8 janvier 2015

Le Tir à Longue Distance pour le survivaliste (1/2)

(Par Stef Desbois, rédacteur de Survivre au Chaos)

La discrétion en toute situation et les méthodes de Guérilla sont deux sujets qui ont été traités dans ce blog, et qui vont de pair avec le Tir à Longue Distance (TLD).

Je n'aborderai donc pas ici les techniques d'approche ou de camouflage qui sont souvent communes avec celles de Sniping ;

Mais seulement l'aspect pratique et technique du tir à longue distance qui devrait permettre à n'importe qui de toucher à 600m et plus avec un minimum de préparation...



Il faudrait que je dise "Tir à Moyenne Distance" tant que je n'aborde pas les objectifs supérieurs à 1000m, mais je pense que pour le commun des tireurs comme moi, lorsque l'on dépasse 300m, c'est déjà du tir à longue distance !

Comme nous sommes dans la terminologie, vous allez devenir un tireur isolé ou embusqué en vous cachant et en tirant de loin. Un tireur d'élite (ou Sniper) est un militaire entraîné qui travaille avec une équipe.

Avant d'aborder la pratique du TLD, on doit se demander pourquoi il faut savoir tirer loin en période de chaos ? Cela parait tellement évident... Pour la discrétion bien sur.

Peu importe sur quoi on tire, celui qui est en mesure de mettre de la distance entre lui et son but et de le toucher à tous les coups est quelqu'un qui aura l'avantage de la surprise et de plus grandes chances de fuite en cas de complication après le tir. Cela nous amène au principe numéro deux après la discrétion : Le plan de fuite. Si vous êtes arrivé sur votre poste de tir en toute discrétion, il faudra savoir en partir... en toute discrétion.

Connaître plusieurs chemins de fuite est indispensable pour faire face à plusieurs situations dangereuses pour vous. Partez du principe qu'après le tir, il faudra fuir pour des raisons évidentes de bruit ou parce que le but a été atteint et que l'on vous recherche...
Si vous chassez en temps de chaos, il faudra faire un contournement plus ou moins grand après le tir, et prendre différents chemins de traverse parce que vous devrez aller chercher votre gibier en toute discrétion.

Numéro 1 : discrétion.
Numéro 2 : plan et chemins de fuite.
Jusqu'ici vous suivez?

A propos du bruit, je vous conseille de vous procurer un anti-signature (vulgairement appelé silencieux) de bonne qualité et adapté à votre calibre, qui permet d'atténuer le bruit d'un tir à pleine charge et de le diffuser dans l'atmosphère à tel point qu'il devient très difficile de se faire localiser, même avec les technologies anti-sniping d'aujourd'hui. Le silencieux permet également de cacher la flamme à la bouche de votre canon, ce qui permet de ne pas se faire repérer quand on tire de nuit ou dans la pénombre.

Gardez à l'esprit qu'un tireur isolé bien caché ne peut être combattu que lors de ses déplacements. Il est très difficile de le repérer s'il est bien camouflé, s'il est au poste depuis longtemps, s'il ne bouge pas et si aucun reflet de sa lunette ne vient trahir sa position.
J'ajouterais qu'il faut aussi savoir toucher sa cible en deux ou trois coups maximum sous peine de se faire localiser très vite.

Combattre un tireur embusqué est très difficile, même pour des gens entraînés. Il faut une équipe et souvent une mitrailleuse de 12,7 ou un canon de 20mm. Le tireur isolé est la bête noire de toute les armées du monde...


Etape 1/ Le fusil


Il y en a pléthore chez les armuriers. Pas besoin d'acheter un Barrett pour tirer juste à longue distance. Chacun trouvera ce qui lui faut, et adapté à son budget. Bien sûr, si vous pouvez vous offrir un PGM vous aurez une voiture de course entre les mains ! C'est toujours agréable...

Je pourrais toutefois recommander le Remington 700 qui est la valeur la plus sure des bourses moyennes, et qui fait tous les jours ses preuves sur les stands de tir du monde entier. Il y a aussi la Tikka T3, pas chère et très précise.
J'ai personnellement un K31 monté sur une crosse tactique et l'ensemble m'a coûté moins de 1000€. Avec la GP11 ou en 30-284, c'est le carton assuré à 800m.


Ludis de PMG, l'alternative civile de l'Ultima Ratio


Il faudra mettre un peu d'argent dans votre fusil de TLD et regarder la facilité de distribution des pièces détachées et de customisation pour votre ergonomie, ou pour le plaisir tout simplement. Le Remington 700 est un modèle du genre.

Un fusil d'assaut semi-automatique peut être un choix judicieux pour celui qui ne veut avoir qu'une seule arme "à tout faire" dans son armoire. Il faudra monter une lunette adaptée et garder à l'esprit que la plupart de ces fusils ne sont pas faits pour aller au-delà de 600m, à cause de la munition 5,56 OTAN souvent employée pour les semi-automatiques modernes.

Même les fameux AK47 chambrés en 7,62X39 ne peuvent rivaliser avec un Remington 700 chambré en 7,62 OTAN à une distance de 600m, ou alors en coup par coup rapprochés et avec des tirs au but aléatoires. Mais nous sortons ici du sujet de cet article qui est la précision en TLD.

Je nommerais toutefois le FN Fal L1A1 Britannique chambré en 308 (7,62 OTAN) qui à été engagé en Irak. Son tarif sortie de stocks est vraiment intéressant, et il peut tenir le double rôle de fusil d'assaut et de tir à longue distance. Il a fait ses preuves.

Il y a aussi le FAS 57 Suisse qui utilise la fabuleuse munition match GP11 qui chambre dans le K31. Avec une bonne lunette, il est possible de taper à 800m. La GP11 et le FAS 57 sont bon marché en France et l'approvisionnement est régulier.


FAS 57 et FAS 90 équipés pour le TMD


Etape 2/ Le calibre


Voila une chose sur laquelle il faut s'arrêter un moment. Quel calibre va me permettre de tirer et de toucher loin et de me réapprovisionner facilement lorsque je n'aurai plus de munitions dans ma poche ? je pense qu'en temps de chaos, il faut prendre le problème à l'envers. Comment je peux me réapprovisionner facilement ?

Si vous avez un stock important de votre munition et de quoi la recharger par la suite, le problème ne se pose pas. Faite vous plaisir ! Si votre trip c'est de tirer du 338 Lapua et que vous avez de quoi tenir pendant 20 ans, génial !
Vu le prix de cette munition ce n'est pas mon cas...

Soyons réaliste : Les munitions les plus utilisées par les armées du monde sont : le 223 Remington (5,56 OTAN) et le 308 Winchester (7,62 OTAN). Et c'est bien auprès de ces gens-là qu'il faudra aller chercher vos munitions en cas de rupture de votre stock, car lors du chaos, ils seront partout autour de vous... Il faudra saisir toutes les opportunités et parfois même vous devrez faire les poches des cadavres pour vous en procurer.

Ne comptez pas sur une chaîne de réapprovisionnement comme le font les guérilleros ou les militaires. Le jour où les lumières vont s'éteindre, vous serez tout seul pour vous organiser et vous ne pourrez compter que sur vos stock ou sur ceux que vous pourrez prendre !

Si vous ne savez toujours pas à quoi cela va ressembler quand tout va s'éteindre, repensez aux images de  Sarajevo...

Le 5,56 OTAN est un fabuleux calibre jusqu'à 300m. Au-delà, son faible poids (90 à 100gr) devient un désavantage et le rend sensible au vent. Après 600m, cela devient extrêmement difficile d'être précis.

Le 7,62 OTAN est un calibre intéressant car il existe en différents poids jusqu'à 200gr, et c'est bien la masse d'un projectile qui est intéressante au delà de 300m. On admet qu'un projectile de 308 doit peser entre 150gr et 168gr pour taper juste en "long range". Bien sûr, il y a des variables.

Le 308 est la cartouche la plus utilisée dans le monde pour le tir jusqu'à 1000m, distance à partir de laquelle une balle de 168gr devient subsonique et sa précision aléatoire.

Pour des tirs au delà de 1000m, il conviendra d'adopter une balle plus lourde propulsée à grande vitesse comme le 338 Lapua, qui est le calibre en vogue actuellement chez les snipers et qui permet le tir antipersonnel et antimatériel léger vu la puissance du calibre.

Le 6,5/284 et le 7/284 peuvent être un bon choix pour aller jusqu'à 1500m, mais ils seront difficile à réapprovisionner en temps de chaos...

Je laisse de coté le calibre 50BMG (12,7mm) qui a fait des merveilles en Afghanistan au delà de 2000m... Trop lourds (munition et fusil), trop chère et difficile à trouver lors d'une rupture de la normalité (!)


Calibre 50 BMG (en haut) et 308


Il existe d'autres calibres intéressants pour le TLD dans la famille des 30 : Il y a le 300 Savage, le 30-06, le 30-284 ou le 300 winchester magnum (...). Tous ont de remarquables qualités et peuvent être utilisés en TLD.

L'avantage de la famille des 30, c'est qu'elle est grande et très répandue en France (beaucoup de chasseur en utilise). Partant de  ce postulat, il est facile d'imaginer de pouvoir démonter des cartouches que vous aurez trouvées pour les remonter avec des douilles qui chambrent dans votre fusil.

Je vous renvoie à l'article que j'avais écris sur le rechargement des cartouches en temps de chaos. Cela me paraît indispensable de savoir faire ce genre de manipulation pour survivre.
Si vous voulez être en mesure de tirer longtemps, et donc de survivre, ayez des compétences en rechargement et stockez des composants. Rien de plus simple.

Pour des raisons de qualité de la munition pour le "long range", de facilité de réapprovisionnement et de rechargement, mon choix se porte naturellement sur le calibre 308 (7,62 OTAN) pour le tir à longue distance en temps de chaos.
Ce calibre est avant tout antipersonnel. Il est létal jusqu'à 1000m et convient bien au harcèlement au-delà.

Les autres calibres qui ont l'habitude de tenir le haut des concours en Tir à Longue Distance tel que le 6BR, le 260 Remington, le 6,5/47, le 7/08 (...) sont parfait pour l'usage civil et normal. Mais ne perdons pas le fil de cet article : Comment se démerder pour tirer loin et longtemps dans un monde où la normalité a disparu !

Un conseil, achetez de la munition de qualité pour ce genre de tir avant d'être capable de la recharger, et gardez les douilles. RWS, FEDERAL,  NORMA, LAPUA, peut importe. Choisissez-en une qui tire bien dans votre canon et achetez toujours la même. Choisissez la qualité match, c'est plus chère, mais ça vole mieux !


Etape 3/ La lunette


La première chose intelligente à faire est d'acheter une lunette en relation avec votre fusil.
Rien de pire qu'une lunette bas de gamme sur un super gun et vice versa. Suivez cette règle sans vous tromper. Si votre fusil coûte 1500€, achetez une lunette aux alentours de 1500€.

Toute les marques se valent plus ou moins. En général, plus c'est cher, et meilleure est la vision dans la lunette. C'est important quand la luminosité est mauvaise. On tire rarement dans de bonnes conditions quand le chaos est autour de nous... Un réticule lumineux peut être utile.

La deuxième chose intelligente est de prendre une lunette graduée en Millième de radian.
Ouste, dehors les lunettes en 1/4 de MOA ! Les Anglo-saxons ont saturé notre marché Européen avec leur satané matériel gradué dans leur satané langage ! Nous, nous comptons en millimètre et en centimètre, pas en pouce et en 1/4 de minute d'angle !

Un clic de 0,1 Milliradian sur votre lunette est égal à un centimètre à 100m, deux centimètres à 200m... Dix à 1000m.

Un clic sur votre lunette en 1/4 de Minute Of Angle est égal à environ 7,5mm à 100m. Qui peux me dire rapidement combien de centimètre cela fait à 600m ? CQFD.

Une lunette en Milliradians est simple à utiliser quand on doit réagir vite et faire une correction.

Les tourelles de votre lunette doivent être adaptées au tir. Elles doivent être accessibles directement sans avoir à dévisser un capuchon. La graduation doit être lisible et le clic franc et clair quand on tourne les tourelles. Les lunettes de chasse ne sont pas adaptées quand on doit faire des corrections rapidement.

La tourelle qui règle la hauteur du tir est communément appelée hausse, et celle qui règle la latéralité du tir est appelée dérive.

Sur certaines lunettes, on peut avoir une mollette pour le réglage de la parallaxe. La parallaxe est l'angle formé entre le centre de l'optique et l'axe de la lunette. Si votre œil bouge un peu durant le tir, il restera dans l'alignement du réticule grâce à ce réglage. Le tir n'en sera donc pas affecté.


Réticule en Milliradians : 1 grand trait = 1 milli, 1 petit trait = 0,5 milli


Choisissez un réticule gradué lui aussi en millième de radian car cela permet de mesurer la distance entre vous et le but avant le tir, sans avoir à utiliser un télémètre laser qui est facilement repérable avec la technologie d'aujourd'hui.

Si vous connaissez la taille de votre objectif, comme un homme debout qui fait environ 1,80m, vous le prenez par exemple sur 2,5 Millièmes dans votre réticule (deux grands traits plus un petit trait au dessus du centre sur le réticule ci dessus), vous pouvez appliquer le calcul suivant :

Taille de l'objectif en mètre X 1000 / nombre de Mill.
1,8 X 1000 / 2,5 = 720m
Cette façon de calculer la distance avec l'objectif est précise à partir du moment où l'on connaît la taille de l'objectif.

Un réticule au 1er plan focale qui grossit quand on zoome permet de prendre les mesures de votre distance avec n'importe quel grossissement sur votre lunette.

Ce genre de réticule permet également de faire une contre-visée rapidement pour un deuxième tir si le premier n'est pas au but, sans avoir à bouger les tourelles de votre lunette : Vous tirez à 720m, le premier tir est 1m à droite. Un clic est égal à 7,2cm à cette distance. Votre contre visée est donc de 100cm/7,2cm=  13,8 dixièmes de Mill à gauche (= 14 clics à gauche sur votre tourelle de dérive). Vous prendrez un trait et demi à droite du centre de la croix pour recentrer votre objectif et refaire feu, au but cette fois. Rapidité et discrétion.

Une dernière chose : On a pas besoin d'un grossissement X25 pour toucher à 800m et plus. X12 maximum est suffisant (je tir à 1000m en X10). Les forts grossissements sont utiles pour identifier une cible avant de faire feu, pas pour être plus précis.

DEUXIÈME PARTIE (à venir) :

Le zérotage de la lunette
La prise en main, les positions, la respiration, la visée, le lâcher.
La distance, le vent, la pression, la température, la pluie, le soleil.
Les corrections.
Le programme balistique.
Tirer/recharger, doubler si nécessaire
Le tir d'urgence.
L'entrainement, où et quand?

75 commentaires:

  1. GENIAL !!

    L'explication pour déterminer la distance entre le tireur et la cible me semblait (armé de mon bon sens) être un truc de ce genre mais il me manquait la méthode sur papier.

    Juste pour cela je te remercie.

    En revanche, j'aurais aimé connaître ton avis sur la munition utilisée pour le DRAGUNOV et que tous les survivalistes achètent pour leur MOSIN NAGANT.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon article.

      Pour le calibre, je dirais qu'il faut maintenant se tourner vers le .308 puisqu'il est libre en France.

      J'ai eu l'occasion de tirer avec un K31 en 300 Savage (avant le changement de législation sur le 7.5 suisse), c'est vraiment une arme précise.

      Pour ce qui est de la lunette je pense qu'il faut privilégier le grossissement fixe plutôt que le variable (très à la mode) mais pas étanche et de durée de vie plus ou moins longue suivant les fabricants.

      Vivement la suite...




      S.







      Ps : Luc, à mon avis la mun du dragunov (7.62x54R) est correct mais dépend surtout du canon. Sur des tests de dragunov, certaines séries d'arme tiraient bien et d'autres bagotaient dès 400-500 mètres. Mais il faut garder en mémoire que ce sont les anciens stocks de l'armée russe pour du tout venant et non pour faire du Match....

      Supprimer
    2. Toujours entendu du bien sur la munition et sur le fusil. Mais je ne pratique pas, donc je ne peux pas en parler.

      Supprimer
  2. très intéressant article ,pratique et simple,bien entendu ces actions a longues distances ne s'exercent que sur des objectifs déterminés dans leur dangerosité ,ce qui ne semble pas simple vu la distance au risque de se découvrir inutilement.Ces techniques doivent être connues et maitrisées bien que je doute que les distances d'engagements soient bien supérieures a 200 metres,il est peut être préférable de laisser passer un ennemi qui ne vous a pas détecté quand c'est possible

    RépondreSupprimer
  3. La doctrine du début du XXème siècle pour n'importe quel fantassin est de faire mouche à 600 voire 800m. Un 98k ou Lee Enfield conviennent parfaitement, certes c'est lourd mais la mun. tient la route.
    Et puis si vous êtes tout seul, oubliez le sniping car c'est un taf d'équipe

    RépondreSupprimer
  4. Très intéressant, merci pour tous ces articles.

    RépondreSupprimer
  5. Donc on pourrai en theorie recharger du .308 avec du 7,62x39 ou 7,62x54r et vice versa?que penssez vous de la mosin nagant et du 7,62x54r

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en théorie si tu sais démonter et remonter une cartouche en te basant sur une table de rechargement que tu as déjà testé avec un chronographe. Cela implique que tu connaisse aussi la poudre utilisée dans les cartouches que tu démonte. Ce n'est que de la recherche. la connaissance se stock aussi!
      Pour le MN, je dirais qu'il t a mieux pour la précision à longue distance, en revanche la cartouche semble intéressante.

      Supprimer
    2. la russe 7,62x54R fait .311 ; et la 7.5 suisse fait .309 ... sur du suisse il y a de la très bonne mune pas chère. Avec le Mosin-Nagan tout bête je touche une tête de noeud à 200m, un "torse" à 3/400m, pas essayé plus loin. Mais ça me va bien!
      Chibani

      Supprimer
  6. en partie d'accord: oui pour le 308winch pour l'approvisionnement, si on ne possède pas de stock conséquent il faut acheter: du cal12, 223rem, 9para, 22lr et cal12 car ce sont les calibres les plus utilisés en france par les militaires/ administrations et particuliers (22 et 12).
    l'optique doit être en rapport avec l'arme en effet, en général une optique doit presque couter le prix de l'arme, mieux vaut une optique de qualité bien lumineuse qu'une daube grossissement 50.
    les cal 223 rem et 7.62x39 perdent du pouvoir vulnérant très vite et sont senssible au vent.
    CONTRE:
    -le sniping est plus une technique offensive, guerilla.
    protéger son domicile et sa famille avec cette technique contre un enemi en nombre restreint votre champs d'activité tôt ou tard il finiront par vous coincer car votre rayon d'action depend de votre domicile/BAD.
    -jamais plusieurs coups, l'objectif est de tirer une cartouche et de se faire la malle discrètement, au deuxième coup on connait la direction au troisième vous prendrez certainement un tir de saturation.

    pour étayer le sujet: un calibre intéressant pour défendre son domicile, facile d'usage et permettant un entrainement partout en france: le 22lr.
    il a comme avantage: disponible partout, on peut en emporter énormément, faible encombrement, entrainement facile et peut onéreux, armes souvent précises, recul faible, cout faible, modérateurs de son a prix abordables, arme équipée avec munition adéquat= signature termique et sonore quasi imperceptible.
    comme désavantage: tir à la tête obligatoire pour neutraliser à coup sur, cependant un zombi blessé avec une 22 dans le bid qui ne sait pas de ou ça viens ne reviendra pas avec sa bande, des militaires oui mes pas les zombis.
    obligation de s'approcher de sa cible max 200m donc il faut savoir se déplacer et se camoufler.
    sensible au vent.

    maintenant effectivement si je devais prendre part à un combat en temps que tireur isolé style ex yougoslavie et qu'on me laisse le choix, j'opterai pour une accuracy international en 338 lapua mag, avec une night force.

    RépondreSupprimer
  7. Intéressant dans la théorie. Par contre dans la pratique, où peut-on s'entraîner en France, à tirer à 600m, voire à 800m, dans le respect des normes de sécurité ? Déjà pouvoir tirer à 200m n'est pas à la disposition de tous les clubs de tir sportif ! Même si vous avez l'équipement approprié, sans un entraînement régulier, à plus forte raison en extérieur, où les paramètres changent continuellement, vous vous préparez à devenir une cible de choix. Comme vous le savez, le 3ème coup manqué sur votre cible risque de vous être mortel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pas facile de s'entrainer au tir longue distance en France pour le moment sans tomber dans l'illégalité...
      La Fédération Française de tir nous prépare un nouveau pas de tir jusqu'à 600m, il sera ouvert à tous les licenciés, renseigne toi.
      Il y a aussi quelques privés qui loue leur terrain comme à Langeac (domaine de Raboulet), il faudra peut être un permis de chasse ici...

      Supprimer
    2. On est bien d'accord, le sniping ne va pas protéger votre domicile/BAD d'un raid motorisé nocturne, puisament armé.
      soit vous avez un vécu militaire, en zone de guerre et vous savez qu'une défense ne s'improvise pas, mais se prépare en anticipant les modes d'action NMI, avec des moyens humains, des travaux défensifs et du matos ;
      soit, vous lisez James Wesley Rawles qui vous explique comment constituer avec vos voisins un groupe d'auto-défense en appliquant le manuel d'instructions du sergent-chef lambda. Là aussi, ce genre de relations avec le voisinage ne s'improvisent pas.

      Supprimer
  8. salut a tous .quel qu un aurait t il des précisions,pointu sur le 300 savage, la munition semble chère,peut disponible,et est elle performante ??? sur un Mas tranquille par exemple !!! ratepenate.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 300 Savage est vraiment bien. Sauf qu'il est rare dans nos contrées. Il faut dans ce cas faire du rechargement. On peut reformer des étuis de 308, 7/08, 30-06, etc...).
      Je pense que le rechargement doit faire parti du kit du survivaliste.
      Quant au Mas tranquille, il est bien comme fusil mais prend plutôt un K31 (plus moche à mon goût) mais plus précis en visée classique. Un mauvais tireur sera toujours mauvais au mas alors qu'avec un K31 il pourra devenir un peu mieux. Les deux sont ultra robuste.

      S.

      Supprimer
    2. S. salut et merci pour ta réponse. faute d agent je compte rester sur le Mas tranquille,traînent déjà quelque part dans le milieux familial,j avais oublié l option rechargement.vraiment merci .Ratepenate !!

      Supprimer
    3. le 7-08 est excellent, vaut bien le .308 facile à recharger. Mais pas de stock de surplus à petit prix. Le 7.5 suisse (GP11) se trouve en top qualité à prix sympa sans se faire ...suer à recharger. Avec un k31 canon état neuf et une lunette correcte on doit pouvoir tenir une pastèque à 3/400m. Pour mon compte je suis assez fan du .243 qui va bien jusqu'à 600m (faut recharger sérieux!) Les américains l'appel le calibre à tout faire. Comme vous ne chasserez pas le grizzly... mais le chacal, ça le fera bien. ;-)
      Chibani

      Supprimer
    4. Ratepenate. Le mas tranquille est un bon outil. Robuste, quasi indestructible.
      Peut servir de pelle ou de casse tête si besoin ^^
      Mon seul reproche est sa précision, pas dû à l'outil mais a ses organes de visée qui sont limite à 200 mètres et plus.
      faut juste faire un stock de mun au cas où, mais ça c'est valable pour tout.
      S.

      Supprimer
  9. Il me semble que le 223 remington et le 5.56otan sont légérement différent (dimension et charge de poudre). Peut on tirer du 5.56otan avec une 223remington et vice versa?
    Merci de vos réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les deux sont identique, c'est juste le nominatif qui change (la 222 spécial est également le nom de la 5.56)
      Les militaires vont utiliser le terme 5.56, les civils la 223 remington et on parlera de la 222 spéciale pour la munition 5.56 avant qu'elle devienne militaire.

      La différence entre ses munitions? simplement le prix, le coefficient balistique qui pourra être différent pour la 223 rem, mais toujours identique pour la 5.56 (à cause des réglages, qui différent d'un coéf bal à un autre) et le sertissage de la munition... non présente pour la 223, mais obligatoire pour la 5.56 (pour une meilleure fiabilité)
      On peut bien sur, tirer de la 223 rem dans un fusil militaire et de la 5.56 dans un fusil civil (d’ailleurs les militaire propriétaires d'un 223 rem ne tirent que de la 5.56... mun pas cher quoi)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour la clarté et la précision de ta réponse.

      Supprimer
  10. les 223 et 5.56 sont intercheangeables, tirer du 223 dans un 5.56 otan ne posera pas de problème, l'inverse risque de causer une petite surpression selon les fabrication se traduisant par etuis fendus, matage du culot etc....mais cest rare.
    concernant le mas 36 il à l'avantage d'être phosphaté peut d'entretiens son systême de viser oeilleton permet une prise de visée sure et rapide.
    concernant le k31 c'est un habitué des podiums, les suisses sont de bons armuriers, arme précise qui n'a pas vécu de conflit.
    concernant le calibre 300sav est presque aussi vulnérant que le 7.62 otan, celui qui en prends une ne se relève généralement pas même à plusieurs centaine de mètres.
    cependant c'est un calibre hérité d'une législation passée qui est difficile d'approvisionnement aujourd'hui et va le devenir de plus en plus dans le futur.
    un rechambrage en 7.62 otan serai toujours possible le 300sav étant plus court, ça couterai dans les 150euros et permettrait d'acheter des 7.62 otan de surplus.

    RépondreSupprimer
  11. bonjour ,
    Un grand merci pour cette article sur le TLD qui pour moi est très important dans ma préparation...En principe mon prochain achat sera un Remington 700 SPS Varmint cal 308 pour la chasse comme pour la défense avec lunette etc....Hate de lire la suite !!! Merci Stef
    Philippe(46)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir.
      Très bon choix le Remington 700 SPS Varmint en 308.
      Pour la chasse essaye avec la KS de RWS en 168gr, ça vole bien ;)

      Supprimer
    2. re: Oui bien ok Stef pour la munition de chez RWS..Perso j ai pas de soucis pour réaliser les tests sur 300m et plus en cette periode de chasse !!! Voila j attends ton 2eme article avec impatience !!! MERCI
      Philippe(46)

      Supprimer
  12. je ne sais plus qui a parlé de Russie / ou armes Russes, mais en ce qui concerne certaines munitions, attention elles sont en ferraille, ce qui va user prématurément le canon si vous tirer régulièrement (ex Baraut)
    ecmgecs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as plus de détail là dessus? Je sais qu'on trouve souvent des étuis en acier car il était plus facile à approvisionner et à produire à une certaine époque en Russie, mais je n'ai jamais entendu parlé d'une balle en ferraille?
      Les étuis en acier ne peuvent pas être rechargés, attention!

      Supprimer
    2. il y a des balles en acier (fer doux?) cuivré qu'il vaut mieux ne pas tirer intensivement. Dans un Mosin-Nagan 7,62x54R (cal .311!) ça va quand même parceque vous n'allez pas en tirer des brouettes. Quand vous savez où tape le fusil en une 30taine de cartouches entre 50 et 300m, c'est bon, un tir d'entretien de temps en temps pour pas perdre la main, et amusez-vous avec une 22 qui mange pas de pain.
      Chibani

      Supprimer
  13. Bonjour
    et si en face on a un de ces tireurs TLD comment les repérer ?

    RépondreSupprimer
  14. pour les repérer suffit de demander à un voisin d'aller ramasser un truc dans le jardin, et boum on sait qu'il est là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha! j'aime bien les survivalistes qui ont de l'humour!
      Pas facile cette question...Les techniques anti sniping se gèrent en équipe et s'apprennent à l'armée...
      Peut être que quelqu'un de plus compétant que moi pourrait faire un article là dessus?

      Supprimer
    2. Les techniques anti sniping enseignés sont les repérages par trigonométrie...
      C'est à dire repérer les impacts de tir, puis estimer l'origine des tirs en imaginant la courbe de trajectoire balistique...
      La distance du tireur se trouve en faisant la relation entre le bruit du tir et celui de l'impact
      ... ouais,en d'autres termes, ça revient à demander au voisin d'aller ramasser un truc dans le jardin ^^'

      Supprimer
  15. Très bon article, rien à dire.
    Pour le tir à longue, voir très longue distance, il y a beaucoup de facteur à prendre en compte, comme tout le monde le sais.

    Les facteurs environnementaux... Le vent, la pression atmosphérique, l'humidité, (qui jouera sur la balle), la pente,la luminosité (qui jouera sur votre visée). l'effet de Coriolis... pour ceux qui tentent les tir à distances extrême, etc... (oui, yen a d'autres)

    Des facteurs internes à l'arme, comme le sens et le pas des rayures de votre canon, le poids du canon, cache flamme ou non, silencieux, etc... qui joueront sur la réaction de la munition sur votre environnement (exemple, l'utilisation d'un canon lourd est très recommandé par vent fort)

    Des facteurs de coefficient balistique... beaucoup recommandent simplement de prendre des munitions avec le plus haut coefficient balistique possible... ceux là oublient que plus il sera élevé, plus la balistique terminale sera faible.

    Des facteurs qui livrent le courrier... oups, hors sujet, désolé ^^'

    Pour ceux qui veulent se constituer des tables de tir, voici un logiciel de calcul pour les tireur de toutes distances, de tous calibres. Je m'en sert depuis des années, et je garantit l'exactitudes des résultats sur le terrain.

    http://mankonit.free.fr/qbal/fr/index.html

    RépondreSupprimer
  16. Merci reinho01.
    J'aurais un mot sur les points que tu viens d'énoncer dans la deuxième partie de cet article.
    Je vais regarder ton lien et pourrais le mettre dans l'article quand je traiterais des tables, abaques et programmes balistiques.
    Au plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de probléme, si ta besoin de documentation militaire sur le tld, contacte moi par mail

      Supprimer
    2. Merci reinho01,
      je préfère rester dans le domaine que je maitrise:
      Le cadre civil du TLD.

      Supprimer
    3. reinho01, j'aimerais échanger par mail avec toi concernant la documentation et j'aurais une question aussi...quelle est ton eamil stp ? Merci. Fred

      Supprimer
  17. Pour le particulier "lambda", même inscrit a un club de tir, le tir a longue distance, au delà de 200 mètres, reste une "spécialité " !! d'abord, les pas de tir supérieurs a 200 m ne sont pas nombreux, ensuite dès qu'on dépasse 200 mètres, il faut du matériel beaucoup plus sophistiqué, donc beaucoup plus cher. Pour ma part, une carabine "moyen de gamme" avec une lunette de même facture, bien réglée a 200 mètres constitue un bon début, avec un budget relativement modeste ( 2000 Euros environ ) Au delà, c'est une tout autre affaire !!!
    Gégé 03

    RépondreSupprimer
  18. Excellent article.

    Mais comme dit Gégé 03, le tir au-delà de 200 m est réservé à une "élite", en France. Déjà, les stands de tir représentent la cinquième roue du carrosse en sport, dans ce pays. Les pas de tir 200 m sont encore plus rares. Au-delà, je n'en parle même pas.

    Et quand bien même on trouve le site, il reste le budget du matériel...

    Bref, l'article est très bien, et il trouvera bonheur auprès d'une minorité de passionnés... ou de chasseurs ^_^

    Pour ma part, le tir longue distance se résumera à une RS1 CZ 455 22lr. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en étant un peu doué, ça tient un format A4 à 200m, mais à l'impact ça reste du 22LR mieux que rien! qui fait quand même "bobo la tête"!
      Chibani

      Supprimer
  19. Est-ce qu'on peut tirer du 7,62 OTAN dans un fusil US M1 GARAND?
    C'est le même calibre, mais est-ce la même longueur d'étui et la même charge?

    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 7.62/63 pour le m1 garand, et 7.62/51 pour de l'otan... donc non.
      Ce genre d'informations se trouvent facilement sur wikipédia

      Supprimer
    2. En fait j'ai trouvé la réponse.

      Popeye

      Supprimer
    3. Evidemment que non. l'étui du 7.62 OTAN mesure 51mm de long alors que celui du 30 06 pour le Garand mesure de mémoire 66mm. Donc rien à voir....Il ne faut pas confondre un calibre qui représente le diamètre d'une ogive et encore sans tenir compte d'une appellation commerciale. Par exemple, le 7.92mm MAUSER mesure 8.20mm et le 7.5 suisse n'a jamais mesuré 7.5mm. Les 7.62 que l'on va regrouper sous la terminologie de calibre .30 (avec un point devant le 30) qui signifie 30 centièmes de pouce recouvre une réalité qui va d'environ .307 à 311 millièmes de pouce. Bref, juste pour illustrer que tout ce qui concerne les munitions est extrêmement compliqué et qu'il est fortement déconseillé, pour son intégrité physique, de jouer les apprentis sorciers. soit on a pas de compétences particulières et on tire des munitions manufacturées soit on apprend et on recharge pour adapter précisément une munition à son arme. Le seul élément que l'on peut récupérer d'une autre cartouche est l'ogive, après mesure précise du diamètre et SURTOUT pas la poudre! Mais bon ce que j'en dis....

      Supprimer
  20. bonjour.
    pratiquant regulierement le tir et notamment le TLD jusqu'a 1000m sachez plusieurs choses.
    premierement, il ne faut pas croire que le tir a longue distance soit une sorte de discipline mystique requerant des competences extraordinaire.
    c'est comme tout, ca s'apprend. ca demande juste de connaitre les regles de la ballistique, le fonctionnement d'une lunette de tir et des connaissance de base en armement.
    meme dans le cadre militaire, les tirs a des distances de 1000m ou plus sont tres peu courant. en general c'est dans la bande des 200 a 400m.
    si je devais choisir un calibre "facile" a utiliser et prevu pour du harcelement en mode guerilla je partirai sur du 243w. on a largement de quoi coucher un homme, c'est bien plus puissant qu'un 5.56 otan. ca a un recul faible, c'est un calibre rapide avec de tres bons coefficient ballistique, ce qui fait que ca pardonne bien plus que le 308 les erreurs de reglage de la lunette en fonction de la distance ou du vent.
    en ce qui nous concerne, le tir jusqu'a 600m, seuls ces deux facteurs sont reellement a prendre en compte. un homme c'est grand, pas besoin de s'ennuyer a prendre en compte l'humidité ou la temperature, on est pas a 5 centimetres pres...
    l'arme "ideale" suivant ce concept serai donc une arme a verrou, canon lourd, calibre 243 ou 308w (le 308 recule quand meme nettement plus...) et une lunette grossissement fixe de 10. comme dit au dessus, en millirad avec reticule type mildot.

    la clef dans la reussite du tir sera la bonne estimation des données du tir. savoir lire le vent, estimer une distance, savoir se positionner derriere une carabine etc etc...

    ces données sont cruciale, nettement plus que je ne sais quel "gourou" avec 3 battements de coeur par minute totalement immobile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'info sur le 243

      Supprimer
  21. Salut à vous. En vous lisant et si j'ai bien compris tous les problèmes lies au tir à longue distance: approvisionnement en munitions, prix de l'arme et de ses munitions, plus prix du silencieux et de sa lunette de vision: j'en viens à me demander si l'achat d'une bonne vieille arbalette ne m'aiderait pas a résoudre pas mal de ses problèmes . Merci d'avance pour me repondre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      après une "rikiki" recherche google, une arbalète coûte entre 300 et 2300 euros, a une portée entre 100 et 250 m ( suivant carreau, tir tendu ou avec un angle...), une Remington 700 est a +/- 1200 euro avec une "portée pratique de 100 a 1800 m selon calibre" (merci wiki). Et quel est le prix d'un carreau par rapport a une balle? La vitesse de rechargement? Inutile je pense de comparer avec le mosin ou k31.

      Les seuls intérêts sont le coté peu bruyant, pas besoin de s'inscrire dans un club (c'est pas rien tout de même, 220 a 240 euro chez moi) et....euh, je ne sais pas ^^

      Cordialement, B.

      Supprimer
  22. Surement un peu moins bien que la Remington, il y a la Marlin X7 HV pour un prix correct de 580€ en 308 (http://www.armeca.fr/armesdetir/index.html). Est ce que quelqu'un la testé ? Est elle fiable ? est elle adaptée pour du tir jusqu'à 800m ? Merci

    RépondreSupprimer
  23. Merci pour ce très intéressant article! Et que pensez vous d'un mosin nagant sniper pour faire des tirs moyenne distance? Pas trop cher, munitions courante sans recharger, par contre grossissement de 4 peut être un peu limite? Je cherche également a m'équiper pour tirer a 500 600 m maxi.j'ai deja unmosin mais pas sniper.. on parle pas mal de la marlin x7vh en 308, smble etre bon rapport qualité prix.

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour ce article sur le tld ça permet de réfléchir sur ces choix de stratégie et d'équipement.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, j'ai tenté de rechercher une lunette militaire Biélorusse. Mais j'ai fais choux blanc. Aurais tu une marque ou site sur lequel la trouver.
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://kalinkaoptics.com/
      Cordialement

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Pierre, je pense pouvoir trouver mon bonheur

      Supprimer
  26. Perso je trouve que la baikal ij18 mono coup en 222 rem pour les courtes à moyennes distances (jusqu'à 300m) et en 308 win au delà de 300m et jusqu'à 600m sont de bonnes armes de survie car très robustes, facile à transporter et vraiment pas cher, après il faut un peu oublier le côté esthétique et mono coup mais est ce bien important pour la survie d'avoir une arme à verrou?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Dans une optique survivaliste campagnarde pour un tireur moyennement bon, en catégorie C, levier d'armement, chargeur de 10 coups: la Ruger scout 10 Pro.

      En 223 ou en 308 ?

      Et que peut on attendre du 223 à 300/400m? Une pastèque, un melon, une balle de tennis?

      http://www.americanrifleman.org/articles/2014/9/8/new-ruger-gunsite-scout-rifle-223-rem556-nato/

      Supprimer
  27. Bonjour la Ruger scout 10 pro plutôt en 308 win et avec un canon de 18.7 pouce .....la 223 en France c'est de la cat B! ....mais c'est quand même un petit canon....69 cm pour un canon est un bon compromis entre performance et encombrement en 308 win même 60 cm avec la Baikal ij18 c'est un peu juste pour atteindre les 600 m.....je pense!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour

      Dommage que ce soit si cher en France et en ajoutant une bonne lunette c'est inabordable.
      Et oui, 308 win en 18"7 ... Faut que je joue ( et gagne ) au loto.

      Slt

      Supprimer
  28. jusqu'a 300,400 mètres 223 au delà 308,en 223 avec la lunette adéquate on tient le melon(si conditions de vent optimum)un exellent tireur la balle de tennis pourquoi pas du 222 avec mun libres ? précision équivalente et pas en catégorie b;Au delà le 308 c'est le meilleur compromis a prix raisonnable mais on ne dépassera pas 800mètres sans un entrainement intensif a un prix exessif, est-ce vraiment utile ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui sauf que la survie n'est pas une passion , mais un état imposé et pas du domaine des loisirs et le prix entre autres fait malheureusement pour beaucouppartie des contraintes

      Supprimer
    2. En terme de survie il vaux mieux se passionné un peu avant de faire des erreurs lié aux contrainte

      Supprimer
    3. pour répondre à Janus 2a j'ai les deux calibres 222 et 308 avec lunette MilDot...et je recharge.......donc!!!!

      Supprimer
  29. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  30. C'est faux les munitions militaire ne sont pas identiques en charge précisons et autres détaille. Hormis le 9mm du pa. Les canon de chasse risque de ne pas aimer. Pour celui qui a dit les militaires ne tir qu'au 5,56 Ben j'ai étais militaire et pour sortir des mun je peut te dire que c pas simple alors aller s'amuser a les tire j'y crois encore moins. En tout cas compter sur le fait de récupère de la mun mili c'est pas une bonne option. Et quitte a récupéré j'aime autant prendre l'arme.

    RépondreSupprimer
  31. salut a tous,perso je tire au 7.92 mauser avec un k98 et au 7.62x54r avec un Mosin nagant,et c'est du plein pot a 200m

    RépondreSupprimer
  32. Salut à tous je possède une tikka t3 tactical calibre 308 win , quelqu'un pourrait til me conseillé pour un type de lunette à mettre dessus et en munition .merci les gars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seben.com pour la lunette
      et du 308 dans le 308 me paraît raisonnable.

      Derien

      Supprimer
  33. bonjour, pratiquant le TLD de 600 à 1600m, je me permettrais de faire deux remarques.
    Concernant la lunette, pas la peine d'y mettre particulièrement chère pour avoir de la qualité. Une bushnell elite tactical en 10x40 (grossissement fixe de 10 Diamètre de sortie de 40) est a mon sens une valeur sure (environ 400 euros, reticule mildot, pas de réglage de parallaxe, tourelle tactique, +- 40 MOA en élévation). J'ai put la tester jusqu’à 1500m dans des cibles de 30cmx40 sans problème. Attention a bien choisir vos munitions par rapport au pas de votre canon. Vous n'arriverez certainement pas a stabiliser pour du 308 un projectile de 200 grains dans un canon avec un pas de 14".

    RépondreSupprimer
  34. Salut a tous ,a force de lire ,et de tester moi même ces quelques calibres ,le calibre qui me retient le plus ,ayant un coup de départ concernant l arme et l optique étant secouée plus ou moins intensément .Le coup pour ma part a été assez élevé avec beaucoup de conseil de bruno d armeca et PGM precision ,alfa precision et fmr ,ils se sont tous rejoint approximativement .Je suis parti sur une 700 SENDERO 300 winchester magnum qui avait tres peu tiré en chasse canon très propre et pas de piqûres .Au niveaux optique tirelire cassé ,pm II en 5-25x56 fine p4 embases pgm . Rail maximized Badger ordnance avec vis 8-40 collé frein filet moyen .frein de bouche 18x100 alfa et ca marche tres bien 780 tir ce jour avec des 190 gr PRVI partizan ces munitions coutent 19 euros les 20 balles je tir toute les deux minutes environ et netoie mon canon deux fois ou trois au stand c est tout et huile ma culasse avec interflon spray

    RépondreSupprimer
  35. salut a tous pour la survie je trouve qu il manque un bon anti signature B et T

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour, je possède une TIKKA Tactical en 308W, arme d'une grande précision.
    Je viens d'acquérir une lunette BURRIS LASERSCOPE 4x16-50 et après étude du foutu mode d'emploi en Français traduit de l'Américain par ordinateur, j'ai enfin compris et réussi à la programmer pour de la Sellier & Bellot 147gr avec un coefficient balistique de 0,42 à 750m.
    Cette lunette contient un télémètre qui vous donne la distance de la cible mais surtout calcule d'elle-même instantanément l'emplacement du point lumineux et l'amène au niveau qui sera le point d'impact. Et cerise sur le canon, elle vous donne la dérive du vent traversier. J'ai testé, c'est phénoménal de précision !
    En Gironde vous pouvez pratiquer le TLD dans une chasse privée : "Le Faisan Doré" à Saucats. Vous devez apporter votre cible et votre tapis et vous avez deux pas de tir jusqu'à 1000 et 2000m. Leur tarif est de 50€/j repas du midi compris.

    RépondreSupprimer
  37. vive pgm je suis en alternance la bas <3

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour,

    Merci pour cet article intéressant. Vous écrivez ceci :

    "Choisissez un réticule gradué lui aussi en millième de radian car cela permet de mesurer la distance entre vous et le but avant le tir, sans avoir à utiliser un télémètre laser qui est facilement repérable avec la technologie d'aujourd'hui."

    Est-ce que cette option existe sur une lunette Swarovski X5 ?

    Que conseillez-vous comme lunette qui permette de tirer à 600m comme à 1600 sans changement de l'inclinaison du rail. La seule qui me semble avoir énormément de clic est justement la Swarovski X5. Les autres membre du club utilise un inclinateur de lunette fixé sur le rail pour changer l'angle. Ce gadget coûte cher et en plus, sur le terrain, quand on est pressé, ce n'est pas tellement optimal.

    Concernant les données météo, existe-t-il un appareil à mesurer le vent qui n'est pas connecté donc mécanique et non électronique, comme un thermomètre mesure la température ?

    Merci d'avance pour vos réponses

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.