16 avril 2015

L'art de la guerre pour le survivaliste et la survie

Au train où vont les choses, il est possible que le chaos social évoqué régulièrement dans nos colonnes finissent bien par arriver.

Si la situation se détériore jusqu'au point d'effondrement, avec des bandes de pillards-assassins, ou quelque autre groupe de malfaisants sillonnant le pays pour le mettre à feu et à sang, cela pourrait valoir le coup de passer à l'offensive plutôt que rester sans rien faire en priant pour que ça s'améliore.

Bien que la violence ne soit pas toujours une solution, et que tuer soit pas cool, force est de reconnaître qu'il y a quand même des fois où ça démange vraiment...



Si vous êtes survivaliste, alors il faut que vous soyez conscient du fait que même si vous possédez une retraite (BAD) ou un lieu de vie suffisamment sécurisé (du moins selon vos standards), un groupe d'assaillants tenaces auraient tout le temps qu'ils voudraient pour mettre au point une stratégie d'attaque susceptible de vous déborder.

Ils pourraient vous arroser au calibre 50 depuis une distance d'un kilomètre, ou vous prendre en photo toutes les fois que vous pointeriez votre trombine à la fenêtre ou tenteriez de sortir, jusqu'à ce que vous soyez à court de nourriture et de munitions. Ou bien encore mettre le feu à votre domicile...

C'est aussi pourquoi la Lettre d'information de mars 2015 a été consacrée dans son intégralité à la Protection de Périmètre. Parce qu'on oublie trop souvent que l'une des meilleures façons d'éviter le combat, c'est de rendre l'attaque aussi difficile que possible. Gardez à l'esprit que la génétique du prédateur barbare le pousse naturellement à l'indolence et la facilité ; L'héroïsme demandant une certaine élévation d'esprit et de sentiments. Si vous lui collez des pièges Viêt et des barbelés lame de rasoir à l'intérieur de vos lignes de défense (entre autre), vous augmenterez très sérieusement les chances pour que lui et sa smala aillent voir ailleurs sans demander de reste...

Parfois aussi, il est nécessaire de passer à l'offensive dans le but d'annihiler les capacités de l'ennemi à nous faire du mal. Un ou deux combattants solitaires, bien équipés et bien entraînés, seraient en mesure de défaire une force numérique bien plus grande. A condition d'adopter certaines tactiques non conventionnelles, et une stratégie de "Frappe et Fuite" propres à la guérilla...

Sun Tzu a écrit à ce sujet son fameux ouvrage "L'art de la guerre" (téléchargeable gratuitement ICI), mondialement connu et toujours enseigné dans les institutions militaires. Je vous conseille aussi de l'étudier. Ces concepts énoncés il y a des siècles sont toujours valables de nos jours.

Pour être le plus bref possible, en voici ma version condensée. Ce sont les principes qui soutiennent mes idées quant à la résistance face à un gouvernement devenu fou, une invasion ennemie, ou un chaos social après que les dernières barrières aient sauté :
  1. Lorsque vous évitez une bataille, vous êtes invulnérable. Lorsque vous y prenez part, vous devenez vulnérable. Ce qui amène directement au second concept :
  2. Choisissez seulement les batailles dont vous sortirez victorieux. Avoir la sagesse d'éviter celles que vous ne pouvez gagner, et savoir comment vous battre lorsque vous ne pouvez pas perdre, vous rend invincible.
  3. Il vaut mieux prendre à l'ennemi ses armes, équipements, vivres et ressources, plutôt que le détruire.




Explications...
  • Il est assez facile de comprendre le premier concept. Si vous ne prenez part à aucun conflit armé (ou en restez le plus loin possible), vous diminuez d'autant les risques d'être tué dans ce conflit. Si vous décidez de vous y montrer, vous prenez le risque d'être atteint. Ce qui amène au second concept, qui est aussi très simple si l'on garde le premier à l'esprit, mais aussi extrêmement compliqué parce que...

  • Il existe un nombre infini de variables susceptibles d'influer sur votre situation tactique. Par exemple, l'ennemi pourrait avoir ou pas des snipers pour surveiller ses points faibles et éliminer les éventuels trouble-fêtes ; Il pourrait avoir ou pas certains équipements à sa disposition tels que des mines, des chiens de garde, optiques de vision nocturne, drones de surveillance, ou tout autre assortiment de gadgets invisibles et décisifs à même de vous capturer ou vous tuer...

C'est là que la connaissance entre en ligne de compte :

1) Etudier son ennemi ; Vous devez connaître ses matériels, équipements et modalités opérationnelles (changements de gardes, heures des repas, d'extinction des feux, des patrouilles, et cetera). Qu'est-ce qui se trouve sans surveillance et quand ? Quelle est la chaîne de commandement ? Où sont situées les communications ? Quels événements entraîneraient une mobilisation de ses forces ? Toutes ces questions ainsi que beaucoup d'autres doivent être posées, et leurs réponses apportées. Il ne peut que vous être profitable d'en savoir autant qu'il est possible sur votre ennemi.

Toutes ces informations vont vous aider à décider si vous avez le potentiel pour lui infliger des pertes sans en subir vous-même, ou en nombre très limité. Des "pertes acceptables" pour un groupe restreint ou une famille pourraient signifier qu'un plan ne serait valable que s'il n'entraînait aucune perte. Mais si vous prenez part à un scénario de guérilla totale contre des forces occupantes, alors certaines pertes pourraient être acceptables dans la mesure où des objectifs se devraient d'être atteints pour remporter la victoire au niveau stratégique.

2) Se battre uniquement lorsque l'on peut gagner. Cela se fait en obtenant le plus d'informations possibles sur l'ennemi, et en essayant de se mettre dans ses babouches/rangers, de manière à pouvoir choisir où, quand, et comment on veut le combattre.

3) Récupérer tous les équipements qui pourraient être utiles : les chargeurs, les armes, gilets, optiques de vision nocturne, piles, tout... Cela veut dire aussi collecter ce qui aurait de la valeur au niveau du renseignement : les écussons, insignes, cartes de déploiement des forces, approvisionnements, tableaux de service, chaîne de commandement et autre. Vous pourriez même voler des uniformes en vue de futures opérations incognito en territoire ennemi. Votre victoire n'en sera que plus douce si votre engagement ne produit pas seulement des pertes chez les "méchants", mais permet en plus de récupérer des armes et des équipements pour continuer le combat et compenser l'épuisement de vos propres ressources.




En attendant, l'une des meilleures stratégies de préparation consiste à tirer un profit maximum des ressources financières dont on dispose, pour s'équiper au mieux de ses capacités de combat. Armez et équipez-vous d'une manière qui vous laisse de la flexibilité dans vos tactiques, pour pouvoir être en mesure d'engager le combat et gagner là ou d'autres n'auraient pas été capables de se battre du tout.

Par exemple, et si l'on vivait dans un pays libre qui laisse le choix des armes :

Un survivaliste lambda décide d'acheter un M1A, un FAL, deux AR15, deux Mini-14, un Glock, un pistolet SIG, un HK, et une paire de revolvers. Il acquiert 10 sets de BDU en camouflage woodland et 3 paires de bottes de combat. Il dépense en outre deux mille euros dans des chargeurs supplémentaires pour toutes ses armes. Ce qui porte l'addition à une douzaine de milliers d'euros, sachant qu'il ne pourra porter en gros qu'un fusil et une arme de poing, et se camoufler dans un environnement de forêt lorsque la température ne descend pas au-dessous des 8°C. Les autres armes restent à la maison, et il ne peut pas sortir en opération les mois d'hiver parce qu'il gèlerait sur place.

Au même moment, un survivaliste avisé va acheter un seul fusil AR15 doté d'un point rouge EOTech et d'un réducteur de son AAC, complété de 500 cartouches subsoniques en .223. Il acquiert une paire de lunettes de vision nocturne de 3° génération, un ensemble de tenues BDU pour les mois d'été et des vêtements plus chauds pour ceux d'hiver, y compris des bottes fourrées. Il achète également un pistolet en 45 ACP avec un silencieux et toutes ses cartouches en 230 gr qui sont déjà subsoniques. Pour terminer, il investit dans un gilet tactique qui va lui permettre de charrier tous ses chargeurs ainsi que son arme de poing pour un accès facile.

Ce survivaliste avisé aura dépensé à peu près autant que le premier, sauf qu'il va être un combattant beaucoup plus polyvalent. Il pourra opérer sous tous les climats - excepté peut-être les plus extrêmes - se faufiler la nuit avec ses optiques de vision nocturne, et utiliser son réducteur de son pour éliminer toute menace pratiquement sans faire de bruit.

Il pourra se glisser dans le camp ennemi, envoyer tranquillement des douzaines de clients potentiels dans l'autre monde avec son pistolet à silencieux, et repartir sans que personne puisse même se douter qu'il était là.

Le premier ne pourrait pas en faire autant. Il irait à tâtons dans le noir, trébucherait probablement sur le premier obstacle venu, et viderait alors son chargeur en réveillant tout le monde dans un fou-rire général...

Bien entendu, je doute que beaucoup de survivalistes qui lisent ce blog aient une somme pareille à consacrer à l'achat d'armes et d'équipements. Et sans doute ne le pourraient-ils pas même s'ils le voulaient. Mais le but de cet exemple est de vous aider à bien comprendre le principe de polyvalence. S'il est bon d'avoir deux couteaux, un troisième n'est pas nécessaire, à moins de vouloir équiper un groupe ou prévoir du troc. Mieux valent alors deux couteaux et une hache. Quels que soient vos achats, essayez de dépenser votre argent d'une manière qui ajoute à vos capacités. Il est bon d'avoir certaines choses en double, mais la flexibilité est aussi un élément déterminant.




Soyez créatif dans vos tactiques.
Soyez créatif dans vos combats.
Pensez en dehors de la boite !

Par exemple :

Dans toutes les guerres passées, des armes ont été piégées pour exploser à la figure de leur utilisateur. Des munitions peuvent être rechargées avec des charges trop fortes et laissées à dessein pour l'ennemi. Du poison peut être versé pendant la nuit dans les rations du lendemain, incapacitant d'un seul coup la plus grande partie des forces adverses. Le fait de créer des diversions pour focaliser l'attention ailleurs que sur les objectifs et souvent une bonne idée. Démarrer des feux simultanément en de multiples endroits crée la confusion et la panique. Etc.

Vous avez maintenant le principe, à vous d'imaginer le reste ! Utilisez tout ce qu'il est possible à votre avantage.

Vous pourriez aussi créer de faux couverts à l'attention d'un ennemi éventuel qui voudrait s'emparer de votre position. Si votre maison ou votre BAD se trouve au milieu d'un champ, il suffirait de disséminer des obstacles apparemment anodins sur les voies d'accès susceptibles d'être utilisées par l'ennemi comme autant de couverts durant une attaque (par ex. des empilements de matériaux variés, cabanes à outils, abris, etc.) ; Sauf que ces derniers seraient piégés...

Lorsqu'elles seront prises à partie, les forces ennemies vont essayer de se mettre à l'abri derrière ces obstacles. Sans se douter que vous y aurez placé au préalable des charges explosives "maison", cocktails incendiaires ou autres. Il vous suffira de viser les charges, voire les allumer à distance, pour provoquer une boule de feu géante qui va éliminer (ou au moins décourager) tous les assaillants qui se tenaient à couvert.

Plutôt que d'attaquer une position bille en tête et sabre au clair en plein jour, comme on voit dans tous les bons mauvais films de guerre, vous pourriez profiter de la nuit, et d'éventuels équipements de vision nocturne, pour faire la même chose en douceur et terminer avec X fois moins de perte dans vos rangs. A partir du moment où vous êtes en mesure de voir où vous mettez les pieds, que vos tactiques et équipements - et vos hommes - sont à la hauteur, alors tout est plus facile de nuit. Les sentinelles ont tendance à rêvasser, et n'attendent que la relève pour enfin pouvoir aller dormir ; Le niveau de vigilance est au minimum, et le gros des effectifs ennemis est dans son lit.

Dans ces conditions, il n'est pas nécessaire d'être un commando de première pour mener à bien des actions qui soient efficaces et couronnées de succès, sans avoir à vider des chargeurs entiers dans un boucan infernal, ni risquer inutilement sa vie et celle des membres de son équipe.




J'ai parfois des lecteurs qui m'écrivent pour me dire qu'ils aiment bien Survivre au Chaos, mais trouvent le blog trop "militariste" et pas assez "survivaliste", quand ils ne critiquent pas mon aversion primaire, systématique et viscérale pour les gardiens de chèvre. Je leur concède volontiers sur le fond. Toutefois, il y a de bonnes raisons à cela. La première est que mon but - et je n'ai cessé de le répéter - n'est pas de plaire à tout le monde, mais de préparer au chaos ceux qui auront compris que ce n'est pas avec un Firesteel et un stage de survie dans la verte qu'ils pourront passer le cap.

Ensuite, ce qui vaut pour le professionnel de terrain vaut aussi, et surtout, pour le survivaliste : Les règles à appliquer sont les mêmes que l’on ait à se déplacer avec un groupe de combat durant la nuit, traverser une zone pour rejoindre sa BAD, ou une immense métropole avec ses enfants sous le bras.

La troisième, est que le jour où les lumières vont s’éteindre, nous allons entrer en guerre. Et ce sera même une guerre totale. Une guerre pour le territoire, où l’ennemi pourrait être des gangs de rue, des bandes organisées, des communautés étrangères, voire une armée d'envahisseurs. Une guerre pour les ressources, la nourriture, l’eau... Une guerre ethnique ; Une guerre de tous les instants pour rester en vie, tout simplement.

Soyez aussi agressif que possible, sans être téméraire pour autant. Gardez à l'esprit ces principes de base ; Pensez, bougez, et luttez comme un prédateur...

52 commentaires:

  1. c'est tout le problème de la guerre préventive entre pays, traitée en son temps par le traité de Wesphalie (1648),et qui depuis une quarantaine d'annéeest devenu lettre morte.Condamnant la guerre préventive c'était un net progrès,il s'avère que la barbarie reprenant le dessus ce texte fondamental du droit international n'a plus la valeur aux yeux des hommes qu'il devrait.
    Ceci étant la guerre préventive ou le combat entre pays ,nations ,départements ,communes ,voisins,prend toute son acuité par temps de chaos,alors oui ce peut être vital , à la condition que le résultat escompté soit le prix de la survie et qu'il dépasse les sacrifices consentis.Il est bien difficile d'estimer le résultat d'une action de combat,le bon combat est celui que l'on a gagné avant même de devoir l'engager avec certitude,la fuite en fait partie."Quand deux tigres se battent l'un en sort mort,l'autre blessé" Sun Tzu

    RépondreSupprimer
  2. bonjour pierre
    encore un aticle tres instructif pour le gardien de chevres que je suis.
    de bonnes idée a reprendre...
    meme que g achete l art de la guerre avant que t en parle...
    continue comme ça et faisons fi des critiques...
    le bellovaque

    RépondreSupprimer
  3. Bon article, merci et bonne continuation ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bien le bonsoir pierre Templar,

    Pour ce qui est des critiques de lecteurs, je pense qu'ils voudraient que ce site qu'ils "aiment bien", colle a la vision des choses qu'ils ont, et y voir tout ce qui peux les intéresser... c'est plus facile que de se sortir les doigts du c*l et de s'y coller sois-même...! ;-)

    Merci pour ce site, le temps passé pour les articles et tout ce que je ne sais pas^^

    Bien cordialement, et avec mes respects^^, B.

    RépondreSupprimer
  5. Salutations à tous, j'étais peu présent ces jours ci, car hospitalisé, encore une fois, si je viens une fois de plus raconter ma vie ici, ce n est pas par narcissisme (jme soigne là dessus) mais pour rappeler une fois de plus qu en cas de bordel généralisé, donc sans accès à des soins modernes on meurt, ce coup ci jai perdu deux morceaux de doigt, le pouce le plus gravement touché, artère sectionné et os touché légèrement, au début ils voulaient me l amputer.... plus de pouce plus de pince.... et ce , en période de "paix", mais j ai eu la chance qu un chirurgien specialiste de la main était là cette semaine et m afait une chirurgie réparatrice, il faudra que je réeduque mon pouce, tout cela pour dire, qu en situation de survie, bah j aurai pas survécu, ou alors amputé si un médecin avait été là, donc insistons lourdement, une fois de plus sur la dangerosité des blessures, bénignes ou non, qui en temps de chaos seront fatales... Gardons cela à l esprit, et pour rejoindre l article, survivre, c est bien choisir ses combats, pour éviter des blessures, qui, en temps de chaos seront toutes dangereuses pour sa survie et celle de son groupe.
    Merci pour ce blog, devenu une référence, et bonne continuation ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien le bonjour Mirador,

      Je te souhaite un bon rétablissement, que tu puisse retrouver entièrement l'usage de tes doigts... Il y a peut-être (surement) pire comme blessure, mais la main, on en a besoin pour tout.

      Et comme tu le dit, et comme cela a déjà été dit et redit, il faudra faire très attention, même aux petites échardes ( apprentis j'ai eu une infection du sang comme ça, avec le "dessin" des veines qui apparaissaient du coude au poignet...), car une infection dans un monde sans médicaments, médecins... Sans parler de l'usage de certains outils ( de jardinage, hache, tronçonneuse, arme...).
      Tout mes petits accidents ( jamais grave ) sont arrivé par connerie, précipitation, inattention, etc. Jamais a cause d'une machine défectueuse ou a cause d'un autre. Comment ça se passera alors en situation de "stress" ( euphémisme ), avec la faim, la peur, la pression (les émotions ) d'un groupe, etc?

      Rétablis-toi bien, ne lésine pas sur la ré-éducation...

      Bien cordialement, B.


      P.S.: a l'attention toutes & tous, ^^, de l'intérêt a connaître et savoir utiliser ses "outils":

      Ici et/ou ailleurs j'ai souvent pût lire sur le fait que des gens achetaient des objets/outils qu'ils n'utilisaient jamais, et que ce n'était pas en situation de stress qu'ils sauraient bien utiliser/maîtriser lesdits outils. C'est très juste.

      D'autant plus, que quand on sait se servir d'un outil, cela diminue les risques d'accidents, justement ( il suffit de regarder les "buscrafteurs" "tester" leur hache, hachette, couteau..., je m'étonne de ne pas encore avoir vu de vidéo où l'un d'eux se plantait la hache dans le pied... ).

      Supprimer
    2. Bonsoir Brad, oui tu as entièrement raison, fatigue inattention ou trop sur de soi, bien connaitre ses outils et rester alerte. Merci ! Portes toi bien aussi , bien à toi.

      Supprimer
    3. Bon rétablissement Mirador, désolée pour ta main ! Tu as 100% raison d'insister sur la nécessité de faire attention, moi-même blessée par inattention ces derniers temps je regarde avec inquiétude la quantité de pansements et autres désinfectants consommés en me disant qu'en cas de chaos ce ne serait pas possible .... nous devenons notre meilleur capital survie ! Amitiés, Babette

      Supprimer
  6. bonjour

    trés bon article, en ce qui concerne la vision nocturne avez vous l' intention de faire un article ou un dossier et vu vos compétences de dire ce qui est vraiment valable ( on voit en vente des systémes sur lesquels j'ai un trés gros doute)
    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Le prochain dossier (mai ou juin) sera un "Guide tactique des opérations de nuit", où il sera fait une large mention des équipements de vision nocturne, avec des liens vers les systèmes utiles au survivaliste. Cordialement

      Supprimer
    2. Tres bon article en effet!

      Je salive deja a l'idee du prochain dossier (mais je dois encore potasser un peu le precedent!).

      A propos des critiques, Pierre, elles sont bien ciblees. Eh bien amha c'est justement ce qu'ils reprochent (entre autres) qui fait l'interet de ce blog par rapport a d autres! Je trouve votre approche realiste, et aussi "orientee pratique" ce qui n'est pas forcement le cas d'autres blogs par ailleurs valables. Bref... ne changez rien!

      Cordialement, Hugues

      Supprimer
    3. Personnellement j'ai deux systemes de vision nocturnes, un de generation 1+ et un de generation 2. Le deuxieme m'a coute un bras, mais est beaucoup, beaucoup meilleur que le premier.
      Maintenant Pierre vous mentionnez la generation 3... je ne savais pas qu'un individu lambda pouvait s'en procurer en Europe? Ce qui m'etonne car ce n'est plus vraiment une nouveaute... En tout cas si vous avez des sources d'approvisionnement de ce cote, elles seront bienvenues!
      Hugues

      Supprimer
  7. Du bon sens... Comme toujours!!

    J'ai bien aimé ta partie "Loisirs et créations" pour éradique des menaces potentielles aux abord de notre éventuelle BAD.
    ;)

    Un grand merci pour le temps que tu passes.

    RépondreSupprimer
  8. Très bon, mais je crois que la guerre a commencé. Disons qu'elle est assez avancée pour qu'on passe des manœuvres à la mobilisation.
    cc

    RépondreSupprimer
  9. QUEL EFFET A OBTENIR ? (1/2)

    Comme le fait remarquer P Templar, l'art de la guerre consiste à commencer par réfléchir à ce que l'on veut faire plutôt que de charger dans le vide ou d'acheter du matériel sans réfléchir.

    Il faut d'abord se poser une seule question : quel est l'effet à obtenir ?

    Je vais donc reprendre ici un commentaire que j'avais posté dans le sujet sur le 22Lr et qui a surement mieux sa place ici.

    Quel est l'effet à obtenir ? En d'autres termes, il faut réfléchir au mode de survie que l'on veut adopter et la réponse viendra d'elle même pour la tactique a adopter et le matériel à détenir. Un survivaliste "ville" n'aura pas forcément besoins des mêmes instruments ni du même type de tenue de camouflage que celui se réfugiant dans sa BAD de campagne ou celui voulant jouer les « loups solitaires ».

    En préambule, deux remarques :
    - il ne s'agit pas ici de proposer une solution ni de critiquer tel ou tel mode de survie, arme, matériel, etc. A chacun sa BAD ou pas, ce n'est pas le propos de ce texte.
    - Je suis bien conscient d'autre part que les scénarios "d'extinction de la lumière" sont tellement nombreux que soit l'on est un peu désorienté, soit l'on veut couvrir tout le spectre des menaces possibles ce qui revient à ne plus savoir quoi faire tant le travail semble immense.

    De mon expérience de « rédacteur ops » en opex, je crois qu’il faut d’abord analyser les risques selon sa situation personnelle, le style de survie que l'on veut adopter et puis faire des choix. Et faire des choix, c’est surement le plus difficile face à une situation qui peut prendre bien des formes, parfois opposées.
    Il va donc falloir faire des choix en réduisant les options pour n’en retenir que quelqu’une.
    Choix qui se révéleront juste ou faux lorsque le moment sera venu (pour Napoléon, la chance est un des facteurs de la guerre) mais qui nous auront permis d’avoir une préparation cohérente sans partir dans tous les sens et sans se décourager devant la tâche à entreprendre.

    Rien d’interdire donc de rédiger son propre « ordre d’opération » en suivant le canevas suivant qui a le mérite de ne rien oublier :

    1) Choisir un scénario d’extinction des lumières. Entre effondrement économique, Armageddon et quelques autres scénarios, a vous de décider ce que vous envisagé. Vous pouvez y ajouter une option style attaque nucléaire, pandémie… Mais pas plus d’une ou deux car au-delà vous revenez à la problématique initiale. Donner à ce scénario retenu un cadre espace-temps qui vous permettra d’établir votre calendrier de préparation et vos priorités en fonction de votre budget, vos contraintes,... Personne ne sait quand cela va arriver mais se donner une date (toujours ré-évaluable) permet de se donner à la fois une marge de manœuvre et une contrainte individuelle avec objectifs datés à remplir.

    2) Faire ensuite une analyse complète de l’endroit ou vous habitez et ou vous voulez survivre (ce peut être deux lieux différents) en partant du général (votre région) au particulier (votre logement). Cette analyse, incluant les points positifs et les points négatifs, doit inclure la topographie (relief, végétation, eau,…), le climat, l’agriculture, l’industrie, les communications (route, vf,…), la population sous tous ses aspects (ethnies, religions, moyenne d’âge, etc.), les risques technologiques (site Seveso, bases militaires présentant un risque d’attaque nucléaire), les risques sociétaux (les quartiers nord de M ou l’installation d'un bidonville au bord de votre axe d'évacuation par ex). N’oubliez pas d’y ajouter vos contraintes personnelles (une famille avec des enfants en bas-âge n’a pas les mêmes contraintes qu’un célibataire).

    F Von Pikkendorff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour François,

      Oui, c'est tout à fait ça. J'oserai, si vous permettez, une remarque : entre rester dans son logement, partir sur les routes ou rejoindre sa BAD, je vois que les lecteurs du blog, même s'ils envisagent tout un tas de situations, oublient, tout de même, que la première précaution consiste à se fondre harmonieusement dans son environnement. Je m'explique : si brusquement la famine menace, l'on se souviendra brusquement qu'à trois ou quatre kms, sur le bord de la route, qu'un panneau indique qu'un paysan vend là ses œufs et ses volailles. On s'y rend donc, mais c'est trop tard, tout le monde aura la même idée en même temps. Ce qu'il faut absolument faire, c'est de ne pas attendre la catastrophe et, même si c'est un peu loin, il faut tout de suite prendre l'habitude d'aller faire ses courses à cet endroit régulièrement. Ainsi, lorsque la pénurie arrive, on aura peut-être la chance de bénéficier d'un régime de faveur, que notre portion soit mise de côté... Ce n'est qu'un exemple qui prouve que l'on a tendance à anticiper plein de choses, sans presque jamais penser à celles qui doivent être mises en pratique tout de suite. Je pourrai vous citer des tas d'exemples qui sont révélateurs. J'ai d'ailleurs bien l'intention d'écrire un article sur ce sujet, si Pierre me l'autorise. A bientôt au 9 mai.
      Bien cordialement.

      Franck

      Supprimer
    2. Franck, vous êtes le bienvenu pour écrire et me soumettre l'article dont vous parlez. Je suis sûr qu'il serait d'utilité pour les survivalistes qui suivent le blog. Cordialement.

      Supprimer
  10. QUEL EFFET A OBTENIR ? (2/2)

    3) Rédiger ensuite un paragraphe « ennemis » ou vous définirez vos « hostiles », « zombies » et autres menaces complémentaires (un site Seveso à 3 km par ex) en fonction des paragraphes 1) et 2). Définissez ces menaces avec un espace-temps selon le scénario retenus et votre position géographique par rapport à la menace.
    C’est a ce moment la que vous aurez une idée plus précise des moyens nécessaire car la topographie et les distances de tir de votre lieu de résidence vont définir vos modes et moyens de combat ainsi que l’armement à privilégier. Un survivaliste urbain n’ayant pas les mêmes distances d’engagement que quelqu’un installé sur le plateau du Larzac.

    4) Faite ensuite le point de vos « amis ». C'est-à-dire tout ce qui concoure à votre survie dans le temps que se soit la famille, les voisins, les réseaux, votre demeure, votre BAD, l’accès à l’eau, etc.

    5) Rédiger alors votre intention selon le cadre espace-temps définit au paragraphe 1, ce sera le fil rouge de votre préparation. Ajoutez-y les 3 à 4 actions majeures à entreprendre selon ce même cadre espace-temps et un « en mesure de » (si la situation tourne mal plus vite que prévus par ex).

    6) définissez ensuite par domaines les actions particulières a entreprendre en conservant toujours votre cadre espace-temps. Par domaines, j’entends : eau-nourriture, éclairage-énergie, hygiène-santé, habillement, connaissances, outillage, communication, défense, lien social, etc. tel que la plupart des survivalistes on l’habitude de les classer. A vous de définir les vôtres et de leurs donner un ordre de priorité en fonction de l’espace-temps définit, de votre situation et de votre budget. Cette définition des actions particulières doit, en quelques lignes, restez assez générale, le détail par domaines devant aller dans une annexe spécifique afin de ne pas surcharger et rendre illisible votre fil rouge.
    Vous pouvez ajouter un tableau récapitulatif avec des indicateurs de couleur dans chaque domaine afin d’avoir une vue précise de l’avancement de votre préparation. Rouge : 0 %. Orange : 25%. Jaune : 50%. Vert clair : 75%. Vert foncé : 100%.

    En conclusion, je sais bien que certains me répondront à juste titre que tous les ordres d’opération sont caducs dès les premiers coups de feu et je suis d’accord.

    Il me semble néanmoins important de consacrer quelques semaines à cette réflexion afin d’optimiser votre préparation en définissant comment vous voulez vous préparer sans suivre les idées du moment et les conseils souvent contradictoires des survivalistes.

    Vous aurez ainsi un canevas pour vous préparer qui sera VOTRE canevas. Vous aurez tout loisir de le faire évoluer en fonction des changements de contexte et surtout vous serez responsables de son succès ou de son échec.

    F Von Pikkendorff

    RépondreSupprimer
  11. Salut tout le monde !
    Quand même, vous êtes un peu radical
    Si un jour je tire sur quelqu'un je ne pourrais pas me le pardonner de toute ma vie...
    Vous ne savez pas que l'amour peut ouvrir les portes du coeur?
    Que l'esprit est plus fort que la matière ?

    C'est la peur qui vous fais vous armer comme ca...
    N'ayez plus peur désormais car Dieu vous aime...

    RépondreSupprimer
  12. Qu'il est positif de se voir rappeler l'importance d'une stratégie quand 99% de la population se précipite dans les jardineries acheter des géraniums et des chèvres naines (pour bouffer les géraniums) juste parce que c'est le programme de l'instant, le programme idiot auquel ils sont sommés d'adhérer ..... Dans ces grands moments d'obéissance populaire, ce blog est une respiration .... MErci à Pierre, Babette

    RépondreSupprimer
  13. M Hamli bonjour et gros bisous ,vous ne serez malheureusement pas du monde d'après car ce n'est pas vous qui choisirez "amoureusement " les ennemis que vous pensez ne pas avoir,vous allez faire partie du "consommable" allez louya!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu lis: Vinland saga, tu verra que personne n'est vraiment ton ennemis...
      Il n'y a pas d'ennemi.
      Il n'y a que des gens qui sont torturé par la peur et la faim comme toi...
      Comment vous pouvez juger que certains ne méritent pas de vivre ?
      Il faut être extrêmement fort pour voir à travers les apparences la parcelle divine en chacun de nous...
      Quand j'étais petit j'ai frappé des garçons de mon age car il était neccessaire que je me défende à ce moment là.
      Aujourd'hui il m'est arrivé de les voir et de leur serrer la main avec joie.
      Nous avons depasser tout ça...
      Vous n êtes pas obligé d'être aussi radical avec vos ''ennemis ''.
      Quelqu'un vient armé pour vous tuer,
      Si vous vous contentez de le terrasser et de lui montrer que vous avez pitié de lui,
      Il aura une chance de changer...
      N'oubliez pas je vous en supplie que tout ça est une épreuve...
      La vie passe telement vite...
      Est-ce que je dois pleurer pour que vous compreniez ?
      C'EST LE CAS !!!

      Supprimer
    2. ha ! merci,merci c'est bon de rigoler en fin de journée!! !!cette qualité de comique est assez rare ,on voie que vous ne vous êtes jamais fait allumer dans un couloir par un 12 ,moi si , alors soyez sympa, vos élucubrations ne font rire qu'un temps,allez terrasser le dragon,sachez que j'essaie de choisir "les épreuves" et ne perd pas mon temps en vaines conjectures pour savoir si mon ennemi mérite ou pas de vivre ,je tire d'abord ,la palabre c'est pour les faibles et les faibles dans notre monde vont mourrir ,c'est votre choix ,pas le mien.Cordialement

      Supprimer
  14. Je pense que Pierre Templar sera daccord sur le fait qu'on doit utiliser une tel violence qu'en dernier, dernier recours...
    Et si vous'' tirer avant de parler ''ça m étonne pas qu'on vous aligne au calibre 12...
    Ia vrai faiblesse est la violence facile...
    Quand notre seul outil est un marteau ,tout ressemble à un clou...
    C'est la peur qui fait que vous vous armez autant...
    C'est la peur qui a fait de nous les esclaves du système, et maintenant qu'il s'effondre vous allez en rebâtir avec les même règles ?sauf que ce sera vous qui serez au pouvoir c'est ça?
    Vous êtes terrifiant!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Personne n'a jamais dit qu'il fallait attaquer, tuer, massacrer, etc... Il est question de tâcher de préserver notre intégrité, physique, morale, mode de vie, a nous, notre famille, proches etc... De pouvoir se défendre, se prémunir des "méchants"...
      "Dieu fasse" ( "malheureusement", nous avons notre libre arbitre ) que ne vienne jamais le chaos.

      Maintenant, M Hamli, que venez vous donc chercher ici? Avec votre discours, je ne comprend pas ce que vous faîtes sur se site, j'en suis a me demander si vous n'êtes pas un "troll"...

      <<...paix aux hommes de bonne volonté...>> (et si en face ils ne sont pas de bonne volonté?^^)

      cordialement, B.

      Supprimer
  15. reliser mes anciens posts et cela vous évitera de dire des bétises ,et d'utiliser la réthorique intellectuelle malhonnète qui sévit dans les allées du pouvoir et de passer pour un minus habens et arreter de nous bassiner avec des peurs qui ne sont que les votres.Vos jugements a l'emporte pièce sur des sujets que vous ne connaissez pas me font bien rigoler,je vous rassure je n'ai peur de personne ,pas besoin de vos conseils et déteste le pouvoir en tant que tel si ce blog vous 'terrifie' allez regarder ailleurs avec vos angelots,je survivrais merci ,cette non-discussion est close pour ma part ,il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et ce blog constitué de gens sensés a déja résolu toutes questions devant les quelles vous butez avec des phrases toutes faites, du genre quand votre seul outil est un clou éviter de vous asseoir dessus

    RépondreSupprimer
  16. On peut comprendre votre position théorique mais j’ai une question pratique.
    Un groupe de DAESH a décidé de vous tuer car c’est impure de lire « Vinland saga ».
    Vous pouvez vous défendre mais non fuir. Que faites-vous ?
    Comment, dixit vos propos, « vous vous contentez de le (s) terrasser et de lui (leur) montrer que vous avez pitié de lui (eux) » ?

    RépondreSupprimer
  17. Janus 2a
    c'est vrai je n'ai pas lu les anciens posts pour savoir qui tu es vraiment.

    Brad Wurscht
    Paix aux hommes de bonnes volonté, oui.
    Et sinon appelons la police...
    Et si la police ne répond pas, si ya un groupe de DAESH qui vient ils vont voir mon affiche ''je suis charlie ''dans la cuisine, je ne pourrais pas leur proposer de l Hydromel ou de l'alcool de groseille de ma réserve personnel, ils risquent de se froisser...

    Alors si vraiment je ne peux plus compter sur les gens sensé me protéger je serai nécessairement obligé d'agir pour protéger ma vie de façon modéré, juste ce qu'il faut.
    (tout comme je modère mes propos sur ce blog )
    Et pas de façon démesuré, la loi est à respecter scrupuleusement et après la crise comme après chaque crises (cest pas la première fois )
    Les tortionnaires sont jugé et puni.
    Aussi bien ceux qui ont commencé que les autres...
    Bon courage à vous tous, que Dieu vous protège,
    Vous êtes des gens bien,je ne doit pas vous juger trop vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là j'ai presque la nausée, troll, "pseudo troll" ou il y croit vraiment? Dans tout les cas je ne voudrais pas d'un gus pareil dans mes parages ( sauf le "pseudo troll", s'il a certaines compétences apprises en étant au service de l'état...). Je vais tâcher de le laisser parler das le vide...

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Je prends la parole pour la première fois bien que cela fasse à peu près 6 mois que je suis assidument ce blog, mais là, je ne peux pas m'empêcher:.
      A M Hamli, c'est formidable, vous n'êtes pas Charlie, vous êtes au contraire manipulé. Je vous conseille grandement d'ouvrir les yeux et d'essayer de voir ce qu'il se passe "derrière la matrice", vous pensez que demain, quand les lumières vont s'éteindre, il vous suffira de composer le 17 pour que quelqu'un vienne vous défendre contre le méchant qui défonce votre porte? Je peux vous garantir, et je sais de quoi je parle, que si cela se produit, et s'il est certain qu'il n'y aura pas de retour à la paix avant longtemps, PERSONNE ne vous viendra en aide. Ne comptez pas sur l'Etat pour vous sortir de la merde. A ce moment là, il n'y aura que vous. Je ne sais pas si vous avez une famille, personnellement, je suis aussi une pacifique à la base. Mais que quelqu'un touche à mes gosses, et je n'hésiterai pas à lui en coller une entre les deux yeux.Alors oui, peut etre, je vous le concède, j'aurais peut être pitié de lui... mais ça ne lui servira plus à rien. Je pars du principe que l'humanité ne va pas s'éteindre, quoi qu'il arrive. Mais qu'il faut que ce soit les meilleurs qui restent. Je pense que mes enfants (et bien sûr les enfants d'autres personnes, hein, je suis pas prétentieuse quand même ;-p) sont l'avenir du monde. Mais si on n'est plus là pour les protéger, ils ne pourront rien apporter plus tard. Alors oui, je n'hésiterai pas. Et même si le combat est la dernière option que je choisirais, si j'en étais réduite à ça pour faire survivre ma famille, alors allons y.
      Mais pitié, arrêtez de vivre dans un monde de bisounours chevauchant de petits poneys pétant des arcs en ciels, tout le monde il est pas beau, et ça je vous en parle en connaissance de cause, pour en côtoyer chaque jour.
      Et juste une question, je veux pas paraître cynique, mais quand vous dites" je serai nécessairement obligé d'agir pour protéger ma vie de façon modéré, juste ce qu'il faut", vous comptez faire quoi, une tapette sur la tête en lui disant que vous êtes désolé pour lui???

      Blague à part, merci vraiment pour ce blog, ma "prise de conscience" ne remonte qu'à un an, et j'espère ne pas m'y être prise trop tard, mais en tout cas, je prends tout ce qui est bon à glaner!!! Et le forum est aussi intéressant que les articles, c'est bien d'y voir régulièrement les mêmes personnes, on a un peu l'impression d'être "en famille".
      Bonne continuation, et sûrement à bientôt... le plus dur c'était de se lancer!!!

      Trinity

      Supprimer
    3. @ Trinity: Vous voyez les choses d'une maniere tres proche de la mienne. Bienvenue dans la "famille" :-) (et maintenant, a cause de votre surnom, je vous imagine comme Carrie-Ann Moss :-)
      Cordialement, Hugues

      Supprimer
    4. Trinity bienvenue a vous en effet nous ommes presque tous des pacifistes lucides mais "si vis pacem para bellum"( si tu veux la paix prépare la guerre)Chacun des opposants à notre vision des choses nous critiquent exagérément et comme tout ce qui est exagéré est insignifiant cela n'a strictement aucune importance,un survivaliste ne fait pas de propagande ce serait plutot le contraire,j'ai compris ça a 8 ans autour d'une tarte d'anniversaire ou nous étions 12 au lieu de 6,de la a éliminer les 6 supplémentaires..il y a un monde que je ne franchirais pas .bien cordialement

      Supprimer
    5. @ Hugues: euh... comment vous dire, non carrie ann moss et moi, on est pas vraiment le même genre lol, la combi en cuir ne me sied pas aussi bien!!!!!

      @ Janus 2a: c'est clair que pour les critiques, il y en aura toujours un pour en faire, mais comme dans tout groupe "extrême" (et ce n'est aucunement péjoratif, bien au contraire, mais, en tout cas pour moi, le survivalisme en fait partie car on a un peu tendance à croire qu'on voit "tout en noir", ce qui n'est pas forcément le cas en réalité.) il y a toujours des déjantés qui donnent une mauvaise image. Personnellement, les difficultés financières et voir comment tourne le monde m'ont donné envie de sortir du système. Je pense de plus en plus que ce monde va s'écrouler, mais s'il ne se passe rien au final, ça me permettra au moins de vivre le plus indépendemment possible. Je ne veux être tributaire de personne, et sûrement pas de l'Etat. Et je pense qu'il faut revenir aux fondamentaux. Arrêter d'enseigner démesurément comment se servir de technologies poussées et parler quarante langues... je ne veux pas critiquer, mais quand même, savoir parler le mandarin ne permettra pas de faire pousser une patate quand il n'y aura plus de LECLERC dans le monde.
      Dans mon taf, on me reproche parfois de ne pas avoir assez d'ambition, mais personnellement, si j'arrive à transmettre ces valeurs à mes enfants, et c'est là mon ambition, je pense que je pourrais dire que j'ai réussi ma vie.

      Merci pour votre accueil.

      Trinity

      Supprimer
  18. Janus 2a
    Et à ceux qui en doutent,moi aussi je suis survivaliste même si c'est pas depuis aussi longtemps que vous...
    Je ne voulais pas vous manquer de respect, qu'est-ce qui a bien pu arriver pour qu'on vous tire dessus, vous avez été blessé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne manquez de respect envers personne ce sont vos idées,nous sommes tout aussi libres de ne pas les partager.agression à mon domicile de nuit par escalade et effraction pour vol semble t'il surpris,ils ont tiré les premiers au riot 12 ,mal (,ça confirme les 70% de premiers tirs à coté des stats Us) ,blessé léger mais vivant j'étais meilleur qu'eux dans un couloir de 8 mètres de long

      Supprimer
    2. Bonsoir M Hamli, comme je le pense très sincerement, vivre avec des valeurs spirituelles telles que le pardon, la générosité, l entraide etc , est une très bonne chose qui ne peut qu amener une bonne qualité de vie, malgré tout, il y a toujours eu des hommes qui se sont batus qui ont tué, pour permettre à d autres de vivre selon ces louables préceptes, nous entrons dans une ère toute nouvelle, il ne sert à rien de chercher des comparaisons dans l histoire, nous n' avons jamais vécu de tels bouleversements dans notre civilisation, et ce à tous les niveaux...
      Demain, il ne s'agira pas qu'une poignée se batte pour que la population continue à vivre selon ces préceptes que vous énoncez, il s'agira de survivre, sans hoplites, sans maquis, sans milice, sans armée , sans police, il n y aura pas d un coté le peuple qui attend que les combattants les délivre, il y aura d un coté des familles et dans le meilleur cas des groupes organisés, qui se délivreront eux même de ... la mort le viol le vol etc...
      Cette nouvelle ère est incomparable aux précédentes, soit on choisi d ouvrir les yeux et de s endurcir comme on peut, soit on ne fait rien, mais il n y aura pas de demi mesure je le crains...
      "Peace man" :p

      Supprimer
  19. Si vous comptez sur la police, alors tout va bien. Ma question n'avait donc aucun sens puisque l'on sait très bien que les zones ou sévissent DAESH sont des zones ou les forces de police sont omniprésentes...
    J'aime bien votre façon de vouloir vous protéger avec modération, c'est mignon et très politiquement correct. Bonne chance quand cela vous arrivera mais espérons pour vous que cela ne vous arrive jamais.

    RépondreSupprimer
  20. Je ne partage pas votre avis, les ressources étatique sont plus grande qu'on le crois, même en Grèce alors que 30% des enfants ne mangent pas à leur faim. (inimaginable en France )c est pas le far west...
    Au pire il y a la police européenne qui est justement chargé de réprimer les émeutes...
    L'europe aussi commence un programme de stock de nourriture .
    Et en France on produit assez pour toute la population...
    C'est plutôt la dictature qui est à craindre,et la on est mal barré, je n'ai pas vu d'article sur ce blog qui en parle...
    Mais ça fait pas longtemps que j'y vient...
    J'espère que vous ecouterez quand même cette petite voix qui vous dira qu'il y a une troisième voie,
    Le moment venus.
    Je ne pense pas que vous pouvez vous livrer à une grande violence devant vos propres enfants n'est-ce pas ?
    Soyons un exemple pour eux malgré tout, moi aussi j'ai peur...
    Que notre Père au Ciel ait pitié de nous, et que nous ayons pitié de notre prochain,malgre son apparence, son attitude...
    Que ceux qui sont d'accord pour trouver une troisième voix ne désespèrent pas...
    Si vous venez chez moi avec respect, je partagerai avec vous.
    Par ce que ma vie n est pas plus importante que la votre...
    Si je vous voyais avec le même regard qu'à notre Pere Céleste,
    Peut-être que je verrai des lumières magnifique...
    Vous êtes beau!!!
    Mais vous me faites un peu peur....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soit tu es un """""""""troll""""""" soit tu es un fou mon ami, ce sera mon dernier message pour toi : tu fais passer les catho pour des guignoles, remballe ou relis mon dernier post et converti toi hahahahaha, bonne nuit .

      Supprimer
    2. M Hamli,

      La "Police Européenne"?????? késako???
      L'Europe commence aussi un stock de nourriture? Si c'est vraiment le cas, vous croyez que vous, pékin moyen, comme la plupart d'entre nous d'ailleurs,vous en profiterez?????
      Quant à la dictature, elle est déjà là. Et depuis longtemps. On nous met devant les yeux un semblant de république en nous faisant croire que par le vote on pourra changer les choses. C'est de l'illusion pure. Et c'est incroyable que vous ne vous en rendiez pas compte, parce que perso, même en étant une nullité en informatique, j'ai trouvé plus de preuves crédibles qu'il ne m'en faut. Alors je n'imagine même pas ce qu'un geek pourrait trouver...
      Faites vous plaisir, allez consulter quelques sites de médias alternatifs, tout n'est pas bon à prendre, je vous l'accorde, et les infos sont à vérifier. Mais de tout ce que j'ai pu vérifier, je peux vous dire que la dictature est bien là. Et elle est même pire que tout ce qui a pu exister, car c'est une dictature hypocrite, qui se cache derrière une illusion de liberté.
      La liberté, malheureusement, je pense que vous l'avez définitivement perdu le jour où vous avez été à la manif pour Charlie. (je ne veux pas dire qu'ils n'ont pas mérité qu'on fasse une manif pour eux, loin de là, je veux simplement dire que la récupération politique de cela est tout simplement à vomir.) Mais bon. Restons en là, car nous ne sommes plus du tout dans le sujet. Je voulais juste vous dire qu'avant de prêcher la bonne parole, il faut avoir les bonnes cartes en main..

      Bonne soirée
      Trinity

      Supprimer
    3. l'eurogendfor Trinity à voir sur le net mise en place par Mireille Alliot Marie

      Supprimer
    4. C'est vrai, police européenne: eurogendfor, constitué pour calmer les manifestations qui peuvent dégénérer dans les grandes villes...
      D'après Michelle Alliot Marie...
      On est pas encore dans une police politique stalinienne avec déportation quand même ...
      Les seuls français qui ont été enlever par les services américain pour être interroger dans des camps du genre guantanamo ces dernière années étaient tous musulmans,
      ça devrait vous rassurer peut être.... (d'après Thierry messan )
      Les réserves de nourriture européenne , j'ai vu ça sur le site de pierre jovanovic .
      ça sera distribué à une catégorie de la population en échange d'un geste d'allégeance à mon avis...
      Nos élites sont conscient des zones a risques et ils ont même fait des cartes diffusé au forum de davos .
      Nicolas Sarkozy a sauvé l europe en 2008 en renflouant les banques.
      Sinon toutes vos économies auraient disparus.
      Il faut pas croire que tout le monde vous veut du mal et qui faut avoir un arsenal avec assez de munition pour chaque personnes de votre ville comme disent certain...

      Supprimer
    5. merci janus 2a pour cette précision, j'en avais pas encore entendu parler, comme quoi j'ai encore de la matière à me mettre sous la dent lol!!! j'y cours de suite me rencarder sur le sujet!

      M Hamli

      Je lâche l'affaire... j'espère que quand votre joli monde et vos certitudes tomberont, ça ne vous fera pas trop mal... bonne continuation!

      Trinity

      Supprimer
    6. Bien le bonjour Trinity (et les autres^^),

      Pour ce qui du sieur Hamli, qui que ce soit, sincère ou pas, je le zappe. Perte de temps, on y gagne juste de l'agacement / énervement.

      A quoi cela mène-t'il de discuter avec lui, sérieusement, poser-vous la question: quel bénéfice en avez-vous tiré? Avez-vous appris quelque chose? Vous a-t'il mis de bonne humeur, fait rire?...).

      On n'est pas sur un forum catho, new-ages ou je ne sais quoi. Que l'on s'égare du sujet principal ( pour moi apprendre, et éventuellement rencontrer du monde ) est une chose, perdre son temps dans une discussion stérile et sans fin avec un TROLL en est une autre.

      Dans mon précédent post ( 22 avril 2015 17:03 ) je disais vouloir le laisser parler dans le vide, je ne peux que vous proposer d'en faire autant.
      Rappelez-vous donc ce lien que quelqu'un ( je ne sais plus qui^^) a poster hier ou avant hier:

      http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html

      Ce n'est pas le premier, ce ne sera pas le dernier, vrai ou faux troll, le résultat est là, combien de post pour discuter avec ce genre d'interlocuteur, et quel bénéfice a la fin (ou au moins satisfaction d'une conversation plaisante/intéressante) ?

      Bien cordialement, B.

      Supprimer
    7. Bien d'accord avec vous Brad Würscht, c'est pour ça que je laisse tomber.
      A côté de ça, je viens d'aller rechercher sur l'eurogendfor, je suis "tombée sur le cul", et oui, effectivement, ça fait froid dans le dos... et je suis rageuse dans la mesure où je n'en ai jamais entendu parler!!!! Et apparemment ça date quand même de 2004!!! Heureusement qu'il n'est jamais trop tard pour apprendre!!!

      Trinity

      Supprimer
    8. Trinity il y a des sites intéressants ce qu'il faut retenir sur l'eurogendfor c'est que si elle intervient en France ce sera avec des effectifs non Français pour qu'il n'y ait pas de fraternisation et idem pour les autres pays,les nouveaux textes prit grace à l'émotion suscitée par les médias concernant le terrorisme (qui n'est que la guerre de religion en arabe jihad ordonnée par le coran) avec quelques morts (moins qu'un week end sur les routes ou la grippe) sont très liberticides et dangereux de par la largeur de leur champ de compétence qui permet a peu près tout en matière de renseignement et violation du domicile et de la vie privée.Et que l'on ne me sorte pas la réflexion a deux balles du gars qui n'a rien a se reprocher,ce n'est pas vous qui déciderez si vous n'avez rien a vous reprocher , mais précisément ceux dont on a tout a redouter.Cordialement

      Supprimer
    9. Ca me fait sourire car à une époque, c'était exactement le genre de discours que je tenais "de toute façon, quand on a rien à se reprocher, on n'a pas à craindre d'être surveillés"...! Si on dit que y a que les imbéciles qui changent pas d'avis, je dois pas être si imbécile que ça, parce que c'est plus du tout ma façon de voir les choses, même si j'estime toujours ne rien avoir à me reprocher!
      Concernant la dernière loi antiterroriste (qui n'en est pas une du tout, d'ailleurs...), je suis parfaitement d'accord, et c'est pour cela que je dis que les attentats de janvier ont bien servi leurs affaires, et que la récupération de cette merveilleuse "unité nationale" leur a bien permis de faire passer cette loi qui était dans leurs tiroirs depuis bien longtemps.
      Mais quand on parle de cela à d'autres personnes, on a tout de suite droit au petit regard de travers et au croisement de bras avec le "hum hum, tu deviendrais pas parano, toi?..." Avec le temps, je me suis dit que les autres étaient majeurs et vaccinés et que si moi, je me donnais les moyens de me rendre compte de tout cela, et de tout faire pour être aussi indépendante que possible, alors les autres pouvaient le faire aussi. En d'autres termes,"venez pas vous plaindre les gars quand ce sera la fin!!!"

      Trintity

      Supprimer
    10. Trinity Janus Brad
      Bonsoir, les choses s accélerent, les attentats se multiplient, sous faux ou vrai drapeau, ces le meme resultat donc pas la peine de se poser laquestion, les forces d'occupation ( car aujourd hui je pense qu il faut les nommer tel que) ont tous pouvois sur nous, réquisitionner notre or/argent (épargne matérielle) , nos armes, bientot nos élevages amateurs et nos potagers novices, nos dirigeants ne sont plus avec nous, ils sont dans une perspective totalisante = mondialisante = marché libéral mondial = marchandisation de l homme = etc, donc nous ne pouvons rien attendre d eux sauf ce qu il reste à gratter, si il y a , et il ne faut pas se priver, il faut passer un cap de conscience, on doit se demerder et rester méfiant de tout venant de l etat meme en temps de paix ( de paye) , = nous devons nous prendre en main et nous débrouiller pour acquérir une autonomie partielle voire quasi totale pour certain, et se préparer au pire, dans tous les cas il y aura tot ou tard u n bouleversement, grave ou transitoire, que nous verrons de notre vivant ou pas, donc logiquement, se prémunir... Si cela n arrive jamais = bah certains consacre leur vie à la boxe , au tir , à leur entreprise, etc etc nous nous investissons dans une assurance vie partielle et u mode de vie jugé sain.
      Amen SH

      Supprimer
    11. Navré pour les fautes il se faisait tard ;) bon week end à tous et à toutes ;)
      (C était humoristique le "amen" à la fin )

      Supprimer
    12. Lorsque le juge anti-terroriste Marc Trévidic dénonce les dérives de la loi sur le renseignement (à partir de 3,20) : https://www.youtube.com/watch?v=jktUU5q1Q8E

      Supprimer
  21. C'est amusant. D'un coté vous trouvez très bien que la "police européenne" puisse éviter "le far west" en "réprimant les émeutes". De l'autre vous craignez la dictature... Pas très cohérent.
    Je suis d'accord avec vous, il existe bien une troisième voie entre dictature terrestre et paradis religieux, cela s'appelle le survivalisme...
    Au revoir et "a Dieu va" comme l'on disait autrefois.

    RépondreSupprimer
  22. une armée européenne ....avec le mélange qu'il y a en France : italien espagnol, polonais, portugais et autres...qui va tirer sur qui ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes sont autorisés.