30 octobre 2017

La Résistance, avenir du Survivalisme ?

=> Article proposé par Franck et Didier, rédacteurs de Survivre au Chaos.

Les événements auxquels nous assistons quotidiennement traduisent une accélération continue de l’aggravation de la situation de notre pays.

D’une période socialement et politiquement instable, nous avons, sans presque nous en apercevoir, glissé vers une situation carrément pré-insurrectionnelle, qui elle-même nous emporte à grande vitesse vers des conflits que nous devinons très proches et dont la nature a déjà été largement décrite dans ce blog...




L’heure de faire le point est donc venue. Faut-il maintenant reconsidérer la démarche survivaliste ?

Du fait même du bombardement d’informations que nous subissons, peut s’installer, du moins chez les moins attentifs d’entre nous, une certaine confusion aboutissant dans certains cas à un renversement des valeurs. C’est le but recherché par les pouvoirs en place. Nous sommes bien en présence d’un processus révolutionnaire global, bien près, hélas, d’accéder à la victoire.

Afin de mieux comprendre la gravité de la situation, je vous suggère de faire un test parmi les personnes que vous côtoyez, et même celles que vous rencontrez dans la rue, toutes catégories sociales confondues. Sans entrer dans les détails, posez-leur une question toute simple : « La France est trahie, quels en sont d’après vous les traîtres ? ». Connaissant déjà les bonnes réponses, comparez le nombre de celles-ci au nombre des mauvaises ; vous serez extrêmement surpris et n’en dormirez pas la nuit suivante !

Certains me diront que ce n’est pas la vocation de ce site d’entrer dans des querelles politiques. Je leur répondrais que tout est politique, à commencer par le survivalisme lui-même dans son intention de légitime défense armée qui s’attire, de la part des politiques, des médias et d’une large frange de la population, des assimilations à connotations politiques péjoratives parfaitement abusives, sans que cela ne gêne grand monde.

Vous l’aurez compris, le fait survivaliste dérange le ronronnement douillet des bien-pensants, amoindrit l’image de la force régalienne de l’Etat et, par son existence même, désavoue la plupart des initiatives malheureuses prises par celui-ci. Et puis le fait même de vouloir se préparer au pire, tout seul chez soi, heurte frontalement les fondamentaux de la doctrine égalitaire socialisante qui imprègne si profondément l’inconscient collectif de la société française depuis la Libération.

Nous devons tenir compte de cette réalité. Ne nous compliquons donc pas la vie qui l’est déjà assez, et acceptons le fait que « faire du survivalisme » dans un monde qui s’achemine vers le chaos sera toujours pointé du doigt, d’où le conseil éclairé de Pierre Templar, d’agir le plus discrètement possible. Ne perdons jamais de vue que, dans un conflit, ce n’est pas l’idée que nous nous faisons de notre ennemi qui importe le plus, mais celle par laquelle il nous désigne comme tel. Et nos ennemis sont nombreux !


Des illusions à perdre


Il est temps maintenant d’essayer de s’extirper d’un certain nombre de mirages ou d’utopies, à commencer par celui du survivalisme lui-même tel qu’on le concevait habituellement jusqu’ici, mais qui avait sa raison d’être dans les états de tension appelés aussi conflits « de basse intensité ».

Tout indique que ce ne sera malheureusement plus le cas. Tel qu’il a été relevé plusieurs fois dans ce blog, il est illusoire de croire qu’il est possible, avec nos provisions et nos armes, de tenir une position, que ce soit en milieu urbain ou rural au cours d’épisodes de chaos extrêmes qui verront déferler sur les villes, les routes, et jusqu’au plus petit chemin de campagne, des hordes vociférantes et prêtes à tout.

Non, malgré tout le soin que nous aurions pu apporter à notre préparation, espérer réchapper à une attaque de masse et à un siège en règle n’est, ni plus ni moins, qu’une douce illusion dont il nous appartient maintenant de nous défaire au plus vite. Allez demander aux fermiers blancs d’Afrique du Sud ce qu’ils en pensent !... Malgré leurs grilles de quatre mètres de haut, leurs chiens féroces, et leur capacité d’être en permanence sur le qui-vive l’arme à la hanche, eh bien ils finissent toujours par se faire avoir et, l’un après l’autre, sont massacrés en subissant des atrocités inimaginables des heures durant. La police, si elle consent à se déplacer, arrive généralement sur les lieux six heures après...

N’en doutons pas, la guerre ethnique et religieuse, adoubée par une funeste idéologie égalitariste planétaire désignant l’homme blanc comme responsable de tous les malheurs, fait que nous serons inévitablement confrontés à de telles situations, peut-être même bien pires. Il est donc temps de reconsidérer les choses en gardant les pieds sur terre.


Soi-disant l’union fait la force…


Survivre au Chaos a, à plusieurs reprises, suggéré à ses lecteurs de constituer si possible des groupes, ne cachant pas les nombreuses difficultés rencontrées dans cette démarche, tant sur le plan matériel que psychologique. En effet, même avec la meilleure bonne volonté, il n’est pas donné à tous d’organiser un regroupement qui tienne la route, au moins pendant quelques temps.

Prise entre les contraintes d’une trop grande promiscuité, l’entêtement de certains à imposer leur autorité alors qu’ils ne sont pas faits pour cela, les formes de parasitisme pratiquement inévitables contre lesquelles il faut sans cesse lutter, l’amitié, même la plus solide, n’y résiste que trop rarement.

Alors que faire ? Avoir raison avant les autres illustre parfaitement la posture survivaliste. Elle résulte d’une capacité assez rare de sentir plus ou moins consciemment à l’avance quelle direction vont prendre les événements. C’est, sans conteste, un véritable don qu’il nous faut cultiver sans cesse.

Néanmoins, à bien des égards, cette aventure, même entreprise dans le cadre d’une sérieuse préparation, ne tient pas assez compte de tous les paramètres qui entreront en jeu lors du déclenchement des hostilités. Bien entendu, le cas du fermier blanc sud-africain évoqué plus haut, souffre surtout de son isolement territorial ; les exploitations sont immenses et, quand votre premier voisin se trouve à 60 kilomètres, on ne peut plus compter que sur soi, d’où l’hécatombe.

N’allez pas croire cependant que, résidant dans votre appartement en ville ou dans une zone pavillonnaire de banlieue, votre cas ne peut être assimilé à celui du fermier ; rappelez-vous le résultat catastrophique du sondage que chacun peut faire autour de soi… Il ne fait aucun doute que si notre isolement ne ressemble en rien à celui du fermier, le survivaliste est pour le moins entouré de nombreux ennemis potentiels et de traîtres qui sont déjà à sa porte. Alors, posons-nous encore la question : que faire ?


La mutation naturelle du Survivalisme débouche sur la Résistance !


Si nous nous appliquons à organiser notre protection à notre échelon individuel, d’autres, tout aussi conscients de la gravité des signaux qu’ils perçoivent, ont, grâce à leurs compétences techniques et leur sens de l’organisation, choisi d’aborder les mêmes problèmes mais de manière globale.

Leur démarche débouche sur la construction d’un maillage territorial, tant à l’échelle d’une ville que d’une région, le tout englobant le territoire national. Ce sont les réseaux de résistants dont certains sont encore en gestation, tandis que d’autres commencent à tenir la route. Qu’est donc la Résistance, si ce n’est du Survivalisme mis en pratique ? Le survivaliste résiste au chaos, tandis que le résistant survit à celui-ci ; à une nuance près, mais de taille, c’est la même chose.

Et que faut-il à une organisation pour répondre à ses objectifs ? Tout simplement des bras difficiles à trouver dans notre société du spectacle gravement manipulée et, disons-le, en grande partie dégénérée. Les survivalistes et les résistants ont, indubitablement, un destin commun et des atomes crochus à ne plus savoir qu’en faire. Un réel besoin d’encadrement technique et de protection pour les uns, un besoin de gens déjà formés et surtout éveillés pour les autres ; Comment ne pourraient-ils pas s’entendre ?

Ne reste plus, à ceux que cela tente, qu’à trouver le bon cheval dans une « offre » plutôt restreinte et « diversifiée » ; démarche délicate et difficile dans sa détermination d’opérer dans un cadre parfaitement légal, ce qui pourrait faire l’objet d’un autre article. En attendant, à vos moteurs de recherches !...



=> Texte de Didier.

De l'anormalité à la « normalité »


Lorsque surviendra le chaos


Se comporter en humain doué de raison sociétale appartiendra pour beaucoup d'entre nous au passé ; Ceux-là seront éliminés d'emblée. Il aura fallu apprendre à faire ce qui doit être fait, ce qui heurtera et brisera obligatoirement nos conceptions humanistes quand bien même nous nous serions préparés mentalement et physiquement à changer de paradigme.

Du reste, je suis convaincu qu'une bonne préparation mentale passe avant ce qui composera notre « sac » de survivaliste ! Nous sommes tous sujets aux émotions et dans le contexte de chaos, celles-ci atteindront des paroxysmes que l'on ne peut imaginer tant qu'on ne les a pas vécus.

Qu'en sera-t-il du stress, des pensées débilitantes qui risquent de nous faire plonger dans le refus de la réalité vécue ? Si nous n'y faisons pas face, ce sera notre fin. Et lorsque nous y ferons face, nous aurons, non pas perdu, mais occulté gravement notre humanité ; ce qui importera sera de ne pas la perdre totalement ! En mode survie le système social est effacé ; il n'y a plus de lois, plus de règles, plus de forces de l'ordre pour nous secourir...ni nous stopper ; il n'y aura que le ou les ennemis... Il n'y aura plus rien d'autre que la survie !

Nous serons tous dans la souffrance mentale et physique. Il faudra combattre avec nos instincts qui nous pousseront sur les rivages de la bestialité et peut-être dans ses profondeurs, ce qui se traduira par une violence intégrée dans notre vie de chaque jour. Si nous n'acceptons pas ce changement radical, si nous ne l'appliquons pas, nous serons tout simplement éliminés.

Appliquer de telles sentences devant un clavier et un écran d'ordinateur semble facile puisque nous ne sommes pas encore entrés de fait dans le chaos. Pourtant, il faut bien se poser de très nombreuses questions, dès aujourd'hui, et se préparer à tout ce qui adviendra bientôt :

  • Il nous faudra nous battre, tuer, mourir peut-être, ce qui entraînera des peurs, des souffrances, des supplications. Quand bien même nous serions vainqueur physiquement lors du premier combat en ayant abattu l'ennemi, nous ne le serions pas forcément sur le plan psychique...Il n'y a aucune gloire à supprimer une vie, quelle qu'elle soit, même celle d'une racaille, d'autant plus si c'est la « toute première fois » ! On aura juste fait ce que nous devions faire, en civil devenu soldat.
  • Imaginons un seul instant voir tomber son enfant ou sa femme,ou son pote ou son chien. Alors le désarroi se mêlant à la haine, au désir violent de vengeance risque fort de nous faire plonger dans la folie, entraînant comme conséquence la mise en danger de mort du reste de sa famille et de ses proches. Il faudra alors subir sa souffrance et la contrôler. Faculté qui n'est pas donnée à tout le monde, pas plus au guerrier aguerri qu'au survivaliste ou qu'à la personne lambda. Il convient de faire en sorte que ce malheur ait le potentiel le plus faible possible. J'ai pu voir, dans un reportage, pleurer des légionnaires, et pas des gamins, devant un abominable massacre.



Après le chaos... La « normalité »


Après la pluie vient le beau temps, paraît-il...Voici un adage qui me semble quelque peu présomptueux, du moins dans sa vérité des premiers mois...

En effet, il faudra, pour ceux qui auront survécu, apprendre à :
  • Se ressourcer en humanité.
  • Parvenir à gommer les sentiments de culpabilité en rapport avec nos actes passés et, peut-être, la perte de proches. Pourquoi eux et pas moi ! Le fils aurait dû enterrer le père et pas l'inverse !
  • Ne plus être, totalement, le même qu'avant, malgré les blessures tant physiques que morales. Parmi tous les survivants, il y en aura qui « craqueront » à l'issue de la guerre alors qu'ils furent de solides combattants pendant. Il peut arriver un moment où le cerveau, l'esprit, ne peut plus rien emmagasiner. C'est ainsi que j'ai connu un ancien pilote de la R.A.F devenu clochard et qui se saoulait du soir au matin et du matin au soir ; mon  cousin par alliance qui avait servi en Algérie avait suivi le même cheminement, alors qu'il avait au départ un bel esprit et qu'il fut de grande vigueur ! Aucun des deux n'avait pu surmonter l'ignominie des deux guerres, les horreurs vécues et celles qu'ils infligèrent.

Lors d'une guerre, il n' y a plus rien de propre et à sa fin il n'y a ni vainqueurs ni vaincus ! Ne restent que des meurtrissures dont certains ne parviennent jamais à guérir ; c'est ainsi...

C'est donc pour cela qu'il nous faut apprendre à mieux nous connaître, à accepter ce terrible et brutal changement et ne pas hésiter à en parler longuement bien avant, avec sa femme, ses enfants, sa famille, ses amis ! Parler, encore parler ! Se découvrir les uns les autres, apprendre à devenir une mini ruche !

Et lorsque les mois auront passé, il existera de magnifiques mouvements de solidarité, j'en suis convaincu. Les âmes toujours en souffrance seront réconfortées par d'autres âmes. L'apprentissage de l'amour de son prochain se refera et il ne sera plus virtuel ni mensonger !

Je demeure tout aussi certain que nous aurons tous de fabuleuses opportunités humanistes à partager !

N'oubliez, cependant, jamais que si vous vous montrez faible, hésitant dans vos actions, vous ne verrez pas le renouveau.

P.S/ Pour ceux qui voudraient me contacter pour plus d'infos ou autres motifs, vous pouvez le faire via ma boîte Yopmail anonyme à cette adresse : alt.z1-ao4z20hh@yopmail.com


88 commentaires:

  1. Résistance??

    Vous devrez lire "les mémoires d'un agent secret de la France libre" du colonel Rémy. Et surtout le dernier chapitre de "réseau d'ombres " du même auteur.

    Ça calmera vos illusions.

    En dire plus est répréhensible

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que la réalité commence à rattraper certains, donc je remets ça : http://survivreauchaos.blogspot.com/2015/07/expatriation-le-costa-rica-autonomie-base-autonome-durable.html .Même si c’est probablement trop tard maintenant, car l’argent est désormais bloqué à peu près partout (rétention de la part des banques), l’immobilier invendable, donc plus question de «fuir», sauf avec sa «valise en carton»… Au moins, j’aurai prévenu…
      Serge

      Supprimer
    2. Et encore plus bloqué avec les nouveaux accords internationaux "contre le blanchiment" qui permettent aux états de contrôler tout l'argent de leurs résidents.

      Supprimer
    3. Ben, justement, des illusions je n'en ai plus et, si j'en ai, ce serait à l'insu de mon plein gré... Quoi qu'il en soit, je fais partie de ceux qui se retournent souvent quand ils marchent... Bonne soirée
      Franck

      Supprimer
  2. Je trouve l'exemple sudaf très pertinent et aussi très proche de ce que fut l'algérie française. C'est ce qui nous attend bientôt: le surnombre et la passivité, voire l'hostilité sourde de l'Etat, FO et armée compris.
    Les imbrications sont trop nombreuses pour être décrites, entre celui qui survit dans son coin, celui qui attaque la source du problème, celui qui enseigne son savoir.
    On peut déjà évacuer l'aspect politique: ceux sensé avoir nos idées sont de la merde pour la plupart, pas besoin de white trash, ils sont déjà morts.
    Les débrouillards: ont-ils besoin de nous? Pas sûr.
    Celui qui enseigne: il risque de changer de camp si ça rapporte plus en face (ou son camp d'origine est tellement décevant qu'il n'a pas le choix).
    Mon expérience selon un mode de pensée désormais désuet a été un fiasco: personne ne souhaite revenir au néolithique durant ses congés hebdomadaire, voire la semaine.
    J'ai fait un article branlingue sur l'autosuffisance alimentaire en attente de correction...Depuis un an. De ce fait, c'est une utopie de croire qu'on peut vivre avec 15m2 de cultures, sans compter la mauvaise récolte et le pillage (réquisition?).
    Pour le combat, il suffit de se faire confisquer le plus légalement du monde ses pétoires et 1/3 de nos espérances sautent. La self-defence, ouais, à un contre dix, à n'importe quel moment, n'est pas Shiva qui veut.
    Le Grand Remplacement est déjà trop bien avancé, c'était il y a quarante qu'il aurait fallu refoutre tout ça à la mer.
    L'Etat tellement omniprésent pour nous l'est désormais contre nous depuis des lustres (essayez d'être autonome électriquement, idem pour l'eau). D'ailleurs pour vous chasser, il suffit de couper l'eau et le courant...Simple.
    Comptons sur les kapos de la maréchaussée et l'armée, contaminées à 40% qui oeuvreront avec zèle, histoire de ne pas faire partie des premiers wagons.
    Cela fait des années qu'on se prépare sans avancer alors que l'ennemi occupe tranquillement le terrain, tellement sûr de lui qu'il n'a qu'à attendre qu'on meure de vieillesse pour prendre la place.
    cc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour CC ,si l'ennemi me laisse mourir tranquillement de vieillesse dans l'état ou en sont les choses actuellement ,je signe des deux mains,car lui aussi un jour laissera ma place , c'est aussi inéluctable que l'univers,le temps des hommes n'est pas celui de la permanence des états .On ne combat pas uniquement pour sauver sa vie mais pour son libre arbitre,le résultat final n'a aucune importance.Bien cordialement

      Supprimer
    2. Cher Janus2a,
      Nous héritons de la lâcheté de nos parents; nos enfants hériteront de la nôtre. Ce genre de dette étant exponentielle...
      cc

      Supprimer
  3. Et s’il n’y avait pas de chaos, pas de guerre civile ? Du moins pour les 5 à 10 ans à venir hormis si survenait un brutal effondrement économique style la crise de 2008 puissance X.

    Au lieu d’une guerre civile, une partition du territoire !

    Nous sommes tous d’accord que si la France devait se retrouver en cessation de paiement des allocs et/ou si une envolée des prix des matières premières bloquait assez rapidement tout le système économique, nous serions à trois repas du chaos généralisé.
    Nous constatons aussi depuis quelques années que les « territoires perdus de la République » sont légion et qu’une loi différente de la loi républicaine cherche officieuse à la remplacée.
    Et nous pouvons constater que toutes les réformes entreprises depuis peux consistent à piquer de l’argent aux classes moyennes pour trouver les fonds nécessaires permettant de conserver le couvercle sur le chaudron le plus longtemps possible.

    Le journaliste A Mendel, dans les interviews sur son dernier livre « Partition » émet un constat fort simple basé sur ce que F Hollande a écrit dans son livre "Un président ne devrait pas dire cela".
    « Je ne crois pas dans l’hypothèse d’une guerre civile. Je ne crois pas qu’on perdra des milliers d’hommes pour récupérer les tours de La Courneuve.
    On va laisser faire [cette partition : ndlr] parce que l’on a déjà laissé faire, parce que c’est trop tard. Francois Hollande ne dit rien d’autre chose dans son livre : "Comment peut-on éviter la partition? Car c'est quand même ça qui est en train de se produire: la partition. "
    En 1939, le député socialiste et pacifiste Marcel Déat, qui est devenu collabo, disait "on ne mourra pas pour Danzig". En 2017, les mêmes pacifistes de gauche disent : "on ne mourra pas pour La Courneuve". »
    (A Mendel)

    De là à envisager, au rythme des « accommodements raisonnables », inspirés par les pires options des pays anglo-saxons, une officieuse puis officiel reconnaissance d’un « Droit différent » qui verra l’installation de petits califats, ne me semble pas déraisonnable. Petits califats qui, officiellement reconnu, soutenus par les allocs que nous continuerons à leur verser, l’argent des pétromonarchies et les impôts qu’ils lèveront auront tous le loisir de se renforcer au grand jour en tissant des liens avec les autres califats et en faisant tache d’huile.
    Ce n’est qu’une fois suffisamment fort que l’option musclée serait alors envisagée.
    Et nos dirigeants sont tellement lâches et soumis que c’est une option qui n’est même pas sur.

    Je crois effectivement que nous devons complètement revoir notre schéma survivaliste à l’aune de la situation propre à notre pays.
    Mais n’est-ce pas une démarche survivaliste que de remettre en cause se que l’on croit ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, nous sommes en passe de devenir des citoyens de seconde zone, officieusement du moins.
      Seuls l'occupant et nos dégénérés bénéficient des aides au détriment de la classe moyenne. Comme les Sudaf, nous continuons de faire vivre le pays au profit de l'occupant.
      Il n'y aura pas de guerre civile, juste des épisodes violents. Les lois feront en douceur ce qui s'obtenait par la force: 40 ans de métissage consenti valent bien une conquête brutale de quelques semaines, le résultat est égal.
      L'occupant reprend exactement le principe de Lyautey et y arrivera car la majorité des Européens sont trop avachis. Non pas qu'ils souhaitent l'Eurabia, mais trop feignants pour lutter.
      La fameuse droite nationale est un leurre et les milliers de groupuscules qui suivent sont pareils: a part drainer du pognon et se réfugier dans le passé, y a rien. Les plus à la pointe ne proposent que des combats juridiques alors qu'il serait temps de passer à autre chose, le danger dépassant largement le domaine du droit.
      Gardons notre pognon pour des solutions simples. A partir de là, les modes de vie les plus crédibles et durables draineront les talents afin de créer enfin des groupes.
      Les concours du plus gros 4x4, calibre, potiron bio ne devraient pas faire partie de nos avis. Les experts Call of Duty, sodomites sur diptères de salon, champions du tir à bras francs sur 152mm non plus.
      En Afrique du Sud, tous ces insouciants sont déjà dans un trou.
      cc

      Supprimer
    2. oui cc c'est tout a fait ça et Von pickkendorf a une vision d'un possible pas si lointain;.Que nos gouvernants soient laches ou pas ,que le désordre s'installe pour des tas de bonnes raisons dejà bien débattues ici ne sont que des capillaires du courant essentiel;la finance apatride religieuse croie a l'arrivée du messie (c'est fou mais c'est ainsi) et a génialement pensé qu' il serait possible de précipitér un peu les choses en embrasant le monde dans un chaos fin du monde.Il y a des documents nombreux, des actes, des méthodes (Frankisme et autres mode de pensée comme technocracy défendue par Brezinsky qui n'est pas le premier venu) qui corroborent cette volonté.Nos dirigeants ne sont que des larves ,des pions interchangeables sans aucun intérét.Aussi délirant que cela puisse paraitre c'est ainsi,nous avons a faire avec des psychopathes complètement déjantés qui en plus croient au transhumanisme et dépensent dans cette occurence des fortunes (Bill Gate).Ils ne réussiront pas malgré tout , car il suffira qu'il n'en reste que très peu, pour que petit à petit le fléau de la balance du temps ne s'inverse , à moins qu'ils ne finissent par faire sauter la planète ce qui n'est pas à exclure non plus.Nous sommes dans une phase préapocalyptique qui va durer assez longtemps et qui verra peut être l'émergence d'un nouveau monde ou le manque d'énergies utilisables fera régresser l'homme au niveau du début du 18 siècle et çeçi en calmera un paquet,l'automobile n'a que presque 100 ans et l'ère du pétrole est terminée à moyen terme (voir à ce sujet ;"Crash course" en Français de Chriss Martensen sur le net)Ce sont ces petits avatars qui vont finir par avoir raison des plus récalcitrants,ce qui n'empêche en rien pour chacun d'entre nous de se préparer au mieux pour le pire.Cordialement à tous

      Supprimer
    3. Bonjour,la régression ne pourra pas aller au delà de la dernière invention que l'on pourra reproduire.Les survivants auront l'avantage de savoir ce qu'ils souhaitent non pas créer mais refaire(machine à vapeur,vélo,machine à coudre...).Les tracés de l'infrastructure routière sont déjà là et les routes fluviales seront praticables.
      Je vois deux faits qui trahissent effectivement le mal être sociétal:les velléités indépendantistes Catalanes et dans une moindre mesure le rejet des parisiens nouveaux arrivants par les bordelais.Dans un cas on a une région riche qui en a marre d'être perdante dans un mécanisme de mutualisation,dans l'autre on a la population d'un quartier,dit populaire(ou la candidature de Juppé à la primaire a fait 90%),qui a peur de devoir changer de rive à cause du coût des loyers,de la hausse du prix de l'immobilier tiré par cette migration de Bobos.
      Le repli sur soi est inévitable,et cocasse puisque dans une Europe qui a tout fait pour détruire l'idée de nation comment interdire aux Catalans ce que l'on a permis aux Bosniaques?
      Comment ne pas voir que les gauchistes les plus virulents sont issus des classes sociales supérieures.Ils combattent l'ennuis d'une existence trop facile par des prises de positions improbables et contre productives.Ils se détestent eux-mêmes,ils détestent ce qu'ils sont.A s'allier avec des tarés que voulez vous récolter d'autre? Bref ils veulent un quartier où les trafics les plus divers peuvent se faire,un quartier où rodent des nez inquisiteurs les jours de ramadan
      etc,etc.
      De mémoire Oran et Bab El Oued étaient communistes.
      On se demande comment après tant d'exemples catastrophiques,certains persistent à vénérer une idéologie qui consiste à faire des trous dans la coque de son bateau,et si on n'y arrive pas à s'allier avec des saboteurs?
      Le maillage du territoire est par conséquent une priorité;il faudra isoler les lieux les plus dangereux.Dès aujourd'hui il faut donc privilégier les circuits courts de distribution et mettre en place des itinéraires" bis ".Il ne faut pas oublier que 10% de la population Française habite sur le littoral,sans cités sauf zones portuaires qui elles....
      Cordialement
      H17

      Supprimer
    4. Je relisais nos réflexions:pourquoi parler de régression au XVIIIème siècle,c'était le siècle des lumières.
      La régression c'est ce que nous vivons aujourd'hui tant d'un point de vue moral,que économique,artistique etc
      On s'est souvent gaussé de l'hygiène de Louis XIV dont la mort est le premier événement du siècle des lumières,les rieurs ont-ils vu sa salle de bain à Versailles,le XVIII c'est la démocratisation du bain et de l'hygiène.
      La révolution industrielle est le vrai cataclysme.
      La voiture?On nous parle déjà de voiture à pile à combustible.
      Le vrai problème est à mon avis la surpopulation , l'appauvrissement des ressources ,la gestion des déchets,les effets de la pollution ou des pollutions.
      La situation économique est également préoccupante,mais là encore j'ai du mal à comprendre comment un Etat peut se soumettre à une banque.
      Cordialement

      Supprimer
    5. en effet le 18 est le siècle de Diderot et d'Alembert,est appelé celui des lumières il n'empèche que nous avons progressé quand même un peu techniquement ,ne serait-ce que par l'invention de l'électricité pratique la médecine et autres le nier relève de la galéjade.Vous ferez vite la différence si votre age vous permet de bénéficier de ce retour dans le temps,lisez crash course de Chriss Martensen (sur le net) édité depuis une dizaine d'années sans parler de ses conférences dans le monde entier.Les états ne se sont pas soumis aux banques ,ce sont les banquiers qui ont soumis les états ,savez vous que la banque de France n'a aucune appartenance avec l'état français mais a été créée par Napoléon avec le concours de banquiers étrangers ,ledit Napoléeon impécunieux leur a d'ailleurs revendu ses parts,que les fed ne sont ni federales ,ni réserves de quoi que ce soit et encore moins américaines ,que leur emprise sur les Us s'est faite dans les années 1910;lisez l'histoire de l'ile de Jeckill avec warburg et consort et Davison et goldman sach et jp morgan etc etc etc etc etc etc n'oubliez pas que Rothchild dans ses mémoires a écrit "donnez moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque pas mal de qui fait les lois".Cher anonyme lisez (je sais c'est chiant) mais tout est écrit depuis longtemps noir sur blanc.Si ça vous intéresse vraimment je peut vous faire gagner un peu de temps en vous indiquant les ouvrages de base collectés depuis 25 ans.Bien cordialement

      Supprimer
    6. en parlant de goldman sach, ils viennent d'acheter 500 millions d'onces argent physiques....et déposr en Angleterre....bizarre, non ? Dada.

      Supprimer
    7. ben vu que Goldman sach prévoit pour dans peu de temps un gros krach boursier, c est un peu logique qu' il investisse dans de l argent physique ( il conseille l achat d or aussi d ailleurs)

      Supprimer
    8. Janus2a Merci pour ces réponses et ces précisions.Je pensais que la création de la Banque de France était oeuvre de Louis XIII pour financer ses guerres mais je te concède qu'il n'y avait qu'une ligne.Après la révocation de l'édit de Nantes Louis XIV s'est rendu copte qu'il avait viré son banquier sera ainsi à l'origine du secret bancaire suisse.Par pur pinaillage je te signale que la découverte de l'électricité n'est pas étrangère au XVII et XVIII siècle;notre siècle ne fera qu'appliquer ce système.Je concède néanmoins qu'étant une sorte de zombie qui ne doit sa survie actuelle,qu'à l'habileté de certains chirurgien couplée aux progrès de la science j'aurais grand tort de me plaindre.
      J'ai néanmoins un grand attachement pour cette période,et je maintien que notre époque ne constitue pas forcément un réel progrés pour tout.Je ne dis pas c'était mieux avant,mais c'était pas forcément bien pire.Entre nous,je pense préférer devenir un paysan du XVIII qu'un courtisan dhimmi du XXIeme et je te parle même pas de la place enviée d'"Eunuque gardien du sérail" .
      Si on excepte ces pinaillages ,sans lesquels je ne serais pas,j'accepte avec joie une liste d'ouvrage.
      Très cordialement
      H17

      Supprimer
    9. Il y avait 150 jours de fêtes religieuse par an au moyen âge.
      Jours fériés évidement.

      Quant aux impôts, bien moins qu'aujourd'hui

      Supprimer
  4. Effectivement, comme le fait remarquer Janus 2a, la fin des énergies fossiles va mettre tout le monde d'accord.
    En espérant que le bon en arrière s’arrête au début du 18 siècle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous descendrons bien plus bas que cela , car les savoir faire et savoir être ont disparus. Ainsi que les outils.

      Seuls les culs terreux de nos campagnes , et cela sans être péjoratif bien au contraire, auront une chance de s'en tirer.

      Pour infos : le "culs terreux" c'est le paysan sédentaire, le "chie dans l'eau" c'est le batelier sur la Loire.
      Ce sont de vieilles expressions et en aucun cas des insultes.

      Supprimer
    2. Hélas même pas, sans gasoil, il n'y a plus rien qui ne fonctionne dans les campagnes comme ailleurs. la fin du pétrole sera très rapide en raison soit d'une guerre dans le golfe où iraniens et saoudiens sont à couteau tiré, soit de l'effondrement de notre monnaie, rendant les produits importés, dont les produits pétroliers, inabordables au commun des mortels. la crise est en train de basculer en phase 2 avec la remontée des taux d'intérêt qui finira par de l'hyperinflation.
      Sous Weimar, les taux ont déjà été négatifs en 1921 et 1922,puis la remontée des taux provoquant indirectement une hyperinflation, en 1924 ce fut la tentative de révolution de Rosa Luxembourg.
      je ne saurais pas étonné que dans quelques mois la remontée des taux provoquent les mêmes effets.
      Seb91

      Supprimer
    3. bonjour Seb ,bien vu et vrai, pour les conséquences d'une remontée des taux ,mais elle n'aura pas lieu ,car ce serait cette fois là précipiter le chaos immédiatement et ils ne sont pas encore prèts a tirer le tapis de la table de poker pour ramasser l'oseille;il y aura une tentative de remontée faible en essayant de limiter les dettes , mais ça va foirer car la dette en global est tellement énorme que les chiffres ne veulent plus rien dire (en gros 315% du pib mondial)Si la remontée était brutale de deux ou trois point nous irions tout droit dans la cour de Weimar avec toutes ses conséquences effectivement.De toute les manières si il n'y a pas annulation de la dette nous irons en hyper inflation quel que soit le scénario ,(en2006 il restait une fenêtre de tir pour limiter la casse ,elle a été négligée) rien ni personne ne peut stoper le processus en cours

      Supprimer
    4. Bonjour Janus
      Leur objectif est de créer de l'inflation sans augmenter nos revenus pour opérer un gigantesque transfert de richesse à leur profit. Toutefois, l'expérience prouve que cette manoeuvre a toujours échouée dans le passé puisqu'il y a toujours un emballement réduisant la valeur de la monnaie papier à 0. C'est pour cela que je pense que nous sommes à un tournant.
      Ces flots de réfugiés sont le signe que la plupart des pays de notre périphérie sont en cours de liquéfaction, la prochaine étape est le laminage des économies du "centre" entrainant une montée indicible de la pauvreté et des troubles sociaux par effet domino partout dans le monde, dans les périphéries mais aussi chez les émergents dont le modèle économique est de nous vendre des produits inutiles à bas coût et à crédit.
      L'état ruiné va devenir aussi un prédateur impitoyable.
      Ce qui me laisse supposer que pour survivre, on en viendra naturellement à regrouper plusieurs familles sous un même toit pour espérer le conserver, c'est probablement ainsi que naitrons les premières communautés survivalistes.
      Beaucoup trop de personnes n'ont pas intégré que nous allons finir en slip à cause de l'effondrement économique et que nous allons avoir à ce moment là de gros problèmes d'approvisionnement en produits importés ce qui me laisse penser que notre situation sera bien pire que celle des yougo, disposant encore de la traction animale pour cultiver.
      Ce ne sera pas un retour au néo ou au paléolithique, ce sera le retour à Adam et Eve chassés du paradis tombant tout nu sur une terre inhospitalière peuplée de Caïns.

      Supprimer
    5. bonjour Von Pickkendorf ,entièrement d'accord et c'est bien ce qui va se passer,nous allons devoir revenir a une sorte de "féodalité" sans perdre pour autant toutes les possibilités des techniques modernes pour celles qui pourront encore être mise en oeuvre,il est évident que ceux qui habiteront près de la mise en oeuvre d'énergies,(l'économie sera locale ), en bénéficierons plus que les autres (pétrole et électricité)Le maintien du savoir faire sera une priorité ;parmi les premiers a tomber seront tout les low cost(avions) et ce qui touche a l'ubérisation de notre sociéte et les métiers du tertiaire qui ne présenteront strictement aucun intéret tels les comptables entre autres et tout ce qui touche à l'informatique,les bitcoins retourneront au néant dont ils sont un avatar pfuittttt!!!!!!

      Supprimer
  5. La tribue du barbare Clovis a émergée parce qu'elle était sûrement la plus dynamique.

    RépondreSupprimer
  6. Ceux qui ne sont ni des bourgeois, ni des gauchistes savent bien que les choses bougent... J'ai vu les discussions évoluer de façon drastique depuis 5 ans. Le plus fort restant dans la nouvelle génération de français qui sont proportionnellement bien plus résistant. C'est normal, eux n'ont plus rien a perdre. Chômage, immigration, etc... Même avec un salaire, beaucoup de difficultés à s'installer dans la vie.. Donc on veut défendre le peu que l'on a et là tout change. Les vieux qui pensent encore pouvoir vivre sur le dos des jeunes sont les forces conservatrices les plus pourries qui soient. Espérons que le crack obligataire ne tarde pas ;-)
    Une fois rincée et sans le carnet de chèque des jeunes, nous verrons si ils sont autant multiculti :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est ce qu'on pourrait faire pour accélérer le crash bancaire ??
      L'oligarchie a un programme et un calendrier pour nous ruiner et nous réduire en esclavage. En leur laissant le temps ils y arriveront .
      En le bousculant nous garderont des ressources pour résister.

      Mais comment les bousculer ????
      Car c'est la multiplication des grains de sables qui va coincer leur mécanique.
      N'espérez en aucun cas des mouvements de foules ou une coordination quelconque .

      Un bankrun serait idéal, mais les mesures législatives pour le contrer sont déjà votées.

      Les plus pauvres dont je fais partie n'ont plus d'épargne et sont à zéro le dix du mois .
      C'est eux qui peuvent déclencher, ceux qui possède feront tout pour retarder le crash, de bons petits collabos !!

      Supprimer
    2. Le calendrier de l'oligarchie pour nous ruiner, c'est la remontée des taux.
      Les obligations émises à des taux faibles deviendront vite invendables avant leur terme.
      Ceux qui pensent ne pas avoir d'obligation dans leur épargne se trompent, ils en ont avec leur épargne retraite complémentaire ou en dépendent. Nous sommes tous concernés.
      Seb91

      Supprimer
    3. La remontée des taux n'est pas le calendrier, c'est le moyen .
      Le calendrier c'est QUAND .
      Dans ce calendrier il y a certainement d'autres moyens complémentaires pour nous ruiner et nous réduire en esclavage.

      La résistance active de 1940-44 a permis le débarquement. Mais la résistance passive du reste de la population y compris du gouvernement Pétain qui, par sa volonté de "collaborer", faisait en trois mois ce qu'une administration militaire allemande aurait fait en trois semaines et une administration nazie en trois jours .

      Le résultat de cette résistance passive ?
      Les V1 sur Londres sont arrivés huit jours trop tard. Avec dix jours d'avances ils auraient certainement bombarder les ports anglais de la Manche où ce concentraient les forces de débarquement.
      Ce que l'abhwer et l'amiral Canaris n'ignoraient pas.

      Vu la concentration de troupes et de matériel, Un V1 aurait fait un carnage, alors des dizaines ... nous ne serions certainement pas une colonie de wall street aujourd'hui.

      C'est pourquoi nous devons tout faire pour emmerder wall street et mettre du sable dans ses rouages.

      Est ce que cela consiste à accélérer ou ralentir le processus ? Je n'en sais rien.
      Mais il faut les emmerder par tout les moyens .

      Supprimer
    4. Parmi les incohérences historiques :

      1/ le refus des alliés en 1918 de laisser Pétain poursuivre son offensive en Allemagne pour étrillé l'armée allemande.

      2/ le traité de Versailles dominé par Washington, qui fait tout pour préparer une revanche allemande.

      3/ La politique de défense française des années trente.

      4/ l'armistice accepté par Hitler en juin 1940 malgré l'avis défavorable de ses généraux.

      5/ le fait que les allemands ne pouvaient ignorer l'état de déliquescence de l'armée anglaise en juin 1940. Au lieu de lâcher des parachutistes pour semer la merde en coupant les lignes de téléphone et de ravitaillement, embuscade attaque etc... ils vont laisser aux anglais le temps de se refaire et rater les bonnes conditions météo propice à une invasion.

      6/ malgré l'expérience de la guerre sur deux front de la ww1 Hitler va attaquer les soviets alors que ceux ci le ravitaille ,en pétrole avec la complicité des americains , en blé minerais etc...

      7/ les usines Ford et général motors en Allemagne, le matériel IBM vendu au nazi.

      8/ et j'en oublie.


      Vous avez dit "théorie de la conspiration " ?

      Pppfff, espèce de bisounours .


      Tout cela pour dire que si vous voulez monter des réseaux de résistance, ils vont pas durer longtemps.

      Comme expliqué par le colonel Rémy, vous allez vous faire piéger par des agents provocateurs.
      La seule résistance envisageable est l'improvisation au gré des aléas des circonstances ET sous la bienveillance de la Providence.

      Supprimer
    5. Et vous avez tout à fait raison.
      Franck

      Supprimer
  7. Quand on voit ce qu'est devenu la France après 70 ans de la lutte des résistants, il n'y a qu'un seul mot pour définir ce qu'il reste à faire: fuir. Ce pays ne mérite qu'une seule chose: la destruction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une conférence vidéo de 3h14 faites par asselineau sur l'histoire de France.
      A voir
      Très instructif.

      Supprimer
    2. Non ! Pas la destruction.

      Une bonne purge et une épuration pour envoyer traitres et collabos au broyeur à ordures pour nourrir les cochons et les chiens.

      Non pas les chiens , ils tomberaient malades.

      Supprimer
  8. Si l’on se met d’accord que le long terme c’est dans vingt ans ou plus et le moyen terme de maintenant jusqu’à vingt ans, on peut envisager de se préparer à trois scenarios majeurs qui sont déjà à l’œuvre :

    - Dans le long terme, les conséquences du réchauffement climatique. Réchauffement qui se fait déjà sentir dans les dérèglements de plus en plus fréquents de la météo, les problèmes de production agricole (à l’origine des printemps arabes) et les vagues de « réfugiés climatiques » venant d’Afrique (combinaison des divers conflits et des mauvaises récoltes).

    Dans le moyen terme :
    - un scénario « partition » mad in France commencé depuis les années quatre-vingt,
    - un scénario « régression généralisée » suite à la raréfaction des énergies fossiles que ce soit par manque de réserve et/ou parce que les pays producteurs voudront garder leurs stocks.

    Ces trois scénarios ne sont bien entendus pas indépendants mais interconnectés. Ce ne sont pas des scénarios de chaos brutal mais une lente descente aux enfers. Descente aux enfers qui n’est pas linéaire mais exponentiel du fait de l’inter-connectivité des scénarios, cad qu’elle s’accéléra avec le temps.

    A ces trois scénarios, l’on peut ajouter deux facteurs pouvant accélérer ou faire basculer la descente aux enfers dans un chaos plus rapidement brutal :
    - un afflux encore plus importants de réfugiés climatiques dans le ventre mou de l’Europe. Réfugiés que les économies des pays concernés ne pourront absorber sans paupériser encore plus les derniers contribuables solvables.
    - Une crise type 2008 qui, même colmatée, rendra encore plus difficile ou impossible, toutes tentatives de reprise économique.

    Pour revenir à « la résistance, avenir du survivalisme ? », tant que le résistant reste un être isolé, il n’inquiétera pas le pouvoir. Dès qu’il se structurera et si c’est déjà le cas, il sera ou est surveillé, infiltré voir manipulé car cela pourrait participer à la stratégie du chaos mis en place par nos élites puisque leur objectif dans tous les cas est de s’en sortir vivant. La stratégie du chaos visant, non pas tant à créer une dictature car toute dictature même molle crée la résistance, mais à recruter les serviteurs dociles qui permettrons à nos élites de vivre dans le confort à travers la survie de leurs serviteurs.

    Rien n’interdit d’envisager la création de zones de suretés pour ces élites. Zones concentrant la majorité des moyens de protection régaliens, des moyens de production, etc. pendant que le reste du pays…
    Je suis persuadé que nos élites ont une vision très réaliste du futur enfer dans lequel l’humanité va plonger et qu’elles savent très bien que l’on ne pourra pas sauver sept milliards d’individus.
    Elles misent sur la technologie pour s’en sortir en sachant pertinemment que seul une minorité pourra bénéficier de cet avenir transhumais, le maintien au forceps actuel de l’économie mondial n’étant destiné qu’a permettre cette mise en place.

    La partition se fera aussi dans ce sens là.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    Comme je le souligne lorsque je me permets d'intervenir, mes remerciements aux auteurs de ces quelques lignes.
    Voulir enrichir, c'est bien.

    Permettez moi maintenant ces quelques critiques:

    Le premier auteur veux nous démontrer que le survivalisme débouche forcément sur la résistance..ok.
    Laquelle?
    Il nous offre même le choix d'adhérer à des "groupes de resistances"..ok
    Lesquels?
    Les recherches internet c'est bien...nous connaissons tous leurs limites.

    Le deuxième intervenant nous affirme que la guerre, c'est pas beau, que l'humain peut se transformer en je ne sais quoi(il n'en sais rien), ose des paris sur des situations sommes toute hypothétiques, nous offre des exemples qu'il n'a probablement jamais connu mais dont il a certainement entendu parler...

    Ok, ca tout le monde peut l'écrire, et cela à déjà été écrit..

    Permettez moi une question.

    Quel est votre pédigré?

    Avez vous seulement mis au moins une fois les pieds sur un théatre d'opération et vécu ce que vous décrivez pour prétendre pouvoir écrire vos textes?

    Veuillez s'il vous plait ne pas prendre cette question comme une attaque personnelle mais bien comme une demande d'information capitale au sujet de la profondeur de vos écrits.

    Des pseudo "combattants" et des pseudo"résistants", j'en croise tous les jours,ils sont beaux, ils sont forts et sentent bon le sable chaud.Ils sont particulièrement invincibles sur un AZERTY et perso, ça commence a me gonfler..

    Internet, les blog, les forums, les réseaux "sociaux" ont eu cet effet de mettre a nu une flopée d'individus qui ont tout vu, tout connu et qui donnent en plus des leçons de morale...

    Merci le web de m'avoir sorti de l'ignorance d'etre entouré de cette foultitude d'individus qui ont tellement vécu de choses qu'ils sont plus vieux que leurs grand-pères...

    Bref, nous allons assister a une longue suite de réponses de psychologues de comptoir...Grands diseux, petits faiseux...

    Un jour, je vous raconterais, si j'en ai le temps pourquoi après trente ans de survivalisme, je me suis mis a revendre tout mon matos, donner mes conserves, griller mes dernières mun et fini de vouloir convaincre...

    Bonne préparation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La résistance ... elle peut se faire à la manière libanaise, vivre au quotidien en acceptant le minimum de contraintes et en ripostant quand ce minimum est atteint.Cela a duré des dizaines d'années, dure encore même si c'est moins perceptible.Lente dégradation, chacun restant sur ses positions et essayant d'en gagner quand son intérêt est en jeu.Avec son lot de misère, drame et quotidien difficile. Vu et observé personnellement. Dada.

      Supprimer
    2. Un auto-portrait aussi flatteur mériterait d'être signé.
      Modestie quand tu nous tient!!!

      Supprimer
    3. Il va falloir revoir les définitions de chaque terme car si résister passe par un retour au néolithique, ça va coincer dès le départ.
      Le survivalisme à l'US avec tout en plus gros, ça tient pas la route.
      La résistance à la Maxime Brunerie? Même les rouges ont fait mieux dans les années 70/80, et ça pissait pas loin.
      On aura toujours des boutefeux, mais commencer la bagarre est simple alors que pour la finir et s'en sortir est autre chose.
      Désolé mais seul l'ennemi est survivaliste au sens plein du terme: celui d'en haut car il a déjà un plan B qui tient la route, les adeptes de la levrette sur tapis aussi puisque ça fait 1400 qu'ils se préparent à l'attaque tout en avançant tranquillement et que le pillage, viol, torture, esclavage qui seront l'économie et les loisirs de l'après, ne leur font pas peur. Ceux qui débarquent à grands coups de pirogues ont déjà des vues sur les biens et femelles du crû, et ils y arrivent.
      Nous n'avons aucune place dans ce schéma, nous avons le destin des Amérindiens...Sans l'alcool et les casinos. Alors pourquoi? Ben pasque seule la "droite nationale" pose les bonnes questions mais est incapable d'apporter des réponses, des moyens. Les rouges sont beaucoup plus efficaces, mais avec des idées à la con (con étant un euphémisme). Inutile de préciser qu'une partie d'entre nous n'est pas prête de pactiser avec l'ennemi, qu'il soit Kalergi-compatible ou infra-humans-compliant, c'est à dire que nous sommes seuls. Enfin non, nous avons parmi nous d'aimables plaisantins qui nous divertissent, tel l'orchestre sur le Titanic, en évoquant les grandes épopées historiques: Madmax, Rambo, conan, les minipouss, spiderman, Casimir...
      Regrouper tous les plus grands paranoïaques pour de grandes actions rédemptrices, juste par le Net? Bonne chance
      cc
      Entre le marteau et l'enclume.
      Penser que nous avons l'initiative est un leurre, on se contente de rendre coup pour coup

      Supprimer
    4. "on se contente de rendre coup pour coup"
      Oeil pour oeil, dent pour dent, ça ne marche pas.
      Si tu me crèves un oeil et que je te punis en te faisant pareil, tu peux encore me crever l'autre oeil, tuer mes chiens, brûler ma maison, tout ça...

      Si tu me crèves un oeil ou que tu roules sur mon peuple en hurlant awoualah babar et que je t'éventre lentement en public, que j'expose ta tête sur une pique, ainsi que celle de tes parents pour t'avoir mal éduqué, et les têtes de tes enfants pour avoir sûrement reçu la même éducation, ainsi que tes frêres, soeurs, compagne,
      il est fort probable que plus personne ne crève un oeil sur mon territoire.

      La terreur inspirée par un ennemi qui expose des montagnes de cadavres a très souvent dans l'histoire donné la victoire au "fou" (?) qui appliquait cette stratégie contre des ennemis très largement supérieurs en nombre.
      César, avec une poignée de guerriers, contre des celtes 5 fois plus nombreux, par exemple.

      Ou celui qui a donné légende à l'histoire de Dracula en empalant 20 000 musulmans qui l'avaient attaqué. Il n'avait qu'une poignée de soldats pour défendre son royaume contre une armée gigantesque, qui a fait demi-tour pour ne pas avoir à combattre un ennemi de cette trempe.

      Vous pouvez voir l'horreur, ou vous pouvez voir que cette stratégie a permis a des millions de familles des deux camps de revoir les leurs en vie et en paix.

      Moi je sais déjà comment je vais agir.

      A mon avis, la nouvelle génération qui se fait rouler dessus puis insulter par les dirigeants, a une telle colère contenue, que le ménage va se faire très vite, juste grâce à quelques exemples...

      Supprimer
    5. OK, alors qu'est-ce qu'on attend pour venger les nombreux faits divers, viols, vols, meurtres de nos amis barbus?
      Réponse: des marches blanches, des bisous, des bougies.
      Je n'ai jamais entendu parler de vengeance de la part de nos bons frankaouis.
      cc

      Supprimer
    6. Moi j'attends le chaos. Pour le moment c'est impossible d'agir puisque tous les services de l'Etat obéissent aux traitres coupables de cette invasion.

      J'attends ce qui se produit dans quasiment toutes les guerres civiles impliquant des musulmans : les commissariats se font attaquer et les policiers massacrer pour ne pas qu'ils puissent protéger le peuple.
      Leurs armes et leurs équipements sont volés pour faire un nettoyage ethnique.

      Pour le moment les cowboys en bleu protègent les vermines qui les brûlent, les poignardent, leur roulent dessus...
      Ces traitres débarquent à 50 cars de CRS en armures et armes de guerre pour empécher la population d'arrêter des racailles qui s'amusent à foutre le feu pour attirer nos pompiers pour les lyncher.

      Que tout ça s'effondre. L'ennemi de mon ennemi peut faire tomber les obstacles à ma place.

      Après, quand les forces auront été diminuées, que je pourrais dire aux policiers "espèce de m, tout ça c'est ta faute, si tu avais fait ton boulot au lieu de passer tes journées à voler le plus possible d'automobilistes, on n'en sera pas là, sale traitre" pour me faire plaisir.
      Puis j'agirai aux pires moments, pour faire le maximum d'efficacité avec le minimum de moyens.
      Je suis un jardinier, je suis patient. Je mange des fruits nés d'une minuscule graine très longtemps avant.
      Et là c'est bientôt l'heure de la récolte...

      Supprimer
    7. A un anonyme, je réponds par anonymat. Ceux qui me connaissent sur le blog sauront qui écrit ces lignes.
      Vos assertions concernant le second auteur, donc moi-même, sont tellement provocatrices qu'elles en seraient presque marrantes si elles n'étaient pas aussi imbéciles.
      Vous versez dans l'insulte, ce qui démontre une faible capacité intellectuelle et vous n'apportez rien de nouveau; bien au contraire vous démontrez un ego démesuré.
      Quant à mon pedigree, il ne vous regarde en aucune façon.
      Peut-être ne sais-je rien, qui sait?
      Peut-être ne suis-je qu'un affabulateur?
      Qui sait?
      En attendant votre intervention vous présente tel que vous êtes: un aigri à cervelle de moineau, de celui qui mitraille en insultant à tort et à travers.
      Je comprends pourquoi vous avez tiré toutes vos cartouches! Vous rafalez toujours à tort et à travers?
      Qui êtes-vous pour ainsi vous poser en donneur de leçons?
      Vous jouez à touche zizi? Savoir qui a la plus grosse, la plus longue? Ce sera sans moi.
      Non, vous n'attaquez pas! et de plus gratuitement!
      Je vous enjoins à vous munir d'un dictionnaire...
      Débattre n'est pas insulter; je n'ai donc aucun autre courrier à vous adresser.
      Un grand bonjour à Janus2a et à Pierre.T

      Supprimer
    8. Bonsoir,

      Vous etes donc le fameux Didier, écrivain de la seconde partie de ce texte.

      Comme je l'écrivais précédement, je remercie toujours les auteurs.La publication d'un texte veut elle dire qu'il faille pour les lecteurs etre obligatoirement d'accord avec celui-ci et son auteur? Oui? Non?

      Première précision

      les choix informatiques que m'offre ce blog pour poster ne me permettent que le choix"anonyme" pour que le message soit publié...
      Cette precision étant faite.

      Que vous vous sentiez agressé montre a quel point vos écrits sont tirés du petit manuel de la psychologie pour les nuls..

      Vous n'etes même pas capable de mettre en application les conseils dont vous nous abreuvez et votre réaction épidermique et a coté de la plaque nous le démontre.

      Je suis désolé de vous l'écrire, mais votre texte est d'une mièvrerie sans borne.

      Je conviens que cette remarque n'est pas plaisante à lire.

      Mais

      "Lors d'une guerre, il n' y a plus rien de propre et à sa fin il n'y a ni vainqueurs ni vaincus ! Ne restent que des meurtrissures dont certains ne parviennent jamais à guérir ; c'est ainsi..."

      Vous avez connu une guerre pour affirmer que c'est ainsi?

      Mais encore

      "C'est donc pour cela qu'il nous faut apprendre à mieux nous connaître, à accepter ce terrible et brutal changement et ne pas hésiter à en parler longuement bien avant, avec sa femme, ses enfants, sa famille, ses amis ! Parler, encore parler ! Se découvrir les uns les autres, apprendre à devenir une mini ruche !"

      Accepter ce terrible et brutal changement et en parler avec madame et les enfants...
      Ca envoie du lourd, du très lourd dans le style mythomaniaque...

      Bref, j'analyse le texte que vous me proposez, et comme j'ai encore un sens critique, j'émets une critique et je l'exprime...(en ais-je le droit?)

      Je ne donne aucune leçon, je m'en tape, mais j'essaie au mieux de remettre certaines choses en perspective, cela aidera peut etre certain "nouveau" dans le survivaliste de ne pas croire béatement quelques pseudo gourou.

      Je résume donc:

      Vous n'avez connu aucune guerre

      Vous parlez avec madame et les enfants de changements psychologique que vous ne connaissez pas et vous tentez de nous faire gober la couleuvre...

      Bref, comment voulez vous que l'on définisse votre texte?

      Vous voulez que je vous dise que c'est bien?
      Ben non, c'est pas bien....

      Petite précision, j'ai arrêté de jouer a celui qui pisse le plus loin depuis l'age de douze ans.. en effet, j'ai toujours 25 cm d'avance sur mes concurents...

      Si vous ne voulez pas que l'on critique vos textes, ne les publiez pas ou alors acceptez que l'on peut les analyser et en sortir une certaine substance..

      Bonne préparation

      Supprimer
    9. Blablabla...J'entends le crépitement d'une bouche baveuse, enragée, appartenant à un visé par Michel Audiard: " Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît".
      Vous êtes démasqué!
      N'ayant rien à prouver à quelqu'un qui n'a pas la lumière à tous les étages, je vous laisse à votre logorrhée...sans regret.
      Continuez à aboyer: chien qui aboie ne mord pas!
      Continuez à essayer, continuez! Un jour peut-être, y arriverez-vous! Bonne chance "Longue Bite"! Hugh!

      Supprimer
    10. anonyme du 1/11 23h16 je suis d'accord avec vous,vous avez drôlement bien fait de vous débarrasser de tout ce qui peur constituer un danger pour vous et pour les autres.C'est très bien ,très raisonnable de votre part.
      Maintenant il faut commencer une thérapie avec un professionnel compétent et arrêter de pisser sur le balcon.
      C'est très bien continuez
      Bonne préparation

      Supprimer
    11. Non, je ne me suis jamais trouvé sur un théâtre d'opération et je n'ai pas besoin de cela pour imaginer ce qu'il peut y arriver, et même donner quelques conseils à suivre pour répondre à la situation actuelle. Je n'impose rien à personne, mais donne seulement l'avis de quelqu'un qui pense en retournant les choses dans tous les sens pour essayer de trouver une parade. Vous devriez lire les articles du blog suivant :
      solutionspourdemain.blogspot.fr
      et vous verrez vers où notre réflexion nous achemine. La réfléxion n'en est qu'au stade initial et doit déboucher sur des solutions viables, ...bien sur avec l'aide de la Providence. Moi j'y crois dur comme fer ! Je vous souhaite un excellent week-end.
      Franck

      Supprimer
    12. Bonjour Franck,
      J'apprécie beaucoup votre démarche pacifique à l'opposé de celle des boutefeux.
      Une partie de la solution pourrait reposer sur un retour à la vie en communauté, uni par une même spiritualité pour échapper à la misère, assurer un minimum de sécurité comme cela fut le cas à la fin de l'empire romain, miné par une terrible crise économique puis terrassé par les barbares que l'empereur avait initialement autorisé à s'installer sur ses terres pour résoudre un problème de main d'oeuvre.
      Bien cordialement
      Seb91

      Supprimer
  10. Sebastien T : ça fait 1 mois qu'on lis 5 messages de ta part par jour répétant la même chose, tu ne t'en rends peut-être pas compte

    Je pense que CC n'a pas tort, la dynamique des non CPF est perdante, au niveau guerre civil comme par temps de paix.

    Cependant, et sans se drapper du passé, si on croit en quelque chose, vivre, c'est l'incarner, pas juste en parler. Donc foutu pour foutu, autant "s'amuser" et essayer toutes les solutions qui vous paraîtront les plus pertinentes (farfelues pour d'autres). Macron a raison sur un point : il faut aider les gens à essayer (échouer), car ce sont aussi ceux qui recommencent et finissent par réussir.

    Pour revenir dans le ton de l'article, je ne connais pas de milice ou affilié près de chez moi. J'ai bien croisé cette nuit des gens rodant, portant des masques et s'accaparant les victuailles du voisinnage, mais halloween ça compte pas.
    Ender

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Ender
      ;)
      Résistons donc !

      Hallaou win est une bonne répétition de porte à porte à faux.

      Les enfants s'en vont quémander auprès d'adultes libidineux ( http://www.cnrtl.fr/definition/Libidineux ) ou presque des confiseries en échange de quiétude ou d'inquiétudes selon leur costume.
      Que ces sales gosses, grimés et maquillés comme des drag-queens sans goût, accompagnés de parents afin d'éviter un échange égal, à savoir confiseries contre conneries, sont en apprentissages sociaux du genre et du mé-genre.
      Ne pas participer c'est déjà résister à une coutume qui n'est pas d'ici.

      Concernant les essais avant réussites puis-je me permettre de vous indiquer que la grosse commission européenne investit beaucoup de votre argent inexistant pour réussir un raté.

      Quant à Sébastien T, il se prénomme Alex et il a raison, Dracula est à la mode.
      Comment résister? En allumant la lumière à tous les étages?
      Peine perdue semble-t-il.

      Le Sicule

      Supprimer
    2. bonjour Ender,refaire 100fois la même expérience en espèrant un résultat différent est totalement illusoire (a.Enstein)Macron lemicron n'est qu'une marionnette un élément du décors,maintenant tout essayer c'est aussi vivre , pourquoi pas ,c'est la sclérose qui tue l'esprit

      Supprimer
    3. Bonsoir Janus,il manque parfois juste un catalyseur.L'histoire ne se répète jamais mais il lui arrive de bégayer.
      Ton terme de marionnette me fait penser à l'allégorie de la caverne.Désolé j'ai du mal à m'extraire des fondements grecs de notre civilisation.
      Si Macron est Jupiter,il a facilement battu les nationalistes,il a écrasé les communistes;le dernier travail de notre Hercule va être d'en finir avec l'Islam(les autres religions sont rentrées dans le rang).L'affaire Ramadan va être révélatrice à ce niveau.En effet Tarik R n'a rien fait de contraire à la charia ,dans l'affaire de viol qu'on lui prête.Son affaire va donc être un conflit de légitimité entre deux origines de la Loi.Fort opportunément cette affaire surgit maintenant.C'est une formidable occasion pour notre monarc ,d'agir dans le sens d'un islam obéissant aux lois de la république.Un islam de France soumis aux lois de la République Française.Ou alors cette affaire va finir en eau de boudin(histoire d'O de boudin).Marionnette ou Monarc?
      A mon avis dans ce cas, résister,consistera pour une fois à ne rien faire,à n'avoir aucun avis à être de couleur muraille.Je n'ai aucune envie de servir de chair à canon.
      L'avis de CC est ce qu'il est.Mais de quelle dynamique parlons nous?Avec la GPA une femme noire pauvre pourra mettre au monde des quintuplés blancs,ou jaunes.
      On peut même imaginer des enfants enlevés à leurs parents intégristes pour être donnés en adoption à un couple du même sexe.
      Pouvions nous imaginer voir un jour la Syrie et l'Irak dans un tel état?
      Résister,c'est avant tout résister aux flux d'information toxique que l'on déverse sur nous.Sur les flux migratoires toutes les hypothèses sont envisageables,depuis notre remplacement,jusqu'à leur extinction.La vaccination obligatoire permet d'injecter n'importe quoi ,ou pas?
      J'ai l'impression de ne plus rien pouvoir contrôler,si ce n'est mon potager ,un peu.
      Par contre j'ai été vraiment impressionné par l'initiative de "défend Europ" ces gens ont montés leur projet contre vents et marées.Les "sales gamins "qui collaient les serrures m'ont bien fait rire aussi.
      Dans le film "The Postman" il est fait référence à un personnage maudit :Nathan Holn inventeur du Holnisme. Je n'ai jamais trouvé d'autres références à ce qui ressemble à une bible doctrinaire du survivalisme. S'agissant d'un personnage fictif je me dis qu'inventer le Holnisme s'assimilerait à une fiction et ne devrait donc pas tomber sous le coup de la Loi si certains passages pouvaient donner lieu à une interprétation chagrine.
      En poussant plus loin le jeu de rôle on pourrait même envisager des reconstitutions du "postman" genre air soft,ou course d'orientation,pas de milice hein;ça c'est interdit.
      En bref je pense qu'il faut sortir de la doctrine droite gauche,keynésien libéraux,nationalistes,européistes etc pour avoir une bonne vieille approche Malthusienne 100% survivaliste. Créons le Holnisme .
      Cordialement
      H17

      Supprimer
    4. Bonsoir hs17 ,un bien beau texte que le votre en tout cas dru et pesant son poids de références dans lesquelles je m'inscris.L'islam de france est l'utopie du moment que l'esprit mondialiste cherche a implanter pour poursuivre la destruction en cours,c'est oublier un peu que la France est et reste (de par ses traditions pour le moins) la fille ainée de l'église,l'islam en france certes, ce n'est pas nouveau , mais ses racines sont exogènes et c'est une imposture de vouloir faire croire le contraire.Quand un arbre meure ses racines restent dans le sol qui l'a vu naitre il en est de même des religions.L'islam sera balayé de la surface de la terre car il contrevient aux lois de la nature.Quant au holnisme ,oeuvre de l'esprit, il tombera sous le coup de la loi quand même , puisque la liberté d'écrire et de penser risque fort d'être sérieusement attaquée,mais pourquoi pas ?,il n'y a que les idées qui ne meurent pas Cordialement

      Supprimer
  11. pfffff je n interviens plus aussi souvent qu avant mais la j avoue ca me saoule...bref oui on en revient toujours au même, olalala les méchants policiers qui chargent les gentils manifestants...se sont tous des traîtres, mais peu savent que dans toutes nos forces il y a plus de preper que dans tous les autres métiers, qui voient depuis bien longtemps la merde s accumuler de plus en plus mais qui ne peuvent rien faire, vu que les vrais traîtres du dessus, eux bloquent tout, et que on a tous besoin de nos salaires pour vivre. Et quand ces derniers veulent bloquer ou se faire entendre, ils ne sont suivi par personne, a part les soutien à la police quand l un d entres eux restent sur le carreaux pour mieux leur cracher dessus après quand ils se font gauler pour une connerie ( sans parler des procédures disciplinaire). bref avant de rigoler ou de vomir vu les heros du clavier azerty, je dis que oui effectivement vivement le chaos pour remettre les pendules a l heure! un coucou a ce cher janus, francois, et pierre bien sur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Richard,des mauvais vents m'ont tenu éloigné de ce blog ,l'avantage de ces raffales d'emmerdes de tout niveau m'ont permis d'a nouveau tester ma résistance à la douleur physique et morale ,je ne suis pas encore totalement au point ,il va falloir completer la force d'esprit pour résister en cas de malheurs soudains,les épreuves servent à nous faire grandir,je suis maintenant pret pour le prochain tour de chevaux de bois du manège du malheur.Bien cordialement Richard

      Supprimer
    2. aïe! surtout prend bien soin de toi amigo! de tout coeur avec toi!

      Supprimer
    3. Bon retour à vous deux.
      Aurais-tu commencé à tester la pertinence de tes préparatifs, Janus? Prends bien soin de toi et vois le bon côté des choses (il y en a toujours un) car le moral est essentiel.

      Supprimer
  12. ben c est pas gagne ! (la résistance)
    Sinon Bravo à tous les intervenants qui font de ce site (blog!) un endroit ou j aime passer du temps , qu'est ce que c'est agréable de retrouver des personnes qui écrivent ( pratiquement...) sans faire de fautes - orthographe et conjugaison- ,
    enfin un noyau de la population qui n'a pas séché les cours de Français.
    je ne suis ni flic , ni militaire genre "cocoye" , ni historien , ni vieux, ni rien du tout d ailleurs .... je n' ai donc pas vraiment de témoignage à apporter sur la résistance. les intervenants plus haut ont l air plus qualifiés - s'il en est- que moi.
    Néanmoins j'ai pas envi de me résigner! Et j'ai envi que l 'âme française perdure , même si c'est mal barré : ce site EST un noyau de résistance.
    SEB (encore un autre!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci seb! pour moi peu importe qui l on est et même de le montrer, l important c est de savoir donner ce que l on sait a ceux qui veulent apprendre, montrer que l entraide ca existe encore dans ce monde tellement individualiste ou tout le monde veut avoir raison sans prendre les idées des autres. je suis comme toi, je ne me résigne pas et je crois en l âme française, et je me prépare pour le dur qui approche. Donc encore merci Pierre pour ce site qui nous permet d échanger et d apprendre des autres, mais aussi de retrouver des gens qui partagent les mêmes valeurs.

      Supprimer
  13. à Alexandre T
    joli moment de prose, peux tu nous dire en quelle occasion tu as pu voir 50 cars de CRS, cela me semble quelque peu exagèré car cela fait plusieurs années , voire plus d'une décennie que les CRS n'utilisent plus de cars pour se déplacer mais de petits fourgons blancs à six. les gendarmes mobiles utilisent des mini bus couleur bleue pour une contenance double au moins . alors 50 cars, ça nous ferait plus d'un milliers de CRS d'un coups, ça devait etre une sacrée manif.
    as tu été t'y frotter car tu sembles leur vouloir une certaine rancune.
    à mon avis ce ne sont pas les plus dangereux pour ton potager.
    ne comptes pas trops sur le depot d'arme d'un commissariat ou d'une gendarmerie pour t'équiper de frais sinon de neuf, ou alors fait partie de la premiere vague, c'est comme les soldes, premier arrivé, premier servi, à moins que tu n'interceptes au passage de quoi te valoir une saturnite provisoire ou définitive.
    "choisis ton camps, camarade".
    je pense qu'effectivement, en cas de chaos, le survivalisme doive s'accorder à un fait de résistance contre la meute qui voudra m'imposer un style de vie et un mode de pensée en désaccord profond avec mon ascendance génétique .
    de toute maniere, les forces de l'ordre actuelles en comprenant l'armée, ne peuvent ou ne veulent prendre le controle total. à la rigueur, se proteger elle meme et leur famille.
    je ne dirai pas autant de la gendarmerie européenne (EUROGENDFOR), dont je me méfie car cela me semble une association mercenaire, prete à intervenir pour proteger les membres d'une oligarchie et l'exfiltrer au cas ou les choses tourneraient vraiement mal pour elle.
    quands à se former, il y a plein de moyens, y compris sur le tas, j'en sais quelque chose. mais un bon entrainement permet d'acquérir des automatismes sur les modes d'intervention.
    cependant, une formation au tir, la chasse, les sports de combats, l'airsoft, la remise en forme générale tout cela n'est pas à négliger.
    attaquer, conserver une zone nécessite des effectifs considérables. il faut vouloir en faire partie.
    bonne préparation à tous HERMAN STOSS .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Herman,c'est pas la première fois que j'entends parler de l'EUROGENGFOR de manière peu enthousiaste.
      Je suppose donc qu'une armée européenne n'est pas une bonne idée?
      Je te pose la question car j'ai fait un tour sur le site des "amoureux de la France" et certaines question des sondages sont surprenante.Le nom d'ailleurs est drôle.Il me rappelle une vieille chanson "le trente et un du mois d'août".
      Bon si leur principe est qu'on "boive un coup à la santé du Roi de France"je veux bien finir la bouteille.
      Cordialement
      H17

      Supprimer
    2. Leurogenfor ? C'est le camouflage parfait pour créer une Warren ss de mercenaires fournis par blackwater !

      Les pays européens n'ont pas attendu l'Europe pour avoir des forces de l'ordre à disposition.

      Et dans une Europe de paix on crée une force d'intervention sanitaire et de protection civile efficace et très rapide pour éviter pillage et émeute comme à saint Martin.

      Si au lieu on crée une force anti-émeutes , c'est qu'on prévoit qu'il va y en avoir. Et si on juge qu'il faut des mercenaires c'est pas sans raisons .

      Donc ......!!!

      Supprimer
    3. bonsoir hs 17,je prépare une petite liste à votre intention sachant que ce ne sera en aucun cas exhaustif mais je l'espère vous aidera a approfondir votre réflexion,le domaine est si vaste que mon choix est évidemment arbitraire mais je le ferais le plus honnêtement possible ,à notre age on ne cherche plus à convaincre personne seulement donner des pistes .Bien cordialement

      Supprimer
    4. Bonsoir Janus 2a,si j'avais besoin d'être un convaincu,je pense que j'aurai aimé ne lire qu'un seul livre le coran ou le capital me semblent être recommandables.
      En fait je suis persuadé (sans preuve)que la finance juive s'affronte depuis des lustres à celle des protestants.
      On aurait pu envisager une finance catholique, la prohibition de l'intérêt étant la marque de la finance islamique elle est aussi une tradition instaurée par st Thomas d'Aquin et critiquée par Pascal (Mourabaha pratiquée en occident au XVII et recommandée par les jésuites).
      En fait on oppose toujours l'individualisme au collectivisme.La liberté d'entreprendre est ainsi opposée à l'égalitarisme.Les différentes politiques économiques mises en place répondent à des panachages variés dans leur dosage de l'un ou de l'autre.
      Je pense que la solution sera le communsualisme ,qui me semble correspondre à ce contrat qui uni par exemple l'anémone de mer au bernard l'hermite. C'est à mon avis ce type de contrat qui réglementera les activités de demain.
      Plusieurs familles partageant un même toit.Mutualisation des investissements (achat de bétail,matériel divers)Le but étant de créer une synergie.Je m'étais intéressé aux programmes NESSARA de prospérité mondiale.
      En fait je crois sincèrement que nous vivons un tournant et que nous avons avec la situation actuelle une formidable opportunité de remettre les pendules à l'heure.
      On ne peut pas vivre éternellement avec une économie fictive.
      Concernant notre agriculture ce qu'il faut comprendre,c'est que par exemple cette année la production de blé française a été étrillée par celle des Russes et celle de maïs par les USA.Le libre échange nous ruine.Si le protectionnisme qui nous est interdit par les politiques était réalisé de fait par une faillite mondiale des transports,la pyramide de l'organisation sociale de notre pays se trouverait alors modifiée de manière bénéfique pour le plus grand nombre.
      En cas de chaos,une partie de la production sera transformée en carburant et on reviendra à des tailles d'exploitations plus modestes.L'agriculture de subsistance reprendrait plus de place et la rentabilité serait à nouveau au rendez-vous.
      Il nous faut juste tenir bon encore quelques temps et surtout être prêts à "remplacer"un état défaillant.

      Cordialement
      H17

      Supprimer
    5. bon comme promis une petite liste ,(toute petite) pour éclairer le tapis
      1) Histoire secrète de l'oligarchie anglo-américaine en précisant l'importance de l'avant propos de Pierre Hillard et en ne perdant pas de vue que l'auteur du bouquin, Carroll Quigley, ne dénonce pas un complot qui se monte au fil du temps, au contraire, il en est un fervent admirateur.

      numéro : ISBN 978-2-35512-062-6

      2) Les Secrets de la Réserve Fédérale de Eustace Mullins

      ISBN 978-2-35512-031-2

      On peut s'arrêter là, mais pour ceux qui voudraient avoir une vision plus proche, c'est à dire l'application actuelle des deux ouvrages précédents :

      3) Les Confessions d'un assassin financier de John Perkins qui décrit la razzia faite par les USA sur tous les pays depuis l'après guerre 1945. Pour ceux qui seront capable de remplir les blancs, ce livre devraient leurs permettre de comprendre, en partie, l'assassinat de JF Kennedy.

      ISBN 2-89626-001-3




      Les suivants sont en Anglais:

      4) Technocracy Rising de Patrick Wood qui décrit le mouvement qui a inspiré le livre suivant "Entre deux âges" et son implémentation actuelle par la Trilatérale. C'est à mon sens un livre majeur.

      ISBN 978-0-9863739-0-9

      5) Entre deux âges de Zbigniew Brzezinski en précisant que ce qu'il décrit et dénonce est ce qu'il n'a cessé de mettre en place notamment en créant "la Commission Trilatérale" en 1972 avec David Rockefeller, et que cette commission s'est infiltrée depuis aux commandes de tous les gouvernements mondiaux.

      Hélas on ne le trouve qu'en Anglais à des prix délirants, mais on peut le télécharger ici :

      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/telecharger-le-livre-de-brzezinski-136639.Le livre Mullins est assez pénible à se farcir mais est le plus important comme base de données.Bien entendu énormément d'ouvrages sont soit en Anglais soit en Allemand.Avec ces quatre là on a fait un tour complet de la question,mais ils reste encore bien des détails a préciser ,c'est le fruit de 15 ans de recherche .Bien cordialement

      Supprimer
    6. Merci beaucoup Janus,
      cordialement
      H17

      Supprimer
  14. @Bucheron : cet article n'est pas de Pierre Templar, et je pense que vous retrouverez le sourire en lisant un article précédent (les vrais et faux amis).

    @Janus : tout à fait, je citais Macron ironiquement. Pris tel quel son discours est puant. Mais en gros il y a deux discours, deux limites : le principe de réalisme, que décris très bien CC et qui en même temps ne peut que faire mal.

    L'autre principe est décrit par le fameux "le seul moyen de ne pas échouer c'est de ne rien tenter" ; autrement dit si on dit sans arrêt que tout est foutu alors on ne réagit plus et on attend patiemment la sentence.

    Ni l'un ni l'autre ne sont en tant qu'extrêmes bon à rechercher, se prendre pour un rambo ou se sentir condamné d'avance sont les deux attitudes à fuir en mon sens (je dis ça sans fuir les principes de réalisme).

    On apprend jour après jour, et dieu merci il y a des lieus et des personnes permettant de transmettre aux générations plus jeunes ce qu'ils n'ont pas vécu, vu, entendu.

    Mais quel que soit le degré de préparation, ceux qui se réjouissent du chaos me font penser à des enfants ayant trop pris de sucreries, dont la poussée de glycémie aura fatalement atteint le cerveau. A moins que ça ne soit un abus d'hallo-weed... ou simplement la folie mentale qui amène à croire que tuer son prochain au delà de la stricte nécessité soit un moment d'accomplissement personnel.
    Ender

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te confirme ender, le chaos ne sera une partie de plaisir, et le souhaiter une ineptie, donc j'en préfère faire comme les chevaliers du fiel : en attendant on cotise😊

      Supprimer
    2. La résistance ce n'est pas le survivalisme ,une conséquence certainement ,à partir du moment ou la conduite de notre vie n'a plus la liberté d'action et de penser a ce à quoi nous croyons que nous voulons pour nous ,et éventuellement pour ceux qui sont prets à nous suivre sur ce chemin difficile.C'est en fait assez simple: vivre en homme , avec les prérogatives qui vont avec ,des règles (et oui il en faut) et une vision ,un sens qui justifie notre présence sur cette planète à nos yeux;il n'est pas nécessaire d'être croyant pour adhérer à un certain nombre de principes de base que certains considéreront comme moraux ou religieux , alors qu'il ne s'agit que "de la meilleure façon de marcher".Les fusils oui bien sûr!! c'est un des aléas des temps troublés,marchez tranquillement avec un gros baton et vous serez mieux écoutés.Le survivalisme c'est se réaliser en tant qu'homme malgré , malgré les viscicitudes du monde et c'est à la portée de tous avec les accessoires qui vont avec (voir plus haut)à la condition qu'ils ne soient pas l'alpha et l'oméga de la démarche.L'émergence du chaos à venir ne sera qu'un des aspect auquel l'homme devra faire face,nous sommes survivalistes avant et je l'espère pour beaucoup après .Cordialement à tous

      Supprimer
  15. Bonjour a vous Monsieur Templar.

    Je me permet de pointer un détail qui manque dans votre analyse (ô combien pertinente)

    Plus les temps serrons durs, plus il serra dur de faire confiance.
    Aujourd'hui, votre voisin peut être un individu tout a fait sympathique, mais rien ne dit qu'il suivra votre démarche une fois le premier sang versé.
    Il pourra très bien vouloir collaborer, où tout simplement vous liquider pour mieux vous piller.

    Il ne parais pas illusoire de préparer des réseaux de Stay Behind, car c'est ce qui nous attends.
    De ce fait, votre article sur les AR15 /Ak a tout a fait sa légitimité.
    Sans armement standardisé, et sans un minimum de valeurs en communs, nous ne nous en sortirons jamais en cas de conflit de grande intensité.

    Car la réalité est la, nous sommes DEJA en conflit de basse intensité. Gendarmeries brulés, commissariats attaqués, etc...

    Jeune homme d'a peine plus de 25 ans, je confirme certains commentaires.
    Ma génération n'a rien a perdre, vraiment plus rien.
    Nous sommes trahis, et incompris.
    Et je ne parle même pas de ceux qui ont 18/16 ans, qui vivent au quotidien les humiliations, et autres agressions physiques.

    Demeure tout de meme un peu d'espoir, du coté des forces de l'ordre, et de l'armée, qui permettent a des dizaines de milliers de jeunes de se former au métier des armes, et de se confronter a la réalité.
    En l'absence de service militaire, ma génération doit quasi obligatoirement passer par la pour se former...

    Bucheron

    RépondreSupprimer
  16. bonjour à tous, reprenons l'histoireil y eut les ordres guerriers monastiques dont le but était primitivement de soigner les pèlerins en terre sainte et de proteger les voies de communication dans le royaume de Jérusalem hospitaliers, templiers, teutoniques etc!
    ce n'étaient pas seulement des guerriers mais aussi des gens ayant prononcé des voeux de pauvreté, chasteté, humilité.
    bref des soldats religieux et politiques.
    il y a un siècle Trotsky fabriquait l'armée rouge, soldats politiques, face à l'armée blanche ; l'armée rouge comprenait les commissaires politiques, chargés d'assurer la doxa bolchevique avec les ordres de Lénine d'une main et le Nagant 95 ou le Mauser C96 de l'aurtre.
    Hitler fit de sa garde personnelle la SS, une armée politique, la premiere armée Européenne vu le nombre de nationalités représentées, y compris des musulmans Bosniaques, seuls à porter le fez vert-de-gris à l'instigation du grand mufti de jérusalem, condamné à mort et réfugié à Damas apres guerre.
    quand à l'Eurogendfor, c'est une armée assez opaque qui est stationnée en Italie du nord, son effectif dépasserait 3000 hommes, son équipement est fort conséquent, elle dispose de ses propres moyens de transport et est constituée de plusieurs nationalités.
    elle dispose surtout du privilege de l'extra territorialité dans ses deplacements, ses interventions et la sécurité de ses membres.
    donc moins de scrupules à intervenir contre des nations ou elle n'est pas représentée, voire meme d'éviter de sélectionner des ressortissants du pays ou elle intervient et le tour est joué.
    ce super commando peut facilement proteger des membres d'une oligarchie, voire les exfiltrer dans des zones sures sans en réfèrer aux forces de l'ordre locales.
    et si il n'y avait que ça, mais on peut lui confier des missions de sabotage, élimination d'opposants, ficher le bazar dans un pays (Grece ?????).
    quands à Saint-Martin, apres 4 journées ou l'ile fut livrée au pillage, que la sous-préfete se fut sauvée, on s'en prend actuellement à une douzaine de profs qui n'ont pas repris le boulot sur place.
    je n'ai aucune confiance dans cette Eurogendfor, à moins que la preuve ne m'en sois assènée. mais ce n'est pas le cas pour le moment. bonne préparation à tous HERMAN STOSS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'eurogendfor a été dès sa création voulue par Mam , comme une police politique ,il n'a jamais été prévu ni dit qu'elle agirait en dehors de ce contexte;donc plus qu'a toute autre il est hors de question d'accorder le moindre crédit ou confiance qu'elle quelle soit

      Supprimer
  17. janus2a
    peut etre crée par MAM, mais pas que et comme je l'écrivais cantonnée en Italie et formée par plusieurs pays fournisseur. police ou armée, qu'importe, elle peut remplir toutes les missions que ses employeurs voudront. et cela sans complexe ni scrupule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en avait déjà été discuté dans ce blog il y a quelque temps ,en effet il est prévu que les nationaux dans son sein ne pourront pas agir dans leur propre pays pour éviter une éventuelle fraternisation ;à l'époque Alliot Marie était ministre de la défense vous trouverez le sigle de cette fausse gendarmerie sur le net qui pour l'instant n'a été engagée nulle part,cela fait partie comme la Fema Us d'un ensemble de dispositions qui farfois semb le n'avoir aucun lien entre elles et pourtant de filet lache ces dispositions sont maintenant un maillage juridique et pénal avec les lois anti-terroriste et l'état d'urgence devenu la norme, ajoutées avec les textes sur la limitation du cash,et toutes les petites interdictions qui pleuvent depuis deux ans la situation de la liberté dans notre pays devient une peau de chagrin

      Supprimer
    2. Janus 2a,
      souvent d'accord avec tes commentaires mais pas cette fois ("cette fausse gendarmerie ... qui pour l'instant n'a été engagée nulle part).
      A ma connaissance, Eurogendfor a été engagée 2 fois officiellement (Afghanistan, sous forme d'Unité de Police Constituée, et Haiti en 2010) et une fois sous faux drapeau (faux uniformes grecs) en Grèce au début de la crise. Le but était alors de jeter de l'huile sur le feu et pousser les manifestants à la faute pour justifier, si nécessaire, une répression encore plus violente que celle qu'il y a eue.
      C'est le travail habituel de Gendarmerie : faux rapports, faux en écritures publiques, mensonges, provocation, répression sur ces bases. Et je sais de quoi je parle.
      Ce ne sont pas des éléments politisés. Ce sont justement des éléments sans aucune culture politique, prêts à faire n'importe quoi pour peu qu'on leur donne des ordres.
      Les règles de la plupart des pays évolués interdisent d'obéir aux ordres manifestement illégaux et troublant l'ordre public. C'est un concept légal et moral qui leur échappe totalement: si leurs chefs de bandes donnent des ordres, ils exécutent en violant autant de lois que nécessaire. La loin'est que pour les autres.
      Von Pikkendorff a très bien analysé la situation qui peut amener leur implication (voir son commentaire plus haut) et c'est sur ce genre d'éléments que comptent les "élites" pour assurer leur sécurité maintenant, bientôt pour s'exfiltrer, puis ensuite pour sécuriser leurs zones privées.
      En France, livrer tout ou partie du territoire à des troupes étrangères reste un crime de trahison, ne l'oublions pas.

      Supprimer
    3. Bonjour EMantille , effectivement mon commentaire manque de précision et peut semer la confusion ,l'eurogendfor est une police politique dans sa nature même, puisque au service des "élites"pour des causes qui ne sont pas juridiquement civiles (répression de manifestation entre autre )= ça ne veut pas dire que ces "mercenaires" auraient une quelconque doctrine ou seraient d'accord politiquement.Cette force était prévue à la base pour n'intervenir qu'en europe ,son nom étant la contraction anglicisée de "gendarmerie d'europe" =europe -gendarmerie=euro-gendfor.Je ne savais pas qu'elle avait été engagée en dehors de l'espace prévu.Son engagement n'est prévu qu'en cas de trouble à l'ordre public ,joyeux fourre tout , ou effectivement tout peut y être mis ,autorisant n'importe quelle action fut elle illégale;Livrer une partie du territoire a des troupes étrangères est aussi une trahison tout autant que de livrer le pays a des étrangers non militaires ,c'est le cas des clandestins,hollande à plusieurs reprises s'est mis sous le chef d'une telle inculpation en bradant notre souveraineté et Sarkozy aussi avec cette eurogendfor.Nous sommes d'accord que cette engeance est criminelle et contraire à notre constitution en tant que troupe étrangère agissant sur le territoire de la république

      Supprimer
  18. Le seul truc qui serait bien c est que migronts se buttent entre eux et bandes en tout genre idem mais je crois qu on peut toujours rever._._._._._.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir en ces temps de Toussaint je recherchais si je voyais des parutions sur certains de mes ancêtres résistants.De fil en aiguille j'en suis venu à relire les affaires de la résistance "la petite histoire".J'ai retrouvé trace d'une personne dont j'avais entendu parler(pas en bien);Georges Guez
      inspecteur de la milice exécuté avec son père par les FTP Lamotte du Rhone. Il avait établi une liste de 150 noms et avait sollicité une place de sous-préfet au regard des services rendus.Il y aura toujours des gens comme lui.
      Mais est-ce qu'il y aura encore des gens pour faire justice.
      Cordialement
      H17

      Supprimer
  19. Pour répondre à divers commentaires sur l’Eurogendfor.
    L’Eurogendfor n’est pas basée en Italie.
    C’est uniquement son PC qui est la seul structure permanente.

    A propos de cette unité, j’avais déjà fait remarquer que :
    Ce n’est pas la création d’une unité avec des effectifs dédiés permanents mais le regroupement possible d’unités de gendarmeries venant des pays ayant des forces de police à statut militaire (8 pays contributeurs pour une force de 800 pax avec un EM d’une trentaine de pax).
    Pour armer cette force, il faut donc pour l’instant partiellement déshabillé « Paul pour habiller Jaques
    Des membres des gendarmeries des divers contributeurs peuvent aussi y être affectés à titre individuel pour une mission de courte durée sur un théâtre d’opération au titre de la formation ou de l’appui aux forces de police locales comme ce fut le cas de l’Unmik police avec qui j’ai bossé au Kossovo.

    Le nombre minime d’interventions de l’Eurogendfor depuis sa création en 2004 en dit long sur ses réelles capacités.
    Cette façon de faire est une grande spécialité Européenne et française depuis quelques décennies ou l’on veut créer du neuf sans dépenser un centime. La création de la FAR au sein de l’armée française en 1984 en est un exemple historique parfait.
    Rien d’opaque mais, comme bien souvent, un effet d’annonce par la création d’une unité qui en réalité au final n’en est pas une.

    Si dans l’avenir cette unité devenait permanente je réviserai mon jugement car pour l’instant, cette absence d’unité permanente est un frein considérable à un entrainement commun et donc à une capacité opérationnelle réelle sur le terrain. Dans ce domaine, mon expérience du multinational au Kosovo ou il fallait faire travailler des unités de plusieurs pays (sur de violentes manifs albanaises, j’ai compté un jour jusqu’à six pays sous commandement français : Espagne, Italie, Grande-Bretagne, Turquie, Maroc, Danemark), équipés de matériels divers et aux modes d’action différents pour une même opération m’on rendus dubitatif sur l’efficacité aux vues du bordel engendré et constaté.

    Que ses missions soient la protection de l’oligarchie ou je ne sais quels « coups tordus », grand bien lui fasse.
    Avant qu’elle ne s’intéresse à quelques pouilleux se baptisant survivaliste…
    On est encore loin pour l’instant de la FITEC du roman « Eurocalypse ».

    La pandémie de peste noire pulmonaire à Madagascar m’inquiète un peu plus pour l’instant.

    RépondreSupprimer
  20. Posez-vous la question comment depuis plus de 50 ans et encore ojrd'8 les "FARCS " on réussit a démontré leurs forces de résistance face a leurs gouvernement.. certes avec des méthodes assez cruelles pour certains mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs..
    leurs méthodes de survie et hors paire aussi bien pour les déplacements que pour les stratégies de combat..

    même si le climat est différent du notre, la stratégie du combat et de la survie reste la même...

    CDT: Tez@k

    RépondreSupprimer
  21. chacun connait sa partie, soit le civil, soit le militaire, soit la police et leurs modes operatifs, certains ont eu l'opportunité d'en connaitre deux, d'autres plus chanceux, les trois. et ce en operation.
    les guerres civiles en France (1871, 1944,1962, 1984) ont permis de constater que tout le monde peut etre concerné et parfois plus vite qu'on ne le croit.
    je n'exclus donc aucune source d'enquiquinement. intérieure ou extérieure, tout dépend surtout de la qualité du recrutement, sa diversité ethnique et de sa facilité à executer les ordres recus quels qu'ils soient.
    ne pensez pas que certaines choses sont impossibles, tout est possible.

    RépondreSupprimer
  22. Aujourd'hui, le survivalisme se résume à perdre son temps, son énergie, et sa santé mentale pour sauver un T4 de banlieue dans un pays qui (de toute façon ) nous est devenu insupportable.
    L'amour de la France ne peut plus être présenté en étendard, car on ne l'aime plus.
    Nous sommes simplement amoureux d'une idée de la France, d'un souvenir, d'une époque qui ne reviendra plus.

    Plutôt que d'être un homme triste et inquiet en France, mieux vaut être un homme épanoui et serein ailleurs.
    Et le survivalisme n'aura plus du tout la même saveur.

    AZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr tout cela et bel et bon sauf qu'ailleurs c'est la même soupe,parfois en pire;depuis longtemps il en a été question sur ce blog et les avis sont tranchés,dans l'esemble le manque de moyens ,de connaissances et l'age pour certains interdisent cette "aventure".Il ne s'agit pas de sauver un t4 de banlieue mais la notion même de nation et une certaine façon de vivre qui fonctionne encore pas si mal pour l'instant, mis à part le manque de beurre dans les magasins , ce qui vous en conviendrez n'est pas suffisant pour considérer que vous devez vous ballader avec un 12 comme hélas ailleurs dans le monde c'est nécessaire.N'oubliez pas vous emporterez vos emmerdes à la semelle de vos souliers.Bien cordialement

      Supprimer
  23. AZ
    à condition d'etre jeune, ce qui n'est plus mon cas, j'aime encore mon pays, les cafards qui l'enlaidissent ne comptent pas et de par mes ancetres qui ont peuplé les cimetieres une fois leur devoir fait, je me vois mal tout abandonner.
    j'ai été une fois encerclé par des centaines de descendants de cannibales, armés jusqu'aux dents, pas de renfort à esperer, pas de liaison radio, tres peu de terrain pour se replier et la mer en vrac. par contre un chef expérimenté et résolu. une fois qu'on avait admis qu'on allait chez Saint-Pierre avec du monde en face, ça allait mieux et mes bandes de 7,5 etaient propres et bien disposées. apres 4 heures de statut quo et la culasse en arriere qui claque bien, lennemi se retira. ça a radicalement changé ma façon de voir les choses depuis. alors partir une main devant , une main derriere, non merci . mais quands je vois le bazar depuis 40 ans, j'ai parfois de bien mauvaises pensées depuis la période 1940 à aujourd'hui. et l'uchronie se révèle : ET SI en 1940...............1945.....?

    RépondreSupprimer
  24. Aujourd'hui, le "survivalisme" (si on peut appeler ça comme ça) se résume surtout a entretenir son idéologie personnel et faire en sorte que chaque cases soit bien en place.

    l'amour pour son pays ne se commande pas !.. on l'a ou on l'a pas...
    c'est sûre que quand on a parcouru quelques pays ou la misère y est quotidienne et qu'on revient dans son pays natale entre-autres(la France) le décalage est ÉNORME !.... y a de quoi pété un câble !..

    Ces gens de la misère dont je parle, se lève tout les matin avec le sourire et n’espère qu'une seule chose " juste Manger et Boire " et de surcroît remercie le ciel de leur donner la vie chaque seconde... et je pourrais continuer encore et encore.. eux ne se plaignent jamais !..

    Alors quand je tombe sur des personnes stupide et aveugle de voir qu'ils sont les privilégier d'un pays dis "CIVILISER" qui leurs offre quasi
    toute les possibilités...je me pose même plus la question..

    Qu'est-ce que j'aimerais les y envoyer ne serait-ce que quelques mois..
    Heu non en fait !... quelques jours suffiraient a les "Anéantirs"..
    enfin bref !..Tout ça pour dire qu'il est facile de se plaindre de sa misère quand on a jamais vu celle des autres.. (A Médité)

    Quand on aura compris que perdre ses valeurs c'est perdre son honneur et que l'honneur c'est ce qui fait tenir un homme debout..
    alors le sens de la patrie reviendra dans nos coeurs et un grand espoir renaîtra...

    PS: Ceux qui connaissent l'histoire de "Camerone" savent...
    (More Majorum)

    CDT: TEZ@K

    RépondreSupprimer
  25. Ancien militaire, je me pose la question : que ferait notre armée, si elle existait encore ? Charles Gave, économiste de renom, auteur "Des lions dirigés par des ânes" et dont l'euroscepticisme n'est plus à démontrer , récemment sur TVLibertés, s'interrogeait sur la prochaine opération susceptible d'être montée par Monsieur Macron. A savoir, vendre l'armée française, en particulier à l'Allemagne, avec laquelle nous sommes sous protectorat financier, ceci dans le cadre d'une fusion devant constituer la nouvelle armée européenne. Définitivement coupée de la Nation française, il y aurait fort à parier que cette armée serait d'abord répressive en particulier vis-à-vis de la résistance des autochtones. On peut penser que cette armée européenne serait appuyée par l'OTAN pour faire triompher le NWO tant en France qu'en Europe.Bonjour les dégats collatéraux !
    A mon humble avis, notre seule chance pour nous survivalistes et que l'Armée française, avant qu'elle ne soit dissoute, ou démembrée, vide la poubelle politique et ensuite fasse le ménage. La question est de savoir peut-elle encore le faire ? Sachant qu'un certain nombre de verrous de sécurité ont déjà été posés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonsoir anonyme du 10a 18 56 ,bonne question ,mais l'armée est elle Française ? La conscription assurait une armée issue du peuple pour le peuple avec pour mission de défendre le territoire national.De nos jour l'armée est une armée de mercenaires qui se battent pour qui les paye(mal d'ailleurs)la notion de patrie est absente de leur préocupation, sinon pourquoi accepteraient ils les opex ou ils ne se battent pas pour la France mais des intérets particuliers absolument contraires à la définition de défense du territoire national.La réponse à votre question est là,tant qu'elle sera payée elle se battra pour les maîtres du moment,alors certains s'en désolidariseront pour des raisons familiales mais ce ne serait pas la première fois que cette armée tirerait contre son peuple ,il suffit de se souvenir des grèves ou elle a fait dans le passé usage des armes.Autrement dit, elle se désagrègera en partie , mais fondue avec plusieurs forces d'autres pays il n'y a rien a en attendre de bon et il est illusoire de croire qu'elle renverserait le régime en place par patriotisme.Nous ne devrons compter que sur nous mêmes , les anciens et tant mieux si certains nous rejoignent , mais je crains que cela reste du domaine de l'utopie.Bien cordialement

      Supprimer
  26. Peut-elle encore le faire ?.. Avec quoi ?... Avec qui !....

    Nous n'avons quasi plus de matos, plus de budget et bientôt plus de dignité... c'est pas moi qui le dis mais quelqu'un qui c'est de quoi il parle.... C'est Le général Pierre de Villiers chef d'état-major des armées...

    Quand il cite :
    La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef.
    La vraie liberté est d'être capable de le faire, quels que soient les risques et les conséquences.
    La vraie obéissance se moque de l'obéissance aveugle, C'est l'obéissance d'amitié..

    On peut pas faire mieux !..... et quand on vois ses Principales décorations:

    Grand officier de la Légion d'honneur Grand officier de la Légion d'honneur

    Officier de l'ordre national du Mérite Officier de l'ordre national du Mérite

    Croix de la Valeur militaire Croix de la Valeur militaire avec une citation

    Croix du combattant Croix du combattant

    Médaille de la Défense nationale, or Médaille de la Défense nationale, or avec une citation à l'ordre de l'armée

    Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif, bronze

    Médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif, bronze

    Médaille commémorative française Médaille commémorative française

    Officier Ordre pro merito Melitensi


    Officier de l'ordre du Mérite maritime Médaille de l'OTAN Ex-Yougoslavie

    Médaille de l'OTAN Kosovo

    Médaille de l'OTAN ISAF

    Et pour finir: Remise des galons de caporal d'honneur des Troupes de marine (en 2014)

    On ne peut que se prosterner et dire " AMEN "

    CDT: TEZ@k

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.