28 août 2017

Les différentes étapes d'un scénario de chaos

Nous avons tous une idée plus ou moins précise de la manière dont un scénario de chaos pourrait se dérouler. Les survivalistes possèdant une expérience militaire et qui ont vécu des épisodes de dévastation, savent parfaitement qu'un effondrement sociétal peut arriver très vite après un changement substantiel dans la réalité.

Comprendre les différentes phases d'un désastre d'envergure, et la chronologie probable des événements qui se dérouleront, aidera à nous préparer de manière beaucoup plus efficace, tout en améliorant considérablement nos chances globales de survie...




La préparation à un scénario d'effondrement implique bien plus que d'empiler des réserves et de s'asseoir en observateur pour attendre l'inévitable. La préparation est un choix de style de vie, une manière de vivre intentionnelle qui devrait être guidée par autant de faits et de réflexions que possible.

Il est très facile de se concentrer à 100 % sur les besoins et les nouvelles du moment données par les sites alternatifs. Mais le fait de regarder à la fois en avant et en arrière - pour disséquer les catastrophes passées qui ont duré sur le long terme - peut aider à éliminer la possibilité d'être trop versé dans l'achat de choses matérielles, voire même l'entraînement. La rétrospective permet de découvrir vraiment ce à quoi s'attendre des premiers effritements de nos bases sociétales, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des décombres ou notre nouvelle réalité.

Il y a bien plus que " l'avant " et " l'après " à considérer lorsqu'on se prépare pour un scénario catastrophe. Il existe certaines phases intermédiaires, que nous allons tenter d'analyser ici. Bien entendu, il est impossible de prévoir exactement la manière dont celles-ci s’emboîteront dans notre réalité future, compte tenu de l'exception multiculturelle française, mais on peut toujours essayer d'en deviner les principales caractéristiques.


Phase 1 - L'avant


La phase préliminaire d'un désastre ne dure pas seulement quelques jours. Elle s'étend sur des mois voire des années avant que le monde entier soit forcé de reconnaître qu'un effondrement majeur est en train de se préparer.

Il suffit de quelques minutes à regarder les nouvelles du soir ou naviguer en ligne pour réaliser combien de menaces, à la fois naturelles et de main d'homme, sont imminentes. C'est aussi la raison pour laquelle il n'y a aucun avantage à se préparer pour un événement très spécifique. Qu'il s'agisse d'une guerre conventionnelle ou un effondrement économique total, les bases de la survie sont les mêmes.

Si vous vivez dans une région où un type de catastrophe naturelle est monnaie courante (incendies, inondations...), alors préparez-vous-y par tous les moyens, mais gardez toujours à l'esprit une vue plus large. Envisagez aussi les périls qui pourraient se présenter à plus grande échelle. Une fois que vous aurez acquis tous les éléments de base de la survie pour vous aider vous et vos proches à faire face à une catastrophe globale, vous pourrez alors vous concentrer sur tout besoin supplémentaire susceptible de répondre aux spécificités de votre milieu (par ex. un bateau, des équipements de lutte contre l'incendie, des fenêtres renforcées pour la maison, etc.).

Durant cette première phase, il est essentiel de rester informé sur ce qui se passe non seulement en France, mais aussi dans le reste du monde. On doit rester vigilant et guetter les signes avant-coureurs de la deuxième phase du processus. Cela nous donnera un avantage de survie décisif sur tous ceux qui auront été choqués, ralentis par le déni ou la désinformation, ou peut-être même soumis, lorsque les catastrophes se produiront.



Phase 2 - La catastrophe


La rapidité avec laquelle vous réaliserez que la phase 2 a commencé dépendra largement de l'endroit où vous vivez et de la nature du désastre. Si l’événement à l'origine est une catastrophe naturelle, la distance qui vous sépare de son épicentre déterminera le degré de gravité de ses conséquences sur vous et votre famille, à savoir une simple panne de courant, une rupture des communications, un placement sous une loi martiale, ou une irradiation directe, par exemple.

Durant un désastre d'envergure d'origine humaine, comme une attaque nucléaire, une cyberattaque, ou une bombe IEM, l'impact sera immédiat et sévère, plongeant dans la panique totale des millions de personnes.

Durant cette phase, c'est le moment de " s'enterrer " à son domicile ou d'évacuer rapidement, en fonction de son plan de survie et de la stratégie décidée au préalable. Attendre que les choses se tassent ne ferait que rendre votre route d'évacuation encore plus dangereuse.

Ne donnez pas le temps aux masses de " digérer " complètement ce qui se passe et de réaliser à quel point les choses vont être mauvaises. Le temps que vous gaspillerez en essayant de décider si l'évacuation est nécessaire ou non donnera aux criminels et autres prédateurs celui de se positionner sur les routes et de prendre le contrôle total des rues. Soyez certains que même dans les rares quartiers où ils sont en minorité et dans les zones rurales, là où les gangs n'existent pas encore, ils se formeront rapidement.

Les chances pour que vous et vos proches soyez au même endroit lorsque le désastre se produira sont faibles - sauf si vous vivez, travaillez et éduquez vos enfants à la maison. Avoir un plan de communication pré-établi et des itinéraires alternatifs de retour au domicile à partir des endroits habituellement fréquentés réduiront considérablement la quantité de stress et les dangers. Nous avons parlé de cela en détail dans des articles précédents, c'est un élément capital pour quiconque possède une famille.

Un changement mental, physique et émotionnel radical devra s'opérer en vous-même et dans l'esprit de vos proches ou de votre groupe une fois qu'il sera devenu clair que l'événement apocalyptique pour lequel vous vous êtes préparés est maintenant arrivé, et qu'il est temps de mettre en branle votre plan de survie. Appliquez la devise 100 % française des Tonton flingueurs : " Quand ça change, ça change ; faut jamais se laisser démonter... ".

Suivant les cas, la prise de conscience du désastre peut ne pas être évidente, y compris pour des survivalistes. Si votre seul moyen de communication avec le monde extérieur est le Net, la télévision ou le téléphone cellulaire, il pourrait être presque impossible de déterminer si la panne de courant qui vient de se produire chez vous ou à votre lieu de travail provient d'un effondrement du réseau électrique au niveau national, ou d'un arbre ayant chuté sur un pylône. Ces trois systèmes devenant inopérants lors d'une panne de courant ordinaire causée par des intempéries sérieuses.



Phase 3 - La réaction des masses


C'est de loin la partie la plus prometteuse, et la plus ouverte aussi, du moins telle qu'elle s'annonce en France et dans les autres républiques islamiques de la Communauté.

La manière dont va réagir le public face à un événement apocalyptique variera considérablement en fonction de l'endroit où l'on vit et du genre d'événement. Le délai sera probablement plus long et la réaction du public moins sévère pour ceux d'entre nous habitant les zones rurales - mais les retombées se matérialiseront finalement, surtout lorsque l'exode massif des villes débutera quelques jours après le désastre, grossi d'éventuelles colonnes infernales dont la France a la spécialité.

Si vous vivez en zone urbaine, attendez-vous à être entouré d'une foule de personnes errant dans un état de panique pure ou figées par la peur, quelle que soit la catastrophe. Suivant le type de désastre et son évidence aux yeux du plus grand nombre, ces personnes hébétées seront rapidement exterminées par les hordes des banlieues spécialement descendues pour l'occasion - ou partant du centre pour remonter vers la périphérie, suivant la localisation à l'origine des lieux infestés. Après quoi, ce sera " open bar " pour tout le monde et bien malin celui qui pourrait prédire la suite.

La réponse du public dans les zones résidentielles de banlieues sera sans doute un peu plus modérée, en raison d'une population moindre de gens déjà démunis et violents, mais la réaction générale sera toujours l'incrédulité et la panique. Ceux-là auront peut-être un jour ou deux avant d'être submergés à leur tour par les hordes précitées.

Dans les zones rurales, les gens sont en général plus autonomes, et une bonne partie détient légalement de quoi se défendre. Cependant, ce serait une grosse erreur que de considérer ce beau monde comme autosuffisant, juste parce qu'il vit à la campagne. Ceux qui cultivent leur propre nourriture, élèvent des protéines, ou qui ont un étang plein de poissons à proximité représentent une infime minorité. Tôt ou tard, ils seront confrontés aux mêmes problèmes et besoins que les autres, du moins ceux qui auront survécu.

Les villages qui agrémentent notre paysage en dehors des villes et des banlieues connaîtront aussi la panique, dans la mesure où la majorité de leurs habitants n'auront pas assez de nourriture à se mettre sous la dent, d'eau à boire, de bois pour se chauffer, et de munitions pour se défendre.

Lorsqu'une société part en vrille, la " mentalité de foule " peut prendre le dessus quel que soit l'endroit où l'on vit. La seule différence avec les zones rurales et suburbaines, c'est que les groupes de maraudeurs et de pillards seront sans doute plus restreints dans les premiers temps, et leurs exactions éventuellement plus sporadiques.

La rapidité avec laquelle vous, vos voisins et vos amis, parviendrez à tenir le choc et contenir la colère associés à cette troisième étape dépendront de plusieurs facteurs :


- Le type d'événement

Il est évident que la nature du désastre aura un impact monstrueux sur la réaction du public. Si des dommages monumentaux ont été causés à la fois à l'infrastructure sociale et physique du pays, le comportement panique et les mouvements de foule se mettront en place plus rapidement, et dureront probablement jusqu'à rencontrer une force suffisamment forte pour les en dissuader et les rediriger (voir # suivant).


- La localisation du désastre

L'éloignement par rapport à l'épicentre du désastre va directement impacter sur la manière dont le public non préparé va réagir. Pour nous survivalistes, il déterminera aussi celle dont notre préparation en général nous permettra de résister.


- Le degré d'autonomie

La façon dont nos voisins directs sont autonomes et préparés pour résister à une catastrophe à court terme est un élément déterminant. C'est pourquoi l'implication dans l'élaboration d'un plan d'intervention communautaire est si importante, même si vous vivez isolé sur 20 hectares ou plus. Les hordes affamées et désespérées vont marcher, escalader, et prendre tous les risques nécessaires pour trouver de la nourriture et de l'eau lorsque leurs propres ressources seront épuisées.



Phase 4 - La réponse du gouvernement


Attendre une aide éventuelle du gouvernement en cas de désastre majeur aidera seulement à ne pas y survivre...

Dans un premier temps, les politiciens de carrière et les médias officiels qui leur sont soumis tenteront de minimiser autant que possible l'impact de l'événement. Une fois qu'il ne sera plus possible de tenir le public dans l'ignorance du désastre ou de ses conséquences, attendez-vous à une approche musclée de la part de nos dirigeants pour tenter de maintenir le semblant d'ordre qui pourrait encore subsister. C'est à ce moment-là que dans un pays qui tient encore la route, la loi martiale serait probablement déclarée.

Cependant, nous sommes en France, pays d'artistes fromagers et viticoles. Et depuis peu, les leaders incontestés en Europe en matière d'hébergement de terroristes de tout poil, puissamment armés et secondés par une multitude de colonnes dormantes dont le nombre a depuis longtemps dépassé la barre des cinq. Les délires sur d'éventuels camps FEMA sont totalement hors de propos chez nous, et les survivalistes qui fantasment à ce sujet sont à côté de la plaque.

Non seulement il n'y aura pas de tels camps en France, mais si par malheur il y en a, alors ils ne seront sûrement pas tenus par des agents du gouvernement, vu que ce dernier aura capitulé depuis belle lurette. Par contre, je verrais bien des camps où seraient parqués les forces de l'ordre et les militaires - pourquoi pas les survivalistes hargneux - avant leur extermination par les bandes enturbannées et leurs acolytes trotskistes. Pour ceux qui n'auraient jamais pensé à une telle éventualité, je leur conseille de lire " Chaos " le dernier livre de Claude d'Elendil disponible aux éditions Domus, dont vous trouverez ci-dessous la photo de couverture.

Nous n'avons plus d'armée depuis belle lurette. Le peu qu'il en reste est gangrené à hauteur d'au moins 20 %, de même que la police. De toute manière, nos pauvres défenseurs de l'ordre se retrouveront face à une vingtaine de millions de martiens de toutes les couleurs, la plupart armés et grassement nourris par nos allocations, qui auront patiemment attendu leur heure. Autant dire qu'ils en prendront plein les dents s'ils tentent une quelconque résistance. Leur combat est perdu d'avance.

Cela, bien entendu, en cas de désastre sérieux susceptible de remettre en cause l'intégrité de la nation. S'il ne s'agit que d'événements locaux pas trop graves, alors nos p'tits gars auront peut-être leur mot à dire, et l'on pourrait voir des véhicules blindés patrouiller dans les rues, du moins celles où vivent encore quelques honnêtes français de souche - histoire de leur faire peur - toutes les autres étant soigneusement évitées, question de vie ou de mort. Mais vu que nous n'avons pratiquement plus que les véhicules du 14 juillet qui fonctionnent encore, autant dire que leur parade sera de courte durée.

Dans tous les cas, ces éventuels déploiements de force ne se limiteront qu'aux villes les plus importantes, Paris en premier, de manière à laisser le temps à nos élites dirigeantes de s'envoler vers des cieux plus cléments, là où leurs bunkers les attendent. Une telle situation ne devrait pas se prolonger plus d'une semaine, le temps que les véhicules de nos soldats professionnels soient pulvérisés aux lance-roquettes, et que les gens commencent à avoir faim. Après quoi, ce sera Mad Max en version remastérisée.

De toute manière, les gens qui auraient éventuellement salué la présence des militaires dans leur voisinage finiront par se lasser. Nos braves hommes et donzelles en uniforme suivront les ordres aussi longtemps qu'il leur sera possible, le temps que les rations, l'eau, et l'essence s'épuisent. Après quoi, ceux qui auront survécu aux RPG des bandes rappeuses choisiront de repartir chez eux pour défendre leur famille.



Phase 5 - La réponse des individus


Seuls les survivalistes qui se seront préparés et ceux qui auront quelque expérience militaire, d'intervenant de première ligne, ou d'exploitant rural seront en mesure de réagir en conséquence et posséderont les compétences et outils nécessaires pour garder leur famille en sécurité après un désastre d'envergure.

Pour ce qui est du reste de la population, le manque de contrôle se fera ressentir immédiatement, et augmentera au fil des heures. Si, comme il est probable dans un tel scénario, le système national de communication venait à s'effondrer, ce sentiment croissant de panique et de désespoir se transformera très rapidement en un comportement irrationnel et dangereux.

L'information sera une denrée extrêmement recherchée, au même titre que la nourriture. La nécessité de savoir ce qui se passe aura un impact réel de vie ou de mort sur notre existence. Un désir pressant - voire même une nécessité - de croire quoi que ce soit venant d'une personne semblant détenir un brin d'autorité, à propos de la réponse du gouvernement face à ce désastre ou de la rapidité avec laquelle l'aide serait accordée, verra le jour dans l'esprit de la plupart des gens. C'est ce besoin, éventuellement amplifié par la faim, qui conduirait les masses à accepter une situation de dépendance totale. 

Dans les pays culturellement homogènes, c'est à ce moment-là que seraient installées les tentes des camps de type FEMA. Ceci dans le but de canaliser les longues files de personnes terrifiées pour mieux les contrôler et les asservir, voire d'inventorier puis réquisitionner les biens et équipements de ceux qui refuseraient de se faire parquer tel du bétail, défieraient l'autorité, ou pourraient apparaître comme une menace, dès lors traitée en conséquence.

Cependant, ce n'est pas le futur qui a été décidé pour la France. Connaissant notre goût prononcé pour l'individualisme et l'effronterie, les élites au pouvoir - particulièrement futées dans leur perversité - nous ont réservé un autre sort, celui d'être confrontés depuis l'intérieur non pas à des agents gouvernementaux, mais à des hordes sauvages étrangères entretenues par leurs soins. Le résultat est le même ; ça demande moins d'organisation, c'est plus sûr, et ça évite de se salir les mains...



Phase 6 - La reconstruction


A moins que la troisième guerre mondiale soit une apocalypse nucléaire et que rien n'y survive, la société finira sans doute par se stabiliser et se reconstruire. Le délai nécessaire pour que la nouvelle normalité s'installe et que le choc soit complètement absorbé dépendra, une fois de plus, de la nature du désastre et de notre localisation par rapport à celui-ci.

Une fois seulement que les survivants auront complètement accepté leur nouvelle façon de vivre, et que les périls immédiats et secondaires se seront éloignés, alors les gens commenceront à penser au moyen de faire repartir la société. Autant dire que c'est pas demain la veille en ce qui nous concerne, sauf miracle.

La phase de reconstruction pourrait partir du niveau local, départemental, ou régional. Pour ne pas dire féodal. Il est peu probable qu'un effort national soit mené à ce niveau, en raison des problèmes post-apocalypse de communication, de martiens, et d'énergie. Les survivants au chaos parleront alors du temps " d'avant " le désastre, ou de X jours, semaines ou mois après. Ce sera la nouvelle référence du calendrier.

La grande majorité des troubles civils et des violences associés aux étapes antérieures auront évolué, sans toutefois disparaître. Un certain type d'autorité chargée de l'application de la loi apparaîtra pendant la phase de stabilisation et de reconstruction, et pourrait émaner de groupes armés payés pour protéger les diverses communautés ou les individus. Des batailles entre groupes pour le contrôle des zones dans le but d'établir des limites et des règles précéderont toute instance policière ou gouvernementale officielle créée.

En parallèle, nous assisterons très probablement à d'autres batailles, religieuses celles-ci, entre les diverses ethnies restantes. Il suffit qu'une ou deux épidémies surviennent au cours du processus, comme ce sera probablement le cas, pour que l'entier processus soit retardé de plusieurs générations voire de siècles.

Les communautés resteront assez isolées même pendant la phase de reconstruction de la nouvelle société. Jusqu'à ce que les communications et les modes de transport modernes soient rétablis, si tant est que de tels progrès soient encore accessibles. Chaque ville ou communauté dépendra entièrement d'elle-même et de ses compétences collectives pour survivre.

Avec le temps, une forme centralisée de gouvernement pourrait réapparaître. Dans quelle mesure les survivants accepteront-ils d'abandonner une partie de leur liberté si chèrement acquise ? Cela pourrait donner lieu à de nouveaux troubles civils intenses, à moins que les gouvernants pressentis soient littéralement envoyés du ciel et perçus comme particulièrement légitimes par un peuple exsangue. Mais ceci est une autre histoire...

99 commentaires:

  1. COMMENTAIRES 1 /2
    La phase préliminaire peut durer effectivement longtemps, très longtemps. Tellement longtemps que la catastrophe s’est produite sans s’en rendre compte.
    Le scénario « catastrophe soudaine » à cela de bon qu’il nous oblige à plonger dans l’action, prendre des décisions. Le survivaliste se lance enfin dans ce quoi il s’est préparé pendant des années. C'est une réaction normale que l'on connait lorsque l'on a un métier ou l'on passe des heures pour ne pas dire plus à s'entraîner pour quelques minutes d'action. Une forme de soulagement inconscient. On y est !

    Et si cela n’arrivait pas ? Ou n’arrivait pas comme une rupture brutale ?
    Pas de passage « rapide et brutal » de la phase 1 à la phase 2 mais un glissement progressif.
    Pas de catastrophe soudaine, ni naturelle ni humaine n’en sont la cause. Juste la dégradation de l’économie. La Grèce, le Venezuela sont des exemples ressent intéressants à étudier. Ce sont des « effondrements économiques » partiels mais qui pour les pays concernés, en particulier le Venezuela, ressemblent fort à un « effondrement économique total ». Ce sont des exemples ressent intéressants à étudier de ce qui se passe au sein de la société capitaliste globalisée dans laquelle nous vivons.

    Malgré des annonces régulières de crise prochaine, le système capitaliste mondial a de bonnes capacités de résilience car il les invente au fur et à mesure de ses besoins comme par exemple le rachat de la dette par la BCE alors que c’était avant un tabou dans l’UE. La déréglementation prévue en France du travail n’a pour but que de permettre au système de survivre encore un certain temps. Les populations qui se paupérisent inventent aussi des modes de fonctionnement résilients pour survivre. On appelait cela le « marché noir », on parle maintenant d’ « économie parallèle » ou de « débrouille ».

    Certes la France avec ses CPF, ces troskocolabos et ses bobos a un contexte un peu différent du Venezuela. Mais avant que tout bascule, il peut se passer encore des années, des rapports de force nouveaux peuvent se mettre en place en modifiant l’équilibre globale sans le rompre. Années au cours des quelles vous aurez quand même basculé dans la survie au fil des événements.
    Votre BOB prend la poussière dans la cave, pas de replis mais l’on est devenu un roi du troc et l’on est bien content d’avoir autrefois investis dans un filtre à eau.

    On a déjà parlé sur ce blog du rôle important des allocations en début de mois. Il faut aussi parler de la dégradation des revenus des classes moyennes qui ne touchent pas d’allocations mais dont beaucoup de survivalistes font partis. Classes moyenne dont tout le monde s’accorde pour constater la paupérisation croissante.
    Habitant une ville ayant son quota de CPF, il m’arrive d’aller dans leurs jungles pour diverses raisons. L’économie parallèle est présente à chaque coin de rue. C’est le marché aux fripes, le marché aux légumes, les marchés aux puces rebaptisés « vide greniers », c’est le cousin qui a des prix sur… Moi-même, je pratique aussi cette forme de marché noir : le poulet acheté par l’amie qui connait un producteur, la voiture entretenue par un mécano qui fait des heures sup, etc., etc. et je me rends compte que les domaines concernés augmentent. N’est-ce pas déjà une forme de survie puisque mes moyens financiers deviennent plus limités et que je suis amené à sortir du système par nécessité ? (même si dans mon cas c'est une sortie volontaire).
    Pour faire bref, vivre dans un pays globalement paupérisé présentant une forme de résilience résignée entre allocations, délinquance, communautarisme, attentats et lois liberticides.

    RépondreSupprimer
  2. COMMENTAIRES 2/2
    Un scénario à la libanaise ou à la yougoslave est aussi possible puisque bon nombre de quartiers sont déjà en cours d’homogénéisation ethnique. Vous avez du déménager sous la pression des "incivilités" quotidiennes ou au contraire votre quartier ne vend plus de kebabs. Communautarisation progressive qui peut très bien satisfaire tout le monde, au moins dans un premier temps. Il s’est passé onze ans entre la mort de Tito et le déclenchement de la guerre civile en ex-yougoslavie. Onze ans, c’est long.

    Le survivalisme nous vient des USA avec ses bons et ses mauvais cotés. Méfions-nous du coté « millénariste » de leurs scénarios. Millénarisme fortement inspiré de leur vision religieuse du monde.
    Établir un scénario survivaliste sur une vision millénariste ou des prédictions diverses, pourquoi pas. On peut aussi se baser sur les études d'effondrement des sociétés telles que les ont analysé D Olov, J Diamond ou J-A Tainter et sur les enseignements de l’histoire, en particulier de l’histoire actuelle de ce qui se passe au sein de la société capitaliste globalisée car nous vivons en plein dedans.

    En tout état de cause, si il est important de se choisir un scénario d’effondrement pour structurer sa préparation dans le temps, il est tout autant important de soumettre régulièrement ce scénario à l’épreuve des faits pour rester pragmatique en évitant le dénie de réalité.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Pierre,

    Dans la population des martiens, il faut distinguer plusieurs catégories :
    - ceux qui ont le pouvoir (donc argent et armes) : liés au trafic et au banditisme, ils n'ont AUCUN intérêt au chaos (on l'a vu lors des émeutes de 2005). Ils sont quelques milliers...
    - la racaille : ce sont les laissés pour compte, qui cassent, volent et pourrissent la vie des Français. Ils sont quelques milliers ou dizaines de milliers, tout au plus...
    - le reste : ce sont des gens "normaux" (enfin, pour des martiens), parfois versés dans la religion, mais qui n'auront ni la logistique nécessaire, ni le courage d'aller s'engager dans un combat armé, préférant rester en famille. Ils sont des millions...

    Ainsi je crois que seule la racaille représente une menace et que nos forces de sécurité pourraient vite en venir à bout malgré leur moyens limités, juste une question de volonté politique ; c'est mon côté optimiste.

    Côté Français, je crois que la plupart n'ont qu'une envie : métro, boulot, dodo ... et baisseront le pantalon quand des événements se produiront. Seuls les gens préparés pourront défendre leur pays, à condition de s'organiser (le loup solitaire a souvent une espérance de vie faible) ; là c'est mon côté pessimiste.

    Conclusion : je souhaiterais vraiment connaitre votre avis, voire une analyse plus poussée notamment concernant la population des martiens. J'ai quand même du mal à croire qu'une meute de millions de sauvages va déferler sur nous.
    Un dernier point d'interrogation concernant les clandest... euh, les migrants : je ne sais qu'en penser, mais à tout prendre, je préfèrerais accueillir les familles que les mâles solitaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon avis, vous l'avez dans l'article. Effectivement, je vous trouve très optimiste quant à l'analyse des forces en présence. J'imagine que vous classez les fichés S dans la racaille ? Parce qu'à eux seuls ils sont déjà 20.000 "tout au plus"...

      Supprimer
    2. Oui vous sous estimé énormément le nombres d'ennemis... Le nombre d'ennemis est simple à déterminer: ce sont la quasi totalité des musulmans, plus d'autres groupes plus faible en nombre. Sachez que lors de l'expansion de Daech, la totalité des civils musulmans dit "modérés" se sont instantanément radicalisé. Ce sera pareil en France, on voit bien qu'ils n'attendent qu'une bonne raison pour se déchainer. Le jour ou il y aura suffisamment de désordre...

      https://www.youtube.com/watch?v=ypr5q2-MbEo&t=2s

      Supprimer
    3. Oui en Syrie les sunnites n'ont pas risqué leur vie pour défendre leurs "amis" chrétiens, ils ont tranquillement regardé les hommes se faire crucifier et peut être qu'ils ont racheter leurs femmes au nouveau marché aux esclaves.
      Bref, des collabos

      L.

      Supprimer
  4. la presse main stream commence à s'inquiéter de tous ces signes et scenario que les lecteurs de ce site connaissent bien. Petit à petit le voile se lève mais rien n'empêchera la chute. https://blogs.mediapart.fr/pol/blog/260817/yves-cochet-decrit-notre-avenir?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

    RépondreSupprimer
  5. Pourtant en contexte post-électoral sans rien qui ne pousse à en parler, je vois de plus en plus de gens parler "ouvertement" des problèmes latents de communautarisme et de non dialogue des cultures (formulation polie).

    Quand on parle de signes, la phase 2 serait-elle plus proche que jamais ? (mais en retard sur le calendrier de C. de Elendil ;))

    Merci pour cet article Pierre. Sans vouloir donner dans la critique facile, cet article me fait beaucoup penser à "quand la musique s'arrêtera".

    Et le même bilan se fait à chaque fois ; quelles que soient nos bonnes volontés, que devrai on faire quand on a "le pire des profils" c'est à dire plus ou moins citadin (le pur citadin se retrouve rarement à penser survivalisme je pense), une éducation classique même si plus ouverte que d'autres, pas de compétences "rustiques" adaptative ni militaires réelle ?

    Sachant que nous n'avons pas tous le temps suffisant, le gout (qui vient surement aussi de notre contexte familial), le talent ni les ressources (argent, exemple, etc.) pour rattraper 20, 30, 40 ans de retard sur les moyens de nous défendre. Il y a toujours plus mal préparé que soi, mais mesurer notre manque de préparation coupe toujours un peu le souffle...

    J'ai le sentiment que volonté ou non, peu aujourd'hui sauraient prendre le maquis, pour ce que ça vaut d'ailleurs. Par manque d'autonomie, le groupe et la prise par la force, même de groupes "pacifiques" deviendra la norme... Gandhi disait : Dans votre vie, tout ce que vous ferez sera insignifiant,
    mais il est très important que vous le fassiez quand même...

    Ender

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sachant que nous n'avons pas tous le temps suffisant, le gout (qui vient surement aussi de notre contexte familial), le talent ni les ressources (argent, exemple, etc.) pour rattraper 20, 30, 40 ans de retard sur les moyens de nous défendre. Il y a toujours plus mal préparé que soi, mais mesurer notre manque de préparation coupe toujours un peu le souffle...

      Ca m'énerve ses gens qui n'ont pas le temps de.... mais qui viennent sur internet pleuré.
      Pour être bref, si t'as pas le temps maintenant de te préparer, demain tu es mort, point. Et fais pas chier les autres.

      Supprimer
    2. Claude D'Elendil voyait plutôt les guerres civiles européenne vers 2020 - 21.
      Le calcul est particulièrement interessant.
      J'en dirait pas plus, voyez son livre "conflit mondial"

      L.

      Supprimer
    3. Je laisse la lecture des prophéties à ceux qui ont besoin qu'on leur dise quoi faire et pourquoi.
      Je préfère me fier à mon jugement.

      Supprimer
    4. Prendre le maquis ???
      Ceux qui l'ont pris en 1940 41 42 n'ont pas eu de problème de ravitaillement . Ils étaient peu nombreux !!!!

      Mais à partir de 1943 avec le STO le nombre des maquis à exploser littéralement !!!
      Et les problèmes de logistique aussi !!!!!!

      Alors prendre le maquis ou la verte quand la bise sera venue......!!


      21000dijon

      Supprimer
  6. On peut envisager tous les types de scénarios.
    En cas de conflit international avec utilisation d armes nucléaires, bactériologiques ou chimiques...les carottes sont cuites. Game over pour tout le monde.
    Maintenant, le plus probable est le suivant:
    Un mouvement insurrectionnel contre un pouvoir qui n a plus de raison d etre.
    Manifestations conjuguées de mouvements de tous bords sans aucun lien entre eux:
    Les bretons style bonnets rouges
    Les Front National contre l immigration
    Les défenseurs des immigrés et des droits de l homme
    Les chomeurs en fin de droit
    Les sans abris et laissés pour compte
    Les fonctionnaires qui veulent travailler moins pour gagner plus
    Les Cathos de gauche et de droite
    Les musulmans
    ....
    Comme en Mai 68, un mouvement général d insatisfaction qui mettra le feu aux poudres.
    Un gouvernement vite débordé, qui mobilisera les forces de police et de gendarmeries, non pas pour rétablir l ordre, mais pour assurer sa sécurité: Elysée, Matignon, Sénat, Assemblée nationale, dépots de munitions,medias, sites stratégiques...etc
    Instauration immmédiate de la loi martiale !!!
    -Réquisitions de toutes les armes déclarées et munitions ! ( Meme si les papys manifestent dans la rue, il vaut mieux que ce soit sans armes ! )
    -Interdiction de rassemblements de plus de 3 personnes
    -Assignation générale à résidence et fin de la liberté de circulation
    Dans un premier temps, avec la rupture totale des approvisionnement en nourriture, carburant, banques fermées et comptes gelés...on assistera au pillage des supermarchés et magasins , puis, la police ne jouant plus son role, celui des nantis .
    ( Si j étais un gros méchant voyou, j attaquerais à la voiture bélier ou au lance roquette , une banque du XVI eme.
    La banque sera vide, mais la salle des coffres des particuliers sera pleine ! Quelques voitures incendiées sur les rues d accés pour bloquer une éventuelle intervention de la police...Et roulez Marquise !!)
    Les communications, Internet, portable...seront interrompues.
    Tout le monde saura que c est chaud, mais personne n y comprendra rien.
    Les points chauds seront toutes les zones urbaines.
    A la campagne , on continuera de cultiver ses patates jusqu à ce que les patates viennent à manquer en zone urbaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourrais bien avoir raison quant à l'analyse.Cette forme de société qui nous a fourni l'abondance et la plus grande période de paix de notre histoire(Europe),n'est plus soutenue.
      Une grande partie de la société cultive l'insouciance,voyage,mer, loisirs et une autre frustrée passe son temps a inventer des nouveaux modèle dans la fumée inspirante de je sais pas quoi.On nous prépare,la société anarchiste,à l'espagnole époque guerre civile,sa nuance avec le trotskisme,sa nuance avec l'islamisme;la loi martiale nous est promise dans tous les cas comme sortie du chaos,dans lequel l'application de ces modèle sociaux risque de nous plonger.
      Soyons clairs,lequel d'entre nous est prêt à risquer sa peau pour sauver(gratuitement)le régime actuel?Pourtant c'est peut être le moins pire de ce qui nous est promis.
      Je n'ai pas envie de me battre pour des girouettes,des "c'est le dernier qui a parlé qui a raison",des "vous êtes fou,vous allez me faire avoir des ennuies",des "mais j'aurais règlé ça sans violence"etc etc....Et je passe sur les gens "honnêtes" qui sont prêt à vous voler n'importe quoi dès que vous avez le dos tourné ou qui sont prêt à faire perdre son boulot à une personne par caprice.Il n'y a qu'à voir les nouveaux sondages pour le pouvoir en place pour constater le bal des girouettes.
      Peu de gens sont de confiance et ils n'ont pas de couleur spécifique.De là à dire qu'ils sont de confiance "tout le temps"...et je ne parle pas de ceux qui"croyaient bien faire",ou de ceux qui sont manipulables.
      En cas de conflit entre plusieurs forces de l'ordre qui se prétendront toutes légitimes:(police de la charia,milice révolutionnaire,force légalistes)mais qui voudront toutes vous déposséder,que faire?collaborer?louvoyer?résister?
      C'est vous qui voyez,mais il y aura un prix pour tout.
      Une chose est sure:malheureusement,ce ne sera pas votre humanisme ou votre gentillesse qui vous mettront à l'abri,mais la difficulté qu'il y aura à avoir votre peau comparé au peu de bénef qu'on peut en tirer.
      Les campagnes devront devenir difficilement accessibles afin d'éviter le pillage de masse.(si au lieu de venir en fourgon,le voleur vient en vtt,les dégâts seront moindres.
      clt
      H17

      Supprimer
    2. Inutile de devenir insultant hcgaia. Nier l'évidence est aussi puéril qu'inutile.
      Pour le côté puéril, je pense que chacun peut se faire son idée sur quelqu'un qui sait tout, qui a des avis sur tout, connait tout le monde, et qui prétend que les responsables des services spéciaux lui donnent les noms des agents secrets avec autorisation de les publier pour faire bonne mesure.
      A un autre matamore qui faisait le beau en parlant d'une opé au Tchad, à qui j'ai cité un nom et qui m'a demandé de qui il s'agissait, j'ai répondu devant son public : "vous le sauriez ... si vous y aviez été".
      Ceux qui pratiquent ou ont pratiqué le savent : on ne cite jamais de nom, ni à la radio ni après les opés, même beaucoup d'années après. Tu le saurais si ....
      Si le but de ta démarche est d'amener les gens à publier ici leurs adresses mail perso pour pouvoir les identifier, il aurait fallu être un peu plus fin que ça. Pour la mienne, je te souhaite bon amusement pour tenter de la remonter.
      Aux autres, je ne peux qu'adresser une mise en garde en leur demandant prudence avant d'envoyer des coordonnées traçables.
      Un détail : je ne vais plus perdre de temps à répondre aux co....... que tu publies ici.
      Je reste disponible pour les autres qui pourraient souhaiter des infos sur les articles que j'ai publiés ici sur les carburants ou sur mes interventions sur ce forum.
      Tu restes totalement libre de prendre ta pelle et ton seau pour aller jouer un peu plus loin.

      Supprimer
    3. En quoi ai je été insultant ?
      tu prétends m avoir envoyé un mail..je te dis que je ne l ai pas reçu et je te demande de le renvoyer.
      C est insultant ?
      Maintenant, pour ce qui est de se cacher....
      Permets moi de douter.
      Quand on sait que la NSA peut annoncer tous les soirs la couleur du pyjama que va porter la séduisante Angela Merkel...J imagine que ta sécurité est supérieure à celle de la BND...
      En ce qui me concerne, je n ai rien à cacher.
      Mon mail public est : fredbart1@outlook.fr depuis 30 ans ( ex hotmail )
      mon pseudo skype public est : hcgaia
      mon nom, depuis que je suis né, est : Frédéric Bart
      Mais je pense que la NSA s en fout, à l inverse de Google, Amazon, Facebook..and co, pour leur business.

      Supprimer
  7. Anonyme du 28 août 2017 à 15:18,

    Je pense pouvoir dire que le nombre de racailles est bien supérieur à ce que vous avancez (quelques dizaines de milliers, tout au plus)

    Concernant les fournisseurs, s'ils ne sont pas les plus dangereux directement, ce sont les têtes logistiques quand même, qui seront cependant rapidement remplacées si éliminées (Culture de meute et d'accession au pouvoir par la force)

    Concernant "le reste", projettez vous un poil plus loin, en cas de conflit dit ethnique par exemple : comme vous dites, c'est "tout le reste", constitué de personnes bien intégrées, et je pense d'une majorité qui oscille entre l'indifférence et la critique légère/le mépris culturel envers l'image de la france et de sa population. Comment des gens pensant ainsi en situation normale se comporteront en situation de crise ? Le principe de facilité fera que la plupart tendra à retrouver les jupes de sa mère naturelle, d'autant plus si les racailles armées leur demande de choisir leur camp... "je lui ai fait une proposition qu'il n'a pas pu refuser" (Le Parrain)
    Ender

    RépondreSupprimer
  8. Pour "le reste", je crois que c'est bien plus vicieux que ça.
    Une bonne partie d'entre eux se sentent vraiment français et sont prêts à se battre pour ne pas faire un bond en arrière de quelques siècles. Seulement, quand les armes vont parler, une bonne partie des Français brimés depuis des années ne se demanderont pas s'ils ont en face d'eux un bon immigré ou un mauvais, il tireront sur tout ce qui est "minorité visible". Ce qui fait que "les autres", coincés entre le marteau et l'enclume, n'auront d'autre choix que rejoindre ceux de la même "minorité visible".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous avez raison Monsieur,beaucoup de français d'origine étrangère aime la FRANCE ET SON MODE DE VIE.si certain continue a taper dessus sans réfléchir,vous les pousserait a se mettre en face de vous car pour vous se sont les ennemis. Diviser pour régner est une tactique qui a fait ces preuves a mainte reprise.L'ennemi est celui qui nous impose ses lois a sa guise et nous fera travailler bientot comme des esclaves.Peuple ouvre les yeux et regarde par dessus la barrière.

      Supprimer
  9. Bonsoir Francois ,encore une fois totalement d'accord,cette fois ci il n'y aura pas de "harkis",les luttes auront lieu entre communautés et entre religions pour compliquer la chose et aussi tout les gangs d'opportunistes de toutes les façons dèjà en délicatesse avec les lois et qui pourront donner leur pleine mesure,ça ne changera pas grand chose pour eux qui vivent dèjà dans le chaos , électricité et carburant en plus,car c'est bien de l'énergie qui va manquer très vite a tous,et si cette pénurie dure fini les razzias longue portée,il faudra se contenter de l'environnement proche et le pillage terminé , se mettre a bosser ,ou crever(faute de moyens de pouvoir nomadiser),ceux qui n'auront pas prévu de pouvoir le faire en relative sécurité mourront.Une récolte se fait d'une année sur l'autre, un élevage pérène sur minimum deux ans , en attendant ce sera les rats maigres ,la connerie humaine aura liquidé les animaux de ferme vitesse grand V.ça c'est pour un chaos total ,je penche plutôt pour un lent glissement qui a commencé il y a 10 ans et qui accélère depuis deux ans voir la Grèce ou le Vénézuela,au final le scénario se termine à l'identique dans le sang et larmes

    RépondreSupprimer
  10. bonjour à tous et merci à Pierre qui a mis cet exposé particulierement explicite (et inquiètant) afin de parfaire notre préparation.
    en ce qui me concerne, j'ai pu assister à trois cas de réaction à grande échelle. en 1984, les evenements en nouvelle Calédonie faisait qu'à Nouméa les manifestations violentes restaient maitrisées par les forces mobiles EGM et CRS en dépit des dégats. si il aura fallu 18 mois pour apaiser la situation, dans le reste de l'ile la gendarmerie mobile etait freinée dans ses actions. en dépit d'action tres violentes (les antifas à coté c'est de la gnognotte), les escadrons restaient maitres du terrain. les émeutiers se livraient à des actes de rapines ou de dévastations, viols, reglement de comptes, vieilles rancunes tribales , racismes divers.
    je me souviens d'un haut gradé sur place dire qu'en trois jours et un certain nombre de morts, l'affaire serait reglée. c'etait une ile certes mais de 400 kilometres de long. en tous cas les diverses communautés avaient globalement choisi leur camps. mélanésiens d'un coté, européens, chinois, indiens, vietnamiens, polynésiens de l'autre.
    en 1991, la guerre du golfe, une file de plusieurs centaines de metres à l'exterieur de l'aéroport d'Orly assiegeant air tunisie, air algérie, air maroc pour sauter dans l'avion avec des sacs T...... remplis de pieces auto. tout cela sous l'oeil rigolard d'el al. ambiance garantie mais les forces de l'ordre veillaient au grain et tout perturbateur etait rapidement et sechement neutralisé. donc voici ce qui arriverait eventuellement, ceux qui auront des sous tenteront de se sauver , la valise ou le cercueil, c'est ce qu'ils s'imaginaient.
    en 2005, là ce furent tres majoritairement des racailles, la lie des cités qui cassaient et devastaient tout ce qu'ils pouvaient, j'ai vu des rues ou toutes les grandes marques cramaient allegrement, sauf les kebabs. ca duré longtemps mais la racaille ne venait pas au contact (elle ne tient pas le choc au corps à corps). encore une fois la temporisation des autorités a considerablement retardé le retour au calme.
    ce sont des exemples de chaos relatif et limité, mais ça reste impressionnant quands on est dedans.
    pour bien les connaitre, je pense que meme des gens en apparence bien integrés peuvent basculer d'un coups du coté obscur, ils sont quand meme instruit à la mamelle dans la haine des européens et des juifs, (je reserve mon opinion sur les harkis, eux avaient quands meme des convictions).
    quands je revois tout ce subtil maillage de camps de clandestins organisés grace à l'argent public, là, je suis inquiet, combien de terros et d'anciens combattants qui les forment en catimini pour le grand soir avec la collaboration actives des assos subventionnées. ces groupeemnts peuvent vite se mettre en action sur ordre apres fournitures des armes remisées en lieu sur mais neanmoins decelable.
    j'ai décidé de vivre au bord de l'océan qui peut fournir le produit de la peche en cas de repli obligé, néanmoins la preparation defense est indispensable mais il faudra se réunir pour résister à un raid des CPF. je ne les sous estime pas mais ce ne sont pas des waffen ss quands meme. ils n'en ont ni le materiel , ni l'entrainement, ce ne sont pas des guerriers mais des pillards en puissance.
    je n'ai pas de solution facile (ou plutot si mais .......).
    comme disait Napoléon : "on s'engage et on voit"
    bonne préparation à tous HERMANN STOSS .

    RépondreSupprimer
  11. Il y a plus de 20 ans, j ai hébergé chez moi à Neuilly/Seine, un Americain-Israelien, Raz Degan, qui est devenu, depuis, un acteur très connu en Italie. Il commençait par une carrière de top model, Banana, puis Elite, après avoir fait 3 ans de service militaire en Israel.
    Initialement, comme nous étions très amis, je l hébergeais le temps de trouver un appartement....il est resté 2 ans.
    La journèe, il circulait avec ma Porsche ou mon Range Rover, moi, je circulais en Piaggio 125cc...
    Le soir, il y avait toujours une demi douzaine de top models à la maison, auxquelles il avait raconté que j étais producteur de cinéma ...hihihi
    Un jour , il m a dit:
    Fred, dans l armée française , on vous dit:
    Votre infanterie est là, vos chars ici, dépots de munitions , centres de transmission, artillerie...ici.
    Que faites vous en conformité avec le règlement militaire ?
    Dans l armée israélienne, on nous dit:
    Vous ne savez pas ou est votre infanterie, vos chars n ont plus de carburant, vos dépots de munitions ont sauté et vous n avez aucune communication avec qui que ce soit.
    Comment vous démerdez vous ?

    En cas de chaos, il faudra d autres qualités que celle d appliquer les règlements à la lettre et de compter sur des armes, munitions, stocks de nourriture, voisins ou amis qui n existeront sans doute plus...

    RépondreSupprimer
  12. Salut HERMANN...

    Ces "racailles" comme tu dis:
    ils ont bien plus d'honneur et ils sont bien plus intelligent que tu ne le pense.. j'habite depuis + de 20 ans dans cette fameuse citée d'AMIENS qui tu te doute a fait parler d'elle lors de ces nombreuses émeutes.
    Premièrement, le respect ça se mérite !.. ça se gagne !...
    Pas seulement en jouant les gros bras bien au contraire, c'est la sincérité,la loyauté et la tolérance qui fait toutes la différences...

    je vais essayé d'argumenté le plus court possible...

    A mon retour militaire, j'ai galéré pour trouver un job alors je combler mes fins de mois comme portier en boite de nuit..a ma grande surprise la phrase principale du patron " Pas de bicos ni negros " tiens donc...
    pourquoi monsieur.? j'en veut pas, c'est des fous merde !...
    et ce qui arriva, arriva.. de bouches a oreilles les jeunes du quartier ce présentes a la porte.. je prend la responsabilité sur moi de les faire entrée en prévenant qu'il n'auront pas le droit a l'erreur s'ils foutent la zizanie... résultats la totalité des recettes du patron s’élever a ces jeunes qui commander des bouteilles de Champagne et Whisky a tout va..
    je n'ai jamais eu de problème pendant tout le temps ou j'y ai bossé et sais-tu pourquoi ?...

    Tout simplement parce-que je n'ai jamais utilisé la force (source de conflits).. j'ai sue instaurer la tolérance et la confiance parce-que ces jeunes rejeté de partout sans motifs avez enfin trouver un endroit pour s'amuser..

    Vous croyez que la campagne vous protégera plus que les citées ?..
    j'en doute !.. la plupart des gens comme nous qui vivons recroquevillé dans des cages a lapins comme vous dites, somment très solidaire entre nous..et bizarrement,..pour ces jeunes de quartier,..
    les campagnards sont des fachos exiler et se bidonnent quand ils vois arriver vos enfants réclamer une ou plusieurs barrette de shit argumentant qu'ils se font chier la ou ils vivent...

    PS: Il ne faut pas non plus oublier que l’Économie Souterraine fait vivre une grande partie des Français.. La contrefaçons et le travail au black..

    Même si je ne conçois pas toutes ces pratiques, je part du principe que chacun survie a sa manière...

    Bon, je vais m’arrêter la, il y aurais tellement a dire et il se fait tard demain je bosse l'ami...

    Cordialement: TEZ@K

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce témoignage qui respire le vécu .
      La loyauté, le sens de l honneur, la fraternité...sont devenus l apanage des loubards.
      La trahison, le mensonge..sont l apanage des bien pensants.
      En cas de coup dur, il vaudra mieux s appuyer sur les loubards que sur les " biens sous tous rapports "
      Pour s imposer, il ne faut pas grand chose:
      - N avoir aucune peur
      - Etre le plus fort
      - Toujours prendre des décisions qui soient claires ...et justes !!
      En cas de chaos, ce seront les seuls sur lesquels on pourra compter.

      Supprimer
  13. @ Anonyme du 28/08 H17
    C est aussi ce que je pense...
    Un gouvernement corrompu, le pillage organisé de nos richesses,l abandon de toute valeur morale, l abaissement terrible du niveau intellectuel et professionnel...etc, ne sont pas le fait du hasard.
    " Ce peuple ne mérite pas de roi" ( Ainsi parlait Zarathoustra )
    Il ne faudra compter sur personne !!
    Egoisme, jalousies, trahisons,retournements de veste, mensonges, incompétence...etc seront le lot commun.
    Il faudra naviguer en solitaire et ne faire confiance à personne.
    D un autre coté, j observe que beaucoup d intervenants se soucient essentiellement des questions d armes...
    comme s ils se préparaient à une guerre de tranchées.
    D une part, cela me semble irréaliste. Vous verrez rarement l ennemi arriver. Sauf lorsqu il entrera chez vous. Et là, il vaut mieux avoir une bonne paire de baskets pour courir vite...ou une bonne pratique des techniques de combat rapproché.
    Meme si vous voyez arriver à 100m , un illuminé armé d un couteau et criant Allah Akbar....En moins de 15 secondes, il sera sur vous. Pas vraiment le temps de réagir pour les bisounours légalistes qui rangent consciensieusement leurs armes dans un coffre, culasse enlevée et leurs munitions et chargeurs dans un autre coffre ....
    D autre part, faire le coup de feu, ce sera très rare...Pratiquement tout votre temps sera consacré à la nourriture, à la cuisine et l entretien.
    C est bien beau de tirer un lapin, mais qui sait le cuisiner ?
    Qui est capable de cuire un pain à partir d eau et de farine ?
    Qui est capable d accomoder du pain rassis ? 5 pain perdu, soupe de pain, farce, pudding ...etc )
    Qui connait suffisamment les champignons pour distinguer les comestibles des veneneux ???

    @ Herman Stoss
    C est une bonne idée d etre en bord de mer. Tu auras à manger tous les jours...
    Mais n oublies pas d investir dans au moins 2 lampes torches bien étanches, car la chasse sous marine, il vaudra mieux la faire la nuit....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut hcgaia,si ton ennemi est à 100 m et qu'il est peinard à se rouler un pétard,c'est que tu l'as trouvé,et lui va bientôt rencontrer son créateur ou pas.
      J'ai fait l'erreur,une fois de me bunkeriser,c'est l'horreur.
      Il faut être ouvert sur les autres.Le solitaire est comme un puits il est facile de jeter un pierre à l'intérieur;mais qui ira l'y rechercher(zarathoustra).
      Je tire très mal avec une arme de poing,ça me dérange pas qu'elle soit dans un coffre.Je sais dépecer un lapin,un chevreuil,un sanglier...mais pas avec ma fairbairn.
      Je connais les champignons,mais pas que.
      Vous oubliez tous les gens du voyage,dans vos projections.
      Ce sont pourtant les seuls à pouvoir endiguer les malades.
      cdt
      H17

      Supprimer
    2. Salut , mon ami
      Les gens du voyage....Ce sont, à mon avis, les meilleurs pour survivre!!!!!
      Ils ont tous les avantages:
      -La mobilité ( contrairement aux bisounours qui se préparent à une guerre de tranchées )
      -Un tissu social à toute épreuve avec ses règles propres
      -Une expérience inégalable de la survie au quotidien en milieu hostile
      Bon, ils font chier, dans ma région du Sud Ouest, à rapiner la propriété de mes parents....Mais j apprécie leur manière d opérer...hihihi

      Se bunkeriser...on est d accord. C est les assurances obsèques, annulation de vol, perte de bagages...etc...La grande illusion.

      Solitaire ? On n a pas d autre choix depuis qu on est tout petit...Il ne faut rien attendre des autres, aujourd hui plus que jamais.

      Une arme de poing, ce sera la plus utile...Tu n auras jamais l occasion d engager le feu à 400m. Mais à 5m.
      Perso, je préfère vivre à poil, plutot que d etre arnaché comme Goldorak. Rapidité de mouvement, et mes armes je les ai sur moi naturellement: Mes mains, mes pieds, mes coudes, mes genoux, ma tete...un crayon qui traine sur mon bureau, une fourchette, un pot de fleurs...etc

      Savoir dépecer un lapin ou un chevreuil, c est bien...
      Mais il faut savoir faire rassir la viande hors nuisibles, préparer le feu pour les braises, etc...
      Pour mon bon ami hermann stoss, je recommande le poisson à la tahitienne: filets en morceaux avec un simple jus de citron et un gros bol de riz.

      Les armes de poing ?
      De 1990 à 96, j ai été affilié au club de tir de Montmorency.
      En tir olympique à 50m, 22LR et Pardini, je consommais au minimum 500 munitions par séance.
      En tir de combat, 9mm, Glock ou Sig Sauer, je pouvais éliminer 3 adversaires ( double impact poitrine et tete )en moins d une seconde. ( instructeur: Mr Winter, également instructeur en chef du RAID )
      Cet entrainement m a servi...une fois dans ma vie.
      Le reste du temps, il a fallu improviser....

      Ta remarque est très interessante: Les gens du voyage...Ils peuvent nous apprendre beaucoup de choses.

      Supprimer
  14. Bonjour à tous et merci Pierre pour cet excellent article (comme d'habitude).

    Pour moi le scénario le plus probable, dans la suite logique des choses serait un effondrement économique sans précédent suivi par une "guerre civile".
    Sans RSA, APL, chômage, retraites, etc. avec une monnaie ne valant plus rien la catastrophe est assurée.
    Sauf événement d'une autre nature que je trouve moins probable (IEM, conflit mondial,...) c'est vraiment lorsque la populace sera ruinée que ça chauffera dur. C'est à ce moment que les CPF s'en donneront à cœur joie.

    Quand nous voyons le nombre, sans cesse grandissant, de CPF qui s'installent ici (et en Europe) depuis ces dernières années, la dissémination qui en est faite sur tout le territoire, leur formation éventuelle par des réseaux islamistes, le nombre d'armes à leur disposition (et ce ne sont pas des 22lr), je pense que globalement nos chances sont très faibles.

    Les citadins n'ont pour moi quasi aucune chance (villes et banlieues). Je leur conseillerai de déménager au plus vite même s'il est sûrement (trop ?) tard pour le faire. N'étant pas devin je pense tout de même que l'effondrement économique est très proche.

    La campagne bénéficiera naturellement d'un délai légèrement plus long avant d'être touchée, mais au vu du faible niveau de résilience de la population, le manque d'entre-aide (individualisme) face à des pilleurs nombreux et solidaires armées de AK47... Ca sera une balade dans un parc que d'aller piller (et plus si affinités) les bisounours qui représentent 95% de la population.

    Le seul espoir à titre individuel est de s'armer le plus possible (plusieurs cal. 12 avec une grande quantité de mun. par exemple) pour pouvoir le moment venu éventuellement équiper les proches (qui pour la plupart ne se préparent pas) pour une défense à plusieurs (avec des résultats pas forcément magiques par manque d’entraînement...).
    Stocker une très grande quantité de nourriture (et accès d'eau) car tout le monde en sera très rapidement dépourvu. Et pour le reste "s'enterrer" le temps que ça se passe, je précise chez soi ou une base de repli, prendre la verte est totalement utopique lorsque l'on dépasse quelques jours (surtout avec une famille).

    Préparez-vous au maximum, ça sera bientôt l'heure de vérité, surveillez les marchés. Bonne chance à tous.

    W.

    RépondreSupprimer
  15. bonjour w,les campagnards en effet auront le temps de voir venir les évènements ,ils auront en effet quelques heures de plus pour aller chercher leurs armes , là ou ils les ont stockées , sauf vitrification instantanée( ou braquage sans rapport avec le chaos à venir) ,pour eux ils n'y aura pas d'effet de surprise,car l'arret éventuellement brutal des services publics ne les affecteront que très marginalement du moins dans les premiers jours.Aussi le débarquement invasif de masses affamées fortement réduites avec la distance à parcourir (plus d'essence ,routes impraticables par les embouteillages et bandes armées qui elles seront présentes très vite pour du butin facile) ne sera pas un déferlement loin de là,quant aux heureux possesseurs d'Ak 47 ou autres relisez mon post sur le poids d'une telle quincaillerie a trimbaler,ils se retrouverons très très vite a sec de munitions , le 7.62/39 ne pousse pas dans les exploitations agricoles pas plus que chez l'armurier du coin..Quand nous vendions des armes a l'afrique ou aux indiens au 19 siècle (fusils dit de traite) le nombre de munitions allant "avec" était très limité , l'acheteur se retrouvant très vite avec un "baton de feu" sans feu ,je les vois mal retourner entiers à leurs base de départ pour réaprovisionnement .Le clic clac a encore de beaux jours devant lui,il apprend a mesurer sa dépense en munition et a tirer juste "one shot,one kill" cet adage devrais être le premier à avoir à l'esprit et à mettre en pratique a l'entrainement,des tonnes de munitions ne servent à rien si on est pas foutus de mettre "dedans",faire baisser les têtes a la raffale c'est réservé à l'armée avec sa logistique propre,il suffit de se souvenir de "l'embuscade "d'Uzbin pour savoir à quelle vitesse les petits gars de la carmin 3 se sont retrouvés a sec de munition et (pour la plupart sans back up Pa) face a des gars décidés et bien préparés.Les fameux "retours" de Syrie n'ont que l'expérience du combat urbain ou de désert,le Morvan ou les Glières ou les landes c'est pas le même profil.

    RépondreSupprimer
  16. bonjour à tous,
    la racaille , je connais, je l'ai affrontée, observée pendant 34 ans , que ce soit dans la capitale, les grandes villes et vraiement plus rarement àl a campagne.
    je ne les respecte pas, ils ne sont pas respectables au vu de nos valeurs helleno chrétiennes pour faire court.
    ce qui ne veutpas dire que j'ignore leur potentiel de nuisance, leur fourberie et leur lacheté, ils sont capables du pire mais pas du meilleur.
    ceci dit, etant jeune retraité apres 36 ans de service en divers endroits , je ne pretend pas à tout connaitre, j'ai vécu en Bretagne, à la campagne pendant plus de 20 ans, maintenant au bord de l'ocean , tant pour le logement que ma base de repli. y parviendrai je , je ne sais pas, je verrai le moment venu mais je sais ce que veut dire partir avec son paquetage et le matos de batons à feu.(MAS 49 et lunette APXL 806 en 7,5mm) pour une partie pas forcement de plaisir. mais je sais comment stopper l'allure conquerante de 400 rebelles bien armés avec deux AA52 en tir croisé.
    bon ce genre d'arme n'aura plus cours, c'est pourquoi, apres quatre décennies de chasse, ma preference reste à la carabine semi auto en 7mm. les connaisseurs apprécieront.
    pour le combat au corps à corps, j'ai de bonnes bases acquises sur le terrain. meme si la transmission de ce savoir n'est pas évidente. mais je compte poursuivre cet entrainement des la rentrée.
    pour le potager, je rreconnais etre peu experimenté, mais conscient que les ressources en animaux de ferme (veaux vaches cochons couvées) risquent d'en prendre un coups derriere les etiquettes si chaos et que le potentiel en animaux sauvages subira le meme sort (quoique plus difficile), j'ai décidé de me rabattre sur la peche sous marine avec bateaux et planche à rame, et la pecheà la ligne diverse, l'endroit est pouissonneux et de toute maniere, la peche artisanale ou semi industrielle sera terminée.
    quands aux reserves de nourriture, on en a jamais assez mais ça prends de la place, c'est le probleme.
    pour les batons à feu, il convient comme il est ecrit plus haut de disposer de plusieurs pour équiper la famille ou proches surs. les munitions, c'est simple , faut stocker, ça peut servir de troc, et faut oublier les films ou ça rafale à qui mieux mieux, ça m'a toujours épaté cette abondance de mun, quands j'avais quelques clips de 7,5mm une fois le super puma reparti.
    quands à l'ami tue-tue, l'avoir pres de soi, et pret à servir des que ça sentira mauvais. faire simple , fiable et efficace, ce site est suffisamment renseigné sur le sujet pour savoir ce qu'il faut adopter en fonction de ses connaissances et de ses moyens ainsi que la connaissance du terrain, le bocage, c'est pas les dunes de sable, remember la normandie en 1944.
    de toute maniere, je me vois mal partir sans vendre ma peau cherement, mais pas en individuel, le regroupement reste indispensable, meme en petite unité et le renseignement conserve son importance. se tenir au courant de ce qui se passe et ne pas monter dans le bus quands un treillis me dira de le faire, car ça n'augure rien de bon. il y a des precedents facheux.
    je partage l'opinion d'une crise économique, déboulant sur des frigos mal remplis et la disparition progressive des institutions (justice pas grave, impots pas grave, foot pas grave, FDO , armées AIE AIE). les ressources dureront peu, la nature a horreur du vide, il faudra bien quun nouvel ordre LOCAL se crée (féodal ?).
    les pays limitrophes laisseront ils faire si ils s'en sortent mieux ?
    ce qui m'inquiete vraiement, ce sont les rassemblements de clandos dans toute la France, une fois équipés, ils peuvent faire de sacrés degats en peu de temps avant que la riposte ne se mette en place. et ils nauront aucun scrupule.
    combien de temps nous reste il ? je vois mal les bisounours se transformer en grizzlis spontanément, mais une bonne surprise n'est pas impossible. gardons notre poudre seche , bonne preparation à tous HERMANN STOSS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Hermann Stoss,au bord de mer tu as du sel et une fois,les transports perturbés et les stocks consommés tu as une monnaie d'échange non négligeable.
      Le potager est une question de patience,il faut aimer les plantes ,leur parler,prendre soins d'elles.En fait le jardinier ne commande pas grand chose;Il acclimate les plantes à son jardin.C'est la terre qui commande et le temps.
      C'est pour cette raison qu'il faut faire plusieurs cultures différentes et les faire tourner.Après tu testes.j'avoue qu'après une journée pénible,j'aime à passer un peu de temps avec mes plantations qui je précise sont toutes légales.
      Il suffit de s'y mettre.Autre point important,tout les gratouilleurs de terres ont à peu près le même caractère;il est donc très facile d'avoir de bons conseils,ce passe temps regroupe assez peu de "je sais tout",la terre est basse et ton jardin est ton oeuvre.
      Par contre on fait des trous,pleins de trous et on se rappelle pas toujours où, ni ce qu'on met dedans.
      Pour certaines espèces tu peux même en semer ou planter en forêt ou dans d' autres terrains pas à toi.(arbres fruitiers rustiques) ou salades de type pissenlits.
      bon je suis pas un grizzli, mais je suis très patient et je peux attendre très longtemps qu'un nuisible sorte de sa cachette et je peux chercher sa cachette tout aussi patiemment ,le reste est une formalité.
      cordialement
      H17

      Supprimer
  17. pour hcgaia
    les lampes torches, voire frontales , rassures toi, c'est prévu, ça aide pour la peche au trou, meme de jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ok
      perso, je chasse de nuit avec une frontale et une manuelle accrochée à ma ceinture de plombs, en réserve.
      Une montre sans chrono, mais avec Led et boussole incorporée. Et un fil de fer flexible pour le miam miam...

      Supprimer
  18. @ Hermann Stoss
    Pour ta délocalisation près de la mer, c est tout benef.
    La priorité de ceux qui restent en France , doit etre la campagne et à proximité de l eau.
    Se laver, faire la lessive, faire la vaisselle, nettoyer...c est le quotidien quoiqu il arrive, et cela nécessite beaucoup d eau
    Pour le stock de nourriture, il ne faut surtout pas le garder chez soi, mais l enterrer dans une foret isolée de proximité...Ta capacité de stockage, c est ta capacité à faire ...un trou ou une cache.

    Le plus dur, pour le survivaliste, ce ne sera pas de faire le coup de feu, mais d affronter le quotidien!!!
    Pourquoi se préparer à affronter des problèmes qui n existeront pas ?
    Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
    Je vais donner un exemple que tout le monde pourra vérifier.
    Il y a plusieurs années, sous la pésidence Sarkozy, il y a eu l affaire Air Cocaine.
    Les pilotes de l avion, de toute évidence innocents et bisounours, ont été assignés à résidence dans leur hotel de St Domingue.
    Aymeric Chauprade, Front national et , on s en doute, dans la réserve de la DGSE, a organisé une opé d exfiltration qui a bien du mobiliser une cinquantaine d agents si ce n est plus...
    évacuation de l hotel, transport à Punta Cana ( à 8H de route !!!!), embarquement à bord d un voilier avec équipage, direction St barth pour rejoindre la France...Equipes de surveillance, communication, sécurité, faux passeports..et tralala.
    AHURISSANT !!
    Quand on sait que le brave policier dominicain, chargé de surveiller la chambre d hotel, gagne moins de 100€ par mois avec une famille de 5 ou 6 enfants, et qu avec 5,000€, il embarque lui meme avec sa famille pour Puerto Rico...
    Et que sinon, ave 1 L de rhum et une prostituée aux formes aéro dynamiques, il est prèt à allere passer quelques heures dans un endroit discret ( ils sont vigoureux là bas )
    Que la frontière Repdom Haiti est une véritable passoire
    Que Port au Prince est à moins de 2H de voiture de St Domingue
    Que l aéroport international de Port au Prince est une double passoire...Il y a bien quelques ordinateurs qui ne marchent pas ( comme dans le film: La vérité si je mens )
    Qu il suffit qu une grosse Haitienne atteinte d un malaise cardiaque pour que tout le monde passe joyeusement et en rigolant, le controle des passeports...
    C était vraiment pas la peine de se la jouer James Bond 007 !!!




    Aymeric Cha

    RépondreSupprimer
  19. Selon moi, mon scénario est le suivant: détruire les transformateurs très haute tension des postes d'interconnexion. Autour de quelques grandes villes, c'est la descente aux enfers pour l'économie française, et cela va donner l'impuls. Ensuite, des pylones, des transfos abaisseurs, une usine par ci par là, un beau résumé

    http://micron-lev.cf

    Et ça peut concerner toute l'Europe, voire plus si affinité...

    Jean Darme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n est pas là pour provoquer le chaos, mais pour y survivre malgré tout

      Supprimer
    2. suite Tht;il en avait été fait état sur ce blog ,la boite qui les fabrique est a Lyon et il lui faut mini trois mois pour en refaire un,d'ici a ce que des très méchants s'occupent de l'usine ma bonne dame,dans quel monde survivons nous !! ,ha que ces choses là m'effraient !!!(entre autres)

      Supprimer
    3. https://eco2mix.rte-france.com/uploads/media/pdf_zip/nos-activit-s/reseau_400-2011.pdf pour les chercheurs de champignons,ça va bientôt être la saison

      Supprimer
    4. Ben voui,
      mais je ne vais pas péter plus haut que mon cul.
      Perso, je connais quelques espèces, les girolles, les cèpes de pin, les bolets, les pieds de mouton, les trompe la mort, les coulmelles, les pleuvrotes, les raboteux....mais , pour le moment, je suis bien incapable d aller plus loin...malheureusement.
      Et une soupe de champignons, c est top.
      Mais il faut la gamelle, le bois pour le feu, la farine pour épaissir et quelques ingrédients divers...
      et après, faut tout nettoyer....

      Supprimer
  20. @ Jean Darme
    Si ça t amuse de rajouter au chaos, SVP, vas faire sauter tes transformateurs au Luxembourg, en Andorre, au Liechstenstein, à Jersey, aux iles Caymans...mais pas là ou j habite !!! Ou gare à tes fesses !!!

    RépondreSupprimer
  21. Salut,ça fait un drôle d'effet de voir en projet ce que l'on pense être le pire qui puisse arriver à cette société.Remarque bien que pour moi,il n'y a plus de confusion possible entre mon bloc social et le reste de la société et ce qui est sensé me représenter.
    Je ne me retrouve plus dans rien.Si quelqu'un coupe le courant;je m'en fous.Au contraire,je m'y suis préparé.J'avoue même que le spectacle de surdiplomés(en trucs débiles servant à rien) en mode panique ne serait pas pour me déplaire.J'en rigole d'avance.
    L'autre jour,je rencontre mon voisin britannique,en rade.Je lui propose mon aide (normal entraide rurale).Il me répond que s'il a besoin de quelque chose il appellera un ami (encore quelqu'un à qui on a dit du bien de moi).J'insiste;il s'énerve.Je repasse un peu plus tard,juste pour voir ce beurdoquet:il arpentait la place comme moi avec ma baguette de coudrier.Et non,y a pas de réseau là où t'es tombé en rade!!T'en a pour 5 bornes Mary Poppins!!Je lui ai fait un grand bonjour,un petit coup de klaxon;C'est beau le progrès,quand ça marche.
    cdt
    H17

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu viens de dire quelque chose qui m interpelle:
      "Je ne me retrouve plus dans rien."
      Alors, bien qu étant un surdiplomé de merde ( si j ai bien compris ), laisses moi te dire 3 trucs:
      1/ Si tu ne crois plus à rien...tu es déjà sacrément en avance par rapport à ceux qui croient depuis toujours au Père Noel !!
      2/ Si tu ne crois plus à rien...est ce que tu crois que tu es le seul ???
      Lorsqu il n y a plus rien à quoi croire, tout reste à réinventer...C est open bar !
      Et ils seront peut etre des milliers à vouloir te suivre...
      3/ L essentiel dans la vie, ce n est pas de croire ou de ne pas croire...c est de se mettre en route et d avancer, peu importe si tu parviens à une destination quelconque.
      Ce n estque lorsqu on atteint le fond, qu on a toutes les raisons d espérer...
      Bon voyage à toi et peut importe ou ton chemin t amènera.

      Supprimer
    2. Si tu fais l escalade du Mt Blanc sans arriver en haut, tu auras mieux vécu ta journée que ceux qui seront arrivés au sommet en hélicoptère...

      Supprimer
    3. Surdiplomé de merde,j'en sais rien.En fait la surcharge se détermine à l'usage.
      J'ai lu une blague qui illustre ma pensée.C'est l'histoire de de 2 campeurs,un très instruit et l'autre beaucoup moins.Dans la nuit le moins instruit se réveille regarde le ciel étoilé et interroge son compère:tu remarques rien?
      L'autre émet toute sorte d'hypothèses sur ce qu'il y a à remarquer,planètes constellations,satellites etc et son compère répond "non,c'est pas ça" à chaque fois.
      Le plus instruit demande à son tour ce qu'il est sensé remarquer;et son compère de dire:"si on voit les étoiles,c'est qu'on nous a piqué la toile de tente"
      Des blogs comme celui-ci nous préviennent de l'imminence du chaos,et ne nous perdons nous pas dans des détails?
      J'espère que personne ne me suivra,car je n'ai pas trouvé mieux que mon lopin de terre,que mon vieil arbre tordu au milieu,et la douce lumière du soir près du feu qui réchauffait mon père et la troupe entière de mes aïeux...
      mais sortez moi un Roi et on en reparle.
      Je me vois mal me lancer à l'assaut en criant "Macron Akbar"à la limite cochonou,kronenbourg,vittel,évian,même pampers me conviendraient mieux.
      Par rapport à la vision des choses,je précise que l'Allemagne est aujourd'hui un coffre fort plein et sans protection.
      Est-ce une erreur stratégique ou un prochain numèro de prestidigitation?
      Cdt
      H17

      Supprimer
    4. Merci pour la blague: c est le retour du bon sens que tout le monde a perdu.
      L humour est une arme de survivaliste.
      Ca permet de prendre de la distance, de dédramatiser et de sortir des idées toutes faites.

      Le chaos est imminent ?
      Je n en sait rien. Mais il est inéluctable, comme 1+1, ça fait 2. Sauf en système binaire ou ça fait 10.

      Le lopin de terre, ce sont tes racines et tes souvenirs. Personne ne doit pouvoir te les enlever de ta mémoire.

      Macron Akbar et ses produits dérivés, Kronenbourg, Evian...bref, les banques et multinationales en tous genres....seront remplacés par Macron 2 dans le meilleur des cas...comme dans les films.
      Si tu fais de la chasse sous marine, tu dois savoir que lorsque tu es pris dans un courant, ça ne sert à rien de résister. Tu te laisses porter par le courant en économisant tes forces, et , dès que tu as une possibilité, tu palmes comme un fou pour en sortir.

      L Allemagne, c est l Europe.
      Fait est de constater que , contrairement à ce qui avait été promis au départ, l Europe est un désastre économique et social depuis sa création.
      Les anglais, comme d habitude, ont tiré leur épingle du jeu en y étant sans y etre…..C est à dire en profitant des avantages ( libéralisme économique et financier..) sans en subir les inconvénients ( L Euro !)
      En réalité , l Europe n est , ni plus ni moins, qu une Allemagne élargie avec comme armée d occupation , l Euro qui n est qu un Deutsch Mark sous couverture !
      Avec des pays traditionnellement pro germaniques : Autriche, Hongrie, Slovaquie, Rep Tchèque…et des pays vassaux : France, Italie, Espagne…
      On parle volontiers d une dette grecque abyssale…En réalité, l Allemagne fait, chaque année, un simple excédent commercial qui dépasse de très loin …la totalité de la dette grecque !!
      Partout, on trafique les vrais chiffres du chomage…Mais on parle rarement de l Allemagne qui vit une économie de plein emploi !!! A tel point que, sous la pression du patronat allemand, la très ravissante et séduisante Angela Merkel a du faire une campagne de publicité pour attirer des immigrés , source de main d œuvre à bas cout.

      Mais bon, c est juste mon analyse.
      "Le monde en tant que volonté ou représentation " Schopenhauer.
      On parle de Harvey, qui a fait 30 morts au Texas...Mais pas des memes inondations en Inde, qui ont fait 1,500 morts...

      Mais tu t interroges, et ça , c est beaucoup !!

      Supprimer
  22. Ici, dans les Bauges, un garde forestier est tombé sur une trentaine de barbus qui priaient et s'entrainaient dans les bois..., la gendarmerie est arrivé trop tard, les gars ont des guêteurs partout. Ils ne leur manque plus que le PLAN, un cerveau, qui va leur dire en détail quoi faire pour détruire l'économie, le reste suivra très facilement et très vite. La France vit ses dernier instants.
    Bonne chance pour la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusemnt pour les pandores, s ils sont arrivés trop tard...
      Quand au cerveau, c est peut etre celui qui dit aux pandores de ne surtout pas aller troubler un rassemblement de barbus !!!
      Un film qui me fait toujours bien rire: L enquete Corse.
      " On les suit à distance en ménageant les hommes et le matériel..."

      Supprimer
    2. Détruire l'économie?Si on prend comme revenu non le PIB mais le montant de l'impôt perçu on obtient un taux d'endettement de la France de 800% et non pas 100% ce qui serait déjà catastrophique.
      Je me demande parfois si d'aussi mauvais gestionnaires que nos gouvernants n'auraient pas intérêt à faire disparaître les preuves de leur incurie dans l'incendie de l'ensemble.
      Trente,cela peut être n'importe quoi même une partouze!!Ils sont pas venus à pieds!J'habite une région forestières et nous avons pris l'habitude de faire des minis randonnées,et de prendre en photo les plaques des véhicules traînants dans les bois(agression,dépôts d'ordures,incendies)juste comme ça.On n'a plus de problèmes.
      Cdt
      h17

      Supprimer
    3. Bonjour h17,entièrement d'accord avec vos chiffres(recettes fiscales 292 milliards ,dette 2200 milliards sans le hors bilan de 3000 milliards de plus)cette broutille s'ajoute aux autres légers malaises comme le communautarismes,la perte de souverainté dans tout les domaines autrement dit la France est un cancéreux métastasé au dernier degré qui ne tient que par la confiance des bisounours qui sont comme les éléphants , des animaux trompés avec défense d'y voir.

      Supprimer
    4. Bonjour Janus2a...et les dirigeants dans leur tour d'ivoire?
      Je me demande ce que l'on peut faire avec 6 kg de nitrate de potassium,comme ce qu'on a volé à la fac de Nantes.
      De l'engrais pour le potager de leur vieille maman,pour enlever une souche,pour conserver de la viande?
      C'est en vente libre en plus;ce sont sûrement de pauvres gens qui ont fait ça.Comment ça les APL?Je vois pas le rapport.
      CDT
      H17

      Supprimer
    5. h17 bonsoir il y a parait il beaucoup de mauvaises herbes en Bretagne et le nitrate est un bon désherbant,chez nous c'etait mélangé au fuel et d'autre bricole ,mais ça c'était avant,il n'y a plus de mauvaises herbes

      Supprimer
    6. Je viens de voir cet article dans le revue de presse de Pierre Jovanovic intitulé :Velleron des voleurs armés pillent leurs cultures(rassurez vous :ils volent des courgettes pas le petit Larousse illustré).Vous imaginez: vol de courgettes à main armée?
      Des fois on trouve une moitié de vache(pas toujours morte d'ailleurs )dans un pré.C'est dégueulasse mais ça représente de l'argent.Mais là on touche un sommet.
      Cdt
      H17

      Supprimer
  23. Salut à tous les lecteurs et merci à Pierre pour ce nouvel article comme toujours pertinent.
    Je suis navré par ce que je lis comme réactions. Je suis un lecteur assidu du blog presque depuis le début , je post occasionnellement, et j'apprécie de lire les articles et les commentaires. Pierre fait régulièrement mouche avec des articles suscitant plusieurs dizaines voir centaines de commentaires.

    Le problème vient de l'attitude générale de résignation.

    Qu'il n'y a plus rien à faire ? Qu'il faut partir, se soumettre, se suicider ?

    Si vous êtes là pour en parler c'est que vos ascendants ont du faire autre chose que de se soumettre et se planquer dans des trous. Vos pères, grands pères et arrières grands pères ont été engagés dans chaque conflits des siècles précédents, certains ont versé leur sang, certains sont morts, et il est inadmissible que vous n'honoriez pas cet héritage au moins par une attitude de défis, à défaut d'action.

    Pour ma part depuis 2012 j'ai fait le choix de m'engager totalement.

    Préparations au combat pour civils, forces de l'ordre et militaires (il faut chercher et il y a de quoi faire en France et à l'étranger)

    Rencontre et formation avec un conducteur d'engins, ancien des forces spéciales en Yougo.

    Constitution d'un groupe (de 6 à 20 GV selon les périodes) pour nous entrainer et mettre en pratique dans un cadre loisir, et qui a évolué au grès des années.

    Reconstitution sérieuse du groupe face à la dégradation actuelle avec les plus motivés.

    Nouveaux contacts et formations avec un ancien RPIMA et un ancien officier du Génie
    Plusieurs d'entre nous ont eu des enfants (7 au total depuis 2014, 2 pour moi),

    Entrainements divers et variés sur différents terrains,

    Préparation physique et aguerrissement dès que possible selon les EdT de chacun

    Déménagement de Marseille avec ma famille pour une ville de 20000 habitants,

    Cartographie de l'ensemble des ressources de la région PACA et identification des communes les plus "safe and ressourcefull" en prévision d'un effondrement lent ou rapide où nous pourrions dégager si nécessaire (accessibilité, eau, agriculture, production électrique, stock carburant, médicaments ...),

    Des groupes se constituent plus ou moins spontanément, des gens ont le courage de chercher et de trouver leur semblables, toutes les classes d'âges sont concernées (dernier rassemblement de 19 à 75 ans, avec un majorité de 35-50 ans), hommes, femmes, policiers, militaires, pharmaciens, profs, étudiants, ingénieurs, mécanos, ajusteurs, conducteurs.

    Ils ont votre profil, middle class ou prolo, communiste, gauchiste, droite modérée, FN, paiens, catho, athées, tous ont en commun d'aimer leur pays et de vouloir le défendre, et d'y survivre

    C'est normal d'avoir peur, pour ma part je ne suis pas serein non plus, mais le courage c'est d'y faire face. Trouvez des potes, faites du renseignement sur votre zone, inscrivez vous où il faut pour détenir des armes si vous pensez que c'est la solution, provisions, productions alimentaires et énergétiques, filtrations d'eau, sortez de ce système qui vous oppresse si c'est votre truc, profitez en si c'est votre truc.

    C'est du conditionnement mental, faites en sorte que ce soit possible pour que ce soit possible.

    Etudier l'histoire de votre région et notamment des maquis lors des guerres de religions et de la deuxième guerre mondiale pour choisir vos points d'évacuation. Découvrez ou approfondissez la connaissance de votre territoire pour y évoluer comme un poisson dans l'eau. Scénarisez une évacuation, la protection de votre quartier.

    Agissez pour ne pas subir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci anonyme du 31 a 7.42 et bravo vos préparatifs sont impressionnants,beaucoup n'en sont pas là,une pensée nous relie tous , le refus du renoncement, sinon ce blog n'aurait personne pour le lire et y participer.Chacun a ses propres raisons d'essayez de partager ce qu'il sait pour les autres ici et ne peut faire qu'en fonction de ses moyens :matériels ,de disponibilité et toutes les contingences dont il est difficile de sortir.Le combat n'est pour le survivaliste qu'un des aléas à venir et là personne ne peut savoir qu'elle sera sa tenue au feu",les bastos c'est plus facile a donner qu'a recevoir" disais Gabin a André Pousse ,il oubliais que c'est , pour certains , tout aussi difficile à donner"même un lion ne mange pas des bananes" (proverbe....)et que pour un combattant il en faut six derrière qui par leur action lui permettent de faire le job (logistique)

      Supprimer
    2. oui, félicitations! Il est bien dommage qu'on ne puisse te contacter pour en discuter plus avant.

      Supprimer
    3. Il manque un leader

      Supprimer
    4. Mon bon St François, Mon bon St Janus, si vous sous faites arnaquer dès le début par un joueur de pipeau sur internet...je ne donne pas cher de votre peau dans la vie réelle...

      Supprimer
    5. Cher hcgaia, comme je te l'ai déjà dit, il existe tout un monde en dehors du noir et du blanc. Jusqu'à présent, ton sens de la nuance ne s'est guère exprimé. Par contre, pour les jugements a priori, c'est un tir de saturation.

      Supprimer
    6. Hcgaia,j'accorde la même attention a tous ,a vous comme aux autres , ne devrais-je pas? le tri je me le fait aussi tranquillement sans tapage ,pourquoi devrais-je , à priori mettre la parole en doute de qui que ce soit joueur de pipeau ou de grosse caisse c'est pareil ?.Alors des arnaques ? j'ai eu mon lot comme tout le monde,mais je sais une chose , les arnaqueurs finissent toujours par trouver leur maître , je vous rassure sur ma petite santé dont vous avez la gentillesse de vous préocuper , je suis , sans prétention aucune ,assez costaud pour supporter n'importe quelle arnaque,c'est l'avantage de l'àge dans la vie réelle.Cordialement

      Supprimer
    7. Salut à tous
      La solution ne vient pas d'un leader mais d'une volonté individuelle de faire avancer les choses.
      Les leaders émergeront, n'ont parce qu'ils le veulent (les pires) mais parce qu'ils le doivent et que les autres le leur demanderont.
      "Le trait visible de l'homme juste est de ne point du tout vouloir gouverner les autres et de seulement se gouverner lui-même. Cela décide tout, Autant dire que les pires gouverneront" (Alain)

      vu dans
      https://www.youtube.com/watch?v=0rL1ux0Yesw à partir de 35:39

      Cordialement.

      Supprimer
    8. Hcgaia,c'est vrai qu'un système qui contient tout et son contraire peut sembler suspect.L'enthousiasme de l'adolescence qui s'emmêle dans les méandres de l'histoire.
      Les intérêts contradictoires sont mis de côté.Au mieux cela ressemble à ce qui à conduit au massacre des jeunes chrétiens lors du guet-apens de la Porte Maillot au pire à l'organisation de ce même événement.
      Prudence est mère de la sûreté ,avec une infusion de tilleul
      et au dodo.Sinon il y avait de mon temps des boites de figurines avec lesquelles on pouvait organiser des batailles d'indiens contre allemands etc Il suffit d'aller dans certaines cités pour comprendre la difficulté d'organiser des équipes mixtes fiables et nous ne sommes pas en temps de chaos complet.Le principe de précaution est primordial.
      En temps de crise,on dort très mal;cela devient une habitude.J'ai toujours eu beaucoup de mal à confier ma vie aux autres.Même quand je ne monte pas la garde je ne dors que d'un oeil.
      cdt
      h17

      Supprimer
  24. Juste une petite question ,si Haarp fonctionnait c'était très simple de stopper l'ouragan Harvey n'est il pas ? ou alors c'est voulu et Haarp qui a fait Harvey pour ennuyer les Texans avec leur accent pourri,au moins la cata ne viendra pas de là.

    RépondreSupprimer
  25. Tu es taquin Janus, n'es-tu pas?

    RépondreSupprimer
  26. clap clap clap, Janus
    Tu as réussi à formuler une idée en envisageant son contraire..Très bien !!

    Pour Harvey, je n ai pas suivi, si ce n est que j ai lu un article sur la mort d une famille dans leur voiture submergée par 1m20 d eau...

    Pour Katrina, je sais que la zone qui avait été inondée,( rupture des digues en 3 endroits ) était le quartier noir traditionnel de New Orleans, situé en bord de mer et occupant des terrains d une valeur inestimable pour un promoteur immobilier.
    La garde nationale est arrivée pour organiser l expulsion des noirs en dehors de la ville pour des raisons de sécurité et de salubrité;
    A leur retour, ils ont été sommés de reconstruire aux normes leurs maisons dévastées. Comme ils n en avaient pas les moyens, ils ont été expulsés et interdits de cité.
    Aujourd hui, c est principalement la mafia qui possède ces terrains ou elle a construit une pléiade de résidences et hotels de luxes, ainsi que les casinos.

    Pour le tremblement de terre d Haiti, j étais à coté.
    L ambassade américaine venait d etre reconstruite aux normes anti sismiques.
    L ambassadeur US s y trouvait aisi que le général commandant le Southcom, dont le groupe aéronaval n était pas dans l Atlantique ou Pacifique Sud comme il sied, mais dans la mer des Caraibes à coté.
    En moins de 24H, ils ont débarqué 10,000 marines qui ont occupé le port et l aéroport de Port au Prince.
    Les secouristes, medecins etc ont été envoyés par la France,la Repdom, le Vénézuela et Cuba.
    Au niveau international, il a été décidé d allouer, en sus des telethons et dons divers, 10 milliards de dollars !!! pour la reconstruction. Gérant: La fondation Clinton.
    A ce jour, les haitiens sont en pétard car ils se sont aperçu que seules 5 maisons avec toit en tole ondulée ont été construites et qu ils continuent de vivre sous des baches sans meme l eau potable.Ils continuent d émigrer en masse vers la Repdom, ce qui, avec la faillite de Banco Popular, n arrange pas vraiment mes affaires là bas...lol


    RépondreSupprimer
  27. Ce qui est sûre c'est qu'on parle la, d'une catastrophe naturel apparemment non gérer par le gouvernement américains puisqu'ils reste impuissant...avec en prime une usine chimique française qui viens de subir 2 explosions de grande ampleur comme si cela ne suffisait pas.
    Des citoyens démunie de tout pour pas changer...Un bilan élever a plusieurs millions de dollars.

    Alors Bon,
    je suis quand même surpris de voir que ces soit-disant "Number One" du survivalisme ce sont ruer en pagaille dans les magasins pour faire leurs stock de courses 2jrs avant le passage annoncé du cyclone Harvey force 4 (vent de 200 km et risque d’inondation) sans même acheter pour la plupart ne serait-ce que des gilets de sauvetage.
    C'est comme vendre des gants a un manchot !... excusez moi du peut..

    Enfin bref !.. j'imagine même pas en situation de CHAOS total.

    Et on voudrais me faire croire qu'ils serais prêt a faire face a une guerre de grande ampleur avec leurs Guiguis (Fusils) alors qu'un événement naturel met leurs pays Quasi a plat ?..

    le pire c'est qu'on apprend qu'un homme, condamné à la peine capitale, et qui devait recevoir une injection létale jeudi prochain, a obtenu du juge un report de son exécution. Ceci en raison de la tempête Harvey. la cerise sur le gâteau..

    Allez, je vais reprendre 2 fois des pâtes.. j'en ai assez vu...

    Cdt: TEZ@K

    RépondreSupprimer
  28. Slt à tous,
    Je voulais revenir sur les forces en présences de part et d'autre dans un scénario de guerre civile.
    Premièrement: le nombre. Les CPF sont certes quelques millions (en comptant femmes, enfants et vieillards) mais dans un océan de 60 millions de français. De plus ils sont concentrés dans des zones urbaines, justement là où il sera le plus difficile de vivre vue la densité de pop. et la rupture d'approvisionnement. Ils seront donc obligés de fuir ces zones et comme ils ne sont pas réputés pour leur solidarité communautaire(contrairement à d'autres) ça ne sera pas une armée conquérante qui déferlera sur la campagne mais des petits groupes faciles à contrer. 1-0 pour la France.

    Deuxièmement. L'aptitude à combattre.
    Il y a en France des forces de police, de gendarmerie et des militaires composés à l'écrasante majorité de français bien blancs et, dès lors que l'Etat partira en cacahute ce sera autant de personnes sachant se servir d'arme, en possédant, connaissant la discipline et
    capable de former des petites communautés ayant le minimum de connaissance pour se défendre et s'agrandir. De l'autre coté c'est bien différent... Disons que la légende qui voudrait que les caves des cités soient truffées d'AK47 soit vraie (j'en doute très fort...) ils sont très peu à savoir s'en servir, ils n'ont pour la plupart jamais tenu d'arme entre leurs mains, je ne parle même pas du tir, ils n'ont nulle part où s'exercer (stand de tir=casier vierge et kalach en forêt de Montmorancy c'est pas le top). C'est bien d'avoir des armes mais encore faut il savoir s'en servir et avoir un stock de munitions: ca pousse pas dans les arbres. 2-0 pour la France.

    Troisièmement. Le moral.
    C'est là que le bas blesse. La France est un pays peuplé de nevrosés à qui on aurait coupé les burnes. Le moral étant fortement lié à la morale et donc à la religion (savoir que nous attend un monde meilleur ca aide à relativiser dans les moments difficiles). La France n'est plus ce qu'elle était, la fille ainée de l'Eglise s'étant malheureusement transformée en catin dégénérée et les églises étant désespérement vide; le moral et la morale sont à chercher ailleurs. Justement de l'autre coté, c'est pas ce qui manque. Ils ont tout les défaut du monde mais ils n'ont pas abondonné ce qu'ils sont et garde malgré tout la foi pour la majorité d'entre eux. 2-1 pour la France.

    Conclusion:
    Les CPF sont partis pour recevoir une raclée malgré leur moral qui est plus élevé que la plupart des gaulois. Mais le nombre aura raison d'eux et vue la frustration accumulée depuis des décennies, ça risque d'être sale...très sale.
    Et comme je suis un de ces CPF, en tant que survivaliste, je n'ai aucune chance de survivre en France. Ainsi dès lors que que je sentirais le vent tourner, je ferais en sorte avec ma famille, de quitter ce pays que j'ai aimé pour aller de l'autre coté de la Méditerranée, en des lieux moins hostiles.

    Paix à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque tu sentiras le vent tourner il sera trop tard camarade !!
      C'est valable pour tout le monde. Un déménagement en temps de paix est déjà une galère, alors en temps de crise ... Notez que je parle de crise et non de guerre !

      Cela fait 10 ans que je reconstruit une ruine quelques part dans la Bourgogne profonde avec pour seule ressource le rsa et un système économique qui fonctionne. L'avantage de cette ruine est qu'elle est dans la zone de couverture 4g et son isolement qui permet de voir venir !!

      À ceux qui pensent pouvoir vivre de leur potager ... faudra attendre quelques années.
      Le camping hivernal sous la neige les premières années , la pluie comme seule source d'eau, un panneau solaire pour charger piles et smartphone et aucune sentinelle à mettre en poste pour guetter les apaches.
      Imaginez en temps de guerre, fini le rsa la sécu brico dépôt superU casino Auchan etc ...

      Soyez logique avec vous même: si vous êtes convaincu de l'arrivée prochaine du chaos ou d'un licenciement alors c'est maintenant qu'il faut déménager.
      Lorsque le vent aura tourner il sera trop tard, dans le meilleur des cas vous perdrez tout, dans le pire vous serez un esclave soit des barbus soit de profiteurs de misère bien blancs et bien chrétiens.

      Évacuer dans la verte est un mythe impossible en France, Limousin à bien décrit ce qui vous attend. Et cela ne concerne pas que le limousin ou la creuse.
      Oui mais...!! J'ai mon boulot ma situation, les enfants etc....

      Alors imaginez quand le vent tournera !!!

      La France n'a jamais pu dépasser 25 millions d'habitants sans provoquer famine et guerre, avant disons 1850 début de la révolution industrielle.
      La stupidité de l'économie à flux tendus va provoquer un génocide. Trois heures de stock dans les grandes surfaces en cas de panique si le préfet ne donne pas l'ordre de les bloquer par la force .

      Oui mais ...!! Je suis au chômage depuis x années et que le Rsa!

      Bein moi aussi depuis 20 ans !!

      L'important n'est pas l'argent que vous gagnez mais celui que vous n'êtes pas CONTRAINT de dépenser sous peine de voir un huissier débarquer et de plonger dans les emmerdes sans fond !!

      Vous imaginez la quantité de matériel de camping que vous pouvez acheter avec le montant de votre loyer ???
      Alors multipliez par 12 puis par ...

      Vivre en ville avec un smic et 1200€ de dépenses contraintes ou camper à la campagne sur votre terrain avec 50€ de dépenses contraintes ????
      Bien sûr j'ai d'autres dépenses mais elles ne sont pas contraintes, si je peux pas ce mois je verrais le mois prochain !!!

      Supprimer
    2. Anonyme1 septembre 2017 à 23:30 quand je vois un texte comme cela ma haine s'estompe un peu et je me dis qu'il est bien dommage que les cpf n'ai pas voulu ou pus s'intégrer en réformant leur religion en prenant exemple sur ceux que nous avons accomplis avec le catholicisme nos salope de politicard on bien travaillés. CD

      Supprimer
    3. Les cpf ne constituent un groupe homogène que quant il s'agit de se venger des représentants des anciennes puissance coloniales qui sont coupables de par leur naissance et par leur couleur de naissance.
      Dans cette classification débile tu as le bounty,noir dehors mais blanc dedans qui le rend chassable.
      Tu as l'asiatique qui est riche,et donc chassable.
      Tu as les juifs...
      Les hindous...
      Bref,le cpf n'aime en général que les comme lui.
      On peut constater mon propos dans la férocité des guerres de territoires.
      A contrario tu as des individus,blancs,qui vont t'expliquer que la violence à l'égard des blancs est parfaitement légitime à cause de la colonisation,des exactions commises lors de opex etc etc.Pour constater la noirceur débile de ces individus,il suffit de lire les commentaires qui accompagnent des publications relatives aux massacres de chrétiens par les musulmans,que ce soit celui des Arméniens en 1917 ou plus récemment celui des chrétiens d'orient.Peut on lire du remord,de la compassion,du regret?Non de la haine.Et je suis à chaque fois consterné par ce que je lis.
      L'armée Française comme la police est représentative de la composition de la population française;il y des représentants de toutes origines.Ton affirmation concernant une police blanche est ,à mon avis,de la propagande cpf.
      Les cpf vont prendre une raclée parce que c'est la prophétie de la MALHAMA,et que d'ailleurs tout va sauter.
      Mon moral est celui de quelqu'un qui fait le tour d'un bateau et qui constate qu'il y a des trous partout et que des débiles continuent à en faire.
      Le comportement de chacun,va aggraver la prochaine catastrophe qui est certaine puisque même si on est athée ,on ne peut pas ignorer que la logique apocalyptique des trois religions du livre auxquelles s'ajoute celle du marxisme et du nihilisme vont influencer les comportements.
      En dernier lieu,je suis français,parce que mes ancêtres sont devenus français,non par le sang reçu,mais par le sang versé.J'ai beaucoup de mal avec les totos qui ont tout reçu d'un pays et qui se sentent citoyens d'un pays imaginaire où ils pu aller en vacances éventuellement et qui passent leur vie à pourrir celle des autres(et tout particulièrement celle de ceux qui travaillent).
      CDT
      H17

      Supprimer
    4. Je ne te rejoins pas la dessus anonyme du 1er septembre, tu as certainement raison si ( ou quand) la guerre civile arrive, ca ne sera pas propre du tout, mais dans tout les sens du termes, mais je ne suis pas sur que tu devras partir! En effet en lisant tes lignes on sent que tu es attaché à notre patrie, et je pense que tu y es parfaitement inséré. Et beaucoup de gaulois comme tu dis, comme moi, savent très bien qu'un patriote ne se définit pas à sa couleur ou à son origine, quelques uns de mes collègues de taf sont des anciens légionnaires, par leurs origines, couleur de peau, et même religion, donc selon tes dires cpf, et pourtant ils sont plus patriotes que certains gaulois comme tu dis, et seraient prêt à mourir pour la France. Je rajouterai simplement qu un homme qui se bat pour defendre ce qu il considere comme sa terreen vaut deux....

      Supprimer
    5. Mourir pour la France ??

      """Aucun con n'as jamais gagné une guerre en mourant pour son pays, on gagne une guerre en faisant en sorte que les cons d'en face meurent pour leur pays.
      Georges Patton """

      Je suis bien d'accord avec ce général. Vu qu'en France pour gagner ses étoiles il faut être une carpette de ministère et que les généraux français nommés en temps de paix sont les pires.

      Staline avait une qualité: il faisait fusiller les généraux incompétents. En France on les envoyait à Limoges où ils continuaient de nuire d'autres façons.

      La France n'a jamais méritée qu'on meure pour elle.

      """On croit mourir pour la patrie alors qu'en fait on meure pour les intérêts de la grande industrie."""
      Un écrivain célèbre tué en 1914 ou 15 dont j'ai oublié le nom, qu'il me pardonne !!

      Vivre pour la France ? Oui !!!
      Mourir ? Certainement pas !!!

      Supprimer
    6. Salut à tous,

      Je n'aurais d'autre choix que de partir. Je suis très attaché à la France, à son Histoire, à sa géographie et tout ce qui fait que la France est la France mais dès lors que tout ça commencera, il n'y aura plus le temps de faire le distingo entre le bon et le mauvais. Il faudra choisir son camp ou plutôt le camp nous choisira. En ville ça sera l'enfer sur Terre et à la campagne avec ma grosse d'Arabe et les meilleures intentions du monde, on me verra arriver de loin. Donc aucune échappatoire possible. C'est malheureux à dire. Je comprends la frustration des Français de souche, je la ressens moi aussi quand je vois mes "semblables"(pas tous) se comporter comme ils le font et tout cela est bien sûr entretenus par nos chers politicards( immigration massive, laisser-faire, antiracisme , culpabilisation de l'homme blanc, métissage forcé etc...) tout est prêt pour qu'on se foute sur la gueule. Je suis français, j'aime la France, mais il ne faut pas se leurrer si le monde tournait rond et sans la politique migratoire des 40 dernières années, je serai dans mon pays d'origine et les vaches seraient bien gardées en France et ailleurs. Mais, en attendant, je suis là et la situation est ce qu'elle est. Il faudra juste sentir le vent tourner au bon moment ou...

      Hannibal

      Supprimer
    7. et c est la notre différence! beaucoup disent vive la France, mais si un jour il faut en venir à combattre pour défendre la terre qui t as vu naître, celle sur laquelle tu vis avec ta famille, ou ton groupe....alors oui maintenant ca n'a pas de sens de mourir pour protéger des huiles bien planqué, mais si un jour je dois combattre pour ma terre de mes ancêtres je le ferai sans hésitation, même si ca fait pas survie a tout prix, d autres on pris le maquis avant moi et certain y ont laissé leur peau mais on ne se bat pas sans avoir le risque d y rester!

      Supprimer
    8. Cher hannibal, je me berce peut être d illusion mais j espere sincèrement que la plupart des gens feront la différence entre ceux qui aiment profondément notre pays et les autres, et ce quelque soit leurs origines...

      Supprimer
    9. + Hannibal:

      Ton commentaire montre bien la ton intégration,ton intelligence et tes valeurs..(d'ailleurs tu aurais surement fait un bon légionnaire.) On ressent ton désarroi face a tout ces gens qui ne conçoivent pas que s'ils sont encore dans ce beau pays qui est la FRANCE c'est une grande partie due a nos aïeux "étranger" comme ils disent qui on versé le sang pour eux...

      tu ne changera jamais le court de l'histoire qui perdure depuis des décennies..ni le racisme.. ni le regard de ces gens la..
      Mais qu'importe !..Garde tes convictions mon ami..

      Et si je peut te rassurer,dans toutes les guerre ou conflits quand le ton monte, il n'est plus question de couleur de peau ou autres...j'ai vu des peuples ce massacré entre-eux.
      c'est l'instinct de survie qui prime.
      En France, ce sera pareil tu vois..Beaucoup s'en donnerons a coeur joie "Quartier libre !.."(en terme militaire)
      Ils ne feront pas que protéger leurs stocks, ils irons a la recherche d'autres ressources pour assouvir leurs propres désirs et malheureusement les plus faibles subirons.

      Dans ces situations,ne fait confiance en personne car derrière un sourire ce cache une lame a rasoir !...

      Tez@k

      Supprimer
    10. C est très bien de vouloir mourir pour la France.
      Il y en a déjà beaucoup qui sont morts.
      Dans la dignité et surtout la discrétion !
      Par respect pour leur mémoire, ajoutes un peu de cette discrétion dans tes déclarations d intention.
      Tu as tout le temps pour passer à l acte le moment venu...

      Supprimer
    11. je te le concède hcgaia, mais entendre du vive la France, alors que l on est pas prêt à se battre au risque d y casser sa pipe pour défendre sa terre, ca a tendance a m exaspéré un peu, désolé d être entier😊

      Supprimer
  29. Voici le genre d'article que j'adore. Bien plus intéressant (pour ma part) que les articles du genre "quelle munition choisir pour tirer un moineau (ou un martien !) à 2km par temps venteux en hiver".
    Merci à l'auteur !

    RépondreSupprimer
  30. Oh les gras se blog existe depuis 2013 et la guerre civile devait avoir lieux vous n'avez donc pas compris le genre d'adversaire que vous avez en face ils passeront a l'attaque le jours ou nous serons en minorité ne vous laissez pas attendrir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que Boumèdienne avait dit à la tribune de l'Onu,"nous vous vaincrons par le ventre de nos femmes ..."ils n'ont aucun interet comme je l'ai déjà dit a enclencher un processus Guerrier,d'ailleurs le nouveau porte parole de l'Elysée Bruno Roger ne disais t'il pas àu nouvel Obs le 16/12 en 2014" "Il y aura un jour avant la fin de ce siècle un président de la république dont le prénom sera Mohamed,hamed ou Norredine .C'est une perspective formidable..."Moins que la nationalité ou l'ethnie (c'est pas interdit ça encore) c'est l'idéologie ,le paradigme musulman qui est mortel qu'il soient noirs ou jaune ou blanc c'est l'appartenance a l'islam qui doit être combattue férocement comme contraire à la démocratie et aux droits de l'homme.

      Supprimer
    2. Tu as raison Janus2a,c'est le mythe d' Atrée et de Thyeste;
      La tragédie grecque attire notre attention sur ce mode de conquête du pouvoir.Comment Thyeste peut-il maintenir un lien avec sa descendance sinon par l'idéologie ?
      Je pense que c'est une des raisons pour lesquelles les enseignants ont tant de mal avec les élèves.Ils ne peuvent plus jouer leur rôle de hussard noirs de la République.
      Les élèves sont l'enjeu de la bataille.Il ne s'agit pas d'une simple religion puisqu'elle intègre également des principes de droit et de gouvernement.Le problème est pour moi, que la mise en pratique de ces principes est catastrophique.Nous avons d'ailleurs un arrêt de la cour européenne des droits de l'homme de juillet 2001 qui affirme l'incompatibilité de la charia avec le respect des droits de l'homme (préambule de notre constitution pas encore interdite non plus).
      Attrée a fait manger ses enfants à Thyeste. Au lieu de les tuer il aurait mieux fait de les retourner contre leur géniteur (ce que l'éducation nationale devrait être en mesure de faire).
      Il ne s'agit pas tant de combattre cette idéologie que de montrer notre attachement à nos propres valeurs.Et pour ceux qui font de l'humour sur la notion de mourir pour ci où pour ça:je leur recommande "le discours sur la servitude volontaire"d'un très jeune auteur.A un autre je rappellerai que "partir,c'est mourir un peu" proverbe Bantou ou Crétois.
      Sinon,j'ai toujours la recette du chapon à basse température,de la dinde farcie au marrons,etc...
      Alors soleil vert ou festin de pierre?
      cdt
      H17

      Supprimer
    3. Janus
      Tu dis vrai, l'Islam n'a pas sa
      place en France, comme d'ailleurs aucune religion (sauf peut-être une mais chut..). Le catholicisme est combattu depuis des siècles par la République maçonnique (génocide vendéen, régicide etc...), il n'en reste plus qu'un vague sentiment d'appartenance à je ne sais quoi, qui ne tient desormais plus que du folkore. Il suffit pour cela de voir les églises transformées en KFC faute de fidèles... Pour ce qui est de la démocratie, il suffit de s'en référé à l'étymologie (dêmos=peuple, kratos=pouvoir) pour comprendre que celle-ci n'existe pas. Les Droits de l'Homme, rien de plus qu'une subversion maçonnique: il suffit de voir la fameuse déclaration pour y voir toute la symbolique maçonnique. Je pense qu'on se trompe de combat ou plutôt que le combat s'est déroulé depuis belle lurette et qu'il a été perdu par la France, la vraie.
      Il est trop tard de toute façon.
      Amitié

      Supprimer
    4. En 1500 ans la France a eu des hauts et des bas , mais elle a survécue.

      Ce sont toujours les nantis qui l'ont foutue dans la merde et c'est la résistance et le sacrifice des gueux qui l'ont toujours sauvée.

      Rien ne change au fil des siècles !!

      Nous allons sombrés dans un merdier innommable et nous en sortirons grâce à l'individualisme tant critiqué du gaulois !!

      Je ne me rappelle pas les références d'un article d'Historia écrit par je ne sais plus quel académicien qui expliquait pourquoi Verdun n'était pas tombé sous l'avalanche d'obus allemand en 1916 .
      Il mettait cela sur l'individualisme forcené du Gaulois opposé à l'esprit de clan du Germain. Il expliquait que le Germain ne pouvait combattre qu'en groupe sous la direction d'un chef et d'un plan, tandis que le Gaulois individualiste et indiscipliné ne devenait un combattant que lorsque il était délivré du carcan de la hiérarchie incompétente.

      Le déluge d'obus sur le bois des Caures le 1er jour de l'offensive aurait dû ouvrir un boulevard pour les allemands et leur permettre de defoncer les lignes françaises quasi inexistantes et de se ruer sur Verdun.
      Sur les 1200 hommes du régiment commandé par le colonel Driant seul une centaine et tous blessés ont pu se replier après une journée de résistance acharnée contre toutes prévisions .

      Ces hommes ont pu résister car le déluge d'obus ayant détruit toutes communication avec l'arrière leur à permis de combattre selon leur individualisme sans se soucier des dogmes imprimés dans le cerveau d'officiers débiles.
      Ils se sont battus pour sauver leur peau, pour venger leur copain, pour vendre leur peau le plus cher possible. Pour bouffer du boches.
      Et leur résistance inattendue à casser l'effet de surprise.

      En 1790 déjà, Les Chouans et les Vendéens ont menés une guérilla qui a coûté cher aux révolutionnaires parisiens.
      Un combat de petit groupes avec des chefs issus du rang.

      La leçon à été si bien comprise que les gouvernements successifs ont toujours refusés "" un second amendement "" à la constitution, et toujours interdit ou surréglementer la possession d'armes par le peuple.

      C'est bien parcequ'ils ont peur du peuple gaulois que les armes sont hyper réglementées.

      Ils veulent gagner avec le ventre de leur femmes ???
      Quand le chaos sera là, ils s'apercevront que la bouffe ne pousse pas toute seule et que le culs terreux gaulois est une carne bien plus coriace que les socialos bobos citadins et qu'il ne se laissera pas voler sa terre sans sortir les griffes.

      Bobos qui feraient bien de se remémorer la période de l'épuration de 1944.

      La France survivra si nous sommes prêts à résister à un contre mille.
      Mille cartouches, mille tirs, mille morts ou blessés .

      Je disait plus haut : mourir pour la France ? Certainement pas !!
      Mais j'ai oublié de préciser: se battre pour sa liberté, sa terre, son clocher, le cimetière des ancêtres, et mourir pour ça OUI !!!

      21000dijon.

      Supprimer
    5. bonsoir h 17 alors si on fait appel de nos racines Grecques je m'incline et martyr c'est pourir un peu(c'est peut être de feu Pierre Dac )ou pour rire un peu ,on en a vraiment besoin.Bien amicalement

      Supprimer
    6. Bonjour Janus2A,c'est un peu court pour crier Haro!Moi aussi j'en ai des comme ça.
      Il n'empêche,que si le bateau coule.Nous monterons dans nos chaloupes et quid du règlement intérieur?
      L'islamisme a l'avantage de tout régler.Que préconises tu en cas de vol,de viol,d'adultère qui fout la merde dans ton groupe?Chez nous rien n'est réglé.(enfin chez moi en tous cas).En cas de chaos l'incarcération n'est pas une option.
      La plus grande partie de ceux qui facilitent la progression de l'islamisme n'ont pas percuté qu'au vu de leurs modes de vie ils seraient lapidés plusieurs fois dans la même journée.
      Quelle justice en cas de chaos?Quelles peines?
      cdt
      H17

      Supprimer
    7. bonjour h17 vous ouvrez là un vaste débat pour survivaliste, sur la nature des règles internes d'un groupe de survivants,peut être une suggestion d'article pour Pierre dont l'avis à ce sujet serait très intéressant Je ne m'en tirerais pas par une pirouette ,votre question mérite mieux et surtout un temps de réflexion.Dans un premier temps pour faire court je ne discuterais pas du bien fondé de l'islam par rapport à notre civilisation ,d'autres l'ont fait bien mieux ,une chose est certaine jamais , je dis bien jamais, je n'accepterais que l'on m'impose un mode de pensée et de vie sous peine de mort et c'est le cas de l'islam qui croit détenir la vérité rien que la vérité et toute la vérité et veut l'imposer pas la force sur toute la surface de la terre "il n'y a de dieux que dieu" (et c'est pas un proverbe Bantou) je passerais sur le Dar al islam,le dar al arb et le dar al sul ,chacun se renseignera si ça l'intéresse.Pour moi l'islam doit être éradiqué de la surface de la terre car professant une idéologie contraire à la liberté de l'homme,je n'y reviendrais plus ,ce n'est pas l'objet de ce blog.Bien cordialement

      Supprimer
    8. "Mourir pour des idées
      L'idée est excellente
      ...
      Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
      ...
      Car, à forcer l'allure
      Il arrive qu'on meure
      Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
      ...

      Georges Brassens

      Supprimer
    9. Anonyme du 3 septembre,j'espère que le titre de gras dont tu nous affubles est dû à une inversion accidentelle.
      Je ne suis pas d'accord avec toi pour quelques raisons:
      Il me semble que nous avons eu quelques morts sur notre territoire.
      Il me semble que nous avons également des zones improprement nommées "de non droit",puisqu'on devrait dire "échappant au droit français".
      Il y a Calais,la porte de la chapelle la pression migratoire.
      Il me semble qu'il y a régulièrement des émeutes,dans certains quartiers.On attend d'ailleurs la rentrée sociale avec curiosité.
      Je passe sur des comportements de types agressions,harcèlement de femmes.Je passe sur les députés mordants les chauffeurs de taxis et ceux frappants leurs détracteurs.C'est pas franchement de la sérénité.
      Certes,je mélange tout mais mis bouts à bouts cela fait beaucoup.
      Alors si ce n'est pas la guerre,cela n'est plus la paix.
      J'habite en zone rurale et je vais parfois dans la grande ville faire quelques courses.Je précise que je m'énerve jamais,même quand j'explique.On peut klaxonner,corner et même trompeter si on veut:je m'en fous.
      Ma voiture est un tas de boulon,on peut l'accrocher,je m'en fous,on peut même passer devant moi dans une file d'attente,je m'en fous.Mais chaque fois je vois que les gens sont plus agressifs.Les citadins ne s'en rendent pas compte mais ils sont hyper agressifs pour des motifs futiles.
      On a l'impression de gens à bout de nerfs,malades et paradoxalement ils supportent des incivilités que je suis incapable de supporter ; je ne suis pas le seul.La dernière fois qu'un cpf a molesté une personne âgée dans la petite surface où je fais mes courses,il a été content de voir arriver les gendarmes qui l'ont sorti de la.Il avait réussi à créer un mouvement spontané du genre cours gratuits de politesse.
      Il y a une cassure dans notre pays avec des zones plus ou moins dangereuses.Je pense même que le communautarisme est en progression et à mon avis il existe même un risque de partition.
      cdt
      H17

      Supprimer
  31. Je crois que c'est les problèmes de banques en faillites qui vont servir de détonateur au chaos.

    Ventre affamé n'as pas d'oreille!!!

    Et le détonateur peut péter n'importe où dans le monde. Sans compter les néoconservateurs de Washington qui font tout pour déclencher une guerre mondiale pour cacher la faillite de leur systeme mafieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir ,oui c'est aussi possible ,nous n'avons que l'embarras du choix et les néoconservateurs de Washington n'en sont pas un des moindres risque.Bien malin celui qui sait ce qui fera le départ du grand bazar,raison de plus pour observer avec toute l'acuité voulue les possibles en devenir sans pour autant devenir parano,l'europe est devenue le glacis des Us et des Russes ,il suffit de voir comment ces salauds de Russes ont plantés leurs frontières au ras des bases Us.

      Supprimer
  32. h17 la partition existe deja, il suffit de se balader dans Trappes, charmante ville yvelinesque que je connais trops bien pour s'en faire une raison. ceci n'est qu'un exemple, je pourrai en citer des dizaines en sachant de quoi je parle.
    cependant ces "cités " à racaille dépendent de deux choses, les allocations et subventions d'une part, les traffics et butins en tous genre d'autre part. et crois bien que tout le monde en croque, meme les plus "zintégrés" en apparence.
    si il y a rupture dans l'approvisionnement de ces deux pipeline à pognon, la réaction ne se fera guere attendre : razzias et agressions apres une ou deux manif destinées à nous attendrir , mais comme cela aura lieu dans une france en cessation de paiement; ils passeront direct aux coups de main en ville puis campagne.
    des AK 47 et dérivées, il y en a, moins qu'on le dit, plus qu'on ne le croit, difficile par contre de se faire une idée de leur stock de muni, mais rien qu'un chargeur, ça peut etre genant pour respirer si on est le premier destinataire.
    contrairement à d'autres, je pense que le coté defense est prioritairement le plus important, le zivah est lache , meme affamé ou cupide. des que les calibre 12 surgissent , il est nettement plus calme.
    cependant, l'important est de se rassembler, se federer. pour moi c'est fait et je n'en dirai pas plus. "des oreilles ennemies nous écoutent". la collaboration est un particularisme français (sans majuscule) meme si ils ont mal fini.
    je pense meme qu'il y a aura pas mal de reconversion en coiffeur pour dame si les choses tournent en la faveur de la résistance, ce fut ainsi en 1944, surtout par les collabos et attentistes de 1943, c'est la nature de l'homme.
    en attendant, Calais se repeuple à nouveau, vous m'excuserez, j'ai ma byciclette à graisser .
    micron baisse encore dans les sondages, je me tiens au courant de la bourse qui baisse un peu. dans mon village, tout est calme! pour combien de temps encore. bonne préparation à tous HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
  33. +Herman...

    Le zivah comme tu dis à sûrement bien plus que des AK 47 et il est capable de contenir un bâtiment entier de locataires pour faire sont petit business en temps normal alors en cas de chaos j'imagine.
    La zivah est calme car il sait que s'il riposte actuellement face au Cal12 il risque 15ans voir perpette.
    Et pour finir le zivah et un loup parmis les moutons qui se multipliera puissance 1000 quand le moment sera venu... C'est marrant comme vous êtes tous persuadés que vous survivraient plus facilement face à ces gens la..

    Tant mieux remarqué parce qu'être pessimiste c'est presque s'avouer vaincue...

    CDT: Tez@k

    RépondreSupprimer
  34. http://la1ere.francetvinfo.fr/suivez-progression-du-cyclone-irma-507987.html

    "C'est un cauchemar" raconte notre journaliste à Saint-Martin
    Les liaisons avec Saint-Martin sont très difficiles depuis le passage de l'ouragan Irma, mais Maeva Myriam Ponet, journaliste à Guadeloupe 1ère envoyée spéciale à Saint-Martin vient de nous donner des nouvelles dans ce message :
    "Le bilan est catastrophique : des toitures arrachées, des tôles et des voitures renversées partout dans les rues, des arbres déracinés. Les routes sont impraticables. Les bateaux ont coulé. Le port de Marigot ressemble à un cimetière de bateaux. Il n'y a pas d'électricité, pas d'internet, pas d'eau. Nous sommes coupés du monde.
    Les pompiers sont eux même sinistrés. Leur caserne n'a pas tenu. Ils vont commencer à intervenir, mais les routes sont impraticables. Il y a un feu en ce moment au Mercure Hôtel, mais ils n'arrivent pas à y accéder. Pour l'instant, nous avons connaissance de trois victimes. Il s'agit d'une mère et sa fille, et d'une dame âgée et malade.
    L'hôpital de Saint-Martin a perdu sa toiture. La préfecture est rasée. Notre hôtel de confinement est complètement rasé au rez-de-chaussée. Seules quelques chambres ont tenu.
    A cela s'ajoutent des scènes de pillages et de guérilla dans les rues. Des jeunes dévalisent les magasins sous le regard désabusé de la police.
    C'est un cauchemar."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J ai vécu plusieurs cyclones en Repdom, avec des dégats aussi importants.
      A St Barth, St Martin...on attend la venue de Macron...
      En Repdom, On n a attendu aucune aide de personne. Le lendemain du cyclone, tout le monde était dans la rue à nettoyer, dégager les routes, creuser des rigoles d évacuation des eaux ...etc
      En 15 jours, c était nettoyé.
      Maintenant, lorsqu un gouvernement responsable sait qu un cyclone force 4 arrive, que doit il faire ?
      -Evacuer les touristes ( C est à priori plus facile de les évacuer avant qu après...et s ils restent, ils n auront pas l occasion de continuer à profiter de la piscine ))
      -Donner des consignes précises aux habitants, avec l envoi d équipes spécialisées envoyées sur place avant le sinistre ( Les bateaux, ils ne restent pas à quai, mais sont envoyés sur des iles avoisinantes non touchées.... )
      -Prépositionner des équipes de secours, du ravitaillement, des soins de première urgence aux alentours afin d intervenir rapidement dès la fin du cyclone.
      ....etc
      Je viens de voir une video d informations, ou le journaliste recommande de ne surtout pas boire d eau !!!
      Bien sur, il vaut mieux boire du vin , du wisky ou du champagne rosé Don Pérignon cuvée 1966...

      Supprimer
  35. tez
    j'entends bien qu'en cas de chaos les instincts les plus vils de l'homme peuvent trouver un exutoire facile, surtout si l'homme en question a toujours vécu dans la haine d'un peuple ou d'une religion.
    et là les effets délèteres de son conditionnement mental peuvent etre décuplés, il suffit de voir certaines vidéos d'Irak , de Syrie etc.
    cependant, comme il convient de refléchir non seulement en fonctions d'informations rapportées avec les commentaires plus ou moins fiables qui s'y ajoutent, des fantasmes plus ou moins alambiqués, je prefere quands meme réfléchir en fonction de ce que j'ai vécu et de la maniere dont j'ai réagi.
    je n'informerai personne si je dis que la justice et les moyens administratifs sont depuis les années 70 d'une incapacité chronique à apprécier le phénomène. tres tres peu d'expulsion de nuisibles; des centaines de milliards dissous dans une politique de la ville, la création de zone de non droit français. j'ai parcouru des quartiers pourris qu'on rénovaient à grand prix, c'etait pimpant quelques temps, puis je repassais trois ans plus tard et c'etait redevenu déglingué, sale, pourri et rien qui fonctionnait correctement. les agents de l'etat ou les pompiers obligés d'etre protegés pour intervenir. cependant c'etait vite reglé.
    au plus fort de 2005, à aucun moment nous n'avons eu le sentiment d'etre débordé.
    le probleme etait avant tout politique, quands une idéologie prime sur le destin de la nation, le resultat est catastrophique.
    bref je les ai combattu pendant 34 ans, des caves, j'en ai fouillé, les resultats ont surtout donné de l'herbe qui rend nigaud et les pilules du bonheur. tres peu d'armes, sauf une fois à la courneuve il y a 30 ans, la ce fut du tres lourd et pendant 10 ans le probleme fut reglé.
    peut etre ont ils des RPG 40, peut etre!!!!! voire des Strela bien empaquetés au chaud.
    mais comme le disait un precedent participant, ils ne s'entrainent pas en groupe au tir, à la progression, à la tactique. cela ne facilite pas leur prise de pouvoir.
    quands au controle d'un immeuble, j'en ai vu plus d'un changer de main en une heure, douche comprise avec invitation musclée à nous suivre pour les joyeux participants.
    je parlais de calibre 12 pour euphémiser car cela reste encore l'arme la plus distribuée en notre beau pays, mais il n'y a pas que.
    si c'est open bar pour le zhiva en cas de chaos, cela sera aussi open bar pour les forces de l'ordre et je suis fort bien placé pour savoir qu'il ya une certaine ranceur latente qui ne demandera qu'à s'exprimer. et des reglements de compte en masse.
    certes il y aura de la casse des deux cotés, mais le match comportera aussi une partie de la population qui ne voudra pas se laisser faire. en 1940, la résistance est partie de rien et pourtant elle fut efficace , face à la meilleure armée d'Europe, disposant d'un matériel considérable.
    comme on dit, mon passé est derriere moi, mais j'ai encore quelques restes et surtout je ne suis pas du genre loup solitaire (sauf pour du précis et momentané). je suis résigné au bazar qui vient mais pas défaitiste. et si je ne sous estime pas le zhiva, je ne le respecte absolument pas.
    il se pourrait qu'il faille etre impitoyable face à eux le moment venu, eux qui n'en auront aucune. je ne parle qu'en mon nom et mon expérience, mais je ne suis pas seul. "la soirée promet d'etre intéressante" (game of thrones), alors que la fete commence.
    "des oreilles ennemies nous ecoutent", bonne préparation à tous HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
  36. +Herman...

    je comprend ta position et je la respect..
    j'ai pas mal de connaissance et si tu veut savoir mon boulot m’amène a travailler parfois avec les forces de l'ordres..
    pour tout te dire je suis chauffeur égoutier depuis plus de 20 ans et je cure les réseaux intérieur et extérieur de ma ville (Métropole).
    Nous connaissons tous les réseaux souterrain EP (Eaux Pluviale) et EU (Eaux Usée) cela peut vous donner une idées globale de certaines situations.. certains réseaux pluviales peuvent accueillir jusqu’à 6 bus.
    je vous laissent médités sur les nombreuses possibilités d'en faire usages.
    pour ce qui est des réseaux d'eaux usée, je donne pas chère de vôtres peau.. c'est la mort assurer !...sans équipement adapter.



    je ne suis ni musulman ni chrétien. cela ne m’empêche pas de côtoyer et de respecter ces gens la et autres d'ailleurs puisque nous cohabitons ensemble depuis plusieurs années déjà.
    je suis comme tout le monde ici, j'y vais de mon grains de sel et essaye de sonder toutes les situations possible en fonction des commentaires que je lis.. souvent la critique est bonne elle permet de se remettre en question donc voila.. d'ailleurs je suis surpris qu'avec autant d’adhérent env(150) très peut s'impliquent.

    Ceci dis,tu sais comme moi que la situation actuelle et celle d'un chaos n'a rien de comparable..

    Game of Trones; j'ai arrêter a la saison 3... :-)

    Bien a toi l'ami.. TeZ@k

    RépondreSupprimer
  37. Voilà ce qui peut arriver ici aussi en cas de catastrophe naturelle :http://www.fdesouche.com/882451-ouragan-irma-cest-guerre-civile-a-saint-martin-blancs-crient-gangs-de-pilleurs

    RépondreSupprimer
  38. effectivement, un mini chaos sur une ile avec des haitiens clandestins, armés d'armes volées, des milices spontanées, des forces de l'ordre qui arrivent comme les carabiniers d'Offenbach (11 arrestations pour l'instant). ceciest à etudier de pres. il est interessant de voir à quelle vitesse les pillages se sont installés et bien entendu la retention d'informations désobligeantes quands à la réactivité du pouvoir en place. est ce un hasard, deux helicopteres TIGRE viennent de passer au dessus du village malgré le temps peu amène.encore un signe ??????? nous sommes le 11 septembre. que sera demain, a part le 12 !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.