cartouches de 22lr pour chasser le lapin c'est pas mal.
    coté rusticité fiabilité dans le temps il y a aussi les armes à poudre noire,
    avantages: un à deux grammes de pnf2 permettent d'envoyer une ogive de 45 sans problème.
    la poudre conte pas très cher 20euros les 500grammes et entre 250 et 500 charges par bidons
    facile même a fabiquer la recette n'est pas un secret
    le plomb pur suffit pas besoin de lynotipe ou d'adjuvant, récupération sur toiture, masse déquilibrage etc...
    pas besoin de recalibrer les ogives rondes
    seul les amorces doivent achetées sauf pour les armes à silex

    les points négatifs: entretiens plus long
    rechargement plus long
    beaucoup de bruit et de fumée

    les armes a poudre noire sous nos latitudes peut tolérantes (législation) doivent faire partit de l'arsenal du survivaliste en arme secondaire, un revolver et une arme longue pour la chasse a mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j'avais déjà posté sur la pn, mais cela n'avait emballé personne, mais effectivement je pense que ça peut être pas mal, si je peux me permettre un ou deux conseil ce serait les suivants:
      -privilégier une carcasse fermée (remington)
      -privilégier un modèle en inox (nettoyage = jeu d'enfant)
      -bien graisser les bouches du barillet après chargement, on peut conserver ainsi une arme chargée pendant deux mois en condition climatique assez sèche (deux ou plus mais deux mois c'est du vérifié) .
      -on peut prendre des barillets en pièces détachées, les charger d'avance et ainsi avoir un moyen de tirer plus de 6 coups assez rapidement.

      Le souci à part la fumée et le bruit, est le fait que, (ça peut arriver même si on charge bien, genre poudre un peu humide ou tassée) le coup ne parte pas ou fasse long feu, et.... c'est la mort... même si on est bon en chargement, il y a toujours une infime chance que cet incident arrive, et on ne peut pas se permettre qu'un coup de parte pas face à un adversaire armé à 5/10m.
      Cordialement

      Supprimer
    2. Bonjour, j'ai testé sur une période d'un an. Pas de problème les 6 coups sont partis. Arme stockée sans une goutte d'huile, surtout au niveau des cheminées, dans une boite en plastique avec des petits sachets anti humidité que l'on trouve dans les emballages. Cdlt

      Supprimer
    3. On peut aussi enfiler des petits tubes (3mm environ) en plastique semi-souple qui enserrent la moitié de l'amorce à la cheminée. Les chasseurs américains à poudre noire utilise ce système simple qui est (était?) vendu en vrac dans des sachets. A défaut on peut en couper soi-même à la bonne longueur dans du tube souple. Assure maintien et étanchéité. Pour le stockage c'est pas mal. Sinon, les bons tuyaux sont là http://poudrenoire.masta.fr/rechargement.php , on ne peut pas faire mieux.

      Supprimer
  6. Tout cet article est très réaliste et vrai. Il me ramène cinquante ans en arrière pour la pratique de ces procédés de rechargement, coulage du plomb, désamorçage des douilles Berdan (à l'eau avec l'évaseur de collet-1) etc... à côté de la poêle à faire sauter les crêpes! le plomb qu'on a bouffé! ...pas étonnant qu'on soit zinzin!

    (1) plongez les douilles à "2 trous" Berdan dans une bassine d'eau, puis avec l'outil à évaser le collet de la douille (pour y poser la baballe) la douille étant sur l" "porte-douille" (shell holder!) un coup de levier, et hop, l'eau étant incompressible, l'amorce s'éjecte avec un chuintement d'eau. :-) ça éclabousse un peu mais ça marche! pour en avoir fait des bassines vous pouvez me croire. Fallait être un "mort de faim" pour y passer des heures! mais la denrée étant rare... on se démerdait. J'aurai plus la patience. Amusez-vous bien! (Chibani)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Chibani,
      Très intéressant ça! Peux tu détailler ta technique pour faire sauter les amorces Berdan? je crois que je n'ai pas tout compris..;)
      On doit pouvoir réamorcer avec des amorces "normales" après ça non?
      Merci.

      Supprimer
  7. Je ne veux pas polémiquer et me lancer avec l'auteur de l'article dans un duel de "spécialistes" qui restera stérile car, en matière de rechargement, chacun a ses recettes mais il y a quand même des règles générales et des mises en garde à adresser à ceux qui aborderaient ce sujet.
    Recharger 40 fois un étui (douille) à pleine charge ? Certainement pas. Ce serait suicidaire dans l'idée de l'utiliser soi-même ou criminel dans l'idée de faire du troc.

    Pourquoi ? En raison du fluage du métal.
    Si on prend un lot d'étuis neuf et qu'on en coupe un dans toute sa longueur à chaque rechargement, on constate le phénomène.
    En effet, selon les calibres, il va falloir remettre à longueur l'étui (le raccourcir) tous les 2 ou 3 tirs ou à chaque tir selon le calibre pour enlever le surplus de métal poussé vers l'avant par la pression des gaz. C'est le fluage.
    Ce métal ne vient pas de nulle part mais de l'arrière de l'étui. On s'en rend compte à la coupe où on voit l'épaisseur de métal diminuer à chaque tir à environ 1,5 cm en avant du culot. C'est comme ça jusqu'à la rupture d'étui.
    A ce moment, la chambre a pris un grand coup de chalumeau par les gaz concentrés dans la fissure (mais c'est récupérable) et le tireur a pris un grand souffle en plein visage ... ou pire.
    Dans tous les cas, une rupture d'étui rend l'arme inopérante jusqu'à extraction du corps de l'étui resté dans la chambre et, dans l'action, ça peut être fatal.
    Et ça, ça intervient BIEN AVANT 40 tirs sur les étuis "bouteille", ceux dont le corps est plus gros que la balle. Pour les autres, étuis droits genre 9 Para ou 38 Spécial, 15 tirs à charge moyenne, c'est déjà pas mal.
    Pour avoir une idée plus précise : en 222 ou 223 Remington, remise à longueur au "case-trimmer" tous les 3 tirs et, après 2 séries de 3 tirs, remise à longueur et dernier rechargement "consommable".
    Pour du 7x64, remise à longueur à CHAQUE tir, 3 tirs puis dernier rechargement "consommable".
    Ne rechargez JAMAIS les douilles en acier. Ce métal n'a pas la même élasticité que le laiton et la tension de collet (force de serrage du collet sur le projectile) ne sera pas suffisante. Le risque est que les projectiles du chargeur rentrent dans l'étui sous l'effet du recul à chaque tir en provoquant une surpression fatale.
    On peut gagner du temps, c'est vrai, avec des charges réduites mais le fluage sera alors diminué sans devenir nul.
    Il faudra sacrifier de temps en temps un étui pour vérifier l'épaisseur de métal restant.

    Il y a bien d'autres choses à voir dans le rechargement. J'attends la publication d'un article transmis et je proposerai quelques recettes sur les calibres courants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les ruptures d'étuis ne sont pas une légende. Pas pour rien que l'armée fournissait l'outil spécial pour extirper une douille rompue. Vous actionnez le levier de culasse et il s'en éjecte une rondelle (le culot) et bien sûr la cartouche suivante butte à l'entrée de chambre! "p'tain! kesskisdpass!" et vous volà comme un cornichon. Comme on est sur le pas de tir, la surprise passée on assure. Un coup d' arrache douille et ça repart. Sur le champ de bataille ça peut faire drôle...... la sonnerie aux morts c'est beau pour les vivants. Soyez pas trop radin sur les étuis à collet rétreint. Il y a moins de soucis avec les douilles droites, des 38spl ont servi jusqu'à se fendre. Attention avec les calibres "Hot" ou magnum. Important d'avoir des étuis à la bonne longueur, et même un chouya en moins 1/10è. Une cartouche a collet trop long va créer une surpression dangereuse. Le rechargement est relativement simple et sûr si l'on respecte les règles de sécurité.
      (Chibani)

      Supprimer
    2. pour les étuis aciers !! pas d accords avec toi!!
      en 223r je les recharges 3 fois et aucuns problèmes et mon ar15 en a manger plusieurs milliers !! après chacun voie sa sauce !! pour un étuis laiton après retaillage utilisable jusqu a qu il fende environs 5 a 7 tir (en 223r) pour le 12 les stands ball trap ne save pas quoi faire des douilles donc économique pour recharger !! éviter quand même boulon,écrous si le tube n ai pas éprouvé bille d acier et quand bien même! conseil recharger , stocker avant le grand jour !!car sa prend du temps et il faut quand même du matos et dans la verte sa va être quand même problématique ....sur se bon courage a tous ...

      Supprimer
  8. Bonjour je souhaiterais avoir vos lumière sur un détail;
    Je suis en train de me documenter sur le rechargement, quel presse, quel poudre, quel amorces...bref la total vu que je suis novice.
    Au vu de mes calculs préliminaires, fondre le plomb pour en faire des ogives comme dit dans cet article(très bien écrit au passage) serait très très avantageux financièrement et résilient. Cependant j'ai lu dans certains forums des avis partagé et contesté sur une éventuelle incompatibilité entre ogives en plomb et glock.
    Personnellement, je tir avec un glock 17 gen 4 et mon souhait serai de couler des ogives plomb de 124 grains et poudre N320 pour un rendement optimal.
    Merci d'avance pour vos conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il existe le "Manuel de Rechargement" (n°6) de René Malfatti (RIP) éd. Crépin-Leblond (qui édite le mensuel "Cibles") qui représente -à mon avis- le meilleur investissement pour un débutant. Très complet, il répond aux questions que peuvent se poser un "novice". Toujours diminuer les charges de 10%, en faisant attention au choix des poudres.
      Pour le Glock, pas de munitions à balle plomb dont le canon à âme polygonal apprécie peu. Bien sûr ça marche... mais bonjour le nettoyage. Si vous voulez tirer du "plomb" prenez un Beretta qui avale tout ce qu'on lui donne. Vous pouvez utiliser des balles cuivrées, moins chères que les chemisées. Sur un pas de tir, un incident d'alimentation ou d'éjection n'est pas dramatique avec de la rechargée, si votre peau doit en dépendre tirez de la manufacturée!
      (Chibani)

      Supprimer
    2. je tire exclusivement des balles plomb dans mon glock depus 13 ans et en grande quantites (parcourt de tir) aucun probleme ni, de netoyage ni autre! donc ! ps : pour du 9 en 124 gr je conseillerai plutot la n330,n340 ou ba 9 la 320 etant un peu trop vive

      Supprimer
  9. @Stef des bois :

    J'explique : on met les douille dans une bassine d'eau pour qu'elles se remplissent. Donc tu place ta douille pleine d'eau sur le shell-Holder et à l'aide de l'outil a évaser le collet , quand tu actionne le levier de la presse comme pour recalibrer, un coup sec, l'eau qui est incompressible fait éjecter l'amorce. Bien sûr ça éclabousse un peu par en-dessous. Il vaut mieux pratiquer ça dans un local adapté :-) La douille est donc évasée et désamorcée en même temps. Quand on a le coup de main ça se passe bien. Il peut y avoir un petit déchet de douilles qui se fendent si trop maltraitées (SOS Douilles battues) Après on mettait toutes les douilles sur un plat à tarte au four pour faire sécher (pas trop fort!) ensuite il restait à réamorcer avec des amorces BERDAN exclusivement (amorces moins chères!) sur la douille Berdan (2 trous) l'enclume est solidaire dans le logement de l'amorce où elle est en saillie. Je crois qu'on en trouve encore. Les balles étaient coulées maison au cours de soirées crêpes! On faisait ça pour du 7,65 (douilles de récup' pour zéro franc) et du plomb de plomberie... Avec 0,12 de Ba10 aucun problème! on en a tiré des boîtes au Walther PP (entre autres) et d'autres potes aussi! :-) ça nous coûtait le prix des amorces et de la poudre, une misère! On calculait pas notre temps. J'espère avoir répondu à ta question. (Chibani)C'est loin tout ça, y'a prescription! :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta précieuse réponse. Il se trouve que je mon outil à évaser les collets ne s'adapte pas sur ma presse, il est à main...

      Supprimer
    2. je viens de comprendre... Tu parles de l'outil à reformer les collets.
      La partie métallique qui entre dans le collet pousse le bouchon d'eau et la pression éjecte l'amorce.
      Tout prend un sens maintenant et ta techniques est très intéressante. Merci!

      Supprimer
  10. j'ai déja fait une vingtaine de tir pleine charge avec étui bouteille avant qu'ils ne commence a se fendre au collet (1 a 3 su 50 étuis), mais avec de la bonne cam uniquement du rws par ex... très épais (charge un peut reduite 10% pour conserver le volume chambre a poudre).
    les étuis ne doivent normalement pas se rompre au centre sinon l'arme a un problème évident de feuillure excessive.
    l'etui qui s'allonge en fonction des tirs et qui se voie usé se fend au collet, et meme dans ce cas il est extrait proprement après le tir, mais il est bien sur a rebuter.
    sinon dans mes semi auto 5 tirs maxi, pour les armes verrou c'est 10 tirs et les étuis sont rechargés encore une dernière fois puis stockées en cas "d'apocalypse zombie".
    les gros calibre en mode survie doivent a mon avis etre reservés au tir défense ou au gros gibier si il y en a dans vos régions.
    pour moi c'est du gros calibre et si possible des calibres militaires en usage: 223, 308, 9para pour pouvoir s'approvisionner sur le terrain en plus du stock.
    en secon choix: cal12 pour la chasse, arc, 22lr et collet pour les lapins.
    inutile de griller 20 cartouches de 223 pour chopper un lapin mieux vaut garder les bonnes cartouches pour les zombies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très juste. Un étuis fendu s'extrait normalement, incident mineur, mais la rupture du culot c'est l'arrêt du tir jusqu'à extraction du corps de douille coincé dans la chambre. Généralement ça pète juste avant le culot à 1cm ou se dessine un anneau d'élongation. C'est pourquoi les charges maxi ne sont pas recommandées surtout en tir de loisir. A garder pour aligner du sérieusement
      venimeux. En semi auto le rechargement loisir à 100m est OK. Sinon n'employez que de la mune manufacturée, d'autant qu'en 5,56 et 308 au prix du surplus ça ne vaut pas la peine de s'enquiquiner des heures à la presse.

      Supprimer
  11. Pourquoi s'enquiquiner des heures à la presse ? Il y a des raisons.
    Je vais vous demander de comprendre à demi-mots ... pour différentes raisons.

    Restons dans le domaine de la détention de munitions de provenance légale et envisageons ce qu'elles vont devenir.
    Contrairement à ce que certains peuvent penser, un ramassage des armes et munitions n'interviendrait pas quand ce serait déjà le chaos mais quand les autorités sentiraient la situation se tendre pour "maintenir l'ordre" même si cela signifie livrer les gens honnêtes aux voyous. C'est déjà le cas pour ceux qui n'auraient pas remarqué.
    Ce ramassage (avec suspension des autorisations en attente de leur annulation ) a déjà été envisagé 2 fois à ma connaissance et stoppé dans les 24 dernières heures.
    Comment se met-il en place ?
    A chaque fois qu'une arme est inscrite au fichier AGRIPPA et c'est maintenant le cas pour TOUTES les armes soumises à autorisation ou simple déclaration, elle est reportée, selon l'adresse du détenteur, sur le listing de ramassage du régiment qui sera requis, le moment venu, pour procéder à ce ramassage.
    Dans quel cadre légal ?
    1- La loi prévoit déjà que l'autorité administrative compétente (préfet) pour délivrer l'autorisation peut la suspendre.
    2- La loi sur la DOT (Défense Opérationnelle du Territoire) prévoit la remise des armes. Elle est beaucoup plus souple à appliquer que l'Etat de siège.
    3- En appliquant la DOT, les forces armées, accompagnées d'un OPJ (Officier de Police Judiciaire) peuvent exiger la remise et perquisitionner au besoin. Pour ceux qui ont déjà fait des perquises, vous voudrez bien imaginer que si on en a beaucoup à faire dans la journée, on ne va pas mettre de gants pour ouvrir....
    Et pour ceux qui se disent qu'ils ont un coffre, sachez que les coffres qu'on nous vend à prix abordable sont ouverts en moins de 10 minutes par un pro.

    Quand vous allez au stand, on vous demande généralement d'inscrire le nombre de munitions tirées. On peut, après ramassage des armes, savoir, si on a un doute, si vous avez remis toutes les munitions restantes sur la dotation annuelle de 1000 ... ou pas.
    Mais on ne sait rien des munitions rechargées. Elles n'ont plus d'existence officielle.
    Donc, sachant que les étuis sont maintenant libres comme le reste des composants, on pourrait facilement en déduire que quelqu'un qui achèterait de la munition de surplus pas chère à étui acier et la garderait au frais en tirant au stand de la munition laiton chargée à partir de composants et rechargée ensuite serait simplement quelqu'un de prudent ou, au pire un peu soupçonneux quand à la sincérité des gouvernants. Ce n'est pas encore interdit.
    A quoi pourraient servir ces munitions sans les armes qui vont avec ?
    A plein de choses mais ne soyons pas naïfs : toutes les armes détenues légalement, nous pouvons faire une croix dessus. Mais on ne sait jamais ... au cas où quelque chose nous tomberait sous la main au bon moment :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne n'est à l'abri d'un cambriolage, et se faire voler au moins une de ses armes durant ce viol du domicile est chose tout à fait possible.

      M'est avis que si l'on a vent d'une sorte de réquisition générale, pourquoi ne pas tout simplement "sacrifier" les armes dont on est certain qu'elles ne seront pas très utiles à un mode résilient et déclarer, comme par hasard, que son 12 (ou toute arme fétiche de votre choix) a été dérobé voilà 15 jours lors d'une compétition Ball trap, que vous n'avez pas jugez nécessaire de déclarer ce méfait, sachant que ce n'est pas le premier, que les voleurs n'iront de toute façon pas en prison, que vous êtes blasé, etc. Le tout dépité et énervé...

      Si les autorités veulent réquisitionner en prenant leur temps de mener au bout chaque problème qu'ils vont rencontrer face à des tireurs sportifs récalcitrants, il faut le faire maintenant.

      Plus le temps passe, plus les choses vont se corser. Et ce n'est pas à la veille d'une guerre civile que les forces de l'Ordre pourront mener à bien leur mission de réquisition sans accrocs, sans perte d'armes, sans pouvoir vérifier chaque propos de tireurs qui se seront fait voler certaines armes, ou en auront vendues sans papier officielle, etc.

      Supprimer
  12. effectivement, un ramassage pourrait arriver en cas de conflit majeur une sorte de 3e guerre mondiale ou les hostilités pointeraient doucement, pas un conflit nucléaire car là il n'y aurai plus grand monde pour ramasser....
    dans le cas d'une guerre civile cela pourrai intervenir mais sporadiquement, cela sera au bon vouloir des factions contrôlant tel ou tel territoire et du devenir de certains détenteurs: milice, mort, fuite.
    en tout cas il ne faut pas mettre tout ses oeufs dans le même panier et peut être planquer un revolver poudre notre quelque part avec tout ce qu'il faut pour le faire fonctionner.
    mieux vaut en tout cas se défendre avec un colt dragoon 44 pn, plutôt qu'avec un épluche patate parce qu'on vous a saisi vos deux ar15.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est l'évidence même , l'autorité fera le nécessaire pour confisquer toutes les armes connues,ce qui est intéressant c'est que pour être efficace , cette rafle devra avoir lieu à priori,c'est donc le grand signal auquel nous devons être attentif.Le jour de la grande fauche sera celui très proche du chaos,on peut en être sûr quand on connait l'optimisme maladif de nos gouvernants;l'eurogendfor fera le job.Pour vivre heureux vivons cachés et si stock il doit y avoir il doit être en partie impérativement hors de portée des illégitimes

      Supprimer
  13. Bonjour à tous,

    Oui la confiscation est à envisager ... cependant n'oubliez pas que les forces de l'ordre mobilisables pour un tel "ramassage" sont quand même assez réduite. Quelques centaines mobilisables à peine ... pour toute la France.

    Par contre au niveau du cambriolage pour ma part c'est le seul vrai danger actuellement.

    RépondreSupprimer
  14. J'avoue avoir davantage peur d'un cambriolage, phénomène qui s'intensifie à mesure que le déclin nous frappe, et la fin annoncée des énergies fossile, et surtout du pétrole dont nous dépendons trop, la montée de l'extrémisme religieux ou simplement communautaire, tout ça, donc, va forcément amener son lot de merde à nos portes.

    Et les cambriolages vont forcément s'accroître dans les années à venir. C'est une évidence !

    Un cambriolage, mené par un groupe de Géorgiens / Albanais / Roms / Africains ou locaux, ne préviendra pas. Et il sera violent ; ils le sont de plus en plus. Ce sera autrement plus traumatisant qu'une perquisition menée sommes toute plus sagement. Et les Forces de l'Ordre ne vous braquerons pas un calibre sous le nez si vous leur déclarez qu'il vous manque un 12, volé voilà 15 jours...

    A part cela, On parle beaucoup ici des armes à feu, et de la fin hypothétique de notre pouvoir défensif si la République nous les confisques.
    On parle même de poudre noir.

    Les armes à feu sont un plus, certes, mais elles ne font pas tout. Je suis étonné de l'angoisse de certains, qui misent trop sur la poudre...

    Personnellement, cela fait longtemps que j'ai opté pour moitié de ma défense personnelle sur une arme séculaire, qui a fait ses preuves depuis l’Antiquité :

    L'arme blanche. Épée, sabre, glaive.

    J'ai en ma possession 2 katanas de coupe... et ça coupe ! Deux glaives, faussement appelé par Cold Steel, machette, rapport à la qualité de finition de l'arme. Mais croyez-moi, ce Cold Steel Gladius Machete n'a pas pour principale fonction de couper du bois. C'est une arme absolument efficace, que j'ai testé sur moult matériaux. Et je ne vous parle pas du reste...

    Vous allez rire si je vous parle de bouclier, brigandine, spallières, jambières, mais la protection corporelle est utilisée par les soldats depuis les Grecs du Péloponnèse.

    Bien sur, tout le monde ne jure que par les armes à feu. Mais si, pour une raison quelconque (casse de l'arme, vol, plus de cartouches, etc.) le bruit de la poudre cesse, ne soyez pas tout nu.

    Un bon katana de coupe (j'en ai un en lame Damas supérieur), tenu en main par un sportif vêtu d'une protection corporelle, peut faire autant peur qu'un calibre 12 !

    Et n'oubliez-pas, en option, l'arc de chasse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, oui ça fait rêver l'arc, l'épée, l'armure, mais honnêtement, c'est bien plus raisonnable de planquer quelques douze sciés, les enterrer ou autre, si confiscation d'armes il y a , on dira qu'on se l'ai fait voler, très bonne idée l'histoire du ball trap, je retiens.

      Supprimer
  15. @ Stef

    l'outil à évaser ne sert qu'à évaser, celui que tu cites sert à recalibrer les collets. Pas pareil. L'évaseur est un mandrin un peu arrondi qui écarte le col de la douille pour positionner l'ogive et aider à son enfoncement sans produire de "copeaux" si la paroi est restée droite (surtout avec la balle plomb) ça marche très bien avec les petites douilles droites d'armes de poing ; 7,65 en particulier puisqu'à l'époque on avait des vieux Ruby et autres Astra, Walther PP de récup'. Je ne sais pas si ça en vaut encore la peine de nos jours, c'était un procédé des temps de pénurie. :-) actuellement il y a de quoi faire sans en passer par une opération assez fastidieuse.

    RépondreSupprimer
  16. effectivement une bonne arme blanche est interessante, un katana de coupe peut trancher un membre rapidement voir la video de torture test sur le site web de coldsteel.
    cependant ces armes ont des défaut majeurs pour un usage moderne de guerilla/survivalisme apocalyptique:
    -la personne qui le porte ne passe pas inaperçu, inconfortable si porté sous un imperméable à la highlander, avec ça dehors vous serez considéré comme hostile par les combattants au même titre d'ailleurs qu'avec une arme longue....
    -il faut être proche de son adversaire, charger un gars armé d'un fusil d'assaut appro/chargé serait suicidaire.
    -contre plusieurs assaillants à l'extérieur et quand on à une petite famille à protéger, il faut être bien entrainé et pratiquer régulièrement, une bonne arme de poing sera plus expéditive pour cet usage.
    quand aux protection médiévales gambisons, armures etc... elles ont été abandonnées avec l'avénement des fusils à méches et des armes à rouet,pour une bonne raison les ogives passent les protection, pour info une 7.92 mauser smk perce un bloc de 2cm d'acier XC45 à 50métres test réalisé par mes soins.
    le katana je le réserverai à la défense du domicile lorsque l'on est plusieurs dans un endroit confiné ou qu'elqu'un peut éventuellement m'epauler avec une arme longue.
    pour le le reste des armes blanches effectivement un bon couteau de combat est une quasi obligation en complément d'une arme de poing voir peut être un tomahawk ou une machette,utile au corps à corps.

    RépondreSupprimer
  17. pas katana inutilisable en intérieur ,trop long ,prendre éventuellement un wakisashi qui ne dépasse pas 60cm de nagasa(longueur utile) et mieux encore une asp 21 plus pratique qui ne nécessite pas un entrainement spécial et dont chaque coup est incapacitant,couper un bras même avec un katana de batto do suppose un entrainement spécifique long et difficile,ne pas oublier que les armures Coréennes en cuir bouilli stoppaient la coupe,de plus le katana n'a pas été vraiment prévu pour des coups d'estoc, mais de taille , difficiles a réaliser en espace confiné.Cordialement

    RépondreSupprimer
  18. Ne poussons pas trop loin les scénarios hollywoodiens de guerre civile ; c'est le fantasme, malheureusement, de beaucoup (trop) de Blogger présents sur les sites de survivalistes, qui axent leur futur principalement sur les armes...

    Personne ne va se balader dans la rue avec un katana en chargeant je ne sais quel zombie armé d'un fusil d'assaut.

    Le déclin de l'Occident est amorcé. Celui de la France aussi ; décadence économique et identitaire. Mais, n'en déplaise à certains, la situation va continuer à se dégrader longtemps avant que le pays ne plonge dans le chaos.

    Et certains risques d'être déçus, d'ailleurs, car le jour où on pourra "jouer" à Walking Dead avec de vrais humains en France, n'est pas prêt d'arriver.

    La France n'est ni la Syrie ni la Libye ; l'Occident est conditionnée pour ne pas se révolter et les minimas sociaux font en sorte de maintenir cette paix. Il y a deux fois plus de chômage en Espagne... et toujours pas de guerre civile. La Grèce est 10 fois plus dans la merde que nous... et toujours pas de guerre civile.

    Pour qu'il y ait guerre civile, il faut que le Peuple se soulève. Mais la France n'est plus un Peuple !

    La République y a veillé !

    Bon, certes, la montée du communautarisme et des extrêmes peut précipiter les événements, mais rien de certains. Voir espérer que la fin du pétrole ne soit pas du tout gérer par nos dirigeants (comme je le suppose) pour avoir un début de merde bien grasse en Europe. J'écris espérer volontairement, car de plus en plus de monde "espèrent" que notre système va péter pour faire le grand ménage.

    Concernant les armes :

    - Le 12 ne servira que si les choses sont proches du chaos, en extérieur. Pas question de tirer chez moi avec une arme aussi puissante, bruyante et destructrice !

    - Katana. C'est une arme de prestige et de luxe, servant en secours. Très utile cela dit (si pas d'armes à feu sous la main) contre des zombies armés d'armes blanches et contondantes. En extérieur... Enfin, la fuite est aussi salutaire, parce que jouer du katana contre un groupe, nada. Même un seul individu, s'il charge et passe d'un bond entre vos jambes, ce même katana ne vous sauvera pas. Je serais plus sécurisé avec un bouclier en acier (ne rigolez pas, cette protection séculaire traverse les âges et reste efficace, hormis contre les gros calibres) et une épée 1 main / glaive. Voir ci-dessous.

    - Machette Gladius Cold Steel. J'adore cette " fausse " machette, qui n'est en fait qu'une redoutable arme de corps à corps. J'en possède deux, une par étage. Mon arme de prédilection en cas de cambriolage ou toute grave altercation dans la bulle de mon domicile. Parfaite en milieu confinée, et utilisable en estoc sans problème même pour une femme.

    Evidemment, les possesseurs de Glock 19, et autres armes de poing, vont préférer répondre à d'infortunés cambrioleurs par du 9 mm !

    RépondreSupprimer
  19. salut,
    tu sais ou on pourrait trouver un bouclier en acier de bonne qualité ? et les boucliers en polycarbonate tu en pense quoi ?
    merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les boucliers anti-émeutes modernes sont très bien... en extérieur et utilisés en groupe.
      Solo, c'est un peu, voire trop, encombrant.

      Je préfère ceci :

      http://www.epees.fr/bouclier-chevalier/1818-bouclier-acier-rond.html

      http://www.epees.fr/bouclier-chevalier/1014-bouclier-de-combatrond-serie-limitee.html

      http://www.epees.fr/bouclier-chevalier/1322-grand-bouclier-de-combat-rectangulaire.html

      Avec un tel bouclier, et pour un moindre coût, vous vous protégez contre les coups portés à mains nues ou armés d'armes blanches et contondantes.

      Bien entendu, votre main forte doit être équipée de ça :

      http://www.coldsteel.com/Product/97GMS/GLADIUS_MACHETE.aspx

      Croyez-moi, en dehors d'un Glock 19, c'est une redoutable combinaison au corps à corps !

      Supprimer
    2. merci de ta réponse et du partage de tes liens ;)

      Les boucliers anti-émeutes modernes sont très bien... en extérieur et utilisés en groupe.
      Solo, c'est un peu, voire trop, encombrant

      il a l'air pas mal celui la niveau poids encombrement qualité prix qu'en penses tu ? >>>
      http://www.aliexpress.com/item/Transparent-pc-circle-riot-shield-protective-portable-handheld/1828575250.html

      Supprimer
    3. En théorie, il a l'air très bien.
      Un bouclier rond en polycarbonate transparent (épaisseur 4 mm) est intéressant.

      Reste à trouver le bon endroit ou l'acheter...

      Supprimer
    4. Un fut metallique de 200 litres
      une scie sauteuse electrique et une lame à metaux
      perceuse, rivets pop, lanière !!

      eh hop ! un bouclier romain gratos !!

      c'est Obélix qui va rigoler !!


      a+
      21000 dijon

      Supprimer
    5. super tu n'a plus qu'à te fabriquer une épée en bois !
      tu ne va pas aller loin avec ton fut métallique un cou d'estoc et tu feras une belle brochette !
      il suffit de voir qu'une bonne épée rentre comme dans du beurre dans un capot de voiture >>> https://www.youtube.com/watch?v=1xNx7mtMdUI

      Supprimer
  20. Navré, mais je n'ai pas lus tous les commentaires ici, donc merci d'excuser une redondance.

    https://www.youtube.com/watch?v=Ef6bF4tbtO4

    Si ces abrutis sont encore en vie, je me dis que forcément il y a un peu de marge entre la manière de faire "juste comme dans les livres" et la manière "un peu à l’arrache" ... le tout est d'avoir en main l'arme qui résiste :OP

    RépondreSupprimer
  21. Bonsoir,j'ai une question: quel sera la différence entre des slugs (moulé) 24g et 28g tiré dans une cartouche de B.T de 28g,je suppose la pénétration sera + forte pour la 28g,mais pour le recul et le reste????Merci, cldt Tony

    RépondreSupprimer
  22. Pour la meme charge de poudre et dans la même arme, la slug 24gr sera plus rapide. A la meme distance, elle délivrera plus d'énergie à l'impact, la flèche est moins prononcée, plus de portée. Le pouvoir d'arrêt est un poil plus faible.

    Manticore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bcp @Manticore,dans l'optique du chaos moulé des slugs 24g est le mieux ?!! bien sur avec ce que tu viens de m'écrire,ou le mieux est de quand même de moulé des 28g (slugs)??? Je suppose que le recul est le même (24/28g)c'est une histoire de dosage de poudre!(honnêtement c'est dans l'optique d'achat de moule). cldt Tony

      Supprimer
  23. Bonsoir,
    Hum... à choisir je prendrai les 28gr. Pour t'aider, disons que l'énergie brute ne suffit pas, il faut prendre en compte la densité de section : bout plat -> choc hydrostatique ( poivoir d'arrêt) ; bout en pointe -> pouvoir de pénétration. Sachant également qu'une balle rapide et légère aura une capacité de pénétration plus faible que la même plus lourde et/ou plus lente. Pour la chasse les balles 28gr et moins ne sont pas suffisantes.
    D'un point de vue personnel, j'opte pour des Brenneke 33gr en 12/70 et une poignée de 12/76 Mag en 39gr plus quelques balles Sauvestre et Fier pour des usages plus spéciaux.

    Manticore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on tape des groïnk a la 17 hmr et ils plient bien les genoux entre 20 et 30 mètres,bon c'est un tir précis sur appui.

      Supprimer
  24. Pour le tir de sangliers de tous poids jusqu'à 25 m slug 24 gr sur cartouche rechargé . Ensuite j' aie essayé Breneke bonne cartouche jusqu'à 35 m la Sauvestre jusqu'à 50 m Mais dans tous les cas aucune n'est ressortie des gros sangliers ( + de 80 Kg les deux épaules transpercées ,les cotes aussi et cassées et les balles ne sont pas ressorties ) et ce à moins de 2à m .Le tir s'est fait avec un canon de 56 cm .Le 24 gr a pour avantage de pouvoir être fabriqué avec plus de facilité et pour un prix mini

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.